Retour à l'accueil
Interviews :: Interview de Infest

Interview de Infest


"Moshroom", le dernier album en date des grindeux d'Infest, a vu le jour en juillet 2009. L'occasion de découvrir un groupe très actif depuis plusieurs années dans la scène underground, et qui a toutes les chances de vous plaire si vous portez dans vos cœurs Nasum, Napalm Death et consorts. Entretien avec Flow, officiant à la guitare au sein du groupe bayonnais.


Metalship : Salut Infest! « Moshroom », votre dernier album, est sorti en juillet 2009. Quels sont les retours que vous avez eus de la part de la critique, du public, … ?

Salut à toi, merci de m’accorder cette interview, ça fait un petit bail que je ne me suis pas collé à ce genre d’activité mais là avec la sortie de notre nouvel album « Moshroom » il va falloir que je m’y remette!
Pour ce qui est des retours concernant l’album, ils sont pour le moment vraiment très positifs. Les médias Underground semblent l’apprécier même si il est encore un peu tôt pour tirer une analyse précise.
Quand au public que nous avons croisé lors de nos concerts de présentation de l’album en France et en Europe il a semblé vraiment apprécier notre nouveau travail.



Metalship : J’ai senti une forte influence de Nasum (ce qui est évidemment un compliment) sur votre dernier album. En général, quelles sont vos principales inspirations musicales ?

Nasum est évidemment une grande influence pour nous, nous écoutons énormément de grind core de toutes les générations. Napalm Death bien sur, mais également Afgrund, Rotten sound, etc.


Metalship : Infest a justement participé à un projet « tribute » à Nasum, où on retrouve 52 autres groupes, parmi lesquels des références telles que Misery Index, Total Fucking Destruction, Mumakil ou encore Blockheads. Pouvez-vous en dire plus sur cet album qui devrait paraître en novembre prochain (interview réalisée en octobre 2009)?

Je tiens à dire que nous sommes très fiers de pouvoir participer à ce projet en tant que réels fans de Nasum et en plus de le faire en étant entourés de ce que je qualifierai de la quasi-totalité de la scène grind actuelle. C’est vraiment un super projet.
Le cd doit donc sortir en novembre sous la houlette de Power it up records en cd et en double vinyle.
Nous reprenons le titre « The everlasting shame » extrait de l’album HELVETE.
En tous cas tenez vous informés de la sortie, je ne sais pas si il y en aura pour tout le monde !!!



Metalship : J’ai trouvé votre dernier album à la fois puissant et très accrocheur, ce qui manque parfois un peu dans le grind. Attachez-vous de l’importance au live, y pensez-vous lorsque vous composez ?

Nous apportons de l’importance en live en règle générale. C’est vraiment pour nous le meilleur moyen de partager notre musique. Je pense que le grindcore se vit plus par le live que par tout autre chose mais maintenant lorsque nous composons nous cherchons l’efficacité et la brutalité sans spécialement penser si ça va « péter » en live ou pas.
Les premiers concerts après la composition nous donnent en général la réponse!


Metalship : Le grind est un genre fréquemment politisé, vous retrouvez-vous dans certaines préoccupations sociales, politiques ou écologiques et envisagez-vous d’utiliser votre musique comme une « arme », pour faire passer des « messages » d’alerte ou de dénonciation ?

Nous n’écrivons pas des titres politisés comme j’ai déjà pu le lire à droite à gauche. Nos textes, qui ne sont pas présents sur le cd par choix, sont plutôt tirés d’expérience personnelles ou touchent des fois à des sujets proches de la musique et de la culture en général comme « Greatest [S]Hits » ou « 20th century Fuck’s » qui dénoncent la musique business et le système foireux de la musique éphémère. D’ailleurs pour moi on ne peut même pas parler de musique pour ce genre de saloperies qui pourrissent nos ondes à longueur de journée.


Metalship : Infest est originaire de Bayonne, votre myspace propose une version en basque de la biographie du groupe. Attachez-vous de l’importance à vos origines, avez-vous un sentiment d’appartenance fort à la culture basque ?

Nous portons de l’importance au respect des cultures ainsi qu’au respect des peuples. La culture basque en fait donc partie même si on ne la ressent pas trop dans notre musique.


Metalship : Vous avez eu l’occasion d’ouvrir pour Sepultura lors d’un concert à Biarritz. Que retirez-vous de cette expérience ? Avez-vous eu l’occasion de les rencontrer, et comment cette affiche a-t-elle vu le jour ?

Vraiment un très bon concert, idéal pour la sortie de l’album. C’est toujours délicat d’ouvrir la soirée devant un groupe de la trempe de Sepultura mais nous étions à la maison avec notre équipe technique ce qui enlève déjà pas mal de stress et de complications.
Sinon oui , on a eu l’occasion de les rencontrer, il y a des photos sur notre myspace. Des mecs cools !!!
Pour ce qui a été de la mise en place de l’affiche : Sepultura était en tournée européenne, ils passaient par Biarritz, le promoteur du concert nous a contactés et voilà. Ça tombait bien car on avait l’album à présenter chez nous.



Metalship : Infest a signé chez Metal Age Productions, un label underground slovaque pas très connu par chez nous. Comment cette collaboration a-t-elle vu le jour et en êtes-vous satisfaits ?

Nous étions sans contrat après la sortie de « Feel the rage ». Nous avons maquetté 5 titres du nouvel album l’été 2008 en vue de trouver un nouveau deal.
Plusieurs label nous ont rapidement contacté et nous avons décidé de porter notre choix sur Metal Age productions qui nous proposait une offre intéressante. Leur réputation n’est plus à faire sachant qu’ils sont sur le marché depuis un paquet d’années.
Nous sommes à ce jour très satisfaits de la collaboration qui est très professionnelle.


Metalship : Quels sont les projets d’Infest à court et à plus long terme ?

Nous allons nous concentrer sur l’écriture de nouveaux titres afin de pouvoir sortir un split courant 2010 avec Trepan Dead et Utopium. J’espère pouvoir donner plus d’infos sur ce projet rapidement. Avant ça nous serons fin janvier à Genève pour le Brutal Grind Assault festival au coté de Blockheads, Yacopsae, Ingrowing et The Arson Project.
Nous devrions également essayer de repartir en tournée en 2010 pour continuer la promo de l’album sur les planches européennes.


Metalship : Merci pour tes réponses ! As-tu quelque chose à ajouter pour conclure cette interview ?


Merci à toi pour cette interview. J’ajouterai qu’il est important de continuer à soutenir la scène UG, ce que fait ton zine.
Bonne continuation à toi et n’oubliez pas chers lecteurs …. Grind is life !!!!!!!!!!
Pour plus d’’info sur Infest ou pour se procurer le cd rendez nous visite sur www.myspace.com/infestbaiona


Signaler un article incomplet Signaler une erreur
ajouté par Maczym, le 18 novembre 2009 pour Metalship

(1)



Interview précédente

Tout

Interview suivante


Commentaires


En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Infest

Albums chroniqués :
Chronique de Moshroom
Moshroom
2009

Infest
Infest
Voir la page du groupe
Création : 2003
Genre : Grindcore
Origine : France




Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Objectif : Thunes
Objectif : Thunes
2008

Chronique de Objectif : Thunes
Objectif : Thunes
2008

Ultra Vomit
Ultra Vomit
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Grindcore
Origine : France

Rapports de concerts:

Napalm Death
Napalm Death
Voir la page du groupe
Création : 1982
Genre : Grindcore
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Fifth Season
The Fifth Season
2009

Inhumate
Inhumate
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Grindcore
Origine : France

Rapports de concerts:

Source Of Paranoia
Source Of Paranoia
Voir la page du groupe
Création : 2007
Genre : Grindcore
Origine : France


Psyopus
Psyopus
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Grindcore
Origine : États-Unis


Cephalic Carnage
Cephalic Carnage
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Grindcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Extreme Noise Terror
Extreme Noise Terror
Voir la page du groupe
Création : 1985
Genre : Grindcore
Origine : Royaume-Uni