Retour à l'accueil
Live Reports :: Hellfest 2010 - Rock Hard Tent - Jour 3

Live report : Hellfest 2010 - Rock Hard Tent - Jour 3

Tous les concerts de Bloodbath Bloodbath [Death Metal]
Tous les concerts de Nile Nile [Death Metal]
Tous les concerts de Suffocation Suffocation [Death Metal]
Tous les concerts de Katatonia Katatonia [Rock Metal]
Tous les concerts de Dying Fetus Dying Fetus [Death Metal]
Tous les concerts de Decapitated Decapitated [Death Metal]
Tous les concerts de Ex Deo Ex Deo [Death Metal]
Tous les concerts de General Surgery General Surgery [Death Metal]
dimanche 20 juin 2010 - Open air Clisson, Clisson
Voir toutes les infos de ce concert

 





Rapport de la Rock Hard Tent, jour 3 du Hellfest 2010.





Ex Deo

C’est pendant l’heure du déjeuner qu’Ex Deo investit la Rock Hard Tent, devant un parterre de spectateur curieux de voir ce que peuvent donner les titres de Romulus sur les planches. Comme on s’en doutait, la bande de Maurizio débarque en costume romain, rappelant immédiatement le concept même du combo. De plus, c’est une véritable décoration antique qui s’est installée sous la tente, et ce encore une fois pour favoriser les ambiances épiques de la musique des québécois.
C’est donc avec des morceaux issus de Romulus que débute un show de 40 minutes, placé sous le signe de la puissance sonore. Ex Deo est heureux d’être là, et même si les interactions avec le public seront peu nombreuses, on peut dire que les musiciens sont parvenus à imposer leur musique sur le site du Hellfest. Pourtant, les balances n’ont pas vraiment tournées à l’avantage des québécois, avec des guitares trop mises en retrait…
Quoiqu’il en soit, Ex Deo a su retranscrire la puissance de son premier album sur scène, et les nombreuses ovations du public nous laisseront croire qu’un bon show vient de se tenir sous la Rock Hard Tent.

Rapport : Kumelia





Decapitated

Vogg nous confiera lors de l’interview que Decapitated n’était pas monté sur scéne depuis des semaines, comme pour se justifier d’une prestation pas terrible. C’est cependant un set très bon que nous servent les polonais sous la Rock Hard tent, faisant pleuvoir beaucoup de morceaux de Organic Hallucinosis, le plus violent de leurs albums et jetant de temps à autres des classiques dont « Sphere of madness » qui concluera avec brio leur show. Musicalement et techniquement, rien à redire, ces mecs sont des brutes. Un poil trop accéléré certainement mais live oblige dira – t’on. Là où le bas blessera c’est encore une fois dans le son, les parties rythmiques des guitares se faisant plutôt sourdes et le trigger étant bien trop présent. Malgré cela, il est bon de retrouver Decapitated en France, on aurait espéré des nouveaux titres mais non, dommage.

Rapport: Prométhée, photos (à venir) : Julien (A-kro-o-photos)





Dying Fetus

à venir ...





Katatonia

Suite à l’annulation de dernière minute de Dying Fetus, la Rock Hard Tent est restée vide pendant plus d’une heure. Mais les suédois de Katatonia ont tôt fait d’y remettre du son, et c’est sous des applaudissements insistants que le set débute. Pendant près de 50 minutes, Katatonia joue ses morceaux les plus directs, les plus accrocheurs, et c’est ainsi qu’une bonne partie de la set-list est issue de la paire The Great Cold Distance-Night is the New Day, avec les tubes ‘’Day and then the Shade’’, ‘’July’’ ou encore ‘’My Twin’’.
Scéniquement, le groupe est tout à fait au point, l’intégration récente de Per ‘Sodomizer’ Eriksson (guitariste de Bloodbath) et Niklas Sandin (basse) semble tout à fait digérée et c’est une formation soudée qui s’exécute devant un parterre de fans plus que ravis.
Si quelques faiblesses vocales subsistent, c’est surtout d’un mix inégal entre les guitares et la basse que le set de Katatonia a souffert, mais l’enthousiaste du groupe et les instants planants de sa musique auront su faire de ce concert un véritable bon moment.

Rapport : Kumelia, photos: Nanoroux

Photo Photo Photo Photo Photo



Nile

Il y avait de quoi faire en matière de death metal en ce dimanche, dernier jour de l’édition 2010 du Hellfest, puisqu’on attendait pas moins que Decapitated, Dying Fetus (qui seront contraints d’annuler), Suffocation, Bloodbath ou encore Nile. Rien que ça. Nile qui n’en sont d’ailleurs pas à leur première participation au Hellfest puisqu’ils étaient déjà présents sur l’affiche de la première édition de notre festival bien aimé, en 2006.
En tournée européenne puis américaine suite à la sortie de leur album Those Whom The God Detest, unanimement salué par la critique, la formation américaine était venue pour rappeler à tous, si c’était nécessaire, que son rang de combo culte, voire de légende du death metal n’était pas usurpé. Et au vu de la performance de Nile ce soir, on veut bien le croire : déluge de rythmiques plombées, riffs ultra-lourds et technique absolument incroyable, voire inhumaine, le tout appuyé par l’imagerie et les ambiances égyptiennes si cher au groupe, c’est même une vraie leçon que nous donne la bande à Karl Sanders. Assurément l’un des tout meilleurs shows death metal de cette édition 2010, qui ferait presque passer certains pour de jeunes débutants…

Rapport : Maczym





Bloodbath

Quelle connerie que de placer Bloodbath en même temps que Kiss ! Déjà, pour la première de Bloodbath en France, il est dommage de placer cette concurrence et ensuite, pour s’extirper du public, il fallait le faire (Bloodbath commençait 30 min après le début de Kiss). Qu’à cela ne tienne, la Rock Hard est envahie et il est assez difficile de trouver une bonne place pour voir le all-star band suédois. Dan Swäno étant absent, c’est bien trois musiciens de Katatonia qui tenaient les grattes et basse, accompagnés de « Axe » à la batterie bien sûr et du sieur Akerfeldt au chant, lunettes de soleil et blouson de cuir. Et puis là, quelle claque mes amis, quelle claque ! La setlist sera très bien équilibrée, le groupe savait apparemment que le public appréciait Nightmares made flesh et le faisait sentir, jouant les traditionnelles « Cancer of the soul » (mortelle) et « Eaten » (pour la fin, Mickael racontant qu’elle avait été créée à partir d’une histoire vraie, un mec qui voulait se faire manger) mais aussi « Blood Vortex » et « Outnumbering the day ». Bien sûr, The Fathomless Mastery sera de la partie. Le tout rendra du tonnerre, malgré des guitares au son parfois approximatif, notamment pour les solis et Akerfeldt, bourré de charisme et showman, racontera sa vie entre les morceaux, se permettant des blagues du genre : « Vous voulez qu’on vous joue du Kiss ? ». Complétement détendus, les mecs joueront chaque morceau sans les avoir prémédités, comme à une répéte, le genre de truc hyper rock’n’roll qui ne plaira pas à certains mais qui a le don de mettre dans l’ambiance. Celle-ci sera d’ailleurs particulière, le tout sonnant vraiment réunion secrète d’habitués, genre club clandestin tandis que tout le monde est devant Kiss. La voix d’Akerfeldt sera bien entendu monstrueuse mais trop linéaire comme sur les albums. Hormis cela, rien à redire, et croisons les doigts pour les voir en salle cette fois-ci.

Rapport : Prométhée, photos : Nanoroux

Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Lire la suite des rapports Hellfest 2010

Jour 1:
Rapport Main Stage 1
Rapport Main Stage 2
Rapport Rock Hard tent
Rapport Terrorizer tent

Jour 2:
Rapport Main Stage 1
Rapport Main Stage 2
Rapport Rock Hard tent
Rapport Terrorizer tent

Jour 3:
Rapport Main Stage 1
Rapport Main Stage 2
Rapport Rock Hard tent
Rapport Terrorizer tent



Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 22 juin 2010 par NanoRoux
(1)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires


General Surgery, pas mal, permet de se reveiller ^^, par contre un son un peu trop brouillon.
Ex deo, grande surprise pour ma part, l'album passe passe mieux en live, j'ai adoré.
Dying fetus, annulé, chanteur à l'hosto' parait-il.
Suffocation, énorme, un frank mullen en super forme.
Nile, la grosse claque, maczym à tout bien résumé.

mer. 23 juin 10- 14:51  
En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Groupes en rapport


Bloodbath
Bloodbath
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Nile
Nile
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Suffocation
Suffocation
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Katatonia
Katatonia
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Rock Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Dying Fetus
Dying Fetus
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Decapitated
Decapitated
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Death Metal
Origine : Pologne

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Immortal Wars
Immortal Wars
2017

Chronique de Romulus
Romulus
2009

Chronique de Romulus
Romulus
2009

Ex Deo
Ex Deo
Voir la page du groupe
Création : 2008
Genre : Death Metal
Origine : Canada

Rapports de concerts:

General Surgery
General Surgery
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts: