Retour à l'accueil
Interviews :: Interview de Under The Church

Interview de Under The Church


Le batteur/guitariste Erik Qvick d’Under The Church a bien voulu répondre à nos questions pour la sortie de Rabid Armageddon prévue le 30 octobre 2015.

C’est avec une grande gentillesse qu’il évoque le passé de son ancien groupe, Nirvana 2002, l’enregistrement du nouvel album d’Under The Church, ainsi que les événements à venir.


Metalship : Avec Nirvana 2002, vous avez participé au début de l’avènement du Death Metal suédois. A l’époque, réalisiez-vous l’impact de ce nouveau style sur le milieu musical ? Avec le recul, quelle perception avez-vous de cette époque ?

Nirvana 2002 étant l’un des premiers groupes de Death Metal suédois à la fin des années 80. Je ne pense pas que nous ayons eu un quelconque impact à l’exception de l’enregistrement de nos deux démos, qui sonnaient plutôt bien pour l’époque.

Pour le reste, je ne pense pas au passé mais plutôt à ce que j’ai envie de faire dans le futur. Bien sûr que je suis fier de ce que nous avons fait avec Nirvana 2002 mais aujourd’hui je me concentre sur ce que je fais avec Under the Church. La nostalgie peut être un sentiment contre productif à moins de se servir de son expérience pour aller de l’avant.


Metalship : L’histoire dit qu’à l’époque de Nirvana 2002, vous aviez refusé de signer pour l’enregistrement d’un premier album. Que s’est-il passé exactement ?

Je me rappelle que Deaf Records et Peaceville étaient intéressés par notre musique mais cela n’avait rien donné de concret. Mais il est vrai que nous avions suscité l’intérêt des labels. Ce qu’il s’est réellement passé c’est qu’à ce moment là, nous avions arrêté de jouer. J’avais emménagé dans la petite ville d’Ebsbyn et Orvar Säfström (guitare et chant) avait succombé au charme d’Entombed et les avait rejoint. Nous n’avions pas splitté, juste arrêté de jouer. Tout simplement.


Metalship : Avec la réédition de vos démos par Relapse Records, le nom de Nirvana 2002 a bénéficié d’une plus large audience. En 2012, au moment de la création d’Under The Church, vous aviez la possibilité de reprendre le nom de votre ancien groupe mais vous avez décidé de repartir de zéro. Quel était votre motivation ?

Lars Henriksson (ex-Nirvana 2002 et bassiste d’Under The Church) et moi n’avons jamais voulu tirer avantage de notre passé et ainsi nous ouvrir plus facilement les portes. On se doutait bien qu’en rejouant ensemble, les gens mettrait en rapport Nirvana 2002 et Under The Church, et ce, malgré tous nos efforts pour expliquer qu’Under The Church était un nouveau groupe, une nouvelle entité qui n’avait rien en commun avec ce que nous avions pu faire ensemble par le passé. Il n’y avait aucun intérêt pour nous de reprendre le nom de notre ancien groupe et refaire de la musique sous cette appellation.


Metalship : Avez-vous été surpris par le succès généré par la sortie de la première démo d’Under The Church en 2013 ?

Oui et non. Nous savions que les morceaux étaient vraiment bons mais nous avons tout de même été surpris que cette démo reçoive un écho aussi favorable.


Metalship : Radid Armageddon est votre premier album. Combien de temps vous a-t-il fallu pour le composer et l’enregistrer ? Comment se passe le processus créatif et quelle est l’ambiance entre les trois membres du groupe ?

Ecrire l’album a été très rapide. Les morceaux ont commencé à être composés dès la sortie de notre EP en 2014. Nous commençons par travailler une idée de base pour chacun d’eux. Nous expérimentons ensuite les idées, les riffs jusqu’à ce que chaque titre soit terminé. Ce processus est très rapide. L’enregistrement, en revanche, a pris plus de temps que prévu mais c’est l’inconvénient d’avoir un groupe composé de membres de différentes nationalités (Mik Annetts, le chanteur d’Under The Church est australien). Lars et moi écrivons les morceaux, Mik et moi écrivons ensuite les paroles. Chacun des trois membres du groupe a un droit de regard sur le résultat final.

Il y a une très bonne ambiance dans le groupe, le feeling passe bien entre nous. Et désormais nous sommes un groupe au complet, les guitaristes Erik Wallin (Merciless, Death Breath) et Markus Klack (Morbid, Trash Amigos) nous ont rejoint.


Metalship : Rabid Armageddon a un son très brut. La texture des guitares, le son de la basse, de la batterie et les effets dans la voix donnent à cet album une identité très forte, très marqué par son côté underground. Quelle était votre attente lors de l’enregistrement de l’album ? Aviez-vous une idée précise du son de l’album avant son enregistrement ?

Nous sommes VRAIMENT contents du son de l’album. Il est punchy, organique. Pour la batterie, je cherchais le son intemporel des premiers Voivod, celui de « War and Pain », et Metal Church. Sur l’album on entend bien le son de la basse. Il n’y a pas d’effet sur la voix de Mik en dehors d’un vieux délai analogique.

La plus grande partie de l’album a été enregistrée au studio DubReggae de Reykjavik en Islande. C’était d’ailleurs assez drôle de travailler avec un ingénieur du son que ne connaissait rien au Metal !


Metalship : Quelles sont vos morceaux préférés de l’album ?

J’aime beaucoup « The Trail Of Cthulu » et le morceau titre « Rabid Armageddon».


Metalship : Vos textes sont plutôt sanglant et gore. Où trouvez-vous l’inspiration ?

Les paroles de nos chansons n’ont rien d’exceptionnelle, nous restons simplement fidèles à ce que nous sommes. Mais il peut être difficile d’écrire des textes pour des morceaux de Death Metal. Les meilleurs, à mon avis, sont celles dont le contenu est fun et contradictoire. Je déteste les paroles prétentieuses et pompeuses.


Metalship : De votre point de vue, qu’est ce qui rend le son du Death Metal suédois si populaire dans le monde entier ?

Je pense que le Death Metal suédois a été porté par des groupes comme Nihilist et Entombed qui sont devenus connus pour la seule raison qu’ils étaient des groupes fantastiques ayant sortis de grands albums. Le son n’est qu’un ingrédient dans le succès rencontré par ces groupes.


Metalship : De nos jours, un grand nombre de groupes jouent de la musique cataloguée comme du Death metal suédois. La qualité de certains albums est excellente. Qu’en pensez-vous et quelles sont les groupes que vous aimez ?

Le terme de « Death Metal suédois » me gêne quelque peu. Je trouve cette connotation bizarre et trompeuse. De nos jours, la plupart des gens associe ce style de musique avec un certain son, celui de la pédale de distorsion HM-2 de Boss utilisée par Nirvana 2002, Nihilist et beaucoup d’autres. Je ne pense pas que ces nouveaux groupes jouent de la même façon que dans les années 90 parce qu’ils utilisent ce fameux son.

Pour ce qui est de la scène actuelle, j’aime beaucoup Black Breath. Sentience est aussi un très bon groupe.


Metalship : Pour promouvoir votre album, des concerts sont-ils prévus ?

Oui, nous ferons notre premier concert le 28 novembre 2015 à Stockholm. Après j’espère que nous continuerons à jouer live plus régulièrement.


Metalship : En deux ans, vous avez sorti un EP et un album. Combien de temps devrons-nous attendre avant de pouvoir écouter de nouvelles chansons ?

Des nouveaux morceaux arriveront le printemps prochain. Nous sortirons également un single sous format vinyle au début de l’année 2016.


Metalship : Pour terminer, avez-vous un message à faire passer à vos fans français ?

Merci (en français dans le texte) pour votre soutien et l’intérêt que vous portez à notre musique ! Nous espérons vraiment pouvoir jouer en France le plus tôt possible.


Signaler un article incomplet Signaler une erreur
ajouté par NiKKo-san, le 21 octobre 2015 pour Metalship

(0)



Interview précédente

Tout

Interview suivante


Commentaires


En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Under The Church

Albums chroniqués :
Chronique de Rabid Armageddon
Rabid Armageddon
2015

Under The Church
Under The Church
Voir la page du groupe
Création : 2012
Genre : Death Metal
Origine : Suède




Groupes en rapport


Gojira
Gojira
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Heritage
Heritage
2011

Chronique de Watershed
Watershed
2008

Chronique de The Roundhouse Tapes
The Roundhouse Tapes
2007

Chronique de Ghost Reveries
Ghost Reveries
2005

Opeth
Opeth
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Evangelion
Evangelion
2009

Chronique de Demigod
Demigod
2004

Behemoth
Behemoth
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Death Metal
Origine : Pologne

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Titan
Titan
2014

Chronique de The Great Mass
The Great Mass
2011

Chronique de Communion
Communion
2008

Chronique de Mystic Places of Dawn
Mystic Places of Dawn
1994

Septicflesh
Septicflesh
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Death Metal
Origine : Grèce

Rapports de concerts:

Cannibal Corpse
Cannibal Corpse
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Death
Death
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis


Mithridatic
Mithridatic
Voir la page du groupe
Création : 2007
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts: