Retour à l'accueil
Live Reports :: Hellfest 2010 - Main stage 1 - Jour 2

Live report : Hellfest 2010 - Main stage 1 - Jour 2

Tous les concerts de Alice Cooper Alice Cooper [Hard Rock]
Tous les concerts de Twisted Sister Twisted Sister [Heavy Metal]
Tous les concerts de Slash Slash [Hard Rock]
Tous les concerts de Airbourne Airbourne [Hard Rock]
Tous les concerts de Pretty Maids Pretty Maids [Heavy Metal]
Tous les concerts de Y&T Y&T [Hard Rock]
Tous les concerts de Delain Delain [Metal symphonique]
Tous les concerts de Electric Mary Electric Mary [Hard Rock]
samedi 19 juin 2010 - Open air Clisson, Clisson
Voir toutes les infos de ce concert

 





Rapport des groupes de la main stage 1 du jour 2.





Delain

Tamtrum vient juste de finir sur la scène 2 que Delain débarque juste à côté, sur la main stage 1, et la transition fait glousser. Des filles seins nus faisant couler du lait sur elles, ou s'embrassant avec le chanteur, on passe à la pureté incarnée de Charlotte Wessels dans sa belle robe au décolleté délicat, avec un peu de maquillage bleu féérique. Sa prestation vocale est très réussie, et sa voix est à la fois douce et chaude. Le public réagit volontiers au metal symphonique/gothique de nos néerlandais. Le son est bien dosé et la belle rousse s'efface pour laisser Ronald Landa conquérir facilement le public aux soli.

Un très joli concert pour bien démarrer cette journée, même s'il est déphasé par rapport à leurs prédécesseurs Tamtrum.

Rapport, photos : Nanoroux

Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Pretty Maids

N’étant pas friand de heavy ou de Hard rock, je ne connaissais ce groupe que de nom et il faut dire que j’ai été agréablement surpris tant ces papys savent y faire en matière de Rock ! En fin de compte, c’est à partir de ce groupe que les choses vont tourner hyper rock’n’roll au Hellfest pour une aprem’ des plus old school qui aurait ravi Jack Black. Le son étant très bon, j’ai pu profiter au maximum de ce Hard bien foutu emmené par un chanteur exceptionnel et qui sait y faire pour haranguer la foule. Résultat : tout Clisson suivait ses consignes et le chant écho était de rigueur. Hyper en formes et apparemment très heureux de jouer parmi nous, Pretty Maids fera décrocher les mâchoires plus d’une fois sur la Main stage 1.

Rapport : Prométhée





Airbourne

17h00 sur MainStage 1, l'assistance s'est déjà massée depuis plusieurs dizaines de minutes pour ne rien rater du show des dignes successeurs, ou plagiaires inspirés d' ACDC, j'ai nommé : AIRBOURNE. Murs d'amplis Marshall sur toute la scène, plus pour le symbole Rock N Roll que pour le son déjà très Watté du Hellfest, AIRBOURNE entre en scène en courant à la vitesse de l'éclair, grattant furieusement occupant toute la scène ... mais sans aucun son, pas plus que ce que leurs retours peuvent cracher !! Aïe. Quelques secondes enfin, et les sons vintage des guitares envahissent l'espace, et au tour du micro de Joel de goûter aux problèmes, heureusement, de courte durée. Le jeu de scène de Joël (chanteur) est en tous points comparable à celui d'Angus Young : jeu de jambe, jeu de guitare, tout y est, mais sa force, c'est d'amplifier : ce mec là ne tient pas en place; il saute sur les énormes subs sur les cotés de la scène, tout en continuant à jouer un rock bien membré.
Plus tard, stupeur des services d'ordre : Joel escalade, guitare en bandoulière, la structure métallique (sans jeu de mot) de la scène, pour s'afficher au sommet, tel un dieu vivant, adulé par une horde mugissante de fans, complètement sur-excités par tant de prouesses et de Rock !
Joel invite le public à se monter sur les épaules les uns les autres ... aussitôt dit, aussitôt fait : des têtes fleurissent de partout ! Puis, pour finir d'inquiéter le service d'ordre, Joel descend dans la fosse aux photographes, et court le long du public pour se faire
aduler davantage, poursuivi par le service d'ordre désemparé : un vrai cartoon !
En fin de set, un chose est sure : AIRBOURNE, avec leur efficacité redoutable, leur énergie débordante, et avec la forte personnalité de son chanteur a exécuté ce qui restera un des moments les plus forts de ce Hellfest 2010.

Rapport : TheBastien, photos : Nanoroux, Halord

Photo Photo Photo Photo



Slash

Twisted SisterL’homme au chapeau était attendu ça on le savait. Mais de là à penser qu’il obtiendrait autant du public après le show d’Airbourne, dévastateur, c’était autre chose. Du coup j’ai bien failli mourir en me faisant embarquer dans la fosse, déjà que Airbourne c’était limite, que Anvil c’était la guerre et qu’en plus Immortal et Cooper n’étaient pas passés, autant dire que la moindre secousse devenait mortelle en sachant qu’il y allait en avoir d’autres ! Ne connaissant pas trop son projet solo c’est avec pas mal de curiosité que je vais voir mister Rose’s. La première impression fut la bonne : le son était parfait, les solis du chapelier fou sonnaient du tonnerre de Zeus et le public était incroyablement dingue devant la star, chantant tous ses morceaux, réagissant à chacune de ses mimiques. Le show sera électrique du début à la fin, le dernier morceau étant agrémenté d’un solo joué par le sieur derrière la tête. La classe avec un grand C.

Rapport : Halord, photos : Julien (A-Kro-o-photo)

Photo Photo Photo Photo Photo



Twisted Sister

TWISTED SISTER, groupe phare des années 80, entre sur la Main 1. Tout commence fort avec des titres très participatifs comme "Kids are back", puis "Stay Hungry".
Dee Snider, équipé de son micro à pied rose - le même rose que la guitare à spirale d'Eddie - entame une danse de haut vol avec un public d'emblée conquis et parfaitement réactif. Dee ne manque pas d'agiter son imposante crinière blonde : tout semble démesuré chez cet homme ! "It's the first tiem 'til 25 years we're back in France" annonce t'il.
Puis les standards s'enchainent dans un élan de joie et de gros heavy : pendant "Captain Howdy" Dee rampe sur la scène.
Puis, début de communion et claquage de cordes vocales dans le public pour "You can't stop Rock N Roll". Jay Jay prend le micro et annonce que Twisted fête son 100ème festival ce soir et fait une photo du public ...
Dee rend hommage à Dio. "The fire still burn", "We're not gonna take it", "Long live Rock N Roll", et un peu de calme avec "The Price".
A nouveau, Dee se roule sur le sol pour enfin se glisser le visage dans le halo rouge d'un projecteur pendant qu'il entonne "Burn in Hell".
Plusieurs générations vibrent et hurlent à gorge déployée dans la fosse du Hellfest ... et Dee, qui manipule tellement bien son public, le pousse dans ses limites gutturales avec "I wanna Rock".
Twsisted termine sur un vrai / faux rappel, mais tellement réclamé et tellement mérité !!!! "SMF" sera leur dernier titre, juste histoire de faire chanter encore son auditoire en liesse !
Une grosse baffe sur cette édition 2010 du Hellfest, et un retour en France pour le mois d'Aout annoncé par Môssieu Dee Snider himself ... Oui, revenez vite !!!!

Rapport : Bastien, photos : Halord

Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Alice Cooper

Le tant attendu Alice Cooper a déjà sa scène prête depuis le début de Immortal et autant dire qu’il fallait s’y prendre à l’avance ! Le mythique Alice Cooper peut en effet détenir le record de costumes et d’accessoires utilisés (en attendant Kiss certainement). Son concert sera axé sur ses premières années (et heureusement), la Rock star ayant fait le choix d’établir un set « narratif ». Pour expliciter, il suffit de vous dire que du début à la fin, on assiste à une histoire, chaque morceau étant un lien narratif. Du dictateur qui se fait couper la tête par des pouilleux (la scène de la guillotine est légendaire) à sa descente aux enfers puis sa résurrection puis sa re-mort (il délire le bonhomme !) en passant par un morceau moral « Plutôt mourir que d’être riche » pendant lequel il lancera des colliers (faux certainement) par dizaines au public surexcité.
Guillotine, gibet, seringue de poison géante, Alice Cooper meurt des tonnes de fois durant son set amorcé par « School’s out » et terminé par… « School’s out » tiens ! N’étant pas un grand spécialiste du monsieur légendaire, je ne pourrais pas aller dans le détail sur les morceaux. « Vengeance is mine » m’a marqué, très amusant comme tout le concert d’ailleurs. En bref, après concert on réalise ce qu’on vient de voir. Alice Cooper, ou l’occasion d’une vie.

Rapport : Prométhée

Photo



Lire la suite des rapports Hellfest 2010

Jour 1:
Rapport Main Stage 1
Rapport Main Stage 2
Rapport Rock Hard tent
Rapport Terrorizer tent

Jour 2:
Rapport Main Stage 1
Rapport Main Stage 2
Rapport Rock Hard tent
Rapport Terrorizer tent

Jour 3:
Rapport Main Stage 1
Rapport Main Stage 2
Rapport Rock Hard tent
Rapport Terrorizer tent



Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 22 juin 2010 par NanoRoux
(0)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires




Groupes en rapport


Alice Cooper
Alice Cooper
Voir la page du groupe
Création : 1964
Genre : Hard Rock
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Stay Hungry
Stay Hungry
1984

Twisted Sister
Twisted Sister
Voir la page du groupe
Création : 1973
Genre : Heavy Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Live - Made in Stoke
Live - Made in Stoke
2011

Slash
Slash
Voir la page du groupe
Création : 2009
Genre : Hard Rock
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Airbourne
Airbourne
Voir la page du groupe
Création : 2001
Genre : Hard Rock
Origine : Australie

Rapports de concerts:

Pretty Maids
Pretty Maids
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Heavy Metal
Origine : Danemark

Rapports de concerts:

Y&T
Y&T
Voir la page du groupe
Création : 1974
Genre : Hard Rock
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Moonbathers
Moonbathers
2016

Chronique de Lucidity
Lucidity
2006

Delain
Delain
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Metal symphonique
Origine : Pays-Bas

Rapports de concerts:

Electric Mary
Electric Mary
Voir la page du groupe
Création : 2003
Genre : Hard Rock
Origine : Australie

Rapports de concerts:

Anvil
Anvil
Voir la page du groupe
Création : 1977
Genre : Heavy Metal
Origine : Canada

Rapports de concerts:

Immortal
Immortal
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts: