Retour à l'accueil
Live Reports :: Jenx

Live report : Jenx

Tous les concerts de Jenx Jenx [Indus]
Tous les concerts de Sleeppers Sleeppers
vendredi 21 mai 2010 - Rock School Barbey, Bordeaux
Voir toutes les infos de ce concert





C'est une soirée très spéciale qui était organisée ce vendredi 21 mai à la Rock School Barbey de Bordeaux. Autant le dire tout de suite, il ne s'agit pas d'un concert à proprement parler et l'occasion était déjà toute particulière avec la célébration des dix ans des Printemps des Cinéconcerts. Pour expliquer rapidement à ceux qui ne seraient pas familiers du concept, un ciné-concert consiste en la projection d'un film muet avec un accompagnement musical live instrumental, assuré par un groupe ou un artiste présent(s) sur scène.

Un concept qui nous ramène aux débuts du cinéma finalement, avec au programme de ce soir non pas une, mais deux représentations, assurées par deux groupes bordelais avec des performances qui avaient déjà été couronnées de succès lors des années précédentes, et qui faisaient suite notamment à la belle réussite de Gojira sur le péplum "Maciste Aux Enfers": tout d'abord le combo metal indus Jenx sur le film "Call Of Cthulhu", puis Sleepers, groupe de rock noise/expérimental sur "Dr Jekyll And Mr Hyde"...

Après une présentation du principe de la soirée, ainsi qu'un petit speech sur l'univers de Lovecraft et la littérature fantastique avec la participation notable de Patrick Marcel, spécialiste en la matière et auteur de l'"Atlas des brumes et des ombres" ainsi que des "Nombreuses vies de Cthulhu", les lumières s'éteignent et cette soirée placée sous le signe de l'étrange peut commencer...





Jenx - Call Of Cthulhu

C'est donc Jenx qui ouvre les hostilités. Comme Sleepers après eux, le groupe nous présentera une création musicale originale, bien que basée partiellement sur certaines compositions de leur répertoire. Le choix se porte sur le film "Call Of Cthulhu", adaptation de la nouvelle éponyme de Lovecraft (écrite en 1926), réalisée en 2005 par Sean Branney et Andrew Leman avec la volonté de coller au maximum au cinéma de genre et avec peu de moyens, c'est à dire à la manière du cinéma des années 1920/1930. Ce choix n'est pas vraiment surprenant d'ailleurs, tant on sait à quel point l'influence de Lovecraft et en particulier son mythe de Cthulhu a été grande dans le monde du fantastique, de l'horreur, de la science-fiction et bien sûr du metal pour son côté occulte et mystique, ses divinités païennes monstrueuses et la folie palpable qui s'en dégage.

Et ce qui est assez remarquable, c'est que la musique froide, oppressante et très lourde de Jenx colle parfaitement au film, d'une durée d'une cinquantaine de minutes. Sans revenir sur l'histoire au demeurant très connue de l'appel de Cthulhu, on suit à travers un film aux effets très "vintage", caractéristique du cinéma muet à l'ancienne avec ses personnages aux gestes saccadés et sur-expressifs et ses dialogues apparaissant sous formes de "cartons", la lente descente aux enfers d'un homme qui se voit confier un héritage maudit et prend conscience de l'horreur enfouie, celle du Grand Ancien qui "rêve et attend" dans sa cité engloutie de R'lyeh. L'atmosphère du film est particulièrement suffocante et met le spectateur mal à l'aise, d'autant plus que Jenx nous sert une bande son très à propos, naviguant entre passages glauques et ambiants, à l'aide de samples, et montées en puissance schizophréniques d'une lourdeur poisseuse véritablement prenante. L'intensité est là et la performance du groupe est franchement carrée, voire "machinesque" (on pense parfois à Fear Factory bien sûr), ce qui permet de se focaliser sur le film sans que l'un ou l'autre ne s'annihilent mutuellement.

Malsaine, sinistre et occulte, cette prestation est marquante et quelque peu assommante pour des spectateurs (assis, de looks et horizons variés et plutôt nombreux) qui s'ils ont l'air d'apprécier, semblent comme étourdis par ce à quoi ils viennent d'assister.





Sleepers - Dr. Jekyll And Mr. Hyde

Je suis beaucoup moins familier de Sleepers, mais c'est une très bonne surprise car ces gars là, qui sont loin d'être des nouveaux venus de la scène musicale bordelaise, excellent réellement dans l'évocation d'ambiances particulièrement prenantes et contrastées. Dans un tout autre genre que Jenx, beaucoup plus lourd et sombre, on est ici dans quelque chose de plus ambiant, varié et intrigant. Sleepers se chargeront de l'accompagnement du film "Dr. Jekyll And Mr. Hyde". Datant de 1920 et réalisé par John S. Robertson, ce film est bien sûr adapté du très célèbre roman de Robert Louis Stevenson, "L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde".

Pas la peine de s'attarder sur le "pitch" de ce film d'un peu plus d'une heure donc, cette histoire étant déjà connue de tous. Avec leur rock tantôt heavy, voire teinté de quelques touches post et hardcore, tantôt planant, "noisy" et expérimental, Sleepers met en relief, là aussi, une forme de descente aux enfers, celle d'un jeune docteur considéré par tous comme un modèle d'intégrité, de charité et de justice qui va finir par être perverti et fabriquer un élixir lui permettant de succomber à toutes les tentations et à la débaucherie tout en croyant préserver son âme. Mais Mr. Hyde prendra finalement le contrôle du Dr. Jekyll qui pour préserver ses proches, finira par mettre ses fins à jours (quoi? ah désolé d'avoir gâché le suspense).

Musicalement, la recette fonctionne aussi très bien sur ce film. Bien qu'on soit plus dans un climat de débauche, tourments de l'âme et rédemption que dans l'ambiance beaucoup plus angoissante et évocatrice de Cthulhu, même si parfois le côté expérimental de la musique de Sleepers (rien de péjoratif là dedans, ça va de soi) semble prendre quelque peu le pas sur le film lui-même, et même si ce dernier a le léger défaut de quelques passages un peu longuets, le défi est tout de même relevé avec brio sur cette performance.

En somme, j'ai dû sortir de la salle, comme pas mal de gens, en me disant qu'il faudrait vraiment faire ça plus souvent. Ça tombe bien puisque vendredi 28 mai, ce seront Year Of No Light, autres Bordelais, qui prendront la relève en assurant la bande son du film "Vampyr" (1932, de Carl Theodor Dreyer).



Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 22 mai 2010 par Maczym
(2)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires


Voir les 9 commentaires précédents
Merci à toi. Vous êtes en train d'enregistrer le nouvel album non? Si vous voulez une chro et interview quand il sortira à la sortie ça pourrait le faire!
dim. 23 mai 10- 15:04  
("sortira à la sortie" mais oui...)
dim. 23 mai 10- 15:05  
La sortie n'est pas pour tout de suite encore mais pourquoi pas, en plus, ca ne sera pas notre 1ère chronique sur votre site.
dim. 23 mai 10- 23:20  


Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Drift
Drift
2014

Chronique de Enuma Elish
Enuma Elish
2012

Chronique de Fuseless
Fuseless
2007

Chronique de Unusual
Unusual
2004

Jenx
Jenx
Voir la page du groupe
Création : 2003
Genre : Indus
Origine : France

Rapports de concerts:

Gojira
Gojira
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Mechanize
Mechanize
2010

Chronique de Transgression
Transgression
2005

Chronique de Archetype
Archetype
2004

Chronique de Digimortal
Digimortal
2001

Fear Factory
Fear Factory
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Indus
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Year Of No Light
Year Of No Light
Voir la page du groupe
Création : 2001
Genre : Hardcore
Origine : France

Concerts:
Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Liebe Ist Für Alle Da
Liebe Ist Für Alle Da
2009

Chronique de Rosenrot
Rosenrot
2005

Chronique de Rosenrot
Rosenrot
2005

Chronique de Reise, Reise
Reise, Reise
2004

Rammstein
Rammstein
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Indus
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Pain
Pain
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Indus
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Educated Horses
Educated Horses
2006

Chronique de Hellbilly Deluxe
Hellbilly Deluxe
1998

Rob Zombie
Rob Zombie
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Indus
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: