Retour à l'accueil
Live Reports :: Alice In Chains

Live report : Alice In Chains

Tous les concerts de Alice In Chains Alice In Chains [Grunge]
mardi 16 mars 2010 - Le Metropolis, Montréal
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : Unfurl




...aux pays des Merveilles

Le printemps pointe son nez sur Montréal, nous ne sommes plus couverts comme des bonshommes michelin et on profite du soleil...
Et en bonus Alice In Chains fait son apparition au Métropolis. Yay!
Le concert est complètement sold-out depuis environ un mois... alors imaginez ma tête quand j'ai reçu le message disant que mon photo-pass était accepté! Alice In Chains figurant sur la liste des groupes que j'avais véritablement envie de voir sur scène, le groupe avec lequel j'ai mis la tête dans le mouvement "grunge" un peu heavy... ouais parce que pour les gens, le grunge c'est Nirvana, pour moi c'est Alice In Chains.
Surtout que le groupe s'était fait plutôt discret depuis la disparition de leur chanteur Layne Staley. Mais aujourd'hui, les divers articles et commentaires que j'avais lu disaient que leur nouveau frontman, William DuVall était particulièrement excellent, et encore plus en live.
Et après une écoute au nouvel album, Black Gives Way To Blue,...et ben... Wow. La voix de DuVall est étonnamment proche de celle de Staley sans pour autant lui ressembler. Alice In Chains semble avoir trouvé une nouvelle voix tout en restant sur la voie qui les a menés au succès. (Applaudissez la belle phrase que je viens d'écrire svp)
...

Reste à voir en live!




C'est donc à 8h45 que je me retrouvais dans le photo-pit en attendant le débarquement du groupe.
Le Métropolis est plein comme un œuf, mais le public est calme... calme mais un sentiment d'impatience pèse sur la salle complète.
9h tapante et Alice In Chains entre sur scène de manière totalement banale, dans le noir, et entame All Secrets Known. Et wooooo c'est parti!
Le public se réveille et la scène est éclairée d'une lumière très intense, peu colorée. Le son est très équilibré, et le groupe semble heureux d'être là.
Et tel que je l'avais lu, William DuVall s'avérera en effet être un excellent frontman. Alice In Chains n'a nullement à rougir de sa nouvelle voix. Et bien que Jerry Cantrell prendra le micro plus d'une fois, William DuVall donnera le meilleur de lui même et entre dans mon classement des 10 meilleurs chanteurs live. Sans hésiter.
It Ain't Like That et Again viendront conclure la session des photographes dans le pit et je retournerais dans le public à temps pour entendre Them Bones, qui est, avec Sludge Factory, la chanson qui m'a fait découvrir Alice In Chains.




Une fois les photographes hors de la zone photo, la scène s'armera de couleurs un peu plus excentriques, mais très belles.
Les musiciens ne s'adresseront au public qu'à très rares occasions, ce qui ne gênera nullement l'ambiance générale du set, bien au contraire. L'ambiance est pesante mais c'est une lourdeur fort agréable.
Jerry Cantrell semblera très sincère en nous disant que l'énergie qui se dégageait du public ce soir à Montréal était très particulière.
Musicalement, j'attendais avec impatience l'arrivée du morceau Looking In View qui est l'une de mes pièces favorites de leur nouvel opus. L'interprétation sera impeccable... pendant toute la durée du spectacle. Looking In View me filera des frissons, mais c'est sur Nutshell, interprétée immédiatement après que j'eus l'impression que, pour la première fois depuis longtemps, une chanson live pouvait m'arracher une petite larmichette.
Cantrell dédiera la chanson à Layne Staley, et le public chantera en cœur sans pour autant pourrir la beauté du morceau. La scène est éclairée de violet, et William DuVall semblera chanter du fond de ses tripes. La pensée qui me vint à l'esprit à ce moment là a été (et on ne rigole pas) : "DuVall est le genre de type qu'on aimerait pouvoir sortir de son tiroir le soir pour qu'il nous chante des chansons avant de s'endormir"...




Après cet interlude un petit peu niais de ma part (mais je pense que je ne suis pas la seule à avoir été un peu clouée par la magnifique prestation de Nutshell), le groupe reprend par Sickman (drôle de transition) et continue son petit bonhomme de chemin jusqu'à soulever le public avec Angry Chair.
Le public qui commençait d'ailleurs à remuer pas mal...
Puis Alice In Chains nous fera un premier aurevoir sur Man In The Box avant de revenir (n'ayant pas le choix compte tenu de la vigueur du public) pour nous interpréter Rooster et Would...
Dans ta face quoi.

En conclusion, et ben je suis sortie de la salle et j'ai réalisé que j'avais assisté à une prestation qui serait très difficile à égaler.
Alice In Chains, bien qu'ayant perdu un membre clé, s'est remis sur patte et avance à grande vitesse.
Mention spéciale à DuVall, qui, comme le disent les québécois "a fait une crisse de bonne job"...



Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 18 mars 2010 par Unfurl
(1)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires


Voir les 2 commentaires précédents
Il serait bien de consulter un correcteur avant de publier un texte -ou une critique- contenant de nombreuses erreurs de grammaire. C'est écrit par quelqu'un qui avait un "Press-Pass" dudit sitte Metalship quand même! Également, un site sérieux non? Le contenu est juste...par chance! Quel bon spectacle.
ven. 19 mars 10- 21:01  
En effet, Metalship est un sitte (avec deux T naturellement) sérieux. Mais les fautes de frappe ça arrive à tout le monde.
Une petite relecture d'un texte écrit un peu trop vite, et on corrige... ;)

ven. 19 mars 10- 22:05  
Et je plussoie... le spectacle était une vraie réussite.
ven. 19 mars 10- 22:10  


Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Jar of Flies
Jar of Flies
1994

Chronique de Dirt
Dirt
1992

Chronique de Sap
Sap
1992

Chronique de Facelift
Facelift
1990

Alice in Chains
Alice in Chains
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Grunge
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de In Utero
In Utero
1992

Chronique de Nevermind
Nevermind
1991

Nirvana
Nirvana
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Grunge
Origine : États-Unis


Albums chroniqués :
Chronique de Ten - Legacy edition
Ten - Legacy edition
2009

Pearl Jam
Pearl Jam
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Grunge
Origine : États-Unis


Crossfade
Crossfade
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Grunge
Origine : États-Unis


Nickelback
Nickelback
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Grunge
Origine : Canada

Rapports de concerts:

Hoobastank
Hoobastank
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Grunge
Origine : États-Unis


Puddle Of Mudd
Puddle Of Mudd
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Grunge
Origine : États-Unis