Retour à l'accueil
Live Reports :: Dark Funeral

Live report : Dark Funeral

Tous les concerts de Dark Funeral Dark Funeral [Black Metal]
Tous les concerts de Zonaria Zonaria [Melodic Death Metal]
Tous les concerts de Carach Angren Carach Angren [Black Metal]
Tous les concerts de Nefarium Nefarium [Black Metal]
dimanche 21 mars 2010 - CCM John Lennon, Limoges
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : kumelia




Après Strasbourg deux jours plutôt, c'est à Limoges, au CC John Lennon plus précisément, qu'avait lieu la seconde date française de la tournée européenne de Dark Funeral, accompagné pour l'occasion par Nefarium, Carach Angren et Zonaria. Une affiche qui promettait une belle soirée placée sous le sombre signe du corpse-paint et du Black-Metal...
Débutant à 18h30, c'est avec un petit quart d'heure d'avance que j'investis la place: le CC John Lennon est une salle de petite capacité (300 personnes environ), mais fort bien agencée qui, selon les dires des locaux, offre un rendu sonore très intéressant.
Quoiqu'il en soit, le public présent (un peu plus de 200 personnes) ce soir pourra en juger, et ce dès le show de Nefarium...

Photo
Photo




Photo
Nefarium: Carnifex

Nefarium

Quelques minutes après l'ouverture des portes, c'est aux italiens de Nefarium de fouler les planches, l'occasion de voir sur scène XXX (basse) d'Otargos qui accompagne le groupe pour sa tournée européenne.

Carnifex (chant), en prêtre satanique, prend le micro (surmonté pour l'occasion d'un crâne humain!) et commence à hurler ses paroles qu'on imagine toutes plus blasphématoires les unes que les autres. "Lucfer's Betrayal" issu de Haeretichristus démarre un show qui durera un peu plus d'une demie-heure. Bien que le Black-Metal proposé par Nefarium soit cru et sale, le son que dégage la bête en concert est plutôt bon. On ne nous avait pas menti, la petite salle possède un réel bon son! La réaction des Limougeauds se fait un peu attendre, mais le public finit par entrer dans le monde noir de Nefarium, en partie grâce aux interventions de XXX ('bougez-vous Limoges!').

Piochant tour à tour dans les albums Praesidium ("To Nowhere", "Cumshot On the Holy Cunt") et Haeretichristus ("136 Bastard Priests Murdered", " Doctrina Haereticorum ", ou encore " An Old Black Cage"), Nefarium jouera ce soir "Hands Bleeding Fear", un titre de Ad Discipulum qui sortira en mai 2010. Un morceau relativement rapide (d'ailleurs Carnifex jouera avec le public avec ses 'we'll play it faster than never!'), qui aura eu raison d'un public montant en puissance à chaque titre.

Un concert sympathique, même si on ne tient pas ici une recette purement originale. Pour une première partie, Nefarium a bénéficié d'un son honorable, qui lui a permit de donner une dimension encore plus infernale à sa musique. La bande de Carnifex a ainsi délivré une bonne prestation; très bonne mise en jambe pour la suite.

Photo Photo
Nefarium: Carnifex
Photo
Nefarium: Garghuf




Carach Angren

Le temps de boire un coup, et c'est déjà reparti pour un tour. Cette fois-ci, ce sont les hollandais de Carach Angren qui montent sur scène, défendant leur dernier opus fraîchement sorti, Death Came Through a Phantom Ship.

Visiblement attendu, c'est sur les sons d'un clavier symphonique que le groupe démarre son set: "The Sighting is a Portent of Doom" résonne et lance ce concert qui promet d'être excellent. Tout corpse-paint dehors, la bande de Seregor envoie son Black Symphonique sans temps mort, hormis la monstrueusement glauque "Hexed Melting Flesh", interlude qui fera planer un malaise ambiant qui correspond parfaitement à la musique des hollandais.
Évoluant sans bassiste, Carach Angren s'en sort parfaitement, donnant au passage quelques frissons bienvenus. Le frontman assure son show, à la fois charismatique et inquiétant. Bien que le son soit une nouvelle fois de très bonne qualité, les claviers se feront plutôt timides, aux côtés des guitares et de cette batterie survoltée...

Bien que défendant son dernier opus, Carach Angren jouera en majorité des morceaux issus de Lammendam ("The Carriage Wheel Murder", "Haunting Echoes from the Seventeenth Century", "Hexed Melting Flesh"), et se contentera de seulement deux titres de Death Came Through a Phantom Ship avec "The Sighting is a Portent of Doom" et "Bloodstains on the Captain's Log", faisant de ce show un concert malheureusement bien trop court.

Le public a du mal à y croire, mais pourtant Carach Angren termine déjà son concert avec seulement cinq morceaux! Il est évident que s'ils avaient eu plus de temps, les hollandais auraient carrément pu enflammer littéralement le CC John Lennon...
Même si le set était bien peu rempli, la prestation de Carach Angren s'est avérée très convaincante, parfaitement mise en place et bénéficiant d'un son puissant. Ouf!

Photo
Carach Angren: Trystys
Photo
Carach Angren: Trystys
Photo Photo
Carach Angren: Seregor
Photo
Carach Angren: Seregor
Photo
Carach Angren: Seregor




Photo
Zonaria: Simon Berglund

Zonaria

Après une telle baffe, il semblait difficile pour les suédois de Zonaria de passer derrière Carach Angren. Pourtant, leur Death-Black aura mis tout le monde d'accord: si Zonaria ne fait pas spécialement dans l'original, il n'empêche que le groupe dégage une puissance phénoménale, qui aura rapidement pris possession du public limougeaud! Et ce n'est pas ce set ultra-léché qui me contredira...

Zonaria n'est pas ici pour faire de la figuration (backdrop et autres drapeaux sont de sortie) et déboulera à toute allure pour un concert de près d'une heure, sans temps mort. Simon Berglund (chant) hurle littéralement ses textes, pendant que la batterie s'évertue à donner un tempo qui nous ferait croire en l'Apocalypse! Vraiment soufflée par tant de puissance, l'audience semble plus que jamais disposée a retourner le CC John Lennon, dans un tourbillon d'headbanging et autres mini-pogos.
Tapant logiquement dans The Cancer Empire, dernier album en date, Zonaria n'hésite pas à faire participer le public: points levés, cris rageurs... Toute la panoplie est de sortie et fera de ce concert une belle démonstration des ravages que peut causer le blast à outrance!

Les "hits" du groupe seront bien sûr joués ("Descent into Chaos", "Contra Mundum" ou encore le bon "The Armageddon Anthem"), et laisseront ainsi un public lessivé par une prestation aussi carrée et burnée.
Pas exactement dans le même registre que le reste de l'affiche, Zonaria a quand même réussit à enflammer le pit à plusieurs reprises. Du gros son made in sweden!

Photo
Zonaria: Simon Berglund
Photo
Zonaria: Markus Akebo
Photo
Zonaria: Simon Berglund
Photo
Zonaria: Markus Akebo




Photo
Dark Funeral: Emperor Magus Caligula

Dark Funeral

Visiblement, le public a besoin de se désaltérer après une telle tornade musicale... Pendant ce temps, la scène libère tout son espace pour accueillir Dark Funeral, LA tête d'affiche de la soirée.
C'est après une longue intro inquiétante que les suédois grimpent sur scène. "The End of Human Race" sera le premier titre joué ce soir, issu du dernier album Angelus Exuro Pro Eternus. Le public ne se fait pas attendre pour donner de la voix et remuer, et c'est sous une tempête dans le pit qu'arrivent "Ravenna Strigoi Mortii", et "Thus I Have Spoken". Les réactions sont immédiates et prouvent que Dark Funeral joue ce soir en terrain conquis.

Comme toujours, les corpse-paints sont de rigueur, tout comme l'accoutrement "bestial"... Le show semble parfaitement rôdé, et met tout en œuvre pour mettre le feu: effets de fumée sur le refrain de "Stigmata", light-show disposé en croix renversées...
Emperor Magus Caligula ne manquera pas de provoquer le public ('it's very quiet here...', effet garanti pour faire réagir le CC John Lennon!). Si le frontman n'est pas un grand bavard entre les morceaux, il souffle cependant par sa prestance et son chant vraiment malsain. Talentueux le bonhomme, tout comme ses partenaires d'ailleurs (sacré batteur!)...

Le show continue, oscillant entre les "Goddess of Sodomy" et "The Birth of the Vampiir", pour terminer son set avec "An Apprentice of Satan". Le groupe quitte alors les planches, mais se verra rapidement invité à reprendre les hostilités sous les 'Dark Fu-ne-ral' incessants d'un public toujours plus gourmand. Après les remerciements de Caligula, Dark Funeral achève donc l'audience avec "My Latex Queen" et "My Funeral", deux des meilleurs titres de Angelus Exuro Pro Eternus. Un rappel vraiment excellent en somme!

Après treize morceaux joués pour un peu plus d'une heure et quart, Dark Funeral abandonne la scène après avoir causé pas mal de ravages dans le public. Une prestation soignée, des musiciens au jeu carré et un son puissant (comme le light-show d'ailleurs) auront eu raison des pessimistes quant au talent de Dark Funeral. Les suédois sont un des leaders de la scène, et ils nous l'ont vraiment prouvé ce soir.




Une bonne soirée se termine donc avec un délicat arrière-goût infernal. Les quatre formations présentes ce soir à Limoges ont fait très bonne impression, et le public leur a très bien rendu!
Outre la satisfaction d'avoir assisté à quatre shows bien foutus, la proximité des musiciens, réellement accessibles à part ceux de Dark Funeral, nous rappelle que le Black-Metal a encore de beaux jours devant lui, avec un public toujours acquis à sa cause...

Photo
Dark Funeral: Emperor Magus Caligula
Photo
Dark Funeral: Emperor Magus Caligula
Photo
Dark Funeral: Emperor Magus Caligula & Lord Ahriman
Photo
Dark Funeral: Dominator


Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 22 mars 2010 par kumelia
(0)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires




Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Angelus Exuro pro Eternus
Angelus Exuro pro Eternus
2009

Dark Funeral
Dark Funeral
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Black Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Zonaria
Zonaria
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Carach Angren
Carach Angren
Voir la page du groupe
Création : 2003
Genre : Black Metal
Origine : Pays-Bas

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Ad Discipulum
Ad Discipulum
2010

Nefarium
Nefarium
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Black Metal
Origine : Italie

Rapports de concerts:

Emperor
Emperor
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Black Metal
Origine : Norvège