Retour à l'accueil
Interviews :: Interview de Plèbe

Interview de Plèbe


Plèbe, combo mélangeant avec assez de succès rock français et metal, vient de sortir son nouvel album Congo Square. C'est à cette occasion que Bruno, qui assure le chant et la guitare, a répondu à nos quelques questions sur leur précédente formation, la Nouvelle Orléans et le rock en France en 2010...


Metalship : Bonjour, est ce que vous pourriez présenter Plèbe brièvement, pour ceux qui ne connaissent pas ?

Salut à toi ! Plèbe est un groupe de Rock de Bayonne, situé au Pays Basque. Il est composé d’un line up relativement basique à savoir guitare/chant (Bruno), guitare lead (Mikael), basse (Stéphane) et batterie (Jérome). On a sorti notre premier album en 2007 et le second « Congo Square » débarque le 12 mars 2010 partout en France, distribué par Season of Mist. Il comportera 12 nouveaux titres.


Metalship : En 2005, vous changez de nom et, selon votre myspace, "les musiciens prennent un nouveau départ en retravaillant leur musique". Pourquoi ce changement de cap? Qu'y avait-il avant Plèbe ?

Avant Plèbe nous avions un groupe de compo qui tournait juste dans notre région. En 2005, nous avons voulu passer un cap, et donc se remettre en question musicalement pour prendre un nouveau départ. C’est pour cela que nous avons retravaillé notre musique, fait beaucoup de vide et composé de nouveaux morceaux. Après cette décision, tout s’est relativement vite enchaîné et au bout de six mois nous sommes rentrés en studio pour enregistrer notre premier album. La sortie de ce premier opus nous a permis de parcourir la France et donc de rencontrer des gens. L’accueil du public et des médias pour cet album furent très encourageant pour nous.


Metalship : Et pour votre second album, Congo Square, ce passé a-t-il aidé ? Il est sorti trois ans après le premier (après avoir été censé arriver à l'automne 2009, il sort finalement le 12 mars). On le sent plein de maturité, est-ce dû aux nombreux concerts que vous avez donné ?

Notre parcours nous a bien évidemment aidé pour réaliser cet album. Comme je l’ai dit, nous avons rencontré beaucoup de personnes qui nous ont appris et guidé. Pour preuve, nous nous sommes entourés pour cette sortie d’album de LMA (Landes Musiques Amplifiées) pour la partie booking et Guillaume de KLONOSPHERE pour tout ce qui concerne la promo. On est super content de travailler avec eux, l’ambiance est bonne et ce sont surtout de vrais pros qui connaissent le monde de la musique et leur rouage ! En ce qui concerne la composition, nous avons passé un an à travailler, à peaufiner, ce qui je pense s’en ressent. Tu le dis « plein de maturité », il est vrai que nous avons voulu le soigner en explorant au maximum les riffs et le côté émotionnel de notre musique. Le fait d’avoir avalé des bornes à la rencontre du public et d’autres musiciens de divers horizons, nous a beaucoup apporté musicalement. Question arrangement, cela nous tenait à cœur d’intégrer des instruments tel le violon, le violoncelle ou encore la guimbarde.
Financièrement, car c’est un peu le nerf de la guerre, nous avons été lauréats d’un Défi Jeune qui nous a permis d’aller au bout de ce projet. Ça mérite d’être souligné… Pour répondre à ta question de la sortie d’album, nous avons du la repousser à cause des gros soucis avec la boîte de pressage !!! Ça arrive…


Metalship : Toujours à propos de Congo Square, pourquoi ce titre d'album ? Faut-il y voir uniquement de la nostalgie par rapport à la mythique place de la Nouvelle Orléans, ou autre chose (hommage aux chansons de jazz à ce sujet, ...)?

Pendant la composition du second album, j’ai découvert l’existence de la place Congo Square au travers d’une conférence sur l’histoire de la musique. Cela m’a beaucoup interpelé sur le moment. Je me suis donc renseigné dessus puis j’en ai parlé aux autres membres du groupe. Cela a eu le même effet avec eux, on trouvait cette place chargée d’histoire, très intéressante. Cette place représente sous une certaine forme, le berceau de la musique actuelle, ce qui n’est pas rien ! C’est pour cela que la majorité des textes de cet album traite de la musique en général, ce qu’elle peut nous apporter mais aussi l’histoire qui en découle !!! De plus, nous nous sommes dit que si nous ne la connaissions pas auparavant, de nombreuses personnes étaient sûrement dans le même cas !!! Donc aucune nostalgie mais plutôt un hommage, avec une énorme envie de faire découvrir (à ceux qui ne la connaissent pas bien évidemment !!) l’existence de cette place qui mérite d’être connue de tous !


Metalship : Plèbe se situe à la frontière entre gros rock et métal. Avez-vous senti une différence entre ces deux publics ? Est-il facile d'être à mi-chemin entre les deux, avec le risque de rebuter les amateurs de rock ou de ne pas correspondre à ce qu'attend le public métal en terme d'agressivité dans la musique ?

Il est vrai que Plèbe se situe dans un créneau un peu particulier. Cependant, en temps de composition, on ne se pose pas trop de question par rapport au style, nous faisons la musique qui nous correspond sur le moment. Cet album a un côté bien plus rock, plus mélodique que le précédent car c’est quelque chose que l’on avait envie de faire. A la base, nous écoutons tous des choses très différentes et je pense que ce sont ces influences diverses qui font que notre son a du mal à se cantonner à un seul style rock ou métal ou autre !!! Lors des concerts, je trouve que ça ne pose pas trop de problème car l’énergie est présente et le côté émotionnel aussi, donc tous les publics peuvent s’y retrouver. Par exemple, nous avons fait une petite tournée au mois de juin 2009 « Pint, Grind & Rock’n’Roll Tour » aux côtés du groupe de grind Bayonnais INFEST. Malgré le fossé que représentent les deux styles, nous avons eu de très bons retours avec un public qui n’écoute généralement pas notre genre de musique, comme quoi il n’y a pas obligatoirement de barrières…c’est ça qui fait plaisir !!!


Metalship : C'est difficile de faire tourner un groupe de rock/métal en France en 2010 ?

Je pense qu’il est très difficile de tourner, tout style confondu en France en 2010 !!! C’est peut-être plus dur dans notre style, car il existe des « milliers » de groupes à l’instar d’autres styles comme le grind ou le punk où de vrais réseaux existent et s’entraident. Au travers de notre expérience et des discutions avec d’autres musiciens, nous remarquons qu’il existe de moins en moins de lieux de diffusions avec des conditions de live raisonnable (son, light…) pour les groupes en développement. C’est vraiment quelque chose d’affligeant !!! C’est pour ça que l’on soutient et qu’il faut soutenir toutes les assos et salles de proximité qui organisent encore des concerts en proposant le devenir de la scène rock, métal et tout autre style…
Tant que l’on parle concert, j’en profite pour faire un peu de promo puisque nous serons sur les routes Françaises au mois de juin 2010. Nous passerons pour la première fois à Paname le 22 juin au Batofar en compagnie des Hyènes !!!


Metalship : Merci Plèbe. On arrive à la fin de l'interview, aussi je vous laisse la parole, si vous avez une déclaration particulière à faire, quelque chose à dire... Beau travail pour cet album en tout cas, et bonne continuation !

Merci à toi pour cette interview et content que tu aies aimé l’album !!! On veut remercier tous les gens qui nous soutiennent et n’hésitez pas à aller sur notre myspace pour trouver des infos sur le groupe, ou pour entrer en contact avec nous, ça sera avec grand plaisir.
Pour conclure, je dirais comme d’habitude… Sortez de chez vous, allez voir des concerts, il y a des groupes énormes qui grouillent un peu partout et c’est idiot de passer au travers surtout quand ils ne jouent pas très loin de chez vous !!! Soyez vigilants et j’espère à très vite…


Signaler un article incomplet Signaler une erreur
ajouté par Fendragon, le 20 mars 2010 pour Metalship

(2)



Interview précédente

Tout

Interview suivante


Commentaires


En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Plèbe

Albums chroniqués :
Chronique de Congo Square
Congo Square
2010

Plèbe
Plèbe
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Rock Metal
Origine : France




Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Moshroom
Moshroom
2009

Infest
Infest
Voir la page du groupe
Création : 2003
Genre : Grindcore
Origine : France


Albums chroniqués :
Chronique de Yoshū Fukushū
Yoshū Fukushū
2013

Chronique de Tsume Tsume Tsume
Tsume Tsume Tsume
2008

Chronique de Buikikaesu
Buikikaesu
2007

Maximum The Hormone
Maximum The Hormone
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Rock Metal
Origine : Japon

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Delirium
Delirium
2016

Chronique de Broken Crown Halo
Broken Crown Halo
2014

Chronique de Dark Adrenaline
Dark Adrenaline
2012

Chronique de Shallow Life
Shallow Life
2009

Lacuna Coil
Lacuna Coil
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Rock Metal
Origine : Italie

Rapports de concerts:

Stone Sour
Stone Sour
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Rock Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Katatonia
Katatonia
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Rock Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Anathema
Anathema
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Rock Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de This Is War
This Is War
2009

Chronique de A Beautiful Lie
A Beautiful Lie
2007

Chronique de 30 Seconds To Mars
30 Seconds To Mars
2002

30 Seconds To Mars
30 Seconds To Mars
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Rock Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: