Retour à l'accueil
Live Reports :: Hellfest 2008

Live report : Hellfest 2008

Tous les concerts de In Flames In Flames [Melodic Death Metal]
Tous les concerts de Dimmu Borgir Dimmu Borgir [Black Metal]
Tous les concerts de Carcass Carcass [Death Metal]
Tous les concerts de Testament Testament [Thrash Metal]
Tous les concerts de Sick of It All Sick of It All [Hardcore]
Tous les concerts de Paradise Lost Paradise Lost [Gothique Metal]
Tous les concerts de Katatonia Katatonia [Rock Metal]
Tous les concerts de Mayhem Mayhem [Black Metal]
Tous les concerts de Madball Madball [Hardcore]
Tous les concerts de Death Angel Death Angel [Thrash Metal]
Tous les concerts de Marduk Marduk [Black Metal]
Tous les concerts de Red Sparowes Red Sparowes [Sludge Metal]
Tous les concerts de Ultra Vomit Ultra Vomit [Grindcore]
Tous les concerts de Baroness Baroness [Sludge Metal]
Tous les concerts de Job for a Cowboy Job for a Cowboy [Death Metal]
Tous les concerts de Alchemist Alchemist [Death Metal]
...
vendredi 20 juin 2008 - Open air Clisson, Clisson
Voir toutes les infos de ce concert

 





Début des hostilités avec Ultra Vomit, scène principale

Ce vendredi, le soleil tape enfin sur la France et sur Clisson, et c'est dans un air chaud et orageux que je débute mon marathon musical au Hellfest!
L'organisation est au top. Avec mon pass VIP j'accède au carré du même nom entre chaque concert et au bus internet, duquel je peux saisir mes ch'tites chroniques en live.
Ultra Vomit : 1er groupe à ouvrir les hostilités, UV est très attendu et le nombre de spectateurs présents devant la grande scène dès midi le prouve illico. L'accueil est excellent dès que l'intro de la BO du dernier des mohicans retentit et sur le morceau d'ouverture, lorsque le chanteur arrive déguisé en Lemmy pour jouer...
"Vous avez cru qu'on était Motörhead, dit-il, et bien non, on est Ultra Vomit" (rires...). Les 4 musiciens sont souriants et joueurs, et tous les morceaux, pour la plupart issus du dernier album, sont très bien accueillis. Leurs chansons provoc "Je possède un cousin" et "je ne t'ai jamais autant aimée" sont reprises en coeur. Le groupe s'amuse à provoquer le public "Montrez moi si le public du Hellfest est meilleur que celui du Furyfest!" et en profite pour enchainer habillement sur "C'est pas mal là!, c'était mieux là!" Très drôle!
Toujours dans le registre du comique et de la dérision, ils jouent "I like to Vomit" et "Bouba", qui dure quelques secondes seulement, en insistant sur le fait que c'est "le dernier morceau de ce midi"... Arrive un homme déguisé en canard avec un flingue, menaçant de se suicider s'ils ne jouent pas sa chanson préférée "je collectionne les canards". L'ambiance est survoltée, tout le monde reprend les refrains en coeur, le bassiste est déchainé et grimaçant comme un troll. Bref, un premier concert excellent!





Death Angel, 14h10, seconde scène

Reformation récente d'un groupe de 1982, Death Angel était apparemment attendu à Clisson par les vieux fans et les nouveaux.
Arrivant directement de Frisco (dont le groupe est originaire) par avion, ils avaient un peu la "tête dans le c...", en anglais dans le texte, mais ont assuré avec leur Thrash à l'ancienne, fortement influencée par Metallica, qui sont aussi de San Francisco, comme chacun sait. Les 5 musiciens sont très typés latino-asiatiques, secs et bronzés, et très énergiques.
Le son était extrêmement fort au départ, et il m'a fallu un renfort de coton dans les oreilles et un temps d'adaptation avant de rentrer dans le show. Les derniers morceaux, plus accrocheurs, sont très bien passés, et le public ravi a même produit un circle pit furieux pour le plus grand plaisir du groupe, qui s'est confondu en remerciements appuyés : "You're fucking Beautiful!!!"





Bleeding Through, 15h50, seconde scène

Allongé dans un transat du carré VIP, mon oreille gauche est soudain titillée par du gros son. Bon sang mais c'est Bleeding Through, qui a déjà débuté les hostilités. Bleeding Through, c'est du lourd, du power metal hardcore distillé à coup de massue par des musiciens tatoués des pieds à la tête. Le son est excellent, les circle pit sont de rigueur et la claviériste (si si! du clavier!) sexy à droite de la scène ne gâche rien à notre plaisir.
C'est donc à un show puissant et redoutablement efficace auquel nous assistons. Lors du dernier morceau, le guitariste se paie même le luxe de grimper à 5 m de hauteur sur les structures de la scène pour terminer ce très bon concert.





Paradise Lost, 16h40, grande scène

Bien que très professionnel et exécuté par des musiciens très à l'aise, le show de Paradise Lost ne m'a pas emballé. Désolé Manu (chanteur de The Old Dead Tree, qui est un fan absolu du groupe. D'un autre coté, de mon point de vue, vous n'avez rien à leur envier...c'est dit!). Le public est néanmoins présent en masse, il connait les morceaux et est très sage, à l'image du groupe. Paradise Lost fonctionne apparemment au diesel, car il aura fallu attendre 17h15 pour que le show décolle un peu. 2 ou 3 morceaux Heavy se succèdent et viennent clore un concert sans magie. A écouter chez soi dans le noir avant d'apprécier en live.





Job For A Cowboy, 17h00, scène découverte

Les 2 concerts se chevauchant, je ne peux assister qu'à la fin de la prestation des américains. Il me parait néanmoins intéressant de les voir, ayant partagé l'affiche US avec Gojira l'an dernier. 1ère constatation : ils ont fait le plein sous le chapiteau "découverte", et les 3 morceaux de fin sont des tueries très bien exécutées. Après Paradise Lost, ça réveille! Les gars sont jeunes et produisent un métal extrême technique et viril qui fonctionne bien devant le public du Hellfest, avide de bruit et de fureur.





Rotting Christ, 19h00, scène découverte

Intéressant concert que celui des grecs de Rotting Christ, qui depuis des années écument les scènes européennes. Un black métal aux accents épiques et heavy, ce n'est pas pour me déplaire. Les musiciens sont charismatiques et réussissent à toucher le public du chapiteau, venu une fois de plus en masse pour soutenir les "petits groupes", enfin ceux qui ne bénéficient pas des 2 scènes principales. L'ambiance est puissante et "osmotique", et on passe un très bon moment. Visiblement touché par cet accueil chaleureux, Rotting Christ signe ici une prestation de qualité qui donne envie de les écouter sur album.





Dimmu Borgir, 20h15, grande scène

Première grosse sensation du jour, et grosse pointure, avec les norvégiens de Dimmu Borgir. Leur black métal symphonique fonctionne à merveille ce soir, malgré la lumière du jour encore bien présente. Maquillés, bardés de vieux cuir et de clous à faire frémir Rob Halford, ils assurent le show du début à la fin, servis par un son impeccable et puissant. Chaque musicien a sa propre personnalité, du chauve excentrique au truculent viking, chacun tient sa place, fait le show et semble y prendre plaisir (quoique l'air méchant soit plutôt la marque de fabrique du groupe). Une très bonne surprise!





In Flames, 22h25, grande scène

J'arrive un peu en retard au concert et découvre un light show très coloré, avec des murs de lumière et un immense écran diffusant des formes géométriques et autres signes cabalistiques. L'effet visuel est réussi quoiqu'un peu froid, plus habituel pour un concert de Rammstein... Le show est très rodé, on sent le professionnalisme des garçons. Le parterre est plein à craquer et tout acquis à la cause "In Flames". Les titres sont efficaces, entrainants, et le concert se termine par un impressionnant feu d'artifice doublé d'envoi de confettis. Un show spectaculaire, très (trop) carré pour être vraiment excitant.





Carcass, 23h50, seconde scène

La fatigue commence à se faire sentir... Je m'installe sur la plateforme VIP, au fond de la fosse, avec une vue imprenable sur le show. A ma gauche, on installe le matos de Venom. Un mur de Marshall impressionnant envahit la scène comme au bon vieux temps...ça promet (double ration de coton garçon!).
Carcass attaque en force. Le light show est magnifique et contraste étonnamment avec le son toujours aussi "rugueux" du groupe. Le chanteur distille entre chaque chanson des blagues du style "Good morning Wacken!". Pour les autres, difficile à dire, l'accent est prononcé et on ne comprend pas les plaisanteries. Le public est toujours là et rend hommage à ce groupe qui écume les scènes extrêmes depuis maintenant 15 ans. Hellfest, un public d'exception!





Venom, 1h00, grande scène

Venom arrive avec 10 minutes de retard et son entrée en scène fait l'effet d'un pétard mouillé tant le style est simpliste et daté. Certes ils ont inventé le terme Black Metal et secoué la fourmillière en leur temps, mais leur jeu est trop simple pour fonctionner encore aujourd'hui. Ils ne sont que 3 musiciens, ce qui accentue encore plus ce coté "il manque quelque chose pour que ça pète". Je prête une oreille à "Black Metal" et "Welcome to Hell" pour le principe, et je rentre me coucher...


Suite des festivités ici :
Hellfest 2008 - Jour 2 : samedi 21 Juin



Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 20 juin 2008 par halord
(0)

Ce concert fait partie d'un festival sur plusieurs jours, découvrez ses autres programmations :
Hellfest 2008, sam. 21 juin - rapport de concert
Hellfest 2008, dim. 22 juin - rapport de concert



Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires


Voir les 1 commentaires précédents
Houla oui! PAs du tout Madball qui a joué à 15h50, c'est Bleeding through!
Sur un groupe culte comme Madball, ca le fait pas...

mer. 25 juin 08- 10:42  
Je ne comprends pas le sens de votre remarque...???
mer. 25 juin 08- 21:31  
aie, merci pour la rectification les gens ;-)
jeu. 26 juin 08- 11:50  


Groupes en rapport


In Flames
In Flames
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Dimmu Borgir
Dimmu Borgir
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Surgical Steel (Complete Edition)
Surgical Steel (Complete Edition)
2015

Chronique de Heartwork
Heartwork
1993

Carcass
Carcass
Voir la page du groupe
Création : 1985
Genre : Death Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Testament
Testament
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Sick Of It All
Sick Of It All
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Hardcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Paradise Lost
Paradise Lost
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Gothique Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Katatonia
Katatonia
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Rock Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Mayhem
Mayhem
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Madball
Madball
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Hardcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Death Angel
Death Angel
Voir la page du groupe
Création : 1982
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Marduk
Marduk
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Black Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Red Sparowes
Red Sparowes
Voir la page du groupe
Création : 2003
Genre : Sludge Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Objectif : Thunes
Objectif : Thunes
2008

Chronique de Objectif : Thunes
Objectif : Thunes
2008

Ultra Vomit
Ultra Vomit
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Grindcore
Origine : France

Concerts:
Rapports de concerts:

Baroness
Baroness
Voir la page du groupe
Création : 2003
Genre : Sludge Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Job For A Cowboy
Job For A Cowboy
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Alchemist
Alchemist
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Death Metal
Origine : Australie

Rapports de concerts:

Born From Pain
Born From Pain
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Hardcore
Origine : Pays-Bas

Concerts:
Rapports de concerts:

Eluveitie
Eluveitie
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Pagan/Folk
Origine : Suisse

Rapports de concerts:

Evile
Evile
Voir la page du groupe
Création : 2004
Genre : Thrash Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Onyx
Onyx
2011

Chronique de Onyx
Onyx
2011

Chronique de Blood of Bacchus
Blood of Bacchus
2009

Chronique de Blood of Bacchus
Blood of Bacchus
2009

Ava Inferi
Ava Inferi
Voir la page du groupe
Création : 2005
Genre : Gothique Metal
Origine : Portugal

Rapports de concerts:

Kruger
Kruger
Voir la page du groupe
Création : 2001
Genre : Metal
Origine : Suisse

Rapports de concerts:

Raintime
Raintime
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Italie

Rapports de concerts:

Metallica
Metallica
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Bleeding Through
Bleeding Through
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Metalcore
Origine : États-Unis


Albums chroniqués :
Chronique de The nameless disease
The nameless disease
2003

Chronique de The blossom
The blossom
1999

The Old Dead Tree
The Old Dead Tree
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Gothique Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Gojira
Gojira
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de AEALO
AEALO
2010

Chronique de Sanctus Diavolos
Sanctus Diavolos
2004

Rotting Christ
Rotting Christ
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Black Metal
Origine : Grèce

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Winter Songs
Winter Songs
2009

Chronique de Winter Songs
Winter Songs
2009

Halford
Halford
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Liebe Ist Für Alle Da
Liebe Ist Für Alle Da
2009

Chronique de Rosenrot
Rosenrot
2005

Chronique de Rosenrot
Rosenrot
2005

Chronique de Reise, Reise
Reise, Reise
2004

Rammstein
Rammstein
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Indus
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Hell
Hell
2008

Chronique de Eine Kleine Nachtmusik
Eine Kleine Nachtmusik
1986

Chronique de Possessed
Possessed
1985

Chronique de Welcome to Hell
Welcome to Hell
1981

Venom
Venom
Voir la page du groupe
Création : 1979
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni