Retour à l'accueil
Interviews :: Interview de Dust-Theority

Interview de Dust-Theority


Si ces derniers temps, Metalship a donné la parole à des grands noms du Metal (Lamb of God, Megadeth, Trivium...), votre webzine adoré n'en a pas pour autant oublié les groupes français. Aujourd'hui, nous vous convions à notre table, en compagnie des Dust-Theority, jeune formation de Metalcore dont le premier album Wolves est désormais disponible.


Metalship : Salut les Dust-Theority!
Puisque Wolves est votre premier album, je vous laisse nous présenter votre parcours, de vos débuts jusqu’à aujourd’hui.

Salut! Alors, on s’est formé en 2006 avec un noyau qui est resté le même depuis 6 ans, à savoir Mike au chant, Marius à la guitare et Florent à la batterie. Depuis 2006, on a sorti en autoprod une démo et un EP, on a joué en France essentiellement et depuis début 2011 on s’est attaqué au premier album Wolves avec Pierre à la basse.
Notre style a quelque peu évolué, du Rock Alternatif/Metal au Metalcore avec de grosses influences Heavy new school et Metal plus fondamental.


Metalship : En 2009, vous avez participé à la compilation French Metal A tombeau Ouvert. Comment êtes-vous parvenu à inclure votre nom dans ce best-of de la scène nationale? Cette participation vous a-t-elle ouvert des
portes?

Notre management de l’époque était en contact avec l’équipe de French Metal, ils avaient donc reçu nos morceau et ont voulu placer Dust-Theority sur la compil. Cette participation nous a permis de diffuser un de nos titres au travers de la France en plus des magazines, et c’est toujours plaisant.


Metalship : Parlons un peu de Wolves. Maintenant que l’opus est finalisé, quelle est votre ressenti? Est-il tel que vous l’aviez imaginé?

Wolves est un peu notre bébé, nous avons mis tout notre cœur à l’ouvrage durant un an afin de le mettre en place, finir de le composer, l’enregistrer et maintenant le promouvoir. Nous en sommes donc
extrêmement fiers.
Avec nos moyens, nous ne pensions pas pouvoir réaliser un album aussi fou, le message que nous avons au fond de nous est omniprésent dans tout l’album et ça se sent, quand on veut quelque chose et qu’on travail à fond dans ce sens, on y arrive!


Metalship : Musicalement, comment décririez-vous cet album par rapport à vos précédentes sorties? Est-il la synthèse de votre existence jusqu’à maintenant, où plutôt une évolution naturelle de votre musique?

On pense que c’est une évolution naturelle, car en effet il a fallu allier nos forces avec chacun nos univers donc le style de musique du groupe a évolué naturellement au fur et à mesure des années, plus on apprenait à se connaître plus notre musique devenait cohérente et représentative de nous tous.


Metalship : J’ai trouvé Wolves accrocheur et vraiment fun. Ceci étant, je regrette un peu ces guitares, qui ne sont pas assez mises en avant à mon goût. Est-ce un avis que vous partagez?

Nous n’avions jamais fait d’enregistrement de batterie auparavant, du coup pendant le mixage de l’album nous avons été très pointilleux sur la batterie, et nous avons délaissé légèrement les guitares!
Le rendu final nous plaît énormément, mais avec du recul et une écoute minutieuse, c’est peut-être un peu vrai!


Metalship : Un titre comme "Existence" doit vraiment foutre le feu sur scène. Comment composez-vous vos morceaux? Est-ce que vous les créez en fonction de leur impact en live?

"Existence" est une vraie bombe: c’est sec et ça fait bouger la tête. Elle est reconnaissable très facilement, elle a ce petit truc qui nous suit dans cette chanson depuis 3 ans.

Nous composons soit ensemble en répète, soit le guitariste enregistre des idées ou le batteur ou le chanteur, choses qui vont évoluer une fois le groupe ensemble puis donner naissance a de nouvelles idées... Il n’y a pas de règle, c’est toujours à l’instinct et cela nous convient parfaitement.
Nous ne composons pas spécifiquement pour le live, mais il est vrai que nous
finissons un morceau une fois qu’il nous donne la pêche du début à la fin, et en ce sens c’est ce que nous voulons faire sortir sur scène. L’énergie canalisée sur album pourra se libérer sur scène.


Metalship : Un petit mot sur les textes?

Le single de l’album, “Mother Earth”, parle du sort infligé à la terre par l’Homme. La destruction aveugle et minutieuse de notre terre. Nous voyons que nous même, par nos habitudes, nous n'arrangeons rien donc cela permet extérioriser et partager cela.
Les thèmes ensuite sont plus larges, il y a notre cohésions et nos liens entre membre de Dust-Theority ("Together Strong" et "Wolves"), d’autres sont plus dans le ressenti négatif ("Rage Inside", "Bad Impact", "Existence", "Giving up the Past"). Il y a "Rare Sensation" qui se voue plus aux sentiments qui naissent entre deux personnes; "BOYD" qui est plus une histoire assez spéciale et schizophrénique et "In My World", un texte personnel pour Mike à
propos d’un monde bien à lui.


Metalship : Maintenant que votre premier album est dispo, comptez-vous le défendre sur les planches? Avez-vous des plans/tournées en prévision?

Nous n’avons malheureusement pas eu le temps de nous occuper de trouver des dates, pour l’instant la promo et la recherche active d’un 2ème guitariste pour assurer le live étaient nos priorités.
Nous allons bien entendu prochainement nous y pencher, nous recherchons un booker (AVIS A BON ENTENDEUR!) pour promouvoir notre bébé dans toute la France et plus si possible!


Metalship : Petite question hors-musicale: que font les mecs de Dust-Theority dans la vie de tous les jours?

Mike travaille de temps en temps dans l'événementiel, Marius dans des studios de son ou image, Florent dans l’énergétique et Pierre finit son école de management.


Metalship : Vu que vous pratiquez le même style, que pensez-vous du retour de Jesse Leach au sein de Killswitch Engage?

Après 9 ans dans le groupe, c’est certes dure de dire ADIEU Howard, il représentait désormais le groupe! Là où nous sommes majoritairement en accord que sa soit dans Dust ou les Fans, on remarquait que le groupe s'essoufflait car les derniers single étaient… très moyens par rapport à ce qu’ils ont toujours su nous pondre!
Pour le coup, nous pensons que Jesse Leach est le seul à pouvoir (re)prendre ce poste de chanteur au seins de KSE afin d’essayer de redonner vie au groupe… Maintenant, une seule chose: “ça passe ou ça casse!”.


Metalship : Un dernier mot pour conclure?

Merci d'avoir pris le temps de lire, allez vous jeter sur "Mother Earth" sur youtube et commandez Wolves dès maintenant si le single vous a plu, il y a tellement plus à l’intérieur!
A bientôt sur scène, et merci beaucoup pour cette interview!


Signaler un article incomplet Signaler une erreur
ajouté par kumelia, le 6 avril 2012 pour Metalship

(0)



Interview précédente

Tout

Interview suivante


Commentaires


En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Dust-Theority

Albums chroniqués :
Chronique de Wolves
Wolves
2012

Dust-Theority
Dust-Theority
Voir la page du groupe
Création : 2006
Genre : Metalcore
Origine : France




Groupes en rapport


Killswitch Engage
Killswitch Engage
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Metalcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Scream Aim Fire
Scream Aim Fire
2008

Chronique de The Poison
The Poison
2005

Bullet For My Valentine
Bullet For My Valentine
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Metalcore
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de III
III
2012

Chronique de Samantha
Samantha
2002

Eths
Eths
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Metalcore
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Nightmare
Nightmare
2010

Chronique de Avenged Sevenfold
Avenged Sevenfold
2007

Avenged Sevenfold
Avenged Sevenfold
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Metalcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Crusade
The Crusade
2006

Chronique de Ascendancy
Ascendancy
2005

Chronique de Ember To Inferno
Ember To Inferno
2003

Trivium
Trivium
Voir la page du groupe
Création : 2000
Genre : Metalcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Sempiternal
Sempiternal
2013

Bring Me The Horizon
Bring Me The Horizon
Voir la page du groupe
Création : 2004
Genre : Metalcore
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Five
Five
2016

The Agonist
The Agonist
Voir la page du groupe
Création : 2004
Genre : Metalcore
Origine : Canada

Rapports de concerts: