Retour à l'accueil
Interviews :: Interview de Delain

Interview de Delain


En ce mercredi 07 octobre 2009, Delain foule pour la première fois la scène de La Laiterie (Strasbourg) avec Whyzdom en première partie. Cela a été pour moi une occasion en or de m'entretenir avec Martjin Westerholt, claviériste du groupe en anciennement de Within Temptation.


Metalship : Tu as été claviériste de Within Temptation de 1996 à 2001, et tu as fondé Delain en 2002. Quelle impression cela te fait quand tu porte un regard sur l'ensemble de ta carrière, au sein de Within Temptation et de Delain ?

Tout simplement que je suis un sacré veinard !! Pour moi par contre, Delain ne s'est pas formé en 2002. On le dit parce qu'à l'époque j'ai essayé quelques morceaux avec des musiciens locaux, mais ça n'as pas fonctionné, ça ne m'as pas vraiment apporté ce que je recherchais. Delain s'est vraiment mis en marche en 2005, après la première démo qui était pour moi un coup d'essai. Je suis d'autant plus chanceux, et même gâté, car j'ai la possibilité de faire de super concerts et de super albums avec Delain !
Par rapport à Within Temptation, j'ai vraiment adoré le temps que j'ai passé avec eux. C'est vraiment extraordinaire de voir comment ils évoluent et ce qui leur arrive !!


Metalship : Mais ce n'est pas uniquement une question de chance, mais surtout une question de talent !

Oh merci ! Evidemment tu dois être capable de faire de la bonne musique, et les gens doivent accrocher, sinon tu n'avancera pas c'est logique. Donc effectivement cela demande beaucoup de travail. La chose la plus fun pour moi dans le processus de faire de la musique, c'est de l'écrire, c'est vraiment le côté que je préfère. C'est toujours un immense honneur de voir les gens aimer ta musique ! Mais je dois dire honnêtement que si 10 personne aiment ma musique, je ferais le même que si ils étaient 100 000 ! Je fais juste la musique que j'aime faire, et par chance les gens aiment !


Metalship : Depuis sa formation en 2002, Delain a sorti 2 albums : "Lucidity" en 2005,et "April Rain" votre second album sorti cette année. On y découvre un son définitivement plus métal, avec des riffs plus lourds, ainsi qu'un groupe plus soudé, faisant appel à moins de guest. Peut-tu nous présenter un peu cet album ?

Le premier album était en fait principalement une exploration de toutes les possibilités que nous avions, de ce que nous pouvions faire. J'avais déjà écrit la musique, mais j'avais besoin de musiciens, et par chance une bonne partie des musiciens que je connais, qui sont déjà dans une formation, ont eu une bonne valeur commerciale pour Roadrunner Records. Mais c'étaient surtout pour moi des musiciens avec lesquels j'aime jouer.

Pour le second album, l'infrastructure était déjà là. Je connaissais mon groupe, on avait déjà beaucoup joué ensemble. Je savais de quoi ils étaient capable, et je connaissais mes propres faiblesses et mes points forts. Evidemment je savais dans quelle direction je voulais aller avec cet album, je savais ce qui pourrait aller sur le disque et ce qui ne pouvait pas, mais j'ai laissé à chaque musicien de l'espace pour qu'il puisse se développer, et ajouter sa touche au produit final. Beaucoup de personne ont dit qu'après le premier album ou j'ai eu beaucoup de guests, un second album serait très attendu au tournant et très risqué, mais pour moi le travail a été cent fois plus facile !


Metalship : Nous pouvons y retrouver Marco Hietala, qui vous avait déjà honoré de sa présence sur "Lucidity".Tu semble apprécier particulièrement travailler avec lui, peut-tu nous parler de votre collaboration ?

Si tu regarde ça d'un point de vue purement commercial, c'est mieux de garder les mêmes guest d'un album à l'autre. Mais honnêtement, c'est le genre de choses auxquelles je ne prête pas attention, tout simplement parce que j'adore sa voix. Il y a des chansons que j'ai écrite en pensant directement à ce qu'il pouvait en faire. Je lui ai simplement demandé s'il était ok, et il était partant ! Il aime beaucoup notre musique, et il est très satisfait de son travail sur cet album. Donc effectivement c'est un musicien que j'aime beaucoup, c'était vraiment une super collaboration ! Tu sais, Marco est un des rares chanteurs qui peut chanter à la fois très grave, puis monter très haut. Du coup c'est vraiment très facile d'écrire quelque chose pour lui. Par exemple regarde « Control the Storm ». Au départ tout était enregistré avec la voix de Charlotte, et on c'est dit «  Hmm Charlotte a un peu de mal sur cette chanson, pourquoi ne pas essayer avec Marco ?? » Et on l'a fait, et le résultat en vaut vraiment le coup !!


Metalship : J'ai entendu dire que Charlotte a été victime d'une inflammation de la gorge, ce qui vous a forcé d'annuler votre concert à Marseille il y a deux jours. Qu'en est-il aujourd'hui ? Comment s'est passé votre concert hier à Lyon ?

Oui le show d'hier s'est bien passé. C'était assez excitant parce que toute la journée c'était « oui – non – non - oui ». Au final on l'as fait, on a fait notre set court, et ça c'est très bien passé ! C'était aussi émouvant, parce que comme tu le sais Charlotte est allé sur scène s'excuser devant le public, les larmes aux yeux. C'était très fort !


Metalship : Aujourd'hui est l'avant dernière date de votre tournée française, où vous avez partagé l'affiche avec Whyzdom. Comment s'est passé cette collaboration, et quel en restera ton meilleur souvenir ?

On a découvert en Whyzdom des gens formidables, leur chanteuse nous a aidé lors du show de Barcelone en chantant quelques chansons avec nous. C'était une situation assez étrange, nous leur sommes extrêmement reconnaissant !!!


Metalship : Dans un mois vous repartirez sur les routes avec Sonata Arctica pour une tournée européenne, et vous êtes déjà confirmé pour le ProgPower USA, votre toute première date aux Etats-Unis. Rien ne semble pouvoir vous arrêter, quel est ton sentiment quand au succès grandissant de Delain ?

Ce n'est pas que rien ne nous arrête, mais plutôt qu'on laisse les choses arriver ! [rires] Le truc c'est qu'on part du principe de ne rien attendre, et d'espérer le meilleur. Et je suis vraiment très heureux de tout ce qui nous est arrivé ! Personne ne le sait encore, mais on est actuellement en train de préparer une tournée en Australie en Février prochain.. On a aussi prévu de travailler sur notre prochain album évidemment ! Quand je compare avec ma période au sein de Within Temptation, les choses vont beaucoup plus rapidement maintenant, et c'est vraiment dingue !


Metalship : Comment envisage-tu l'avenir de Delain ?

On a déjà quelques idées pour le nouvel album, je sais dans quelle direction je veux aller, car c'est quelque chose qui me préoccupe constamment, mais on n'a pas encore eu l'opportunité de vraiment commencer à y travailler. J'avais planifié de commencer après notre concert spécial dans une église en Hollande, où Marco de Nightwish jouera avec nous, mais après on tourne avec Sonata Arctica. On s'est dit « Okay, début 2010 » mais à ce moment là on sera en Australie. Donc finalement je pense que je vais commencer à écrire en décembre, quand on sera de retour de tournée. Mon but est d'avoir un album prêt à être enregistré pour l'automne.


Metalship : Vous serez à l'affiche du Metal Female Voices Fest dans dix jours, avec des grands noms du genre comme Epica, Tarja, ou encore Leave's Eyes. Quel regard porte-tu sur la scène Metal actuelle, avec l'émergence de tous ces nouveaux groupes, propulsés par la plupart par Internet ?

C'est certain qu'actuellement c'est 10 fois plus dur pour les groupes qu'il y a 10 ou 20 ans. Et c'est à cause du marché du disque : les gens achètent moins de CD actuellement, donc il y a moins d'argent pour pouvoir former un groupe, pour tourner etc … Et peu nombreux sont les groupes qui ont ces opportunités là. Faire de la bonne musique n'est pas forcément un gage de réussite, car il faut de l'argent pour se développer.

On critique beaucoup Internet au cause du téléchargement illégal, mais il a aussi de bons côtés, parce que la musique est devenue beaucoup plus accessible, et les communautés y grandissent beaucoup plus facilement. Mais les gens sont devenus plus difficiles, tout simplement parce qu'ils ont un choix immense de groupes sur Internet.
Personnellement, je préfère acheter des CD, car j'aime avoir un support matériel entre les mains. Je veux pouvoir avoir un beau digipack par exemple, pouvoir feuilleter le livret etc … Mais je ne suis pas vraiment contre le téléchargement, car nous sommes à l'époque du téléchargement, et on doit l'accepter ! Maintenant on peut observer deux types de personnes : ceux qui aiment écouter de la musique, et ceux qui aiment réellement la musique, qui achètent leurs albums préférés, qui vont aux concerts etc …


Metalship : Je te laisse conclure à ta guise, un message à passer ?

Après la Hollande, la France est le pays où on préfère jouer, tout simplement parce que le public y est génial. On a une relation spéciale avec nos fans français, donc pour moi c'est super de pouvoir faire cette tournée, et c'est aussi bon pour le groupe de tourner ! Donc je veux remercier du fond du cœur le public français, car grâce à vous Delain est ce qu'il est à présent. Je suis vraiment extrêmement reconnaissant envers vous tous. Merci la France !!


Signaler un article incomplet Signaler une erreur
ajouté par Florent Ch, le 19 octobre 2009 pour Metalship

(1)



Interview précédente

Tout

Interview suivante


Commentaires


Voir les 1 commentaires précédents
Ah ben ça, j'en avais discuté en 2003 avec Nick Holmes et Sharon Den Adel... Pour Sharon, le public était génial, pour Nick, amorphe. Et c'était le même concert, juste deux groupes différents.

Mais sympa l'interview, oui.

mar. 20 oct. 09- 13:28  
Sharon est donc juste faux cul ^^.
(ou très gentille ^^)

mer. 21 oct. 09- 20:02  
Non, j'ai donné un mauvais exemple : le public était venu pour Within Temptation et n'a presque pas bougé pour Paradise Lost.
mer. 21 oct. 09- 20:10  


Delain

Albums chroniqués :
Chronique de Moonbathers
Moonbathers
2016

Chronique de Lucidity
Lucidity
2006

Delain
Delain
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Metal symphonique
Origine : Pays-Bas

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de The Unforgiving
The Unforgiving
2011

Chronique de Mother Earth
Mother Earth
2001

Chronique de The Dance
The Dance
1998

Chronique de Enter
Enter
1997

Within Temptation
Within Temptation
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Metal symphonique
Origine : Pays-Bas

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Blind?
Blind?
2012

Whyzdom
Whyzdom
Voir la page du groupe
Création : 2007
Genre : Metal symphonique
Origine : France


Sonata Arctica
Sonata Arctica
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Heavy Metal
Origine : Finlande

Concerts:
Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Imaginaerum
Imaginaerum
2011

Chronique de Dark Passion Play
Dark Passion Play
2007

Chronique de Dark Passion Play
Dark Passion Play
2007

Chronique de Once
Once
2004

Nightwish
Nightwish
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Metal symphonique
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Epica
Epica
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Metal symphonique
Origine : Pays-Bas

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de What Lies Beneath
What Lies Beneath
2010

Chronique de My Winter Storm
My Winter Storm
2007

Chronique de My Winter Storm
My Winter Storm
2007

Tarja
Tarja
Voir la page du groupe
Création : 2004
Genre : Metal symphonique
Origine : Finlande

Rapports de concerts: