Retour à l'accueil
Interviews :: Interview de Enshine

Interview de Enshine


Depuis quelques mois, le monde du Doom européen salivait à l'idée d'un nouveau projet réunissant un ex-Slumber à notre petit frenchy Sébastien Pierre (Fractal Gates, Inborn Suffering...). Mi-mai 2013, Origin sort et présente une musique très prometteuse, entre Metal Atmosphérique et Doom-Death Mélodique.

Metalship a profité de l'occasion pour discuter avec Jari Lindholm!


Metalship : Salut Jari! Avant de débuter cette interview, comment vas-tu?

Jari: Hello! Ca va super, merci!


Metalship : Démarrons d’une manière un peu classique: peux-tu nous présenter Enshine?

Bien sûr. Notre musique se rapproche de styles comme l’Ambiant, l’Atmosphérique ou le Doom-Death Mélodique. Les fans de ces genres reconnaîtront certainement quelques touches de nos autres groupes, notamment Slumber, AtomA, Inborn Suffering et Fractal Gates.


Metalship : Parles-nous un peu du nom Enshine

Dès le début, nous voulions un patronyme unique. Nous avons cherché un long moment avant de trouver un nom qui n’avait jamais été porté par un autre groupe. Le mot ‘enshine’ signifie illuminer. Nous avons quelques textes en rapport avec la lumière ou différents thèmes qui en découlent, c’était donc plutôt cohérent.

Notre musique a pour but l’illumination de l’esprit, même si elle a un certain côté sombre.


Metalship : Comment est née ta collaboration avec Sébastien Pierre? Que penses-tu de ses groupes (Inborn Suffering, Cold Insight et Fractal Gates)?

L’une des raisons qui nous ont poussés à bosser ensemble est que nous aimons et respectons le travail de l’un comme celui de l’autre. Mon premier contact avec sa musique, c’était avec son projet solo Cold Insight, qui est toujours mon préféré. Ce Rock/Doom catchy et mélodique m’a immédiatement botté.


Metalship : Aimes-tu d’autres groupes français?

J’apprécie beaucoup Alcest et Les Discrets, mais aussi Anorexia Nervosa, qui ont sorti de très bons albums.


Metalship : Enshine est actuellement signé chez Rain Without End Records. Quelle est l’origine de ce partenariat?

C’est un ami qui m’a parlé du label. Il nous a mis en relation: le label a apprécié notre musique et nous aimions l’idée de travailler avec une petite structure, plus personnelle… Il semble que nous ayons fait le bon choix.


Metalship : Comment décrirais-tu Origin?

C’est un voyage dans l’âme, une sorte de musique de méditation mais avec une forme clairement Metal. Pour moi, Origin est un album qui convient à deux situations: lorsqu’on cherche un peu de quiétude et de solitude, et quand on cherche à faire le plein d’énergie. C’est un album sombre et parfois agressif, mais toujours baigné dans une atmosphère omniprésente.


Metalship : Quand j’écoute Enshine, j’ai vraiment l’impression d’entendre quelque chose d’à part dans le paysage Doom. Ta musique est plus originale et différente… Quelle en est la cause selon toi?

C’est dur à dire… Je pense que nous avons une façon de composer différente de la majorité des groupes. Quand nous travaillons un titre, nous l’imaginons dans sa forme finale, en travaillant en amont l’écriture et la production. Il est finalement rare que nous composions à partir d’un riff ou d’une mélodie, nous préférons de loin travailler notre idée du produit final.

Tu trouves notre musique différente et plus originale, je pense que c’est aussi grâce aux éléments Trance que nous avons, ce n’est pas quelque chose d’habituel dans le genre.


Metalship : Quelle est selon toi la meilleure chanson qui permet de se faire une idée de ce que propose Origin?

Vu que les titres diffèrent les uns des autres, il est assez difficile d’en retenir un en particulier. Habituellement, j’aime dire que "Nightwave" et "Stream of Light" présentent les deux facettes de l’album. Mais "Nightwave" a été notre premier morceau, donc s’il fallait en retenir qu’un, ce serait celui-ci.


Metalship : Peux-tu aborder le thème de l’album?

Ce n’est pas un concept-album, les morceaux ne sont pas vraiment liés entre eux et ils ont chacun leur propre sens. Certains textes traitent de ce qu’on nomme les out of body experiences, d’autres parlent de l’âme ou encore de science-fiction…


Metalship : En tant que compositeur, es-tu totalement satisfait d’Origin?

Je pense que comme tout créateur de musique ou d’art en général, il est impossible d’être satisfait à 100% par son propre travail. Il y a toujours quelque chose, et c’est ça qui est bien justement, car ça laisse toujours des choses à améliorer pour le futur. Le jour où je serais convaincu à 100% par mon travail, j’arrêterais, ce sera le dernier album que je réaliserais.


Metalship : Petit chapitre sur l’enregistrement?

Alors… J’ai travaillé individuellement avec chaque musicien, après avoir fait au préalable des enregistrements démo à la maison. Tout l’album était déjà maquetté avant de démarrer l’enregistrement avec chacun. En premier lieu, j’ai répété avec Oscar (batterie), puis nous avons enregistré ses parties. Ce fut ensuite le tour des guitares, puis Siavosh (basse) et moi avons composé les parties basse, que nous avons enregistré lors des mêmes sessions.

Plus tard, Seb est venu en Suède pour enregistrer son chant. J’ai passé près d’un an à mixer l’album, parfois de longues nuits après le travail ou après les sessions studio.


Metalship : Quels sont les retours des fans et des médias quant à Origin?

La plupart des chroniques sont très positives, et beaucoup nous écrivent pour nous dire qu’ils apprécient l’album. Bien sûr, il y a toujours des personnes qui s’attendaient à autre chose, mais tu ne peux pas coller aux goûts de tout le monde. Je n’ai pas lu énormément de commentaires sur les forums, mais je sais que nous voulons simplement faire la musique que nous aimons, nous laissons aux gens la liberté de penser ce qu’ils veulent de nous.

Parfois les gens nous écrivent directement et je dois dire que j’apprécie énormément ce contact personnel avec les fans.


Metalship : Quel est ton sentiment lorsque tu vois le nom de ton groupe dans les premières places des albums Doom de l’année?

C’est évidemment un sentiment génial et purement incroyable!


Metalship : Beaucoup de personnes voient en Enshine le mélange parfait entre Slumber et AtomA. Quel est ton avis là-dessus?

Ce n’était pas complètement intentionnel, mais je suis assez d’accord avec ce rapprochement. On ne peut nier les ressemblances avec Slumber, et certains éléments d’AtomA se sont inconsciemment insérés dans la musique d’Enshine, c’est certainement dû au fait que j’ai travaillé longtemps sur l’album Skylight


Metalship : Que va faire Enshine durant cette année?

Je suis en train de voir pour revenir chez vous en France dans le but de composer de nouveaux titres pour un second album. Nous sommes déjà dessus depuis fin 2012. Une fois le processus de composition terminé, nous nous préparerons à enregistrer le tout en Suède, du moins pour la plus grosse partie de l’album.


Metalship : Beaucoup d’albums sont soutenus par la diffusion d’un clip. Est-ce quelque chose qui pourrait voir le jour pour Enshine?

Rien n’est planifié pour le moment, nous avons juste les vidéos qui ont été réalisées avant la sortie de l’album. Mais c’est une idée qui n’est pas à écarter, tout est possible.


Metalship : Parlons un peu des concerts. Penses-tu voir Enshine sur scène un jour?

Je pense qu’un jour nous allons y venir, nous avons quelques plans plus ou moins concrets, mais rien de définitif.
Comme tu l’imagines, il nous est impossible de répéter régulièrement du fait de la distance entre nous, mais nous sommes en train de voir pour assurer quelques concerts.


Metalship : Quelles sont les news pour AtomA et Seas of Years? Et pour Slumber??

Slumber n’est plus actif depuis longtemps et je ne crois pas que ça changera. Je ne peux pas vraiment parler pour AtomA puisque je ne suis pas vraiment un membre du groupe. Pour Seas of Years, nous sommes plus actifs que jamais, en pleine composition pour un futur album. Il est aussi probable que nous sortions prochainement notre premier EP dans un format physique!


Metalship : Quels sont tes coups de cœur musicaux les plus récents?

Sun of the Blind est un projet suisse vraiment excellent, je l’ai découvert assez récemment. Les russes Revelations of Rain aussi, un très bon groupe de Doom. J’y ajouterais Wolves in the Throne Room et quelques très bons groupes de Post-Rock comme Caspian et The End of the Ocean.


Metalship : Quelles sont les professions des membres d’Enshine?

Seb est graphiste et je travaille depuis quelques années dans un magasin de bricolage qui vend du matériel de construction. Je vais prochainement me lancer dans une seconde activité à temps partiel, spécialisée dans des solutions informatiques aidant les personnes ayant entre autres une déficience visuelle.
Parfois, il m’arrive d’enregistrer et mixer quelques groupes de temps en temps, pour garder la main.


Metalship : Merci pour toutes tes réponses Jari! Comme le veut la tradition, c’est à toi que revient la tâche de conclure cette interview!

Merci beaucoup pour tes questions, et merci à tous ceux qui ont lu mes réponses! Merci pour votre intérêt et pour votre soutien!


Signaler un article incomplet Signaler une erreur
ajouté par kumelia, le 7 juin 2013 pour Metalship

(0)



Interview précédente

Tout

Interview suivante


Commentaires


En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Enshine

Albums chroniqués :
Chronique de Origin
Origin
2013

Enshine
Enshine
Voir la page du groupe
Création : 2009
Genre : Doom Metal
Origine : Suède




Groupes en rapport


Trance
Trance
Voir la page du groupe
Création : 1977
Genre : Heavy Metal
Origine : Allemagne


Daylight Dies
Daylight Dies
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Doom Metal
Origine : États-Unis


Albums chroniqués :
Chronique de An Ode To Woe
An Ode To Woe
2008

Chronique de The Angel And The Dark River
The Angel And The Dark River
1995

My Dying Bride
My Dying Bride
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Doom Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Sovran
Sovran
2015

Chronique de Sovran
Sovran
2015

Chronique de A Rose for the Apocalypse
A Rose for the Apocalypse
2011

Chronique de No Greater Sorrow
No Greater Sorrow
2008

Draconian
Draconian
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Doom Metal
Origine : Suède


Albums chroniqués :
Chronique de The Never Ending Way Of ORwarriOR
The Never Ending Way Of ORwarriOR
2010

Orphaned Land
Orphaned Land
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Doom Metal
Origine : Israël

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Black Masses
Black Masses
2010

Chronique de Black Masses
Black Masses
2010

Chronique de Dopethrone
Dopethrone
2000

Electric Wizard
Electric Wizard
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Doom Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Epicus doomicus metallicus
Epicus doomicus metallicus
1986

Candlemass
Candlemass
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Doom Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts: