Retour à l'accueil
Interviews :: Interview de Ithilien

Interview de Ithilien


Les belges d'ITHILIEN ont sorti le 24 février dernier leur nouvel album Shaping The Soul sur le label WormHoleDeath. Un album de folk metal remarquable (voir la chronique sur le site) qui méritait bien quelques explications complémentaires. C'est Pierre Cherelle, vocaliste et leader du groupe, qui nous les donne.




Metalship : Pouvez- vous commencer par présenter un peu le groupe ?

Tout d’abord, merci de nous accorder cette interview ! Je suis Pierre le chanteur, guitariste et fondateur d’ITHILIEN. Il s’agit d’un groupe de FolkCore, alliant de la musique folk, jouée avec par des instruments plus anciens (une vielle à roue, un violon, une cornemuse, des flûtes, un nyckelharpa et un bouzouki), entremêlée avec un style de metal plus moderne (death / metalcore) avec comme influences principales des groupes tels que PARKWAY DRIVE, ARCHITECTS, AUGUST BURNS RED, ALL SHALL PERISH.


Metalship : ITHILIEN s'est formé en 2005, mais n'a sorti son premier album "From Ashes To The Frozen Land" qu'en 2013 ? Pourquoi une si longue attente ?

Effectivement, tout a commencé il y a environ 10 ans lorsque j'ai essayé de monter un groupe. C'est à ce moment-là que le nom a été choisi, et pour être honnête, c'est la seule chose qui reste de cette période. Lors de la création d’un groupe de musique, la première difficulté que vous rencontrez est de trouver les bons musiciens avec non seulement le talent, mais aussi les mêmes objectifs, les mêmes attentes, de la persévérance et du professionnalisme. Vous ne pouvez pas aller loin avec un groupe si vous n'avez pas la bonne équipe. Avec le temps, j'ai rencontré ces bonnes personnes et depuis 2011 les choses ont pu évoluer de manière très constructive. Donc, pour moi, ITHILIEN a réellement commencé en 2011. Le groupe a connu une évolution, une certaine prise de maturité sur le plan musical et personnel grâce aux musiciens eux-mêmes. Depuis lors, nous avons signé avec Mighty Music (Danemark) pour notre premier album From Ashes To The Frozen Land et maintenant avec WormHoleDeath (Italie) pour notre dernier album Shaping The Soul. Nous avons également été plusieurs fois en tournée en Europe et au Japon avec, entre autres, ELUVEITIE et SKALMOLD.



Metalship : Il y a eu depuis cet album l'arrivée de nouveaux musiciens, le line-up s'est-il stabilisé ?

C’est après la sortie de l’album From Ashes to the Frozen Land que nous avons rencontré les musiciens folks et depuis, notre musique gravite autour de ces personnes et leurs instruments. La question de line-up stabilisé est assez vague. Pour ma part, je trouve que nous sommes un groupe stable et régulier depuis 2011. Bien évidemment, la vie fait qu’il peut y avoir des changements. Heureusement, la forte cohésion que nous avons dans le groupe nous permet de gérer ces situations sans que cela ne le rendre instable. Nous nous efforçons de tirer le positif de chaque expérience et, grâce à cela, nous avons la chance de pouvoir avancer continuellement


Metalship : Comme tu l'as dit, votre premier album est sorti chez les Danois de Mighty Music, changement de label cette fois-ci avec votre arrivée chez les Italiens de WormHoleDeath ? Comment s'est entamée cette nouvelle collaboration ?

Elle s’est très bien entamée et est très intéressante pour nous ! L’équipe du label est très compétente et leur façon de travailler correspond réellement avec la nôtre. C’est un véritable plaisir que nous retirons de cette collaboration.


Metalship : Comment gérez- vous l'écriture avec tous ses musiciens, cela ne doit pas être facile ?

L’écriture n’est pas toujours évidente et s’accorder tous ensemble est un travail assez complexe. Nous souhaitons avant tout que chacun ait sa place au sein des nouvelles compositions et réfléchissons au mieux pour prendre la direction qui nous correspondra le plus. Chacun de nous propose ses idées de concepts, de mélodies, de rythmiques, de paroles. En général, je me charge ensuite de tout associer et remodeler au mieux pour créer chaque nouvel opus. Nous avons des retours assez positifs dans l’ensemble pour nos deux albums déjà disponibles, j’en déduis que notre méthode de travail porte plutôt bien ses fruits !


Metalship : Pourquoi ce titre "Shaping The Soul" ?

À travers cet album, nous voulons partager avec l'auditeur notre propre vécu du deuil, ce moment où notre âme se façonne (= Shaping The Soul) à la suite de la perte de quelqu’un ou quelque chose de cher. Le processus de deuil devient, lui, un voyage au travers d'étapes émotionnelles très importantes.



Metalship : Qui écrit les textes, et quels sont les sujets abordés ?

Les textes sont essentiellement écrits par Ben (basse) et moi-même. Dans le cas de Shaping The Soul, le concept touche au processus de deuil. Nous avons repris la théorie de la psychiatre Elisabeth Kübler-Ross qui a divisé le deuil en 5 stades émotionnels permettant d’aboutir à l’acceptation : le déni, la colère, le marchandage, la dépression et l'acceptation. Toutes ces étapes tracent le fil rouge de l'album. Ce fameux processus peut être vécu par chacun d’entre nous, ce qui rend les paroles et les mélodies très intéressantes pour les auditeurs. Ils peuvent ainsi laisser cours à leur propre interprétation et se les approprier suivant leur propre vécu.


Metalship : Vous avez produit l'album vous-même. Pourquoi ? Ne pensez-vous pas qu'une personne extérieure pourrait vous apporter un plus ?

Produire nos albums par une personne extérieure pourrait apporter quelque chose de différent, mais qui ne nous correspondrait peut-être pas autant que lorsque nous le faisons nous-mêmes. Lorsque nous écrivons nos albums, nous avons une vision très précise du résultat final que nous souhaitons. De cette façon, nous pouvons le confectionner à notre guise. Et puis, ne nous le cachons pas… C’est un réel plaisir et une très grande satisfaction que de faire arriver entièrement à maturation un nouvel album !


Metalship : Un clip vidéo est-il en préparation ?

Notre premier clip "Blindfolded" de l’album Shaping The Soul est sorti très récemment. Et nous avons pris beaucoup de plaisir à le tourner ! Alors un nouveau clip… Pourquoi pas ! Stay tuned !



Metalship : Quel est l'objectif à atteindre avec ce nouvel album ?

L’objectif premier pour nous était de réaliser cet album avec tous les instruments classiques et folks entremêlés. C’était la première fois que nous composions avec les musiciens folks et une place privilégiée leur a été faite. De plus, cet album nous touche particulièrement de par son thème abordé : le deuil. Pour ma part, je peux même dire que l’écriture de cet album a été une véritable thérapie lors de son écriture. Nous voulions également trouver un label qui nous correspondait au mieux en matière de travail, de promotion et de collaboration… et nous sommes vraiment contents du choix que nous avons fait avec WormHoleDeath ! Pour la suite, nous avons vraiment hâte de repartir en tournée.


Metalship : Vous chantez uniquement en anglais. Cela n'est pas envisageable pour vous de chanter en flamand ou en français ?

Il s’agit avant tout d’une question de goût mais aussi d’accessibilité pour le public. Pour notre second album Shaping the Soul, nous cherchons réellement à faire partager au mieux notre vision du deuil à travers nos paroles. L’anglais nous a toujours semblé être une évidence, car c’est une langue beaucoup mieux comprise à l’international que le français ou le néerlandais.


Metalship : Vous n'utilisez pas de voix claire ? Pourquoi ?

Une fois de plus, c’est une question de goût et de choix. Personnellement, chanter en voix claire ne me procure pas le même plaisir, pas la même satisfaction qu’utiliser un chant distordu. De plus, dans le folk metal, beaucoup de groupes mêlent déjà ces deux différents types de chant. D’une certaine façon, cela nous permet de nous démarquer et de toucher à un milieu metal un peu plus "brutal" qui nous correspond plus. Mais il est vrai que nous avons déjà pensé à en rajouter… Qui sait, peut-être que nous exploiterons cela à notre façon pour le prochain album !


Metalship : Comment se porte la scène metal belge ? Retrouve-t-on cette rivalité Flamands – Wallons ?

La scène belge se porte plutôt bien. Nous avons déjà eu de très belles dates dans notre petit pays. Par contre, je n’ai jamais ressenti une quelconque rivalité dans la scène metal belge. Lors des concerts, je pense que la frontière linguistique ou régionale n’a que très peu d’importance. D’ailleurs, dans le groupe, la moitié des membres sont Flamands et l’autre moitié, Wallons.


Metalship : Sur scène, le groupe reste assez sobre n'abusant pas des artifices et des costumes, pourquoi ? Il semble d'ailleurs y avoir une certaine évolution sur le sujet ...

Pour l’album From Ashes To The Frozen Land, nous avions un style plus "viking" sur scène si je peux m’exprimer ainsi. Nous avons beaucoup apprécié revêtir nos tenues faites de cuir, de fourrure et de peintures guerrières, mais, avec le style du dernier album qui est beaucoup plus moderne et terre à terre, nous avons estimé qu’il était temps d’évoluer. Nous avons donc opté pour un visuel plus sobre au niveau des tenues vestimentaires, mais plus recherché notamment au niveau du show lumière et de la présence scénique.



Metalship : Une tournée est-elle à l'ordre du jour pour promouvoir l'album ?

Nous avons plusieurs propositions en discussion pour des tournées, mais nous ne pouvons pas en dire plus pour le moment. Nous annoncerons tout cela sur notre site web et notre page Facebook dès que possible.


Metalship : Si vous pouviez choisir de faire la première partie d'un groupe, vous choisiriez qui ?

Difficile à dire, nous n’avons pas de préférence particulière pour être honnête. Depuis plusieurs années, nous avons partagé la scène avec beaucoup de groupes différents venants d’un peu partout dans le monde et c’était toujours de super moments. Nous avons d’ailleurs très hâte d’y retourner !


Metalship : Un dernier message pour conclure cette interview ?

Un grand merci pour votre temps ! Nous souhaitons également remercier toutes les personnes qui nous suivent et nous soutiennent depuis toutes ces années. Notre fan-base s’agrandit de semaine en semaine et nous sommes réellement heureux de pouvoir faire partager notre musique avec tout ce monde !

Pour finir, nous recevons beaucoup de questions concernant le matériel que nous utilisons, nos instruments, notre manière de travailler, nos compositions, nos thèmes, etc. Nous avons donc décidé d’y répondre un maximum par une vidéo FAQ. N’hésitez donc pas à poser toutes vos questions via ce lien : www.ithilien.be/faq.html

Merci encore !


Metalship : Un grand merci à ITHILIEN, à Pierre Cherelle et à Naty de WormHoleDeath.



Signaler un article incomplet Signaler une erreur
ajouté par Gandalflegris, le 20 mars 2017 pour Metalship

(1)



Interview précédente

Tout

Interview suivante


Commentaires




Ithilien

Albums chroniqués :
Chronique de Shaping The Soul
Shaping The Soul
2017

Ithilien
Ithilien
Voir la page du groupe
Création : 2005
Genre : Pagan/Folk
Origine : Belgique




Groupes en rapport


Eluveitie
Eluveitie
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Pagan/Folk
Origine : Suisse

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de One Man Army
One Man Army
2015

Chronique de From Afar
From Afar
2009

Chronique de Victory Songs
Victory Songs
2007

Chronique de Dragonheads
Dragonheads
2006

Ensiferum
Ensiferum
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Pagan/Folk
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Korpiklaani
Korpiklaani
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Pagan/Folk
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Ur Jordens Djup
Ur Jordens Djup
2007

Chronique de Nattfödd
Nattfödd
2004

Finntroll
Finntroll
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Pagan/Folk
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Slovo
Slovo
2011

Chronique de Goi, Rode, Goi!
Goi, Rode, Goi!
2009

Chronique de Ot Serdtsa K Nebu
Ot Serdtsa K Nebu
2007

Chronique de Vo Slavu Velikim
Vo Slavu Velikim
2005

Arkona
Arkona
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Pagan/Folk
Origine : Russie

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Lay of Thrym
The Lay of Thrym
2011

Tyr
Tyr
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Pagan/Folk
Origine : Iles Féroé

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Stand Up and Fight
Stand Up and Fight
2011

Chronique de Battle Metal
Battle Metal
2004

Turisas
Turisas
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Pagan/Folk
Origine : Finlande

Rapports de concerts: