Retour à l'accueil
Interviews :: Interview de Myhybris

Interview de Myhybris


Myhybris est une jeune groupe de rock/metal progressif français qui a récemment sorti un mini album intéressant, mais court, bien trop court (d'un autre côté, plus long, ce ne serait plus un mini, hein !) ! The Sweet Melody Of Resilience est touchant, captivant, parfaitement inattendu. Entretien avec un groupe fort sympathique qui s'est volontiers livré au jeu des questions-réponses.


Metalship : Hello ! Avant toute chose, est-ce que vous pouvez expliquer les raisons des départs de Maks et Lindt ?

Morgane (clavier) : En fait Lindt et Morgane sont la même personne ! Comme je m’occupe un peu du développement du groupe en même temps que j’y joue, on avait pensé à distinguer ses deux «casquettes» en utilisant un pseudo. Et finalement ce n’était pas une si bonne idée d’où le retour de Morgane au générique de l’album.

Nico (guitare) : En ce qui concerne Maks , nous n’étions plus sur la même longueur d’onde « artistiquement » parlant. Comme toute séparation ça été très dur car nous étions un groupe d’amis avant tout et la période qui a suivi son départ a vraiment été compliquée avec son lot de remises en question et de doutes.


Metalship : Vous êtes actuellement à la recherche d’un chanteur. En proposant un album quasiment instrumental, vous n’avez pas peur de freiner les ardeurs des prétendants/prétendantes au poste ?

Morgane : A vrai dire l’objectif de cet album était de présenter aux chanteurs potentiels la nouvelle orientation musicale du groupe. Jusqu’à présent les «candidats» se référaient aux compositions de 2006 et au style de notre précédent chanteur alors que nous cherchons justement quelque chose de différent aujourd’hui. D’ailleurs les auditions ne se font plus qu’exclusivement sur les nouvelles compos (qui ne sont pas encore enregistrées) pour les mettre dans l’ambiance tout de suite !

Olive (batterie) : Il retrouvera dans ce CD un aperçu de toutes les ambiances que l’on souhaitera développer un peu plus car parmi toutes ces influences (Jazz, Rock, Métal, Prog, Atmo,…) il faudra un chanteur très polyvalent pour coller à notre musique.


Metalship : 26 minutes, c’est court. Doit-on considérer The Sweet Melody… comme un album ou comme un mini album en définitive ?

Olive : «The Sweet Melody» est plus un mini album concept qu’un véritable album, c’est une version light ou plutôt une nouvelle pour un style un peu plus littéraire.

Morgane : L’idée était de montrer à tout le monde que malgré l’absence de chanteur Myhybris était toujours vivant, que nous étions toujours super motivés et dans une dynamique de composition. Les morceaux ont été spécialement composés pour ce CD tandis que d’autres sont déjà prêts pour l’album pour lequel nous comptons bien avoir un chanteur.

Nico : A l’origine le morceau ne devait durer que 10 minutes à peine, et de fil en aiguille le projet a pris beaucoup plus d’ampleur. Aujourd’hui ça nous fait plaisir de lire dans les chroniques ou sur les forums que les gens trouvent l’album trop court, mais lors de la composition du morceau il y a un an, ça nous paraissait déjà très long, on avait peur de saouler l’auditeur.


Metalship : Quand on s’attarde sur le (magnifique) design de la pochette et surtout à l’histoire décrite dans le livret, on se dit que vos influences ne sont pas que musicales, non ?

Morgane : En effet nous souhaitons présenter un univers mêlant divers arts ou moyens d’expression. L’aspect visuel a pris une importance très grande dans notre musique, suite aux nombreuses remarques qualifiant nos compositions de «cinématographiques». Par exemple nous aimerions beaucoup avoir des vidéos en support lors des concerts.

Nico : Je crois que «Tim Burton» est le mot que j’ai le plus utilisé en 2008 ! Le design est l’œuvre d’Aurélien Police, il avait déjà réalisé la pochette de notre précédent maxi, et j’encourage les gens à aller sur son site, ses travaux sont vraiment magnifiques, c’est le Travis Smith français ! (NdR : http://phrenologik.free.fr/ allez-y, ça vaut le coup d'oeil !)


Metalship : D’un point de vue musical justement, il n’est pas toujours évident de vous situer. On peut penser à Dream Theater, Pink Floyd, mais également à The Gathering quand on s’attarde sur le morceau titre ! Comment définiriez-vous votre musique ? Quels groupes vous ont inspiré ?

Sylvain (basse) : c’est une musique «ouverte» à différents styles musicaux.

Olive : Nous essayons de faire une musique très éclectique, on se définira plus comme un groupe de Rock avec des influences Métal, Prog et Atmosphérique comme Porcupine Tree, Tool ou encore Anathema. On se sent aussi proche du metal et du rock (en général) que du prog.


Nico : Même si cela ne s’entend pas (du moins j’espère) j’ai beaucoup écouté «Atom Heart Mother» de Pink Floyd pendant l’écriture de «The Sweet Melody» pour analyser et essayer de comprendre les schémas et la construction d’une telle œuvre. Déjà tout petit (merci papa) ce morceau me fascinait. Je suis un grand fan de Devin Townsend mais là je pense que ça s’entend ! Certaines de nos influences sont apparentes dans notre musique, la deuxième partie de «The Shining Truth » est un gros clin d’œil à Danny Elfman par exemple.


Metalship : Vous avez également fait appel à un certains nombres d’invités, dont Amélie Festa d’Antimatter. Ça ne risque pas d’être difficile de tout gérer en concert ? N’avez-vous pas peur de devoir faire l’impasse sur ce très bon titre lors de certaines prestations ?

Sylvain : Pour le moment ont croise les doigts, nous avons toujours pu compter sur eux.

Morgane : Pour les dates les plus significatives nos intervenants ont toujours pu se déplacer. Autrement en cas d’empêchement nous avons des solutions «techniques» : leurs parties sont samplées. Ce n’est pas l’idéal et on ne l’utilise vraiment qu’en dernier recours !

Olive : Amélie Festa est une très bonne amie à nous et elle participe à nos concerts autant qu’elle peut, après il est clair qu’elle ne pourra pas tout le temps être des nôtres pour jouer uniquement un seul morceau, de même pour « Patou » au sax.


Metalship : Quels sont vos projets à plus ou moins long terme pour Myhybris ? Pensez-vous à l’écriture d’un véritable album dans un futur proche ? Serait-il conceptuel ?

Sylvain : Se faire connaître en Europe. Un prochain album…oui… maintenant pour
répondre à ta dernière question, je pense que c’est un peu trop tôt pour le dire.

Olive : Le prochain album est déjà en cours d’écriture, nous avons déjà certains titres qui étaient déjà écrits avant «TSMOR» et d’autres qui sont arrivés juste après le studio. Pas de quoi pour le moment en faire un album .
Le prochain ne sera pas aussi conceptuel mais nous essaierons quand même de garder un thème principal qui liera toutes ces compositions. Je pense que l’arrivée d’un nouveau chanteur nous fera faire un bon énorme bond dans tous nos projets.

Morgane : L’accueil que connaît The Sweet Melody of Resilience auprès de la presse et du public a confirmé notre enthousiasme à poursuivre nos efforts ! Nous envisageons ainsi de démarcher des labels et maisons de disque (particulièrement à l’étranger) très prochainement.
Mais il est vrai que certaines suggestions de donner une suite à The Sweet Melody… nous fait un peu réfléchir aussi, ce serait tentant de se replonger dans un projet aussi costaud ! Mais ce ne sera sans doute pas pour tout de suite, on a déjà pas mal de pain sur la planche.

Nico : J’adorerai donner une suite à « TSMOR », mais je dois être un peu maso sur les bords !


Metalship : Quel regard portez-vous à la scène prog française ?

Olive : Nous savons qu’elle est très présente et surtout soutenue par la communauté «Prog», malheureusement moins par le reste, les évènements «Prog» sont peu nombreux et surtout moins médiatisés.

Nico : Etre médiatisé ou tout simplement trouver des dates quand on fait du prog n’est déjà pas simple, faire du rock en France n’est pas aisé, alors jouer du rock prog dans ce pays c’est carrément galère ! Pourtant les bons groupes sont légion, comme Demians qui vient d’être signé sur Inside Out, comme quoi rien n’est impossible.


Metalship : Quels ont été vos coups de cœurs et coups de gueules musicaux de l’année 2008 ? Quels albums attendez-vous impatiemment pour cette année 2009 ?

Sylvain : Mes coups de cœurs sont pour Missil que j’ai découverte cet année et pour le dernier album des Deftones . Pour les coups de gueule, ils y auraient trop de choses à dire. Sinon j’attends avec impatience le nouvel album de Boni-fate (groupe de fusion avec lequel nous sommes proche) et celui de Spylacopa.

Olive : La montée en puissance de Porcupine Tree qui est par conséquence très favorable aux formations progressives actuelles.

Nico : Le dernier Dillinger Escape Plan m’a mis une sacrée claque. Pour 2009 j’aimerais bien que Devin Townsend donne un signe de vie et qu’Anathema sorte enfin leur nouvel album ! Pour les coups de gueule je vocifère déjà suffisamment d’insanités quand je tombe sur les clips à la télé alors je n’en rajouterais pas ici ! Quoique j’aurais deux mots à dire aux parents des Tokio Hotel !


Metalship : Merci pour votre patience, cette interview touche à sa fin. Souhaitez-vous ajoutez quelque chose ?

Tous en cœur : Merci à toi et à Metalship de nous avoir donné la parole et on invite tout le monde à écouter, acheter, télécharger, copier The Sweet Melody of Resilience.


Metalship : Réalisé via internet le 19-01-2009


Signaler un article incomplet Signaler une erreur
ajouté par Elric des Dragons, le 20 janvier 2009 pour Metalship

(0)



Interview précédente

Tout

Interview suivante


Commentaires


Un petit disque bien construit, les morceaux rebondissent. On ne prends pas le temps de s'ennuyer.

Pas que pour les amateurs du genre.

ven. 20 mars 09- 16:52  
En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Myhybris

Albums chroniqués :
Chronique de The Sweet Melody Of Resilience
The Sweet Melody Of Resilience
2008

Myhybris
Myhybris
Voir la page du groupe
Création : 2003
Genre : Rock Metal
Origine : France




Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Yoshū Fukushū
Yoshū Fukushū
2013

Chronique de Tsume Tsume Tsume
Tsume Tsume Tsume
2008

Chronique de Buikikaesu
Buikikaesu
2007

Maximum The Hormone
Maximum The Hormone
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Rock Metal
Origine : Japon

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Delirium
Delirium
2016

Chronique de Broken Crown Halo
Broken Crown Halo
2014

Chronique de Dark Adrenaline
Dark Adrenaline
2012

Chronique de Shallow Life
Shallow Life
2009

Lacuna Coil
Lacuna Coil
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Rock Metal
Origine : Italie

Rapports de concerts:

Stone Sour
Stone Sour
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Rock Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Katatonia
Katatonia
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Rock Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Anathema
Anathema
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Rock Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de This Is War
This Is War
2009

Chronique de A Beautiful Lie
A Beautiful Lie
2007

Chronique de 30 Seconds To Mars
30 Seconds To Mars
2002

30 Seconds To Mars
30 Seconds To Mars
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Rock Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Alternine
Alternine
2008

Alternine
Alternine
Voir la page du groupe
Création : 2005
Genre : Rock Metal
Origine : France