Retour à l'accueil
Interviews :: Interview de Valhôll

Interview de Valhôll


Valhôll est un jeune groupe de Pagan Black qui vient tout juste de sortir son premier album. Un disque à la fois efficace, violent, et ravageur !
Une interview était indispensable pour en savoir sur ce groupe très prometteur !


Metalship : Salut ! Valhôll vient de sortir son premier opus. Peux-tu nous présenter le groupe ?

A l'origine, Valhôll est un projet solo issu de mon seul esprit. Le but était avant toute chose de dénoncer la médiocrité de l'Homme en mettant en valeur une époque où, justement, celui-ci avait de vraies valeurs. De plus, il s'agissait de rendre hommage à la nature et l'espace sous une musique païenne et mélodique, dont l'atmosphère serait guerrière, ambiante et mélancolique à la fois. Petit à petit, l'idée et l'envie de reproduire cette entité sur scène se fit sentir. J'ai donc tout d'abord fais appel à Belial et Sapian qui sont de très bons amis d'enfance en plus d'être des musiciens très doués pour la batterie et pour la basse. Pour la seconde guitare, j'ai fais appel à un autre de mes amis, Vaerohn, qui lui a vraiment apporté une nouvelle touche au groupe, que ce soit dans la musique ou dans la thématique.


Metalship : Que se cache-t-il derrière le patronyme de Valhôll ? Pourquoi avoir choisi ce nom ?

Comme la plupart le sait, Valhôll (ou Walhalla) n’est autre que la batisse d’Odin, faite de lances et de boucliers, celle qui attend les valeureux guerriers tombés au combat. Ce mot représente bien plus que ça pour nous, il représente une partie de l'Histoire, une époque ou l'Homme et la nature vivaient en harmonie, une époque ou l'on savait ce que signifiait des termes tels que « Respect » ou « Honneur ». Il est bien évident que tout cela est fini aujourd'hui et notre musique en témoigne une certaine nostalgie.


Metalship : A La Mémoire De Nos Ancêtres est votre premier album. Comment avez-vous démarché les labels ? Avez-vous eu de nombreuses propositions de contrats ?

A vrai dire cela s'est fait assez "discrètement", je n'ai pas vraiment démarché les labels. J'étais déjà en contact avec Julien d'Intensified Records depuis longtemps, à l'époque, il tenait juste son E-shop Intense et songeait déjà à produire des groupes. Quand je lui ai parlé de Valhôll, de l'idéologie du groupe et que je lui ai fait écouté quelques compositions, l'idée de produire le groupe se fit sentir. Ca s'est fait assez naturellement. Nous ne regrettons pas d'avoir signé chez lui, il se démène beaucoup pour le groupe et respecte vraiment notre démarche.


Metalship : Vous évoluez dans un registre Black Païen. Quel est votre regard sur la mouvance ‘Pagan’ au jour d’aujourd’hui ?

Comme tu l'as si bien dis dans ta chronique, le mouvement "pagan" est en plein essor. Je ne suis pas forcément contre, il y a de bonnes surprises. Cependant, je trouve la plupart des nouveaux noms de la scène folk metal and co assez ridicule, le "pagan" est une mode comme une autre, le phénomène va rapidement diminuer.


Metalship : Vous sentez-vous proches de groupes français comme Belenos, Aes Dana, ou Nydvind par exemple ? Y a-t-il d’autres groupes avec lesquels vous entretenez une relation privilégiée ?

Je respecte beaucoup le travail des trois groupes que tu viens de citer, nous entrenons d'ailleurs une très bonne relation avec Belenos et Nydvind qui, je trouve, représentent bien la scène française actuelle. Sinon, nous nous entendons également assez bien avec Aosoth ainsi qu'Otargos qui sont de très bons amis.


Metalship : Sur votre premier opus, on sent un travail très mature, une musique très travaillée, avec des passages épiques, d’autres très rapides, d’autres plus posés. Comment s’est passé le processus de composition ?

J'ai tout d'abord démarré le groupe seul, j'avais déjà composé pas mal de morceaux. Quelques mois après, Vaerohn s'est joint à moi au projet et à vraiment apporté une nouvelle touche au groupe de part ses idées sur les compositions déjà finies ainsi que ses compositions personnelles. Je pense que, sans lui, l'album n'aurait pas atteint cette dimension et je l'en remercie.


Metalship : Dans vos paroles, on sent un attachement profond à vos racines ancestrales. En quoi est-ce important pour vous d’aborder ces thèmes dans vos chansons ?

Je trouve cela important dans le sens ou notre société actuelle nous formate et essai de nous faire oublier notre passé. Peu importe la culture ethnique, à l'époque l'Homme et la nature vivaient en harmonie tout notre passé est basé sur de vraies valeurs qui sont oubliées aujourd'hui. La nature aujourd'hui n'a plus de réalité et cela est de pire en pire, cependant je croit en le jour ou la nature reprendra le dessus sur l'Homme et cela ne sera que mérité.


Metalship : Est-ce qu’à travers ces paroles, on peut y voir un message ? Une sorte de regard critique sur la société actuelle ?

Tout à fait. Comme je l'ai dis précédemment, la société actuelle nous formate et nous dicte notre façon de vivre. Cependant, nous ne cherchons pas à mener un certain combat, nous ne changeons pas le monde avec de la musique, cependant nous témoignons une certaine nostalgie envers notre passé.


Metalship : Le morceau A La Gloire Guerrière comporte la présence d’un invité de marque en la personne de BST (Balrog, Aborted, Garwall, Aosoth), comment en êtes-vous venus à collaborer ?

BST était déjà un ami que j'avais en contact depuis un petit moment. Je lui ai simplement proposé l'idée par mail et a accepté de suite. Il a d'ailleurs fait du très bon travail, il a enregistré ses voix dans son studio (BST Studio) et m'a envoyé son résultat que j'ai ajouté au mix.


Metalship : Y a-t-il d’autres ‘personnalités du Metal’ avec lesquelles vous aimeriez collaborer ?

Pas spécialement, mais si je devais dire un nom ce serait Loïc Cellier tout simplement, car je respecte beaucoup son travail avec Belenos.


Metalship : Avez-vous pensé à enregistrer un split avec un groupe qui partagerait les mêmes idées que vous ?

Oui, j'y ai pensé très récemment. J'aimerais beaucoup enregistrer un split avec Belenos ou encore Nydvind. L'idée n'est pas du tout mûre, peut être qu'avec le temps celle-ci se concrétisera...à suivre !


Metalship : Quels sont les projets à venir pour Valhôll ? Un nouvel album en préparation peut-être ? Des concerts ? Festivals ?

Et bien oui ! Je prépare en ce moment même un prochain opus mais celui-ci ne sera pas prêt avant la fin de l'année, voire 2011. Je vais essayer de viser la barre assez haute et de bien evidemment faire passer le message de Valhôll avec la plus grande brutalité possible. Côté concert, nous avons un festival de prévu en mai, à Metz (Black Druids Festival) organisé par l'association TLBM en compagnie de Furor Gallico, Bran Barr, Nydvind, Sear Bliss ainsi que Belenos, une bonne soirée en perspective ! Sinon, nous cherchons un maximum de dates partout en France ainsi que dans le Benelux. Nous cherchons également quelques festivals pour cet été : à bon entendeur, salut ;) !


Metalship : Quels sont les derniers albums de Metal qui t’ont marqués ?

En tout premier, je vais citer sans aucun doute le dernier Temple Of Baal (Lightslaying Ritual) que je trouve extra, bien brutal. Ensuite, j'ajouterai à cela la première sortie du groupe Daäth Shadow (Crown For Kings) ainsi que le dernier opus de Secrets Of The Moon (Privilegivm).


Metalship : Que penses-tu de la scène Metal française actuelle ?

Hum... comme tout le monde. Il y a du bon et beaucoup de mauvais (rire) mais cela a toujours été et cela ne changera pas. Cependant, je trouve que l'évolution du Metal en France est de pire en pire, les salles "convenables" sont hors de prix pour les petites assoc' et certains groupes ne passent plus du tout par notre pays. Je trouve cela dommage.


Metalship : Merci pour ces réponses ! Bonne continuation à vous, et vivement un prochain album !
Un dernier petit mot pour les lecteurs de Metalship ?

Bah écoute, tout d'abord c'est moi qui te remercie pour cette interview consacrée à Valhôll et je te souhaite bonne continuation avec Metalship. Pour les lecteurs, je ne peux que leur dire à bientôt sur les planches et les encourager à se faire leur propre opinion : n'écoutez pas les autres.


Signaler un article incomplet Signaler une erreur
ajouté par Pit, le 22 février 2010 pour Metalship

(1)



Interview précédente

Tout

Interview suivante


Commentaires


Beau travail Pit, ton interview est très complète.

Cependant il ne faut pas que les musiciens de Valhôll ne se fassent trop d'illusions : la société a
de tout temps formaté les individus (positivement et négativement) - autant aujourd'hui qu'il y a 1000 ans - d'ailleurs n'est-ce pas son rôle primordial ?

Ensuite j'espère que l'image du guerrier viking droit et respectueux véhiculée par les films à grand publique et les BD n'est pas celle qu'ont en tête les mecs de Valhôll quand ils disent "une époque ou l'on savait ce que signifiait des termes tels que « Respect » ou « Honneur »". En fait c'est tout le contraire, n'importe quel historien le dira. Certes l'honneur et la droiture ne sont plus de ce monde, mais en tout cas ils l'avaient déjà quitté définitivement lors de l'époque viking ...

'scusez pour le roman, mais cet engouement aveugle pour certaines périodes et cultures (qui méritent tout autant de respect, mais peut être pas pour les mêmes raisons) dont font preuve beaucoup de jeunes métalleux aujourd'hui me fait réagir à chaque fois. Cependant je suis peut être dans le faux concernant Valhôll, et je m'en excuse. De toutes les façons ces mecs ont tout mon respect : la scène française a besoin d'eux !

ven. 26 févr. 10- 19:46  
Beau commentaire Le Traître ! Je pense que par "Respect' et "Honneur", ils veulent plus parler de valeurs ancestrales qu'on a un peu tendance à oublier de nos jours. Des valeurs où l'individualisme de masse n'avait pas vraiment sa place, des valeurs où on se souciait encore d'être en communion avec la nature (et qui n'a d'ailleurs rien à voir avec l'écologie d'aujourd'hui, car faut pas se leurrer, si on nous fait la morale sur la planète, c'est aussi pour gagner du fric avec ça...)

En tout cas, quoi qu'il en soit, des groupes comme Valhôll se hissent en haut de la scène Pagan française, et on a besoin de groupes comme ça, et eux ont besoin de nous !

ven. 26 févr. 10- 20:04  
C'est sur qu'en matière de respect de la nature les celtes et les amerindiens ont fait mieux que nous.
ven. 26 févr. 10- 20:36  


Valhôll

Albums chroniqués :
Chronique de A la Mémoire de Nos Ancêtres
A la Mémoire de Nos Ancêtres
2009

Valhôll
Valhôll
Voir la page du groupe
Création : 2007
Genre : Black Metal
Origine : France




Groupes en rapport


Belenos
Belenos
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Black Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de FORMOR
FORMOR
2005

Aes Dana
Aes Dana
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Black Metal
Origine : France


Albums chroniqués :
Chronique de Nydvind / Bornholm
Nydvind / Bornholm
2011

Chronique de Sworn to the Elders
Sworn to the Elders
2010

Nydvind
Nydvind
Voir la page du groupe
Création : 2000
Genre : Pagan/Folk
Origine : France


Albums chroniqués :
Chronique de III
III
2011

Chronique de Ashes of Angels
Ashes of Angels
2009

Aosoth
Aosoth
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Black Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Aborted
Aborted
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Death Metal
Origine : Belgique

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Sidh
Sidh
2010

Bran Barr
Bran Barr
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Pagan/Folk
Origine : France


Sear Bliss
Sear Bliss
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Black Metal
Origine : Hongrie


Albums chroniqués :
Chronique de Lightslaying Rituals
Lightslaying Rituals
2009

Temple of Baal
Temple of Baal
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Black Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Privilegivm
Privilegivm
2009

Secrets of the Moon
Secrets of the Moon
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Black Metal
Origine : Allemagne

Rapports de concerts: