Retour à l'accueil
Interviews :: Interview de Belenos

Interview de Belenos


Belenos, groupe phare dans la scène "pagan" française revient aujourd’hui sur le devant de la scène avec Errances Oniriques, un titre évocateur pour certains, mais derrière lequel se cache un album totalement ré-engesitré… L’occasion était trop belle pour s’entretenir avec le maître à penser de l’entité Belenos, Loïc Cellier…


Metalship : Tout d’abord peux-tu présenter Belenos et son concept aux lecteurs de Metalship ?

Belenos débute en 1995 sous la forme d'un one man band. Après plusieurs démos, Belenos devient un vrai groupe fin 1998 et commence à se produire sur scène malgré un line-up souvent instable. Le label Sacral Productions sort ensuite "Errances Oniriques" (2000), "Spicilège" (2002), "L'Ancien Temps" (réédition des démos 2004). Fin 2004 Sacral arrête son activité, Belenos arrête la scène, se réfugie en Bretagne et redevient un projet studio / solo. Après des mois de galère, "Chants de Bataille" voit enfin le jour sur Adipocere en 2006 mais ce sera leur dernière production. Rapidement Northern Silence Productions prend le relais et sort "Chemins de Souffrance" (2007), puis enfin le ré-enregistrement total de "Errances Oniriques" (2009).


Metalship : Le petit dernier de Belenos est la réédition de Errances Oniriques, initialement paru en 2000. Pourquoi avoir choisi ce disque en particulier, que représente-t-il pour Belenos ?

Tous les vieux albums sortis sur Sacral et Adipocere sont introuvables, "Errances Oniriques", premier véritable album, n'était plus disponible depuis au moins 5 ans et avec la notoriété grandissante, la demande du public pour se le procurer a toujours été assez vive. 2009 fut un bon créneau pour pouvoir faire ce type de réédition. Sur la version 2000, beaucoup de choses n'allaient pas : le son brouillon et synthétique, l'interprétation plus que limite, la pochette truffée d'erreurs, bref seuls les compositions tenaient la route, j'ai donc décidé de tout refaire, améliorer tous les points que je viens de citer et pour cela, pas 36 solutions : le ré-enregistrement total. C'est un procédé rarement utilisé dans le métal, je pense quand même à Novembre, Dimmu Borgir ou Falkenbach qui sont passés par là.


Metalship : Peux-tu nous dire de ce qu’apporte cette nouvelle version de Errances Oniriques par rapport à la précédente ?

Le son est maintenant bien plus puissant et même plus naturel, l'interprétation de chaque instrument y est bien meilleure, la pochette revue et corrigée donne l'image de l'amélioration générale, enfin côté musique en plus de quelques changements mineurs dans l'orchestration, on retrouve deux reprises de groupes norvégiens, le tout exécuté selon mon propre feeling et adapté en français. Voilà en gros ce qu'apporte cette nouvelle version qui a semble t-il mis tout le monde d'accord.


Metalship : La musique de Belenos est souvent étiquetée comme du « Brutal Pagan Dark », es-tu d’accord avec cette appellation ?

Le terrain de chasse de Belenos se situe vraisemblablement au carrefour du black et du pagan, Belenos fait plutôt cavalier seul en utilisant certains éléments issus de ces deux courants: le côté violent, brutal et noir du black et le côté épique, historique et musical du pagan, à celà il ne faut pas oublier l'aura Celte, rarement utilisée, qui enrobe le tout. Brutal pagan dark me semble être un qualificatif juste.


Metalship : Belenos a tantôt pris la forme de groupe, tantôt la forme de one-man-band. Qu’est-ce qui te convient le mieux ? L’intervention de musicien extérieur ne te manque-t-elle pas parfois ?

Pour ce qui est du travail en studio, dès le départ j'ai travaillé seul avec les moyens du bord, je n'avais besoin de personne, je faisais tout moi même aidé d'une boîte à rythme. Je garde un très mauvais souvenir des albums enregistrés en tant que groupe. Les deux derniers enregistrements en date ont été fait à l'ancienne c'est à dire seul mais aidé par la technologie, une expérience significative et l'usage d'une vraie batterie. J'ai mis une quinzaine d'années avant d'être arrivé à un tel degré d'autonomie et je compte bien continuer ainsi car tout se passe alors merveilleusement bien.
Pour la scène, après 5 ans de break, c'est en train de se réveiller. Un retour live avec des musiciens de session est probable d'ici quelques mois...


Metalship : Un nouvel album est-il en cours de préparation et que pourrais-tu nous dévoiler à ce propos ?

Oui le nouvel album s'enregistre petit à petit depuis déjà quelques mois, il n'est pas encore tout à fait terminé et je prends le temps de peaufiner des passages, d'essayer des combinaisons d'instruments etc... Je me donne encore 6 mois pour le finaliser car j'aimerais qu'il sorte au printemps 2010, pour les 15 ans de Belenos. Je le fais donc seul tout comme j'ai refait "Errances Oniriques" qui fut un formidable entraînement. Le titre provisoire est toujours "Yen Sonn Gardis" regroupant 9 nouveaux titres de brutal pagan dark. La grande nouveauté sera en principe l'usage exclusif de la langue Bretonne à titre d'expérimentation, je pense que cette langue certes connue mais franchement peu utilisée mérite une belle place dans le black/pagan.


Metalship : Tu es investi dans divers autres projets tels Asyndess, Artesia, et bien d’autres, peux-tu nous les présenter brièvement ? Que t’apportent ces autres projets en dehors de Belenos ?

Beaucoup de mes groupes parallèles sont morts dont Asyndess. Pour Artesia, je suis juste un simple membre, je ne suis pas le leader de ce groupe mais j'apporte mon savoir faire. Artesia est un bon compromis entre le premier Dark sanctuary, Arcana et un peu de musique celtique ou BO de films fantastiques. Le peu de choses que je compose pour ce groupe ressemble un peu à certaines intro acoustiques de Belenos mais la comparaison s'arrête là, Artesia est un groupe d'atmo, pas de métal.


Metalship : La scène Pagan est en expansion depuis plusieurs années, quel est ton regard sur cette scène qui ressemble de plus en plus à un phénomène de mode ?

Oui effectivement on peut parler de mode et comme d'habitude en France personne ne tient suffisamment debout pour tenir tête à toutes ces 'hordes sautillantes'. Pour ma part je ne me sens pas du tout proche de ces nouveaux groupes artificiels qui brassent plus de dollars que de mousse dans leur bière. Comme toute mode implicitement éphémère, la lassitude prendra rapidement le relais, dévoilant une fois encore les quelques groupes sincères un instant oubliés...


Metalship : Que penses-tu de la scène Pagan en France, représentée par Belenos évidemment, mais aussi Aes Dana, Heol Telwen, etc. Quels groupes pourrais-tu conseiller ?

Je pense que des groupes comme Aes Dana, Bran Barr, Heol Telwen ou encore Nydvind sont des groupes sincères, constituant depuis longtemps un vrai noyau "pagan" sur Paris. Cela étant, et je parle aussi pour moi, la scène pagan française demeure insignifiante dans la grande Europe toujours dominée par les mêmes nations. Comme je le dis souvent, seul un groupe français (Gojira) est enfin parvenu à un très haut niveau de notoriété. Ce qui paraît ici miraculeux est parfaitement normal dans la plupart des autres pays. Pour le reste de la scène française, c'est toujours la même punition : le regard, hélas objectif, que portent nos voisins sur nous, à savoir une bande d'amateurs.


Metalship : Quelles sont tes écoutes du moment, tous styles de musiques confondus ?

J'écoute peu de musique car je suis toujours plus ou moins en train de composer ou d'enregistrer et je ne veux pas trop d'influences extérieures. Sinon je peux quand même citer mes favoris : Belphegor, Emperor, Enslaved, Arcana, Dissection, Immortal.


Metalship : Le mot de la fin t’appartient.

Merci pour ton soutien. Les personnes en quête de "Chants de Bataille" peuvent encore se le procurer par le site www.belenos.biz . 2010 risque d'être une année importante pour Belenos avec le nouvel album qui se fait sérieusement attendre ainsi qu'un possible retour sur scène encore plus attendu...


Signaler un article incomplet Signaler une erreur
ajouté par Pit, le 19 juillet 2009 pour Metalship

(0)



Interview précédente

Tout

Interview suivante


Commentaires


En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Belenos

Belenos
Belenos
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Black Metal
Origine : France

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Dimmu Borgir
Dimmu Borgir
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Falkenbach
Falkenbach
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Pagan/Folk
Origine : Allemagne


Dark Sanctuary
Dark Sanctuary
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Metal symphonique
Origine : France


Albums chroniqués :
Chronique de FORMOR
FORMOR
2005

Aes Dana
Aes Dana
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Black Metal
Origine : France


Albums chroniqués :
Chronique de An Deiz Ruz
An Deiz Ruz
2005

Heol Telwen
Heol Telwen
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Black Metal
Origine : France


Belphegor
Belphegor
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Black Metal
Origine : Autriche

Rapports de concerts:

Emperor
Emperor
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Black Metal
Origine : Norvège


Albums chroniqués :
Chronique de Axioma Ethica Odini
Axioma Ethica Odini
2010

Chronique de Frost
Frost
1994

Enslaved
Enslaved
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Reinkaos
Reinkaos
2006

Chronique de Storm of the Light's Bane
Storm of the Light's Bane
1995

Chronique de The Somberlain
The Somberlain
1993

Dissection
Dissection
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Black Metal
Origine : Suède


Immortal
Immortal
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts: