Retour à l'accueil
Interviews :: Interview de Vitja

Interview de Vitja


Les Allemands de VITJA viennent de sortir leur nouvel album Digital Love le 3 mars sur Century Media.
Un disque assez différent de leurs premières réalisations et sur lequel le chanteur David Beule a bien voulu nous éclairer.




Metalship : VITJA est un nom bien énigmatique. Dou vient-il ?

On souhaitait un nom avec une consonance . Pas seulement un mot anglais ou une phrase idiote. Un jour, on a trouvé VITJA, et ça nous a bien plu. Tu vois rien de très renversant derrière ce nom !


Metalship : VITJA c'est un boulot à plein temps pour vous ?

Oui, mais on est oblige de gagner un peu d'argent en travaillant un peu à côté de temps en temps !


Metalship : L'Allemagne est surtout connue pour ses groupes de heavy, de thrash et de death metal, n'aviez-vous pas envie de marcher sur les traces de vos glorieux aînés ?

Oh que non ! Il est temps d'apporter un peu de nouveauté au metal ! Ah ah ah !



Metalship : D'ailleurs, il y a pas mal de nouveaux groupes allemands qui sont apparus ces dernières années dans le genre deathcore / metalcore comme BUTTER THE BREAD WITH BUTTER, I AM NOAH, WALKIND DEAD ON BROADWAY ? Y a-t-il une émulation entre vous ?

Je ne sais pas. Nous n'avons pas l'impression de faire partie d'une scène en particulier. Nous avons toujours fait ce que nous avons voulu. On ignore pas les autres, mais on ne regarde pas précisement ce qu'ils font ou ce qu'ils écrivent. Nous voulons que notre travail soit aussi pur que possible, sans être parasité par les autres. Néanmoins, je pense qu'il y a beaucoup de bons groupes, notamment en Allemagne !


Metalship : Quels groupes t'ont poussé à te lancer dans la musique ?

Oh, pour moi ce serait DEFTONES et KORN. La musique avec laquelle j'ai grandi. Mes racines en quelque sorte. Ah ah ah !


Metalship : Vous faîtes désormais partie de l'écurie Century Media. Comment a démarré cette collabo-ration. En quoi est-ce différent de votre ancienne maison de disque, plus modeste (Redfield Records). Est-ce pour vous un aboutissement ?

C'est complètement différent ! Je dois m'habituer à être à l'heure et à voir des rendez-vous régulièrement. J'ai dû progresser là-dessus, c'est certain ! Bon sinon, c'est évidemment génial de travailler avec un tel label. Les gens dégagent une telle énergie et une telle force que cela nous pousse dans le bon sens. Et sans paraître con, j'espère que ce n'est pour nous que le début de l'aventure.


Metalship : Comment qualifierais-tu Digital Love ?

Je le décrirais comme pure. Il vient du cœur. On n'aurait jamais pensé pouvoir créer un tel disque, mais on l'a fait, notamment grâce au mixage effectué aux Pitchback Studios (situé à Leverkusen en Allemagne).



Metalship : Quelles sont les différences avec vos premières realisations (Echoes, sorti en 2013 et le EP Your Kingdom en 2015) ?

Il y a plus de mélodies et de changement de tons à l'intérieur des titres. Et je chante beaucoup plus en voix claire. C'est juste quelque chose de différent !


Metalship : Avez-vous le sentiment de vous rapprocher ainsi un peu plus du metalcore ?

En fait, on ne se considère pas vraiment comme un groupe de metalcore. On n'a jamais voulu vraiment l'être. Bien entendu, on peut retrouver des élèments de ce qu'on appelle metalcore, mais ils réprésentent d'abord une évolution de la musique avec laquelle on a grandi, lae hard-rock, le hardcore, qui se sont mixés avec d'autres éléments. On n'aime pas trop les étiquettes et on n'y prête pas vraiment attention. On souhaite juste être le plus ouvert d'esprit possible, dans notre musique bien entendu, mais aussi dans notre vie quotidienne.


Metalship : Qui écrit les paroles ? Et quels sont les sujets qui vous inspirent ?

J'écris tous les textes de VITJA. Je m'inspire tout simplement de ma vie, de mes pensées, de mes sentiments. De tous les sujets qui peuvent rythmer mon quotidien. L'amour. L'amour perdu. La drogue et les questions relatives à notre generation, comme par exemple : à quoi ça sert d'être dans un groupe. Cette dernière question est une thérapie pour moi et m'aide beaucoup ! Ah ah ah !



Metalship : Tu pourrais écrire et chanter en allemand dans le futur?

C'est possible. J'écris déjà en allemand en fait Mais en tant que groupe, nous n'avons pas encore réalisé cela. C'est certain...


Metalship : Comment allez-vous promouvoir l'album ?

Deux clips ont déjà été réalisés "No one as master, no one as slave" et "Heavy rain". On va donner quelques concerts en Allemagne en avril et on espère être sur les routes d'Europe très bientôt.


Metalship : Quelques mots pour conclure l'interview...

Merci à toi et à Metalship. Si tu te sens pas bien, écoute Digital Love et tu te sentiras mieux. C'est un bon traitement ! Faites passer le mot ! Et continuer à profiter des bonnes choses de la vie ! Merci encore !


Metalship : Merci à David Beule, à VITJA, à Valérie Reux et à Century Media.



Signaler un article incomplet Signaler une erreur
ajouté par Gandalflegris, le 8 mars 2017 pour Metalship

(0)



Interview précédente

Tout

Interview suivante


Commentaires


En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Vitja

Albums chroniqués :
Chronique de Digital Love
Digital Love
2017

Vitja
Vitja
Voir la page du groupe
Création : 2013
Genre : Metalcore
Origine : Allemagne




Groupes en rapport


Master
Master
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Death Metal
Origine : Tchèque (République)


Albums chroniqués :
Chronique de Scream Aim Fire
Scream Aim Fire
2008

Chronique de The Poison
The Poison
2005

Bullet For My Valentine
Bullet For My Valentine
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Metalcore
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de III
III
2012

Chronique de Samantha
Samantha
2002

Eths
Eths
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Metalcore
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Nightmare
Nightmare
2010

Chronique de Avenged Sevenfold
Avenged Sevenfold
2007

Avenged Sevenfold
Avenged Sevenfold
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Metalcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Crusade
The Crusade
2006

Chronique de Ascendancy
Ascendancy
2005

Chronique de Ember To Inferno
Ember To Inferno
2003

Trivium
Trivium
Voir la page du groupe
Création : 2000
Genre : Metalcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Sempiternal
Sempiternal
2013

Bring Me The Horizon
Bring Me The Horizon
Voir la page du groupe
Création : 2004
Genre : Metalcore
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Killswitch Engage
Killswitch Engage
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Metalcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: