Retour à l'accueil
Live Reports :: HIM

Live report : HIM

Tous les concerts de HIM HIM [Rock Metal]
mardi 30 mars 2010 - Le Metropolis, Montréal
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : Unfurl




Hey babe let me be your Valentine...

Je sais bien que ce groupe n'est pas au goût de tout le monde; un son un peu particulier, pas vraiment metal, mais un peu plus que du rock.
Un groupe à groupies.
N'empêche que moi, HIM, je kiffe.
Ça faisait des années, depuis que j'avais eu le malheur d'entendre Right Here In My Arms, que je crevais d'envie de voir la formation finlandaise sur scène. Et ENFIN, après une longue attente, His Infernal Majesty revient avec un nouvel album: Screamworks, Love In Theory And Practice. Et qui dit nouvel album, dit généralement tournée!
Et quelle ne fût pas ma joie quand je vis que le 30 mars, Montréal profiterait de Ville Vallo et sa bande!
En route pour le Métropolis donc...mon photo-passe dans la poche.Et bizarrement, le Métropolis peine à se remplir. Le balcon est à moitié fermé et il y a beaucoup d'espace au sol...
Dans le public, je spotterai ça et là quelques Bam Margera wannabes, qui je dois l'admettre étaient plutôt ressemblants, malgré le ridicule de la situation, (que quelqu'un m'explique l'intérêt de venir déguiser en Bam Margera à un concert de HIM?).
Les restrictions sont très sévères pour les photos; aucun photographe ne sera toléré au milieu du pit et nous devons rester bien sagement sur les côtés, et nos passes seront vérifiés plusieurs fois... Ma foi, pourquoi pas.





Une bougie un peu éteinte...

HIM entrera sur scène à 9h20, au son de Like St.Valentine, titre issu du dernier album. Et bizarrement, exactement comme je l'avais ressenti pendant le concert de Marilyn Manson, rien ne clique;
Ville Vallo semble s'emmerder ferme, le public hurle et essaye de faire vrombir un semblant d'enthousiasme, le groupe reste statique.
Lily Lazer se contentera de tourner sur lui-même sans adresser de regards à l'audience, Migé Amour, dans son t-shirt Rob Zombie semblera être le seul à profiter du show, Gas Lipstick, enfermé dans sa cage vitrée semblera aussi jouer de tout son cœur. Mais rien ne passera réellement entre le public et le groupe.
Dommage car musicalement, rien à redire! Le set-list à tout pour plaire, un peu de vieux, un peu de nouveau. Le tout exécuté à la perfection: Right Here In My Arms fera bouillonner les fans des tous premiers morceaux, ainsi que Wings Of A Butterfly.
Au niveau du nouvel album, ce ne seront malheureusement pas les meilleures pièces qui seront jouées, malgré le succès apparent de Katherine Wheel, Disarm Me (With your Loneliness), Scared To Death...




Chaque instrument a bien sa place, mais lorsque Ville Vallo prend la parole pour marmonner quelques mots au public, il devient totalement impossible de comprendre ce qu'il raconte.
Le groupe concluera sur The Funeral Of Hearts avant de revenir pour le rappel pendant lequel Ville semblera se fâcher de temps en temps contre son ingé son en lui faisant signe de monter un peu le volume de sa voix. Malheureusement, la différence ne se fera sentir que sur la fin, où il sera possible d'entendre Ville convenablement.
Mais malheureusement, un sentiment de fatigue semble peser sur le groupe. Rien ne bouge. Et si les ultimes morceaux tels que Join Me In Death, Poison Girl et Burried Alive By Love seront repris en cœur par le public, HIM ne semblera pas donner le maximum de ses capacités.
Ville Vallo sourira au public de temps à autres, mais il n'y aura aucune réelle intéraction.




J'ai attendu ce groupe longtemps, j'aime ce groupe depuis un sacré bout de temps maintenant. Et pour que je n'ai que si peu de choses à dire au sujet du concert de ce soir, c'est qu'il y a un petit quelque chose qui n'a pas vraiment fonctionné.
Cela dit, si HIM revient à Montréal, je serais de nouveau de la partie, car si j'ai eu l'impression d'avoir affaire à un groupe qui se contente de "faire son boulot" je n'ai pas été déçue de la prestation musicale, ayant enfin eu l'occasion d'entendre presque tous mes morceaux favoris en live.
En gros, si vous voulez vous rendre à un show de HIM pour changer d'opinion sur le groupe, en pensant ressortir de la salle en vous disant que vous venez d'assister au plus grand concert de votre vie, ce n'est peut-être pas nécessaire de faire le déplacement. Mais si comme moi vous connaissez bien le groupe et que leur musique vous plait, alors un show comme celui là vous donnera l'impression d'être rassasié même si vous n'avez pas dégusté le meilleur repas de votre vie.



Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 1 avril 2010 par Unfurl
(1)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires


Dommage pour toi Unfurl...je ne me prononcerais pa sur le groupe qui m'insupporte mais c'est dommage que tu aies été légérement déçue.
dim. 18 avril 10- 13:52  
En effet...ça arrive quelques fois quand il s'agit d'un groupe que tu as véritablement envie de voir.
Généralement ce sont les groupes dont je n'attends pas grand chose qui me réservent les meilleures surprises!

mar. 20 avril 10- 08:36  
En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Groupes en rapport


HIM
HIM
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Rock Metal
Origine : Finlande

Rapports de concerts:
  • HIM - 30 mars 10 (Montréal)


Marilyn Manson
Marilyn Manson
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Gothique Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Educated Horses
Educated Horses
2006

Chronique de Hellbilly Deluxe
Hellbilly Deluxe
1998

Rob Zombie
Rob Zombie
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Indus
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Native Tongue
Native Tongue
1993

Poison
Poison
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Hard Rock
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Yoshū Fukushū
Yoshū Fukushū
2013

Chronique de Tsume Tsume Tsume
Tsume Tsume Tsume
2008

Chronique de Buikikaesu
Buikikaesu
2007

Maximum The Hormone
Maximum The Hormone
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Rock Metal
Origine : Japon

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Delirium
Delirium
2016

Chronique de Broken Crown Halo
Broken Crown Halo
2014

Chronique de Dark Adrenaline
Dark Adrenaline
2012

Chronique de Shallow Life
Shallow Life
2009

Lacuna Coil
Lacuna Coil
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Rock Metal
Origine : Italie

Rapports de concerts:

Stone Sour
Stone Sour
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Rock Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: