Retour à l'accueil
Live Reports :: Stratovarius

Live report : Stratovarius

Tous les concerts de Stratovarius Stratovarius [Power Metal]
Tous les concerts de Tracedawn Tracedawn [Melodic Death Metal]
Tous les concerts de Dream Evil Dream Evil [Power Metal]
mardi 2 février 2010 - Le Garage, Saarbrucken
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : Heidra




Alors qu'une tempête de neige s'abat sur Saarbrucken, nous arrivons une demi heure en avance devant la salle du Garage, et nous commençons à attendre, comme quelques autres courageux, dans le froid glacial allemand. Les balances du dernier groupe ne sont pas encore terminées, mais ce que nous en entendons nous laisse assez perplexes, il s'agit en fait de Tracedawn, beaucoup plus bourrin en live que sur CD, comme nous le verrons plus bas ...

18h30, ouverture des portes, à notre grand étonnement, il n'y a qu'une trentaine de personnes présentes, et la salle n'est pas en capacité maximale : un rideau a été placé au tiers de la salle pour en fermer l'accès. De plus, les barrières sont à plus de deux mètres de la scène, ce qui crée une certaine distance dans une salle qui nous a habituée à une certaine proximité avec les groupes.





Photo
Tracedawn: Tracedawn @ Saarbrücken

Tracedawn

Alors que le public du Garage n'est guère plus nombreux qu'à l'ouverture de la salle, Tracedawn entre en scène. Ce groupe finlandais de death metal mélodique nous surprend tout d'abord par l'âge de ses membres, qui paraissent tous très (très) jeunes.
Leur musique est néanmoins prometteuse, bien que la place du clavier n'est pas toujours justifiée, et parfois franchement hors sujet. Les membres du groupe s'amusent sur scène et ça se voit. Petit bémol cependant au chanteur, qui semble plus reproduire les mouvements de ses idoles plutôt que d'avoir une personnalité à lui. Ses capacités vocales sont, par contre, assez impressionnantes, il passe sans problème d'une voix typée death à une voix claire, ce qui laisse transparaître un bel avenir.
En tout cas, l'énergie que dégage le groupe est énorme, ça bouge, c'est efficace, mais ça ne prend pas vraiment au niveau du public venu essentiellement pour Stratovarius, et qui n'est donc pas forcément habitué au death metal, même mélodique. Tracedawn n'aura pas reçu ce soir à Saarbrucken le succès mérité, mais il reste un nom à retenir dans les années à venir.

Photo
Tracedawn: Tracedawn @ Saarbrücken




Photo
Dream Evil: Dream Evil @ Saarbrücken

Dream Evil

Après quelques rapides réglages, alors qu'on ne les attendait pas si rapidement, c'est au tour de Dream Evil de monter sur scène.
Le show commence fort, trop fort peut-être, avec l'excellente chanson Immortal qui ouvre également leur dernier album In The Night. Le public, heureusement plus nombreux que pour Tracedawn, n'a pas le temps d'entrer dans l'ambiance proposée par le groupe, et seul quelques connaisseurs suivent le chanteur sur le refrain. Qu'à cela ne tienne, les titres suivants sont également très dynamiques et entraînants, et petit à petit les spectateurs se laissent emporter par Dream Evil, et nous les retrouverons en train de chanter les refrains (qui sont somme toute assez facile à retenir) ,et à répondre aux appels du chanteur.
Après un démarrage difficile, le public est à 100% et le show prends une toute autre ampleur. La chanson Bang Your Head (dont le refrain rappelle énormément Shake Your Head d'Accept) le confirmera, pour le plus grand bonheur de tous.

En définitive ce sera un très bon show que nous aura offert la bande à Fredrik Nordstrom, malgré l'absence de Chasing The Dragon, chanson culte du groupe.

Photo
Dream Evil: Dream Evil @ Saarbrücken
Photo
Dream Evil: Dream Evil @ Saarbrücken
Photo
Dream Evil: Dream Evil @ Saarbrücken




Photo
Stratovarius: Stratovarius @ Saarbrücken

Stratovarius

Le public se rapproche tranquillement des barrières alors que la scène se transforme pour accueillir la tête d'affiche de la soirée : Stratovarius. On comptera environ 350 personnes au meilleur de la soirée, ce qui semble assez peu, mais ne gâchera en rien le concert.

Les lumières s'éteignent progressivement, l'intro de Destiny se fait alors entendre, ce qui sème déjà un vent de folie dans le public. Les cinq musiciens du groupe entrent sur scène, sous l'ovation du public. La bonne humeur se lit sur leur visage, et certainement sur les nôtres aussi. Le claviériste loupera quelques notes durant le concert à cause d'une bonne toux. On verra également le chanteur tousser à plusieurs reprises, mais rien ne se remarque au niveau de sa voix, qui reste assez impressionnante, malgré l'utilisation de quelques effets.
Le bassiste quant à lui, ne cesse de sourire et de lancer des regards sympatiques aux spectateurs.

Le concert sera rythmé par un solo du nouveau guitariste, qui se fera assez discret, mais musicalement bien présent. Le clavieriste et le bassiste se livreront à une bataille de solos, pour notre plus grand bonheur. Après Black Diamond, la dernière chanson du concert, le groupe, toujours aussi souriant, viendra saluer et remercier les spectateurs, ce qui clôturera la soirée.

Encore une fois, la salle du Garage ne nous décevra pas, le son était correct, et les lumières pour ce concert étaient assez simples, elles amenaient une ambiance sur scène sans trop la charger, ce qui était appréciable. Après le show, les agents de sécurité nous demande rapidement de quitter les lieux, juste le temps d'acheter le dernier album de Dream Evil, puis retour dans le froid allemand, sans la tempête de neige cette fois-ci.


Set-list de Stratovarius :

Destinity
Hunting High And Low
Speed Of Light
The Kiss Of Judas
Million Light Years
Winter Skies
Phoenix
Guitar/Bass solo
Forever Is Today
King Of Nothing
Paradise
Eagleheart
Forever
SOS
Black Diamond

Photo
Stratovarius: Stratovarius @ Saarbrücken
Photo
Stratovarius: Stratovarius @ Saarbrücken
Photo
Stratovarius: Stratovarius @ Saarbrücken


Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 12 février 2010 par Florent Ch
(1)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires




Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Nemesis
Nemesis
2013

Chronique de Unbreakable
Unbreakable
2013

Chronique de Elysium
Elysium
2011

Chronique de Polaris
Polaris
2009

Stratovarius
Stratovarius
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Power Metal
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Lizard Dusk
Lizard Dusk
2012

Chronique de Tracedawn
Tracedawn
2008

Tracedawn
Tracedawn
Voir la page du groupe
Création : 2005
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Dream Evil
Dream Evil
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Power Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Immortal
Immortal
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:


Albums chroniqués :
Chronique de Archangels In Black
Archangels In Black
2009

Chronique de Dominate
Dominate
2006

Chronique de Underworld
Underworld
2003

Adagio
Adagio
Voir la page du groupe
Création : 2000
Genre : Power Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de In the line of fire
In the line of fire
2015

Chronique de Inhuman Rampage
Inhuman Rampage
2006

DragonForce
DragonForce
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Power Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts: