Retour à l'accueil
Interviews :: Interview de Lodz

Interview de Lodz


Le rôle d'un webzine est bien de dénicher quelques perles et d'en faire profiter le plus de monde possible. Dans cet optique, Metalship a mis le grappin sur Lodz, jeune formation lyonnaise qui dévoile de sérieux atouts dès son premier EP And then Emptiness...

Entretien avec Eric, chanteur-guitariste de ce nouvel espoir de la scène Post-Metal française...


Metalship : Salut Eric!
Comme le veut la tradition, je te laisse nous présenter ton groupe!

Salut à tous! Nous sommes Lodz, groupe lyonnais formé il y a environ 2 ans. Nous sommes tous issus de la scène Rock/Metal et avons officié auparavant dans diverses formations du style. Ce qui nous réunit sans doute et nous fédère vraiment, c'est avant tout un goût prononcé pour les musiques sombres, les atmosphères mélancoliques, reflet certainement d'émotions plus ou moins enfouies...
Nous avons sorti un premier EP il y a quelques mois maintenant et je dois dire pour le moment que l'ambiance est motivante et que l'on est à fond!


Metalship : Que signifie le mot Lodz pour vous? Faut-il y voir un lien avec la ville polonaise?

Oui, il s'agit évidemment de la ville polonaise. En fait, l'idée de prendre ce patronyme est venu suite au visionnage d'Inland Empire de David Lynch. De nombreuses scènes ont été tournées à Lòdz et on découvre les facettes les plus sombres de la ville... Nous nous sommes alors penchés sur l'histoire de Lòdz et le rapprochement avec notre musique s'est tout de suite imposé à nous...


Metalship : Votre musique est un véritable carrefour des styles: Metal, Post, Rock… Comment la définirais-tu? Que signifie le terme Post-Metal pour toi?

En fait, pour être tout à fait honnête, nous avons beaucoup de mal à classer Lòdz dans une case... C'est une véritable force à mon sens car notre objectif est de faire une musique la plus personnelle possible... Mais c'est aussi une faiblesse "marketinguement" parlant car c'est bien plus simple pour les gens, les gens du milieu etc... de savoir à quoi s'attendre dans les grandes lignes avant d'aller voir un concert ou d'écouter un morceau...
Il faut donc jouer le jeu des qualificatifs et des appellations mais effectivement dans le cas de Lòdz, ça colle pas toujours... Tout ce que l'on peut dire, c'est que nous sommes influencés par une multitude de styles tous empreints de la même recherche émotionnelle et "cathartique". Nos goûts vont du Post-Rock pur (The Will Destroy You, Explosions in the Sky...), des grands noms du Rock US comme Thrice ou Deftones, du Metal Atmo comme Ghost Brogade, Katatonia, Anathema, du Post-Hardcore à la Cult of Luna mais aussi des groupes plus mainstream (Radiohead, Archive...) ou Electro...


Metalship : Qu’est-ce qui influence votre musique? Avez-vous des influences inavouables??

Ce qui influence notre musique, c'est le pathos, tout ce qui attrait à la passion et aux excès émotionnels: les rencontres, les séparations, les frustrations, le mal-être... Rien de bien joyeux en somme! Mais, on l'aborde malgré tout avec une approche distancée!
Quant aux références inavouables, elles se situent pour ma part dans la New-Wave (merci d'oublier cette info à la lecture de l'interview!!)!


Metalship : And then Emptiness est donc le premier EP de Lodz. Le premier truc qui saute aux oreilles, c’est cette superbe production. Où l’avez-vous enregistré?

Merci beaucoup! C'était effectivement très important pour nous et notre challenge sera de faire encore mieux pour l'album. Nous avons enregistré au Sonic Box à Lyon (RIP) en compagnie du talentueux Fabrice Boy derrière les manettes. Il a la même culture musicale, la même sensibilité. Il s'est beaucoup impliqué dans le projet et nous lui devons beaucoup! Nous sommes très satisfait de la prod de l'EP en tout cas.


Metalship : Vu que l’EP est sorti l’an dernier, tu dois avoir suffisamment de recul pour le juger. Est-il tel que tu l’imaginais? Quels en sont les retours?

Effectivement, nous avons suffisamment de recul et le constat reste positif. Le groupe a bien-sûr évolué depuis, notamment dans sa manière de composer. La couleur des morceaux a un peu changé. Cependant, il nous plait toujours autant. Parmi les nouveautés, nous jouons aujourd'hui en live ces morceaux accordés plus graves et le ton s'est sensiblement durci.
Quant aux retours, il faut admettre qu'ils sont vraiment encourageants tant pour le disque que pour le live! Mais bon, comme il s'agit d'un premier EP, peut-être que les journalistes sont indulgents avec nous!! On a hâte de proposer un album complet en tout cas.


Metalship : Peux-tu nous décrire chacun des morceaux, tant côté musique que côté textes?

Waoww, pas évident... Mais c'est un exercice intéressant!
"Song for Chaos". Morceau "tendu" harmoniquement. Assez "épique" si je puis dire. Un questionnement sur la foi religieuse et la confiance.
"Burn the Evidence". Morceau lourd, low tempo. Les mélodies sont écorchées et à fleur de peau. Il traite de l'innocence perdue et des bagages secrets que l'on traine tous, de la facilité et de la lâcheté qui nous pousse à l'isolement.
"Next to You". Morceau tout en contrastes. On a mélangé des sons clairs de grattes et de pianos qui créent un sentiment de fragilité et de malaise. J'aime bien la rythmique lourde de ce morceau notamment sur le second couplet. Un morceau sur l'incompréhension que tu as des gens qui t'entourent même quand tu t'en sens proche, sur la solitude, le ressentiment.
"Erase It All". La structure de ce morceau est assez inhabituelle. Pas de refrain, une très grande partie en son clair avec l'arrivée des distos en épilogues... Assez sobre et épuré, il traite de l'envie d'effacer son passé ou à défaut, de s'effacer purement et simplement.
"The Compliance of Egos". Morceau plus "standard" dans sa structure et son approche. Plus Rock et catchy aussi. Il traite de la faculté que l'on a tous à paraître exactement l'inverse de qui on est vraiment, de la quête d'identité et de la peur de l'autre...


Metalship : Parlons un peu visuel. Qui a réalisé le logo du groupe ainsi que l’artwork d’And then Emptiness? Quelles étaient les consignes de départ?

C'est moi qui ai réalisé le visuel donc les consignes ont été simples à transmettre! Elles étaient les suivantes: trouver un personnage pour incarner le "concept" Lòdz. Le faire vivre dans une scène irréelle, une parabole exprimant l'émotion et la puissance que l'on cherche à véhiculer dans notre musique.


Metalship : Pour appuyer la sortie d’And then Emptiness, vous avez réalisé le clip du titre "Song for Chaos". Comment s’est passé l’enregistrement? Êtes-vous pleinement satisfait du rendu?

Ça s'est passé très simplement en "Do it yourself" avec des amis cadreurs et réalisateurs. Pas de budget. L'idée était juste de donner vie à la musique en toute sobriété... On peut le retrouver notamment là --> www.youtube.com/lodztv


Metalship : Penses-tu qu’un clip est le meilleur des outils de promotion d’un groupe de nos jours?

Je ne sais pas... J'ai l'impression qu'avec internet, c'est en tout cas un bon outil de découverte avant d'aller plus loin dans la découverte d'un groupe...


Metalship : Il parait que vous êtes en train de finaliser votre premier album. Que pouvez-vous nous dire sur cette future sortie?

Ça va être une sortie majeure pour l'industrie du disque évidemment!! Hé hé!! Plus sérieusement, on a déjà plus de matériel qu'il n'en faut pour la durée d'un album et on n'a pas stoppé le processus de composition pour l'instant. Donc, c'est cool, on pourra faire le tri et conserver ce qui nous parait être le meilleur, le plus cohérent, etc... On est très fier de tout ça. Ce que je peux te dire, c'est que l'album s'inscrira dans la lignée des trois premiers titres du EP et sera plus contrasté: à savoir que les passages rentre-dedans seront encore plus rentre-dedans et que les passages plus retenus seront encore plus retenus! Ça restera lourd, avec des parties plus enlevées... On a aussi fait un gros travail sur les arrangements et les voix... On essaie de se créer une identité propre, de ressembler à personne, de ne faire aucun compromis et de jouer la musique qu'on rêverait d'écouter. En toute modestie bien-sûr!!
En tout cas, nous sommes très enthousiastes.


Metalship : Avez-vous trouvé une structure (label, booking) capable de diffuser le nom de Lodz un peu partout?

Nous sommes aidés pour le booking effectivement. Pas de proposition sérieuse pour l'instant du côté des labels tant pour la prod que pour la distrib... On va essayer de tourner un max jusqu'à la fin d'année et on verra ce qu'il se passe...


Metalship : Vous avez récemment joué avec Ghost Brigade et Devil Sold His Soul. Comment êtes-vous parvenus à vous glisser dans ces affiches?

Pour Devil Sold His Soul, on a demandé à l'orga si on pouvait se rajouter à l'affiche, tout simplement! C'est un groupe que l'on aime bien et on avait envie de les ouvrir... En fait, ça s'est fait aussi naturellement que cela!

Et pour Ghost Brigade, nous avons fait la date lyonnaise. My Reference, organisateur du concert, a vu une compatibilité de style et nous a proposé de jouer, tout simplement!
Ce sont de très bons souvenirs pour Lòdz en tout cas.


Metalship : Comment se sont passés ces concerts et quels ont été les retours?

De notre côté, très bien. De toute manière, la scène est toujours un vrai moment de bonheur pour nous... Et pour les gens, j'espère aussi! En tout cas, on a eu de nombreux live reports sur ces dates qui étaient là encore, très encourageants... C'est clair que ça motive!


Metalship : Mis à part quelques dates, Lodz a-t-il prévu une mini-tournée pour défendre sa musique?

Effectivement, on va tourner sur la fin octobre et le début novembre. Pas mal de dates sont en pourparlers un peu partout en France mais je ne peux pas encore te donner les détails...
J'en profite pour lancer un appel: on souhaite se produire en live un maximum, donc amis organisateurs, n'hésitez pas à prendre contact! --> lodzbooking@gmail.com


Metalship : Avec quels groupes rêves-tu de jouer?

Il y en a des centaines! En vrac: Thrice, Katatonia, Anathema, Cult of Luna, Khoma, Deftones, Moving Mountains, O'Brother, Underoath, This Will Destroy You, Caspian, Defeater, Paradise Lost... Pour des styles pas trop éloignés... Car la liste pourrait être 10 fois plus grande!


Metalship : Petite question indiscrète: que font les mecs de Lodz dans la vie de tous les jours?

Ah ah ah! On a de tout! Du facteur, du commercial, de l'éducateur et pour ma part, je suis graphiste freelance! Heureusement qu'on ne compte pas sur les cachets de Lòdz pour vivre!!!


Metalship : Je te laisse le soin de conclure...

N'hésitez pas à visiter nos pages et les partager :
www.facebook.com/lodztheband
www.myspace.com/lodztheband
www.youtube.com/lodztv
Merci pour ton soutien et tes questions très intéressantes, c'était un plaisir d'y répondre.
Eric / LODZ


Signaler un article incomplet Signaler une erreur
ajouté par kumelia, le 22 mai 2012 pour Metalship

(0)



Interview précédente

Tout

Interview suivante


Commentaires


Eh bien merci pour cette excellente découverte, Flo' !
sam. 26 mai 12- 20:50  
Héhé! De rien! Ils méritent notre coup de pouce ;)
sam. 26 mai 12- 22:13  


Lodz

Albums chroniqués :
Chronique de Something in us Died
Something in us Died
2013

Chronique de And then Emptiness
And then Emptiness
2011

Lodz
Lodz
Voir la page du groupe
Création : 2010
Genre : Rock Metal
Origine : France




Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Koi No Yokan
Koi No Yokan
2012

Chronique de Diamond Eyes
Diamond Eyes
2010

Chronique de Saturday Night Wrist
Saturday Night Wrist
2006

Chronique de White Pony
White Pony
2000

Deftones
Deftones
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Neo Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Katatonia
Katatonia
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Rock Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Vertikal II
Vertikal II
2013

Chronique de Vertikal
Vertikal
2013

Chronique de Fire was born
Fire was born
2009

Chronique de Eternal Kingdom
Eternal Kingdom
2008

Cult of Luna
Cult of Luna
Voir la page du groupe
Création : 2000
Genre : Hardcore
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Yoshū Fukushū
Yoshū Fukushū
2013

Chronique de Tsume Tsume Tsume
Tsume Tsume Tsume
2008

Chronique de Buikikaesu
Buikikaesu
2007

Maximum The Hormone
Maximum The Hormone
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Rock Metal
Origine : Japon

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Delirium
Delirium
2016

Chronique de Broken Crown Halo
Broken Crown Halo
2014

Chronique de Dark Adrenaline
Dark Adrenaline
2012

Chronique de Shallow Life
Shallow Life
2009

Lacuna Coil
Lacuna Coil
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Rock Metal
Origine : Italie

Rapports de concerts:

Stone Sour
Stone Sour
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Rock Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Anathema
Anathema
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Rock Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts: