Retour à l'accueil
Interviews :: Interview de Butcher Babies

Interview de Butcher Babies


Visuels provocateurs, plastique avantageuse et gros son made in USA, telle est la recette des Butcher Babies. Avec son premier album Goliath, la formation a prouvé qu'il ne fallait pas se fier qu'aux apparences avant de se faire une idée sur elle...

Après la chronique, Metalship est allé discuter avec les deux chanteuses Heidi et Carla, pour une interview finalement très simple et sans artifices!


Metalship :
Salut les filles!
Démarrons cette interview comme il se doit: pouvez-vous revenir avec nous sur les débuts de Butcher Babies?

Carla: Heidi et moi, nous nous sommes rencontrées sur un projet de reprises Punk Rock, il y a six ans. Au bout d'un certain temps, nous ne voulions plus faire de reprises et nous nous sommes lancées dans un véritable groupe, avec un son bien plus lourd...
Nous avons rencontré les gars ensuite, puis les premières répétitions ont été vraiment intenses et magiques... Nous savions dès cet instant que nous tenions quelque chose de spécial.


Metalship : Vous êtes toutes les deux chanteuses. Est-ce un avantage de pouvoir combiner deux types de chant et deux personnalités bien distinctes?

Heidi: Je crois que ça dépend vraiment des personnes. Je peux comprendre que certaines filles ont du mal à se sentir épanouie lorsque l'attention n'est pas seulement portée sur elles... Nous, nous avons une relation spéciale, nous sommes toutes les deux partenaires et de ce fait nous acceptons sans problème les forces et faiblesses de l'autre. Et puis, nous savons exactement comment combiner nos personnalités, grâce à notre amitié qui s'est créée avec le temps. Nous nous respectons, et j'ai le sentiment que c'est ce qui rend notre collaboration unique.

Carla: Lorsque nous avons démarré Butcher Babies, nous cherchions juste à nous éclater, passer du bon temps entre amis. Heidi et moi chantions ensemble depuis six ans déjà, mais ce n'est que ces dernières années que nous avons développé nos voix pour avoir un impact bien plus important encore. Personnellement, je me sens chanceuse de pouvoir partager la scène avec une amie.


Metalship : Parlons de sujets qui fâchent: votre imagerie qui se veut provocatrice et très sexualisée. Pourquoi avoir choisi un tel créneau et quels sont les avantages et inconvénients lorsqu'on adopte une imagerie aussi controversée?

Heidi: Nous n'avons pas une image si sexualisée en fait... Les gens sont restés sur nos premières photos promo, où nous posions seins nus avec des croix sur les mamelons, mais ça remonte aux six premiers mois du groupe, et nous n'avons plus ce look là désormais. Le but de ces photos n'étaient pas d'être sexy, contrairement à ce que tout le monde pense. Butcher Babies est une sorte d'hommage à Wendy O' Williams de The Plasmatics. Ils ont créé un titre s'appelant Butcher Babies, et elle portait ces mêmes croix sur les seins. Elle est l'une des premières femmes dans le milieu du Metal et nous tenons à poursuivre ce qu'elle a débuté à l'époque.

Carla: Si tu n'as jamais vu notre groupe en concert, tu dois effectivement penser que nous avons une image très sexualisée... Mais ce n'est pas le cas, nous avons une image plus brute et puissante. Nous n'arrivons pas sur scène comme si nous étions à un défilé, à se pavaner comme un mannequin... Nous préférons délivrer un set puissant et énergique, dans l'esprit des vieux groupes de Punk Rock et de Thrash.
Notre look a été une sorte d'épée à double tranchant pour nous: les gens parlaient sans même avoir écouté une seule note, et une fois qu'ils nous voyaient sur scène ils changeaient totalement d'avis. Comme on dit, toute presse est bonne presse, tous ces potins nous ont donné une certaine visibilité!


Metalship : Quelque chose d'assez rare, le label Century Media vous a signé alors que vous n'aviez qu'un EP en poche...

Heidi: Nous avons signé avec Century Media une année après avoir sorti l'EP. Mais le groupe avait déjà trois ans d'existence avant ça...

Carla: Je tiens à préciser une chose: Century Media nous avait repéré depuis un certain temps déjà, ils suivaient notre évolution à distance. Ils sont venus nous voir en live et ont apparemment apprécié ce qu'ils ont vu... Ce n'est qu'après quelques mois qu'ils nous ont signé, ils nous ont laissé le temps de mûrir en tant que groupe et ils font depuis un gros travail. Nous ne sommes pas déçus de notre choix.


Metalship : Parlons un peu de votre album Goliath à présent. Comment le décririez-vous comparé à votre EP?

Heidi: Goliath est une évolution pour le groupe et marque les quatre années que nous lui avons consacré. Il se distingue par un gros travail sur nos deux voix et cette combinaison est nettement plus efficace que sur l'EP.

Carla: Les deux sorties sont terribles, même si je vois Goliath comme un disque plus mature que l'EP. Il est aussi plus sombre, sans parler de la collaboration avec le producteur Josh Wilbur, qui nous a littéralement poussé dans nos derniers retranchements... Musicalement, l'album est quand même un cran au-dessus de l'EP.


Metalship : Qu'est-ce qui vous a inspiré durant le processus de création de Goliath?

Heidi: Les chansons ont un lien direct avec notre évolution en tant qu'être humain, de notre adolescence à l'âge adulte, toutes les épreuves que la vie nous inflige pour faire ce que nous sommes. Chaque titre vise une émotion différente, mais en gardant cette idée globale d'évolution.

Carla: Nous avons simplement écrit cet album en nous basant sur nos propres expériences. Heidi et moi avons écrit certains textes à l'époque où nous étions encore à l'école secondaire... Ces mots ont enfin eu une chance de sortir et ce fut une expérience très enrichissante, très cathartique pour nous deux. Ce sont nos propres démons qui ont inspiré cet opus finalement.


Metalship : Avez-vous une anecdote à nous dévoiler sur l'enregistrement de Goliath?

Heidi: Pendant l'enregistrement des voix sur In Denial, j'étais en larme sur le pont. Ce morceau m'est très cher car il parle d'une expérience difficile que j'ai vécue et qui a forgé la femme que je suis aujourd'hui.


Metalship : A la sortie de Goliath, vous attendiez-vous à un tel engouement du public et des médias?

Heidi: Nous ne savions pas vraiment à quoi nous attendre de la part de la presse, mais nous sommes très heureuses des retours que l'on a depuis la sortie de Goliath. Les six années passées à travailler dur ont finalement payées!

Carla: Les gens attendaient l'album depuis quelques temps déjà. La semaine de la sortie, nous étions très attentifs aux retours, qui ont été excellents, dans un sens ça nous a rassuré. Maintenant, nous sommes ravis que nos fans viennent nous voir en live et chantent avec nous!


Metalship : Le mois dernier, vous étiez sur les routes européennes pour une tournée de quelques dates. Voyez-vous une différence entre le public nord-américain et celui du Vieux Continent?

Carla: Le Metal est un langage universel, du coup les deux ne sont pas si différents que ça, si ce n'est que notre public européen semble plus âgé que l'américain. C'était d'ailleurs un plaisir que de rencontrer nos fans européens durant cette tournée!


Metalship : Quels sont vos récentes découvertes musicales? Suivez-vous de jeunes groupes?

Heidi: Je suis très impressionnée par nos amis de All Hail the Yeti. C'est une formation composée de musiciens très talentueux qui délivrent un Metal heavy à souhait!

Carla: Pour ma part, je suis une grosse fan de Thrash et j'apprécie vraiment Battlecross, à qui je prédis un bel avenir!


Metalship : Pour en revenir à Butcher Babies, quelle sera la suite des affaires?

Heidi: Tourner encore et encore. Nous avons aussi démarré la composition du prochain album, de manière à garder une actualité constante.

Carla: Comme l'a dit Heidi, un second album, mais avant nous avons beaucoup de concerts à donner pour en finir avec Goliath!


Metalship : Il me semble que vous avez toutes les deux des hobbies à côté de la musique...

Heidi: Effectivement, je crée des chaussures et t-shirts customisées pour femme. Je les vends via mon site internet pour gagner ma vie quand nous ne sommes pas en tournée. C'est un revenu purement alimentaire qui me permet de vivre de ma passion première: la musique!

Carla: Pour ma part, j'écris beaucoup de Comics et je viens de terminer mon premier livre. Je dessine également beaucoup, principalement des femmes nues. Je dessine énormément lorsque je suis à la maison, exactement comme lorsque j'avais onze ans et que j'écoutais Pantera!


Metalship : Je vous laisse le dernier mot les filles...

Carla: Merci à toi! Et un grand merci à nos fans qui nous suivent depuis le début, spécialement à ceux qui nous soutenaient avant même que sorte notre EP!

Heidi: Merci à vous!



Signaler un article incomplet Signaler une erreur
ajouté par kumelia, le 7 avril 2014 pour Metalship

(0)



Interview précédente

Tout

Interview suivante


Commentaires




Butcher Babies

Albums chroniqués :
Chronique de Goliath
Goliath
2013

Butcher Babies
Butcher Babies
Voir la page du groupe
Création : 2010
Genre : Neo Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Coup d'Etat
Coup d'Etat
1982

The Plasmatics
The Plasmatics
Voir la page du groupe
Création : 1977
Genre : Heavy Metal
Origine : États-Unis


Albums chroniqués :
Chronique de Vol. 3: (The Subliminal Verses)
Vol. 3: (The Subliminal Verses)
2004

Chronique de Iowa
Iowa
2001

Chronique de Slipknot
Slipknot
1999

Slipknot
Slipknot
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Neo Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Hypnotize
Hypnotize
2005

Chronique de Mezmerize
Mezmerize
2005

Chronique de Steal This Album!
Steal This Album!
2002

Chronique de Toxicity
Toxicity
2001

System of a Down
System of a Down
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Neo Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Lofofora
Lofofora
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Neo Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Korn
Korn
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Neo Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Linkin Park
Linkin Park
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Neo Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Disturbed
Disturbed
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Neo Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: