Retour à l'accueil
Interviews :: Interview de Society's Plague

Interview de Society's Plague


Après une longue absence, les Américains de SOCIETY'S PLAGUE (Melodic death metal / Metalcore) ont fait leur retour en 2018 avec Call To The Void, un excellent album paru fin avril sur Eclipse Records. Il était donc intéressant de s'entretenir avec un groupe silencieux depuis longtemps. Et c'est le batteur James Doyle qui a répondu aux questions de Metalship.






Metalship : The Human – The Canvas a été publié en 2010, et votre nouvel album, Call To The Void, ne sort que cette année. Qu'est-il arrivé à SOCIETY'S PLAGUE durant ces huit ans ?

James Doyle : Après The Human - The Canvas (sorti en 2010), nous avons passé quelques années à construire notre nom. Quelques tournées, quelques petits festivals, et beaucoup de promotion. Il y a un titre sur l'album "Fear is failure", qui a été écrit à ce moment là, aux alentours de 2011 - 2012. En 2013, les choses sont devenues plus compliquées. Nous nous heurtions à un mur, le groupe était un peu dans l'impasse. Je l'ai quitté pendant un moment. Mais cela nous manquait à tous pour être honnête. Nous souhaitions tous que les choses repartent. On s'est donc réunis en 2016 pour évoquer les possibilités. Les choses se sont enchainées naturellement, comme si la famille ne s'était jamais séparée. Nous avons désormais une vision plus claire de ce que nous voulons faire. C'est incroyable d'être de retour après toutes ces années.


Metalship : Avez-vous eu peur d'être oublié dans le silence, ou non, car vos fans vous ont toujours supporté et pousser ?

Pas du tout. La musique fait partie de nos vies, on ne s'en éloigne jamais vraiment. Nous avons la chance d'avoir des fans loyaux et cela signifie beaucoup pour nous. Certaines personnes qui ont acheté l'album Call To The Void, avaient déjà acheté The Mercy Untold, notre premier EP.



Metalship : Il y a eu quelques changements dans le groupe…

Oui. Kate Latham (claviers) nous a quittés en 2011. Mike Smith (bassiste de longue date) a fait la même chose, juste après notre reunion show de 2016. Tout s'est bien passé entre nous, Mike avait juste d'autres objectifs dans la vie. Nous aimons ce gars et nous avons donc totalement compris sa décision. Il passait nous voir de temps en temps pendant l'enregistrement de l'album et il fait les backing vocals sur le titre "Abomination". Il est également monté sur scène lors du cd release show. C'est définitivement cool d'entretenir cette amitié.


Metalship : Aaron Sheffield est votre nouveau bassiste… A t'il participé à l'écriture de l'album ? Apporte-t-il un de nouvelles influences à SOCIETY'S PLAGUE?

Yeah, Aaron est arrivé alors qu'une grande partie de l'album était écrite, mais il a amené sa touché personnelle aux parties de basse bien entendu, cela se sent sur le disque. Aaron a un background musical différent du nôtre. Il a joué dans pas mal de groups et sa présence est un vrai plus pour nous. Je pense qu'il sera capable de nous donner des lignes de basse (et des backing vocals) encore plus cool pour le prochain album.


Metalship : A propos de cela, quelles sont les influences des membres du groupe ?

Croyez le ou pas, mais nous sommes actuellement très influencés par la bouffe mexicaine ! Mais on aime tous le metal, c'est sûr !


Metalship : Vous n'avez pas remplacé Kate, alors que les claviers sont une partie importante de votre musique, pourquoi ?

Cela n'aurait pas vraiment eu de sens. Les claviers sont écrits par les guitaristes Joe Royer et Roger Clem. Occasionnellement, l'un d'entre nous propose une idée de mélodie car chacun participe activement au processus de composition. Mais les arrangements et les orchestrations, cela reste leur domaine de prédilection. Les claviers sont ainsi parfaitement intégrés au processus de composition. Cela nous donne aussi l'opportunité d'avoir plus d'espace sur scène (et plus de place dans le van !).



Metalship : Comment a démarré la collaboration avec Eclipse Records ?

De façon très cool. Nous avons entendu beaucoup de bonnes choses sur ce label et avons croisé quelques uns de leurs artistes. Quand nous avons eu fini l'enregistrement de l'album, nous nous sommes mis en quête d'un label, pour voir si l'un d'eux était intéressé par notre musique. Et Eclipse Records nous a rapidement contactés. Nous avons réussi à nous entendre sur une même vision des choses et le partenariat prenait donc tout son sens. Nous sommes très satisfaits de leur travail. L'entente est bonne, c'est certain.


Metalship : Qu'est-ce que vous apporte Eclipse Records ?

La team d'Eclipse nous a beaucoup aidé à avoir une diffusion plus internationale, au delà de ce que nous avions pu faire avec l'album précédent The Human - The Canvas. Avec un si long laps de temps entre nos deux derniers albums, on partait de loin. Eclipse était derrière nous à chaque étape pour la réalisation et la promotion de l'album. Le label a considérablement élargi notre champ d'action et notre portée.


Metalship : Avec qui avez-vous travaillé pour la production de ce nouvel album ?

Joe et moi avons quelques compétences dans ce domaine et prenons plaisir à nous en occuper. Nous avons donc effectué toute la pré-production dans mon studio maison à Chicago. Puis nous avons réfléchi à la question et nous avons décidé de le produire nous-mêmes. En entrant en studio dans le Kentucky, Joe et moi nos nous sommes relayé pour l'enregistrement, puis il a pris en charge le mixage. Puis, nous avons contacté Alan Douches de West West Side Music (CONVERGE, EVERY TIME I DIE, MASTODON) pour le mastering. Nous avions collaboré avec lui pour The Human - The Canvas. Il n'a pas change et c'était cool de travailler à nouveau avec lui.


Metalship : Comment décririez-vous Call To The Void ?

L'album nous semble puissant car il renferme beaucoup d'expériences et de sentiments vécus par le groupe ces dernières années. Les gens nous disent que c'est un album intense avec une lueur d'espoir. Cela correspond à notre parcours. Nous avons également essayé de nouvelles choses, notamment dans l'approche du processus d'écriture. Le résultat est donc un peu différent de ce qu'on a pu faire dans le passé.


Metalship : Il y a un gros travail sur les ambiances et les atmosphères, c'est un aspect important de la musique de SOCIETY'S PLAGUE…

Absolument. Nous avons toujours souhaité que chaque chanson soit comme un tableau. On aime mélanger les guitares et les claviers afin d'apporter des structures profondes. On fait très attention à la dimension symphonique, et on espère pousser cela encore un peu plus loin avec notre prochain album.



Metalship : Matt Newton module beaucoup sa voix, sans tomber dans les excès du chant clair à tout-va. Prête-t-il particulièrement attention à un bon équilibre entre tes deux types de chant ?

Matt est un gars talentueux. Il a probablement passer plus d'une année à parfaire ses vocaux avant l'enregistrement de l'album. Il a bossé ses techniques, ses tonalités. Il a voulu essayer de nouvelles choses lors des prises du single "Ashes for air", en restant agressif dans son chant clair. Il a poursuivi dans cette voie pour le reste du disque, en gardant son identité. On peut parler de "melodic aggression" ! Les critiques et les fans ont apprécié son travail.


Metalship : Quelle est la signification du titre de l'album Call To The Void ?

Call To The Void parle beaucoup de dépression. De ce sentiment de mal être contre lequel tu ne peux pas lutter.


Metalship : Quelle est la symbolique de la pochette ? Faut-il y voir un clin d'oeil à votre nouveau label Eclipse ?

La pochette est en adéquation avec le titre de l'album. Nous avions ce concept et ces couleurs à l'esprit depuis le début. Mais c'est effectivement devenu un peu ironique après notre signature sur Eclipse !



Metalship : Vous venez de Lexington, Kentucky ? Comment se porte la scène metal là bas ?

Je ne suis pas à Lexington en ce moment car je voyage beaucoup avec le groupe, mais cette ville reste ma maison et c'est une ville incroyable. La scène metal était un peu éteinte ces dernières années, mais elle reprend des couleurs. Il y a pas mal de bons groupes de black et de death metal, un peu moins en ce qui concerne le heavy, mais il y en a quelques uns quand même. Nous sommes fiers de nos origines en tout cas.


Metalship : La scène locale a-t-elle évolué pendant votre absence ?

Absolument. La scène metal a beaucoup changé ces dernières années, surtout quand tu t'es arrêté un long moment comme nous. Beaucoup de groupes avec lesquels nous avons joué n'existent plus, certains ont déménagé, d'autres ont changé de style. Mais je suppose que c'est pareil dans toutes les villes.


Metalship : Avez-vous des projets de tournée, notamment en Europe, ou vous n'avez jamais joué il me semble ?

Nous avons des trucs en préparation mais je ne suis pas certain de pouvoir déjà tout dévoiler ! J'espère qu'on pourra faire une bonne tournée US à la fin de l'été ou au début de l'automne. Et, croisons les doigts, nous espérons jouer en Europe l'année prochaine !!


Metalship : Quelle est la prochaine étape pour SOCIETY'S PLAGUE?

Des concerts, peut être une nouvelle vidéo, et plus tard, de nouveaux titres ! Nous travaillons déjà dessus et nous espérons avoir terminé cela pour la fin de l'année, afin de pouvoir entamer un nouveau cycle l'année prochaine. Nous sommes excités de voir ce que l'avenir nous réserve. Donc restez attentifs, vous aurez bientôt des nouvelles de SOCIETY'S PLAGUE !


Metalship : Merci à James Doyle, à SOCIETY'S PLAGUE et à Chris d'Eclipse Records.



Signaler un article incomplet Signaler une erreur
ajouté par Gandalflegris, le 14 août 2018 pour Metalship

(0)



Interview précédente

Tout

Interview suivante


Commentaires




Society's Plague

Albums chroniqués :
Chronique de Call To The Void
Call To The Void
2018

Chronique de The human, The Canvas
The human, The Canvas
2010

Society's Plague
Society's Plague
Voir la page du groupe
Création : 2006
Genre : Melodic Death Metal
Origine : États-Unis




Groupes en rapport


Sonic Syndicate
Sonic Syndicate
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Children of Bodom
Children of Bodom
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Amon Amarth
Amon Amarth
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Will To Power
Will To Power
2017

Chronique de Doomsday Machine
Doomsday Machine
2005

Chronique de Black Earth
Black Earth
1996

Arch Enemy
Arch Enemy
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

In Flames
In Flames
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Atoma
Atoma
2016

Chronique de We Are The Void
We Are The Void
2010

Chronique de We Are The Void
We Are The Void
2010

Chronique de Fiction
Fiction
2007

Dark Tranquillity
Dark Tranquillity
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Norther
Norther
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Finlande