Retour à l'accueil
Interviews :: Interview de Deserted Fear

Interview de Deserted Fear


Les Allemands de DESERTED FEAR s'apprêtent à sortir leur troisième album Dead Shores Rising sur Century Media. Ces dignes représentants du death metal old school ont accepté de répondre aux questions de Metalship. Interview avec le batteur Simon Mengs.


Metalship : Pouvez-vous commencer par présenter un peu le groupe ?

Nous sommes DESERTED FEAR, compose de Mahne au chant, Fabian à la guitar et moi, Simon à la batterie. Nous avons commence dans la chambre de Mahne, dans la maison de ses parents. Nous avions juste un mini ampli de guitare et un set de batterie électronique, et nous écoutions du métal toute la journée. De bons moments !



Metalship : Qu'est-ce qui différencie selon toi DESERTED FEAR des autres groupes de death metal ?

Je pense que chaque groupe sonne un peu différemment des autres. Nous essayons toujours de donner le meilleur du nous-mêmes et de nous demander ce que nous pourrions améliorer. On joue du death metal de la façon dont ça nous plait le plus.


Metalship : Vous avez change de maison de disques et vous voilà sur Century Media . Pourquoi ce changement ?

Le contrat avec FDA Rekotz était terminé et nous avons eu plusieurs offres . Mais Century Media était notre premier choix. On était heureux chez FDA et il en est de même chez Century Media !


Metalship : Le ressentez-vous comme une promotion et une reconnaissance de votre travail ?

Bien sûr ! Nous donnons le meilleur de nous-mêmes et c'est définitivement un aboutissement !


Metalship : Quelles sont les différences entre les deux structures ? Avez-vous l'impression d'avoir change de dimensions ?

Century Media a une plus grande capacité dans beaucoup de domaines. Il est clair que nous sommes entrés dans une nouvelle dimension !


Metalship : Exercez-vous toujours un travail à côté de vos activités musicales ? Autrement dit, pouvez-vous vivre uniquement de DESERTED FEAR ?

Aucun d'entre nous ne gagne de l'argent avec le groupe, à part peut être le gars du merchandising et le technicien son…ah ah ah ! Tout l'argent gagné est réinvesti. Mahne et Fabian travaillent comme mécaniciens et je suis gardien de cimetière. Nous ne voulons pas faire de la musique uniquement pour payer notre loyer et ainsi avoir la pression pour écrire de nouveaux titres et faire des concerts, c'est pourquoi DESERTED FEAR est notre hobby et le restera toujours.



Metalship : Parlons un peu de votre nouvel album Dead Shores Rising. Que pouvez-vous nous dire sur lui ?

Après notre deuxième album Kingdom of Worms, nous avons rapidement commencé à travailler sur de nouveaux titres. Nous avons franchi un cap au niveau musical. Nous écrivons des riffs et des parties de batterie que nous n'étions pas capable de jouer il y a quelques années de cela. C'est pourquoi c'est une réalisation très importante pour nous !


Metalship : Dans quel état d'esprit l'avez-vous appréhendé ?

L'écriture est toujours un moment agréable. Mais je pense que nous étions en même temps plus concentrés et plus sereins que pendant la production de Kingdom Of Worms.


Metalship : Il y a deux bonus tracks sur l'édition limitée, dont une avec Tomas Lindberg, vocaliste d' AT THE GATES. Comment cela s'est-il mis en place ?

"The path of sorrow“ est un des plus vieux titres de DESERTED FEAR qui n'avait jamais été enregistrés. Nous avons travaillé dessus, et, en chantant dessus, Mahne s'est dit que la voix de Tomas siérait particulièrement bien à ce titre ! Nous sommes de grands fans d'AT THE GATES depuis nos jeunes années ! Grâce à Century Media, on a pu demander directement à Tomas ! Il a d'abord voulu écouter nos deux premiers albums, il a aimé et il est monté à bord ! Et nous sommes très fiers et heureux de l'avoir sur “Dead Shores Rising”! Fabian l'a rencontré au Party San Open Air (à Thuringe en Allemagne) et Tomas l'a présenté au groupe. Ce n'est pas seulement un héros d'enfance, c'est aussi un gars très sympa !



Metalship : Vous avez une nouvelle fois travaillé avec Dan Swanö, qui avait déjà produit vos deux premiers albums. Comment a débuté cette collaboration ?

Tout est parti de la question : "Qui serait le meilleur pour mixer notre premier album My Empire en 2012. Nous lui avons demandé, il était partant pour s'occuper de notre musique. C'est aussi simple que cela !


Metalship : Vous n'aviez pas envie de changer ?

Non car il comprend parfaitement ce qu'on attend et il est très patient pour bosser sur tous les détails jusqu'à ce qu'on soit à 100 % satisfait. Avec le temps, nous sommes devenus amis, ce qui est encore mieux.


Metalship : L'artwork reprend le même personnage de roi squelette que sur les albums précédents …que pouvez-vous nous en dire ?

Il n'y a pas grand chose de plus à dire. Il était prévu qu'il apparaisse sur nos deux premiers albums, et nous nous sommes dit, pourquoi pas une troisième fois ! Il est devenu une sorte de mascotte à travers les années.


Metalship : Vous évoluez en tant que trio depuis vos débuts, pourquoi ne pas recruter un bassiste permanent ?

Depuis le début, c'est juste Fabian, Mahne et moi. On travaille sur les chansons, et sur l'organisation du groupe. Après que notre premier bassiste ai quitté le groupe, nous voulions trouver quelqu'un pour les concerts. Et nous avons rencontré Albrecht Probst ! Mais nous avons commencé à avoir de plus en plus de shows et il a dû arrêter à cause de ses études. Actuellement, nous avons deux bassistes : Larsson and Seppl. On adore ces mecs, ils sont cools et profitent des bons côtés d'être dans un groupe, comme les backstages, les bières et la bouffe !


Metalship : Quelle est l'histoire derrière votre vidéo "Face Our Destiny" ?

Nous avons beaucoup voyage à travers l'Allemagne ces derniers temps. Et cela nous a fait réfléchir à coment préserver toute la beauté et la vitalité de la nature que nous avons pu voir partout. Avec cette vidéo nous voulions faire réfléchir les gens sur cette question essentielle. Car malheusement le monde n'est pas aussi verdoyant qu'en Thuringie.



Metalship : Dans ce clip, Manuel porte un t-shit de LIFELESS, compagnon d'écurie dans F.D.A Rekotz, qui oeuvre aussi dans le death metal old school. Quels autres t-shirt peut-on trouver dans votre armoire ?

Fabian porte un t-shirt de NECROPHOBIC et moi j'en ai un de WATAIN. Fabian aime beaucoup NECROPHOBIC et ce sont les membres de WATAIN qui m'ont offert le t-shirt après les avoir aidé pendant un festival. Les mecs de LIFELESS sont aussi de vieux amis. Dans notre armoire, tu trouveras aussi des t-shirts d'ASPHYX, ARROGANZ, REVEL IN FLESH, ROGASH, SULPHUR...et beaucoup d'autres !


Metalship : Avez-vous des projets de tournée, avec pourquoi pas, un passage en France ?

Nous n'avons pas de dates planifiées en France pour le moment. Mais on espère réaliser une tournée européenne dans un futur proche.


Metalship : Avec quels groupes aimeriez-vous partager la scène ?

Avec BOLT THROWER ou DISMEMBER. Mais malheureusement , cela n'arrivera pas dans cette vie !


Metalship : Quelques mots pour conclure cet interview...

Merci à tous nos fans français de nous supporter! Nous espérons pouvoir venir vous voir en France très bientôt ! Et merci à Metalship de parler de nous ! Merci encore !


Signaler un article incomplet Signaler une erreur
ajouté par Gandalflegris, le 22 janvier 2017 pour Metalship

(0)



Interview précédente

Tout

Interview suivante


Commentaires


En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Deserted Fear

Albums chroniqués :
Chronique de Dead Shores Rising
Dead Shores Rising
2017

Deserted Fear
Deserted Fear
Voir la page du groupe
Création : 2007
Genre : Death Metal
Origine : Allemagne




Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de At War with Reality
At War with Reality
2014

Chronique de Slaughter of the Soul
Slaughter of the Soul
1995

At The Gates
At The Gates
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Watain
Watain
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Black Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Gojira
Gojira
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Heritage
Heritage
2011

Chronique de Watershed
Watershed
2008

Chronique de The Roundhouse Tapes
The Roundhouse Tapes
2007

Chronique de Ghost Reveries
Ghost Reveries
2005

Opeth
Opeth
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Evangelion
Evangelion
2009

Chronique de Demigod
Demigod
2004

Behemoth
Behemoth
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Death Metal
Origine : Pologne

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Titan
Titan
2014

Chronique de The Great Mass
The Great Mass
2011

Chronique de Communion
Communion
2008

Chronique de Mystic Places of Dawn
Mystic Places of Dawn
1994

Septicflesh
Septicflesh
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Death Metal
Origine : Grèce

Rapports de concerts:

Cannibal Corpse
Cannibal Corpse
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: