Retour à l'accueil
Interviews :: Interview de Titans Fall harder

Interview de Titans Fall harder


Suite à la sortie récente et chronique du premier EP "Evolve" des Grenoblois de TITANS FALL HARDER, Metalship s'est permis un entretien Skype avec Niels (Batterie), Eliott (Clavier) et Mathieu (Guitare) dans le sens du poil et aussi un petit entretien avec Julie Bueria de NOGI ART', la jeune artiste responsable de l'artwork de l'EP "Evolve" en deuxième partie de l'interview.


Metalship : Salut TITANS FALL HARDER, on commence à bien se connaître maintenant suite à la chronique de votre premier EP "Evolve"... Quel effet ça fait de recevoir la note maximale d'entrée de jeu?



TFH : Super chronique, on revient dessus trente secondes parce que c'est vrai qu'on est tous restés sur le cul face à la pertinence et le fond de la chose... Le mec a réussi à deviner tous nos genres et à pomper les petits secrets du groupe sans avoir été briefé par un seul des membres. Humainement et au niveau com' ça fait super plaisir, on espère qu'il y a eu des gens qui se sont intéressés de près à cette chronique parce qu'on pense qu'elle vaut largement le détour. En ce moment nous sommes en train de faire du démarchage presse alors pour nous c'est simplement un pont en or... Alors un immense merci, le mec qui a fait ça c'est juste un Rambo. De la vraie précision, sur le coup on pensait que vous aviez parlé à l'un d'entre nous parce que même pour avoir trouvé l'inspiration "SOMA" de l'artwork c'était balèze !


Metalship : "Flatté", En parlant de presse... Vous avez eu pas mal de contacts depuis?

Niels : Alors non pas beaucoup, vu la notoriété du groupe qui est assez récente c'est plutôt nous qui allons vers des webzines pour qu'ils puissent chroniquer notre CD, on va dire qu'on ne s'est pas forcément fait harceler. Donc pour l'instant c'est un point sur lequel nous ne sommes pas débordés mais je dirais que c'est déjà quelque chose sur lequel les gens un peu plus lambda se jettent bien plus dessus et ça fait plaisir! L'audimat est pour l'instant bon alors on espère avoir des retours de la presse par la suite !


Metalship : Beaucoup de ventes pour la sortie de votre EP?

Eliott : Rah, pas mal du tout !

Niels : On va dire qu'entre les ventes physiques et les téléchargements on a du mal à faire le point mais, on a écoulé plus de la moitié de nos pressages !

Mathieu : à la release party on a vendu une cinquantaine d'EP !


Metalship : Un bon début alors! Vous vous êtes formés que très récemment, fin 2015 apparemment, vous étiez où avant? d'autres projets, d'autres groupes?

Eliott : Avant on a tous eu des projets, sauf Mathieu notre guitariste, personnellement j'ai eu deux groupes dont un que j'ai eu en commun avec Niels, on jouait dans OSSONOR, c'est le cas aussi pour Clément notre vocaliste et aussi pour Stéphane notre bassiste qui joue encore à coté pour le groupe DIVERGENCE.

Niels : Une petite anecdote, avant de former le groupe, on s'est tous côtoyés dans des situations différentes, soit on a partagé la scène soit on a joué ensemble ! On avait vraiment pas prévu de rebosser ensemble mais c'est vrai qu'avec Eliott on a vraiment apprécié de taffer sur un projet commun donc dès qu'on a pu remettre ça avec des nouveaux membres sur un nouveau délire en rapport avec un style musical qui nous parlais plus on a pas hésité... Les membres n'ont vraiment pas été choisis au hasard.

Mathieu : On se connaissait déjà tous !


Metalship : Une belle histoire! Qu'est ce que vous faites en dehors du groupe?

Niels : Pour la plupart on fait encore des études, Mathieu, Stéphane et moi même. Eliott et Clément travaillent ... Donc je dirais qu'on est à moitié étudiants et à moitié actifs, mais dans l'ensemble c'est pas important car on arrive toujours à bien coller nos emplois du temps pour être efficaces !


Metalship : Et pour les influences musicales pour chacun de vous?



Mathieu : Alors, je m'occupe beaucoup des parties guitares donc je suis très inspiré par AFTER THE BURIAL et DAGOBA pour tous les breakdowns mais j'ai pas vraiment un groupe en particulier dans lequel je pioche tout mais surtout dans le Metal Moderne en gros... Y'a du MESHUGGAH aussi, je me suis acheté une huit cordes récemment donc forcément je commence à me pencher un peu plus vers ce groupe !

Eliott : Moi, en tant que claviériste, je suis très très inspiré par tout ce qui est bizarre dans le sound design! Par exemple l'Ost du dernier Doom. J'ai pas vraiment d'influences particulières mais je suis surtout dans tout ce qui est prod' de musiques de films sans que ça soit forcément Metal !

Niels : Pour finir sur les influences, en tant que batteur je suis très inspiré par GOJIRA mais j'ai beaucoup d'influences dans tous les styles de batteurs extrêmes et si je devais vraiment choisir une référence ça serait vraiment Mario Duplantier qui, pour moi, est le batteur moderne qui noble le plus !

Metalship : Et Tomas Haake alors?

Niels : Opfff' alors là "rires" euh... C'est plus un projet , c'est pas quelque chose d'actuel. J'adore Meshuggah mais on entre dans un domaine technique qui est vraiment haut...

Metalship : °Lève le bras très haut°

Niels : Ouais tu peux encore lever la main plus haut! Tomas Haake est de plus en plus fort sur chaque album... C'est comme Iron Man, à chaque nouveau film il est encore plus fort! "rires" .


Metalship : Comme dit dans la chronique, on caractérise votre style par du Metalcore/Electro/Deathcore/Epic... On a vu juste?

Eliott : ça se tient, mais je mettrais plutôt Djent à la place de Metalcore... Parce que bon, le Metalcore on a à peine 2-3 refrains dans le genre et quelques mélodies mais sans plus, on penche plus dans le Deathcore et le Djent.

Mathieu : Eliott à la base il était dans un groupe de Metal Symphonique, donc à force de bosser ensemble, ça a pas mal dérivé avec des chœurs et des choses comme ça !

Eliott : Ouais c'est des restes quoi. A la base on était vraiment dans le symphonique mais ça a très vite changé de style et évolué en Deathcore moderne! C'est Mathieu qui a ramené le côté violent histoire que ça défonce bien et on gardera ce côté symphonique toujours pour la suite des choses. On essaie de trouver un compromis entre le sound design et le côté Electro/Epic, les gros breakdowns et les gros riffs !

Niels : On avait pas vraiment d'étiquettes au départ, pour moi si tu veux on fait du Star Wars futuriste Metal! "rires" Nous, c'est ça qu'on voudrait faire, c'est partir en sucettes et vraiment s'exprimer dans un univers futuriste, bionique, tout ce que tu veux dans cette direction là! Mais c'est vrai qu'on se base beaucoup plus sur le Deathcore/Djent.


Metalship : On est donc dans ce thème pour "Evolve" ?



Eliott : Ouais exactement, on a plein de thèmes qui nous intéressent dans ce genre... Le transhumanisme, les robots, la relation robots-humains tout ça ou même simplement...

Metalship : Ridley Scott?

Eliott : Ouais, c'est ça on va rester vraiment très... Science-fiction épique! C'est vraiment ce qu'on est en train de développer en ce moment.

Mathieu : Plus précisément on est parti sur un concept, l'intro s'appelle "Emergence", donc on laisse imaginer des robots, des machines ou simplement ce que l'auditeur imagine pour ce thème! Alors on a "Emergence", ensuite on a "Alive" ou ça parle vraiment d'un robot qui prend conscience de sa vie et de ses sentiments et après il y'a des chansons comme "Ignite The Core" ou ça parle vraiment d'un moment ou le héros s'enflamme et à la fin, il y'a un dernier morceau ambiance... "Erased" qui montre l'évolution monstrueuse du robot et "Extinction Level Event" ou là on a affaire à une entité qui dévaste tout sur son passage et créer un genre d'apocalypse! Mais après, ça reste libre d'interprétation, on part pas non plus sur un concept album, c'est juste l'histoire qu'on s'est raconté entre nous.

Niels : Avec "Evolve" et sa thématique on essaie de faire le parallélisme avec la carrière du groupe... Donc là on démarre et puis après on essaiera de suivre le même thème tout en évoluant nous même.


Metalship : Vous avez votre propre studio pour l'enregistrement et la production apparemment ? "SunTzu Records"... Et depuis quand?

Eliott : Oui, alors quand Niels a dit que j'avais un taff, justement c'est de tenir ce studio, je suis ingénieur en son professionnel... Ça va faire 5 ans que je fais de la production et ça fait moins d'1 an que je me suis professionnalisé, c'est à dire que je commence à en faire pour les autres, et les locaux actuels qu'on possède, le QG, ça va faire 3-4 mois qu'ils sont finis !


Metalship : Après espionnage, on a vu que tu avais lancé une chaîne YouTube pour jouer de l'ERHU... Tu peux nous en dire plus c'est vraiment cool! Vous jouez d'un autre instrument à coté ?



"Rires"

Eliott : Alors, ça c'est un projet qui n'a rien à voir avec TFH, c'est juste un kiff personnel mais tous mes projets je les vois comme professionnel. J'ai juste adoré la sonorité de cet instrument, donc je m'en suis commandé un de Chine et ça fait bientôt 2 ans que je suis dedans !

Niels : Non, je fais pas vraiment d'autres instruments, je touche un peu à la gratte et à la basse mais le fait que Eliott ai son propre studio est un vrai plus valus. Faut se dire qu'on fait aussi pas mal de production visuelle donc, moi je rajoute une plus valus en étant dans l'étude de l'administratif, le booking, le management et le culturel tout en ayant crée une association (Titans Production) pour le groupe. C'est pas vraiment pour nous vanter mais c'est beaucoup de travail... Alors bon je ne joue pas d'autres instruments car ça me prend déjà pas mal de temps et me passionne assez autant que la batterie! C'est mon second kiff, rencontrer !

Mathieu : Alors moi, je fais un peu de batterie euh...

Niels+Eliott : Depuis quand tu fais de la batterie toi? "rires"

Mathieu : Globalement dans un temps... Mais je fais surtout de la gratte, je suis sur de la 7 cordes mais dernièrement je me suis dégoté une 8 cordes. Il y'a déjà beaucoup de choses à faire dans le domaine donc ça me suffit.

Metalship : Donc tu fais pas de batterie apparemment...

Eliott : Ah bah si lui il fait de la batterie moi je sais en faire dans ce cas "rires".


Metalship : Vous avez donc réellement décidés d'être 100% indépendant avec le studio et "Titans Production"?

Mathieu : Ouais c'est ça, on veut être au maximum, pas forcément sur tout hein mais... Au maximum pour avancer dans nos projets à notre rythme, le studio d'Eliott et le management de Niels c'est vraiment des belles cartes en plus !

Niels : Pour te dire sans spoiler, "Evolve" n'était même pas sorti qu'on se penchait déjà sur l'album à venir, on a une très bonne méthode d'anticipation! On veut toujours travailler plus et encore plus rapidement... On sait au bout d'un moment qu'on sera bloqués, on le sait, car pour le réseau de distribution, t'as beau être Jean-Michel Nimportequi et envoyer ton CD à n'importe quel réseau de distribution rapidement, sans rien et gratuitement! Au bout d'un moment il va falloir qu'on se penche sur un entité à part pour accélérer les choses. Pour l'instant on évite mais... On veut rester indépendant dans nos démarches et nos choix le plus longtemps possible.

Eliott : Rester indépendant le plus longtemps possible c'est le but... Autant dans tout ça qu'avec la prod' vidéo-audio aussi.


Metalship : Des mecs carrés jusqu'au bout... Chose à part, en ce moment, Eddie Hermida de SUICIDE SILENCE se permet de faire du "Teeheeeee" et se permet de penser que la scène Deathcore est en train de mourir tout en pointant du doigt THY ART IS MURDER... Vous en pensez quoi de ce foutoir?

Eliott : TEEHEE ! Teeheeee !

Niels : Alors je vois que t'as aussi une casquette de Thy Art et j'ai exactement la même c'est con mais je la place. Très honnêtement, je suis plutôt dans le Metal que dans le core j'ai eu une grosse période... Je suis fan de Suicide Silence tout autant que Thy Art Is Murder mais, je ne pense pas humblement que pointer du doigt un autre groupe soit la solution pour faire avancer le style. Après, que le Deathcore soit un style fermé ou peut être qu'on en a fait le tour, on en sait rien mais on continue à se prendre des branlées avec tout ce qui sort en ce moment! Je ne pense vraiment pas qu'on est arrivé à la fin de ce que le Deathcore puisse nous apporter autant que le Metal en général.

Mathieu : Alors moi, j'ai un point de vue différent parce que je trouve qu'on fait beaucoup de bruits avec cette histoire, je ne pense pas que Suicide Silence ai vraiment accusé Thy Art Is Murder de causer la mort du Deathcore directement mais juste de reprocher le manque d'évolution du groupe... On peut être du genre Suicide Silence à faire un dérapage à 180°C au risque de déplaire aux fans.

Niels : Ce qui est le cas.

Mathieu : Les fans sont pas contents du tout, mais est ce que c'est une bonne évolution ou pas, difficile à dire! Enfin bon, chaque groupe a son identité et c'est à eux de faire ce que bon leur semble! Le Deathcore ne va pas mourir, je pense pas, mais il va peut être évoluer!


Metalship : Vous avez réalisés votre premier clip pour le titre "The Omniscient" avec l'aide de Emile Chéret de North Peak productions. Vous le connaissiez?



Eliott : Oui, c'est un ami d'enfance... Alors en fait on a monté North Peak Productions avec Emile car comme on l'a dit, on fait de plus en plus de production vidéo, donc "SunTzu Records" et North Peak Productions c'est étroitement lié comme une seule entité. Je travaille pas mal avec lui pour la réalisation de clips et de lyrics vidéo! Dernièrement on a fait une lyric pour TALVIENKELI, un groupe de...

Niels : brutal Death/Metal!

Eliott : Non, non, non c'est du Metal symphonique à l'ancienne! "rires" On se met même à bosser ensemble avec Emile pour des entreprises, on va faire de la mise en valeur pour des guitares.

Niels : Au départ, on a essayé de tout faire par nous même, on peut dire que le projet "The Omniscient", c'est Eliott qui s'est occupé de toute la post-prod', de tout filmer... Enfin vraiment on s'est fait chier faut le dire mais au final on est content du résultat! Sauf qu'au bout d'un moment, tu vas faire des lives, des résidences donc tu peux plus t'en sortir tout seul, donc vraiment Emile est un mec génial qui n'est même pas dans le Metal.

Eliott : Il est vraiment partout avec nous, il nous filmes à nos répètes, il vient faire nos photos et il bosse un max avec moi.


Metalship : Une entité monstrueuse dans le cœur même de TITANS FALL HARDER donc! Sinon, Cette année il y'a de très nombreux albums qui vont sortir ou, qui sont déjà sortis... Lequel vous séduits le plus?

Mathieu : Bonne question. "rires"

Niels : Putain euh... Je pourrais plus te faire une rétrospective de 2016 enfin... Il y'a un truc con mais le dernier album de BETRAYING THE MARTYS qui vient de sortir récemment, j'ai pas eu le temps de me mettre dessus mais dernièrement j'ai pris une grosse grosse tarte sur le dernier album de BENIGHTED que j'ai pu savourer au dernier live à l'Ampérage de Grenoble et aussi la plus grosse claque que j'ai eu c'est l'album "Barton's Odyssey" d'ATLANTIS CHRONICLES leur deuxième CD. Je suis vraiment axé sur les groupes Français, bon évidemment il y'a quelques grosses sorties à l'internationale mais en toute honnêteté je sais pas quoi attendre de 2017 en termes de sorties je me suis pas trop renseigné... 2016 a été une très bonne année mais ça ne m'étonnerait pas que 2017 en soit tout autant.

Mathieu : Personnellement j'attends le prochain album de MASTODON, c'est con mais j'attends voilà "rires".

Eliott : Euh, moi c'est pareil, sur 2017 je sais vraiment pas ce qu'il va sortir parce que je suis pas un gars qui écoute 3 tonnes de musiques, c'est plutôt Niels mais...

Niels : La mixtape de LACRIM aussi qu'on attend tiens!

"Rires"

Eliott : Ouais ça aussi mais, un album que j'ai vraiment kiffé, Niels va pas être d'accord mais... C'est le dernier album d'ARCHITECTS! Je me répète mais tu devrais vraiment te pencher sur l'OST du dernier Doom qui est super intéressante niveau production.


Metalship : T'attends peut-être plus la saison 2 de l'attaque des titans en fait... Vous êtes plutôt manga ou série?

Eliott : Ouais alors moi je suis plutôt One Punch Man mais l'attaque des titans c'est vraiment par dépit. "rires"

Mathieu : Oulala... Moi un peu des deux mais je suis plutôt dans le genre à aimer avoir le manga papier que regarder l'animé! Je suis un peu vieux jeu mais j'aime bien avoir le manga dans mes mains voilà. C'est con mais moi je lis One Piece, ça fait depuis que je suis gosse que je lis ce manga et je me suis toujours pas arrêté et en série je suis beaucoup Hannibal et comme tout le monde Game Of Thrones et Breaking Bad.

Niels : Si tu veux, je suis pas du tout manga ni séries, je suis bien plus penché dans le kiff de la découverte live, si j'ai bien une passion c'est ça! Vraiment axé sur ce qu'on fait dans notre bonne vieille France.


Metalship : Le premier live du groupe, c'était lors de la release party de votre EP à l'Ampérage de Grenoble?

Mathieu : C'est ça ouais!

Eliott : Ouais, avant on a fait 6 mois de préparations, répètes , résidences... On était bien préparés, donc notre premier live s'est vraiment déroulé le 12 janvier dernier à l'Ampérage.


Metalship : Il est comment le public Grenoblois?



Eliott : Rah ils étaient super chauds à l'Ampérage les mecs!

Niels : Il y'a un excellent public, bien diversifié la musique... Dans la région Rhone-alpes y'a plein de coin où l'on peut jouer! Dans notre cas, pour du Metal Moderne, il faut quand même pas mal ramer pour attirer le public, la mentalité est cool mais difficile, il faut être parfait pour attirer du monde! On a eu un très bon accueil à la release party dans notre cas. J'adore Grenoble il y'a vraiment un public du futur et on s'en est quand même bien sortis.

Mathieu : Pour la date du 12 on a eu un super accueil, vraiment on s'attendait pas à faire autant de monde vu qu'on était le dernier groupe et qu'on avait pas fait de concerts avant! On s'attendait pas à une telle ambiance non plus, ça moshpitait pas forcément dans tous les sens mais toute la salle était dedans, tout le monde sautait et ça gueulait plus fort que la musique donc c'était cool.

Eliott : Y'avait un sacré défi, vu que c'était notre première date, le défi un peu c'était de se pointer et de se dire "ok , on se place en tête d'affiche" sur cette grosse soirée avec beaucoup de promotions. Concrètement ça s'est super bien passé, on a pas eu de Quacks dans le live. Donc ouais le défi c'était soit ça passe, soit ça casse, soit on passe pour des amateurs, soit on passe pour des pros et au final tout s'est bien passé.

Niels : Un dernier détail sur cette soirée, Je voulais vraiment mettre notre style à l'honneur puisque notre soirée c'était quasiment du 100% "Deathcore/Metalcore"... C'était un risque car j'ai beaucoup entendu "Ouais mais ça marchera pas avec votre style, vous remplirez jamais une salle" Et là, on avait pas un créneau facile... Un jeudi soir après la rentrée des vacances de noël, mais tant pis on y est allé jusqu'au bout et la preuve qu'au final ça a été rempli c'est qu'il y'a un très bon public et des groupes qui se bougent le cul. C'est prometteur pour la scène ET pour nous !

Mathieu : Pareil, on a été faire une première partie pour le groupe de Hard/Rock THE FOXY LADIES à Chambéry, le public était totalement présent et ça a été un bordel pas possible, ça moshpitait dans tous les sens, c'était le feu !


Metalship : Vous restez en France pour l'instant ou vous visez aussi hors hexagone?

Niels : On a quelques contacts en Suisse et en Italie et aussi un peu en Allemagne ainsi qu'en Belgique... Clairement c'est quelque chose qu'on va faire mais déjà, on veut poncer la région un max. On a une date en Suisse mais on veut déjà bien se focus sur la France le plus possible comme premier objectif parce que bon y'en a tu dis "Grenoble" ils savent même pas où sait alors bon c'est pas facile...

"rires"


Metalship : Une avec THE WALKING DEAD ORCHESTRA aussi! C'est la première date qui a été annoncé non?



Niels : Ouais, une date avec TWDO alors, il va peut-être y'en avoir plus... C'est vrai que les mecs reviennent et c'est des super copains de base! Ils nous font confiance pour cette première partie. On essaye vraiment de tourner avec des groupes Français, qui nous plaisent, qui nous influencent et sur qui l'on peut se comparer! Néanmoins, si on peut viser l'international on le fera mais dans un second temps ouais.

Mathieu : On fait les choses lentement mais surement, faut pas se mentir mais on vient de sortir clairement, on a rien fait pour l'instant, 6 mois d'existence, 1 EP et 2 dates... Donc on peut pas arriver comme ça et se permettre de bouger partout facilement! Mais si ça marche bien, on hésitera pas à grossir.

Niels : On dit ça mais on va quand même jouer à la finale pour le tremplin du Wacken, donc on verra si on a vraiment l'expérience et les épaules pour jouer là-bas parce que c'est pas rien !


Metalship : Vous avez absolument tout dit... Donc avant de laisser la place à Julie de NOGI ART, sortez moi une punchline badass pour lancer officiellement votre carrière et terminer cette interview!

Mathieu : Putain c'est pas facile... Euh This is the beginning euh...

"rires"

Niels : COMME DISAIT BOOBA...

Eliott+Mathieu : pff "rires"

Niels : Si le savoir est une arme, j'suis calibré donc pas teubé !!!

"rires"


Metalship : Conclusion parfaite! Merci à TITANS FALL HARDER pour cet entretien dans le sens du poil avec Metalship et maintenant place à Julie de NOGI ART'.

TFH : Merci à toi pour le temps passé à soutenir le groupe, tout le boulot que tu as fais pour nous ainsi que la chronique et pour la découverte de notre groupe, ça fait vraiment plaisir et on te tiendra informé pour la suite des événements.


Metalship : Julie Bueria... Tu es la jeune artiste qui se cache derrière l'artwork horror style de l'EP "Evolve" de TITANS FALL HARDER... Parles nous un peu plus de toi et de ton lancement de carrière indépendante avec Nogi Art, tes ambitions futures et ton style de prédilection.



Julie: Je suis une artiste vraiment jeune puisque je me suis lancée il y a moins de 6 mois en tant que graphiste freelance... J'ai toujours aimé dessiner et je suis une grande amatrice d'art en général. Au début je faisais surtout ça en tant que hobby à coté de mes cours, mais petit à petit j'ai décroché de plus en plus de projets et j'avais du mal à allier les 2, donc j'ai choisi de me lancer pleinement dans ma passion et d'en vivre.


Metalship : On a bien deviné dans la chronique du groupe que tu t'étais inspirée du jeu-vidéo d'horreur psyché Soma pour réaliser l'artwork... Ce n'est pourtant pas ton genre d'art, une explication en particulier? Est-ce que le quintuor de TFH a été gentil avec toi au moins? °prépare le 17 sur le téléphone°

Julie : Au contraire j'adore les univers sombres et ambiances d'horreur... C'est surtout les références de Soma et Alien qui m'ont inspirée pour réaliser cet artwork.
Après dans mes créations personnelles je fais moins appel à cet univers ou disons plus rarement, car je cherche a viser un public plutôt large pour pouvoir proposer des projets variés plus facilement. Je voudrais pas me limiter à un seul style, du moins pour l'instant.
Oui il ont été très très gentils ! (j'ai un pistolet sur la tête aled)


Metalship : C'est la première fois que tu bosses sur des couvertures d'albums? Si c'est le cas, souhaiterais-tu t'impliquer davantage dans ce genre de réalisation?



Julie : Oui, c'est ma toute première sur une couverture d'album, ça a été un vrai challenge de réaliser un artwork de la sorte... C'est un style avec lequel j'étais peu familière ( il relève plus du montage / retouche que du painting pur) mais j'ai beaucoup appris via ce projet!
Alors oui, ça m'a carrément plu de bosser sur ce projet et c'est avec plaisir que je bosserai sur d'autres projets comme celui ci. D'ailleurs j'ai déjà décroché d'autres projets dans ce milieu la, vous en saurez plus plus tard... "insérer clin d’œil ici"


Metalship : Tu fais une couverture d'album pour un groupe de Metal mais... Est-ce que tu affectionnes ce genre en particulier?

Julie : Oui j'écoute du Metal, j'aime tout particulièrement le Death/Metal à la SEPTICFLESH , FLESHGOD APOCALYPSE ou sinon du Metalcore façon ARCHITECTS.


Metalship : On a forcément une source d'inspiration en tant qu'artiste... Un genre? Un monde à part? Un ou une autre artiste en particulier?

Julie : Je m'inspire surtout de la culture pop, films/ jeux-vidéos... C'est de là que je trouve les idées sur quoi créer. Pour l'artwork par exemple je me suis beaucoup inspirée de l'artiste hr giger qu'on ne présente plus. (Il a notamment bossé sur Alien si jamais)


Metalship : Tu as des anecdotes secrètes à dévoiler sur TITANS FALL HARDER? Promis ils n'en sauront rien! Quoi que...

Julie : j'ai toujours le pistolet sur la tempe sorry!


Metalship : Dévoiles nous ton plus beau chef d'oeuvre et sois vendeuse, on est curieux!



C'est une oeuvre plutôt poétique, (oui ce n'est pas brutal pour une fois), mais j'avais eu l'idée en écoutant Flying Whales de GOJIRA, j'aime beaucoup cette oeuvre car elle mélange réalisme et fantasy, c'est un peu ma façon de créer un monde amélioré, mon utopie à moi en quelque sorte.


Metalship : Un dernier coup de pinceau à rajouter pour finaliser cette entrevue?

Julie : Roh moi à part des citations de Rap/beauf je suis mauvaise mais...

Eliott : ryuu ga waga teki wo kurau !

Julie : Ryūjin no ken o kurae!

Mathieu : On va te la mettre si profond que même Christophe Colomb pourra pas la retrouver !!!

Metalship : Roh Mathieu...

Mathieu : Bon bah... "Tu es dans ma ligne de mire!"


Metalship : Bon, apparemment ça part en Lan Overwatch super raffiné par ici "rires" ... On va vous laisser mais Julie, un autographe pour nous peut-être?

Julie : Je préfère les câlins, c'est plus convivial!


Metalship : Retour de câlins! Merci à toi Julie pour avoir pris le temps de répondre à nos questions!

Détails de Nogi art.

FB: facebook.com/nogiart
INSTAGRAM: coming soon
TELEPHONE: 0628745513
MAIL: nogiart@gmail.com
SITE INTERNET: coming soon


Signaler un article incomplet Signaler une erreur
ajouté par ExtraShuggah, le 12 février 2017 pour Metalship

(0)



Interview précédente

Tout

Interview suivante


Commentaires


En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Titans Fall harder

Albums chroniqués :
Chronique de Evolve
Evolve
2017

Titans Fall harder
Titans Fall harder
Voir la page du groupe
Création : 2015
Genre : Autre
Origine : France




Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de The Violent Sleep Of Reason
The Violent Sleep Of Reason
2016

Chronique de Alive
Alive
2010

Chronique de ObZen
ObZen
2008

Chronique de Catch 33
Catch 33
2005

Meshuggah
Meshuggah
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Avant-garde metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Iron Man
Iron Man
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Doom Metal
Origine : États-Unis


Albums chroniqués :
Chronique de Black holes and revelations
Black holes and revelations
2006

Muse
Muse
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Autre
Origine : Royaume-Uni


Rise Against
Rise Against
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Autre
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Kveldssanger
Kveldssanger
1995

Ulver
Ulver
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Autre
Origine : Norvège

Concerts:
Rapports de concerts:

Dropkick Murphys
Dropkick Murphys
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Autre
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Dawnbearer
Dawnbearer
2011

Hexvessel
Hexvessel
Voir la page du groupe
Création : 2010
Genre : Autre
Origine : Norvège