Retour à l'accueil
Interviews :: Interview de Savage Messiah

Interview de Savage Messiah


Les Anglais de SAVAGE MESSIAH viennent de sortir leur quatrième album Hands Of Fate, chez Century Media. Une étape importante dans leur carrière, qui valait bien un entretien avec le vocaliste Dave Silver.




Metalship : Le groupe a maintenant 10 ans d'existence. Comment juges-tu son parcours ? De qyuoi est-tu le plus fier et as-tu des regrets ?

Dave Silver : 10 ans déjà !! C'était vraiment un parcours riche, on a déjà realize de belles choses avec le groupe. Pour moi, le plus beau moment a été notre participation au Loud Park Festival de Tokyo au Saitama Super Arena, sur la scène principale. Quelqu'un m'a dit l'autre jour que c'était la deuxième salle la plus grande du monde! C'est fou ! Des regrets...bien sûr. Nous sommes un de ces groupes qui a signé un mauvais contrat tôt dans sa carrière, ce qui a sans doute freiné notre progression. Mais c'est comme ça. On apprend de ses erreurs dans l'industrie musicale, c'est pourquoi nous sommes toujours là 10 ans après je suppose !



Metalship : Après deux albums sur Earache Records, Hands Of Fate sort sur Century Media ? Comment a démarré la collaboration avec ce label ?

Dave : On était arrivé au bout du chemin avec Earache, on savait qu'on devait repartir sur autre chose. Nous souhaitions aussi que la meilleure chose serait de réaliser l'album par nous mêmes et de montrer le produit fini aux labels. Et c'est exactement ce que nous avons fait. A notre grande joie, nous avons eu pas moins de 5 propositions. Century Media était le meilleur choix pour nous.


Metalship : Le sens-tu comme une étape importante de votre carrière ?

Dave : En effet, pour la première fois nous avons le sentiment de connaître nos objectifs et de savoir comment les atteindre. Chaque étape est importante. Comme dans un jeu vidéo, il faut réussir le niveau avant de passer au suivant.


Metalship : Avez-vous ressenti une pression particulière du coup ?

Dave : Pas vraiment…nous voulons juste jouer notre musique. C'est pourquoi tout a commence et cela reste notre seule et unique motivation. Le désir d'apporter cette musique a une plus large audience n'a pas engendrer de pression supplémentaire. Nous restons des amoureux de notre art et nous appréçions ce que nous faisons. Nous avons toujours eu la chance de pouvoir réaliser de belles choses, et, dans un sens, c'est un accomplissement car nous sommes partis de rien pour arriver à cela.



Metalship : Parlons un peu du nouvel album Hands Of Fate ? Comment le présenterais-tu à quelqu'un qui n'a jamais entendu parler de SAVAGE MESSIAH ?

Dave : Si tu ne connais pas le groupe, Hands Of Fate est un disque de heavy metal modern, avec beaucoup d'influences classiques. Un chant mélodique, des guitars tranchantes et des titres de qualité. Quand nous sommes ensemble en studio, notre objectif est de s'approcher de la mentalité et du travail méticuleux de Mutt Lange ou de Bob Rock.


Metalship : Vous avez de nouveau travaillé avec Scott Atkins , avec cette fois, l'aide de Dave Collins (LINKIN PARK, METALLICA) pour le mastering. Comment cela s'est-il passé ?

Dave : Nous aimons travailler avec Scott. Il apporte beaucoup d'attention aux détails etil partage nos influences. Quand on enregistre un disque, on essaye de prendre un maximum de plaisir, et je pense que c'est ce qui fait qu'on travaille encore ensemble. Nous avons fait le mastering différemment cette fois-ci car nous avions le budget pour le faire. Et c'est toujours bien d'avoir un regard neuf sur notre projet. Nous avons aimé le son du dernier album de METALLICA, avec beaucoup de punch. C'est pourquoi nous voulions travailler avec Dave Collins.


Metalship : Vous avez enregistré au Rockfield Studios (Pays de Galles)…c'est important pour vous d'enregistrer au Royaume-Uni ?

Dave : Pas vraiment, j'habite actuellement en Espagne. Nous avons enregistré au Rockfield parce que c'est un lieu d'exception, chargé d'histoire en plus. Nous avons vraiment essayé de faire ressortir l'esprit de groupe et essayer de se distinguer de la masse des productions actuelles. Un studio comme le Rockfield nous donne la possibilité de créer nos propres vibrations, notre propre son.



Metalship : C'était votre première expérience en studio avec ce line up…Etait-ce une bonne occasion de changer vos habitudes ? Les nouveaux ont-ils permis de renouveller l'aventure en studio ?

Dave : Mira nous a rejoint une semaine avant la sortie de The Fateful Dark et on connaît Sam depuis longtemps. Il était mon technicien guitare depuis deux ans. Donc nous n'avons pas vraiment vécu cette expérience comme quelque chose de nouveau. Nous sommes des amis de longue date, donc tout s'est fait très simplement. On a commencé à travailler sur les titres et si quelque chose sonnait bien on le gardait. Si nous n'étions pas d'accord sur un point, on le travaillait jusqu'à ce que ce soit le cas. Nous partageons tous la même vision de notre musique, donc c'est plus facile.


Metalship : Les titres (et l'album par conséquent) sont plus courts que sur vos travaux précédents. Souhaitiez vous favoriser l'efficacité ?

Dave : Normalement, je commence par écrire une chanson en partant du titre. Un de mes trucs préférés est de faire de longues listes de titres. Une fois qu'on commence à écrire la musique, on pioche allègrement dedans, selon l'envie et le sujet, et on construit le titre autour de cela. Il n'y avait pas de volonté particulière d'écrire des titres plus courts. Cela s'est fait naturellement.


Metalship : Le chant reste clean et mélodique, tu n'as pas été tenté de durcir un peu le ton ?

Dave : Pas vraiment, ce n'est pas trop mon truc. Trop de groupes en abusent, avec parfois 4 ou 5 gars déboulaient sur scène pour gueuler un peu. A force, je trouve que le cela devient un peu ridicule. Cela ne veut pas dire que je ne l'apprécie pas. Au début, c'était rafraîchissant, mais c'était il y a 25 ans au moins ! On a trop utilisé cela et maintenant c'est un peu galvaudé. J'aime beaucoup les mélodies dans une chanson, et si tu n'utilises que les growls et les screams, ça restreint les possibilités à mon sens. Tu te limites à quelques notes et cela ne m'intéresse pas.


Metalship : La pochette est très sobre, presque immaculée, ce qui tranche avec vos albums précédents. Pourquoi ce changement ?

Dave : On voulait s'éloigner un peu du registre un peu cliché des pochettes des deux derniers albums. La pochette de The Fateful Dark était similaire à celle de Plague Of Conscience, ça sentait un peu le déjà-vu, le réchauffé ! On a donc tout changé pour Hands Of Fate. On aime prendre des risques, ça nous maintient en éveil et ça nous donne un certain sentiment de liberté.



Metalship : La croix a une place centrale sur cette pochette…faut-il y voir un message chrétien ou anti chrétien ?

Dave : Pas vraiment, je crois que ce sont juste les designers qui ont exprimé leurs idées ! Ce n'était pas spécialement une demande de notre part. Personnellement, je sus athéiste, mais je n'ai aucun problème avec les croyances des gens. Si certains trouvent leur bonheur dans la religion, sans nuire aux autres, c'est très bien.


Metalship : Plusieurs icones de la musique metal se sont tristement suicides cette année, supportant finalement très mal la célébrité et ses conséquences. Quelle relation as-tu avec la médiatisation ?

Dave : Je pense que parfois les medias vont définitivement trop loin. Il faut rendre compte de l'actualité, mais sans exagérer. La mort de Chris Cornell est une tragédie très représentative de cela. A peine quelques semaines après, des medias ont partagé des images qui n'auraient jamais dû être montrées. C'est une violation très grave de la vie privée. Ce sont malheureusement les dérives de notre société. Il doit y avoir une demande pour cela. C'est très dérangeant.


Metalship : Le Royaume-Uni a été récemment la cible de multiples attaques terroristes, en particulier dans votre ville de Londres. Comment as-tu vécu cela. Est-ce que cela a change ta vision des choses, de ta musique, des concerts ?

Dave : C'est une autre grande tragédie, et, comme beaucoup, je souhaiterais que cela n'arrive plus. J'ai la chance de ne pas avoir été directement affecté par ces attaques. Borough Market est un endroit que je fréquente souvent. Pour l'instant, cela ne change pas mon approche de la musique et des concerts, et j'espère que cela ne la changera jamais. Je suis comme la plupart des gens, j'aimerais que les choses redeviennent comme avant et ne pas avoir à me rendre à un concert en me demandant si je vais en revenir vivant. J'ai été très marqué par les attentats du Bataclan. C'était tellement brutal. C'est une situation que nous aurions pu rencontrer.


Metalship : Avez-vous des projets de tournée, en Europe notamment ?

Dave : Absolument, nous aimons jouer partout en Europe. On a toujours essayé de le faire au maximum ! Nous allons bientôt faire quelques annonces dans ce sens. Donc, restez attentifs !



Metalship : Que peut-on attendre d'un show de SAVAGE MESSIAH ?

Dave : Beaucoup d'interaction avec le public, un show de heavy metal puissant et je l'espère, beaucoup de plaisir. Parce qu'après tout, la vie est faite pour s'amuser.


Metalship : Un dernier mot pour conclure l'interview ?

Dave : Merci d'avoir pris le temps de discuter avec moi, j'espère que vous allez apprécier notre nouvel album Hands Of Fate !!!


Metalship : Merci à Dave Silver, à SAVAGE MESSIAH et à Valérie de Century Media.



Signaler un article incomplet Signaler une erreur
ajouté par Gandalflegris, le 28 novembre 2017 pour Metalship

(0)



Interview précédente

Tout

Interview suivante


Commentaires


En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Savage Messiah

Albums chroniqués :
Chronique de Hands Of Fate
Hands Of Fate
2017

Savage Messiah
Savage Messiah
Voir la page du groupe
Création : 2007
Genre : Thrash Metal
Origine : Royaume-Uni




Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Holy Wars
Holy Wars
1995

Savage
Savage
Voir la page du groupe
Création : 1976
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni


Messiah
Messiah
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Death Metal
Origine : Suisse


Metallica
Metallica
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Slayer
Slayer
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Megadeth
Megadeth
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Seven Years...
Seven Years...
2009

Chronique de Beyond the Mirrors
Beyond the Mirrors
2008

Broken Mirrors
Broken Mirrors
Voir la page du groupe
Création : 2007
Genre : Thrash Metal
Origine : France


Albums chroniqués :
Chronique de Omen
Omen
2010

Chronique de Conquer
Conquer
2008

Chronique de Dark Ages
Dark Ages
2005

Chronique de 3
3
2002

Soulfly
Soulfly
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: