Retour à l'accueil
Interviews :: Interview de Winterburst

Interview de Winterburst


Winterburst, ce jeune groupe parisien, avait déjà attiré l'attention de Metalship il y a deux ans, lors de la sortie de leur premier EP éponyme. Quelques concerts plus tard, revoici la formation, qui sort en ce temps hivernal un premier album répondant au doux nom de The Mind Cave.

Comme il se pourrait bien que Winterburst devienne un des poids lourds du style en France, il était difficile de refuser un nouvel entretien, avec les sympathiques Vorender (chant) et Kyll (guitare)...



Metalship : Salut les gars, comment allez-vous depuis notre dernier entretien?

Vorender: Salut! Ça va bien. Nous sommes impatient de voir comment notre public va aborder The Mind Cave, ça nous tient vraiment à cœur.


Metalship : J’ai vu que vous aviez récemment perdu Jörm (guitare) et Freyr (basse), qu’est-ce qui explique leur départ? Avez-vous des pistes pour les remplacer?

Ils ont décidé de s’arrêter pour des raisons personnelles qui auraient pu ralentir la progression du groupe. Nous avons écrit une page de Winterburst à leur coté et ce fut un plaisir. Pour les remplacer, nous recherchons activement des musiciens pour pouvoir jouer et promouvoir notre album.
Je profite de l'occasion pour lancer un appel aux guitaristes et bassistes sérieux et motivés qui sont intéressés par notre musique, ils peuvent nous contacter via cette adresse: contact@winterburst-official.com


Metalship : Parlons un peu de l’épisode Metallian Battle (fameux concours qui envoie le gagnant défendre nos couleurs au Wacken). Comment s’est passé votre qualification? Avez-vous noué des liens particuliers avec les autres groupes?

J’ai envoyé notre démo à Metallian et Yves Campion (le boss de Metallia, mais aussi le bassiste de Nightmare) m’a appelé pour me prévenir de notre sélection… Nous avons été surpris, mais vraiment très heureux !
Nous n’avons pas noué de liens, mais nous avons passé une excellente soirée en compagnie de tous.


Metalship : Votre EP est sorti il y a donc deux ans, comment le voyez-vous avec un tel recul?

Kyll: Toujours plutôt satisfait de ce que nous avons fait avec cet EP. C'était la bonne chose à faire sur le moment, il marque l'entrée dans notre univers et c'est agréable de voir que certaines chansons continuent de ravir les gens qui les découvrent.


Metalship : J’imagine que depuis vous avez contacté labels et tourneurs pour supporter votre groupe. Vous n’avez visiblement pas encore trouvé le deal idéal, où en êtes-vous de ce côté?

Nous avons récemment eu une offre de contrat qui ne nous convenait pas car elle ne nous semblait pas juste, nous souhaitions éventuellement discuter des termes mais c'était apparemment hors de question pour le label.
Nous préférons attendre de trouver les bonnes personnes avec qui l'entente et le dialogue sera dans l'intérêt des deux parties plutôt que de sauter sur n'importe quelle occasion pour être "signés" et faire comme tout le monde.


Metalship : A présent que The Mind Cave, votre premier opus, est finalisé, comment le décririez-vous par rapport à l’EP?

Je pense que cet album nous permet de développer l'univers que nous avons laissé entrevoir avec l'EP. Nous avons consacré beaucoup de temps à l'écriture et nous voulions surprendre. Le choix de passer de l'utilisation de claviers vers de véritables orchestrations s'est finalement imposé naturellement, cela convient à notre style épique et théâtral je pense.


Metalship : Pour ma part, je l’ai trouvé plus direct, et bien plus symphonique encore. A partir de quand et comment s’est déroulé sa composition?

A la sortie de l'EP nous avions déjà de nouvelles chansons sous le coude, pour nos premiers concerts "A Mirror's Game" nous servait d'ouverture. Je note toujours mes idées au fil du temps et quand je pense tenir quelque chose nous essayons les plans lors des répétitions. Petit à petit nous avons étoffé notre répertoire puis est venue l'envie d'oser passer aux orchestrations afin d'aller jusqu'au bout des idées.
Tout cela a duré plus d'un an avec l'ensemble de l'album puis "Beyond The Wall" et "The Upcoming Chaos" sont arrivées au dernier moment. Nous étions quasiment pris de cours par rapport au planning que nous nous étions fixés mais il était évident pour nous qu'elles devaient figurer sur l'album.


Metalship : Les claviers sont vraiment un élément incontournable chez Winterburst, mais le chant a également énormément progressé (avec des parties en chant clair). L’idée de varier les vocaux s’est-elle faite naturellement ou était-ce un choix mûrement réfléchi?

Vorender: Elle s’est faite naturellement. Je trouve que le chant clair apporte de la douceur et de la poésie. Comme dans un conte, je veux donner au chant une narration différente selon les titres, selon les ambiances.


Metalship : Que pouvez-vous nous dire à propos des thèmes abordés dans The Mind Cave? Qu’évoque pour vous ce nom?

Kyll: Nous évoluons toujours dans nos thèmes de prédilections mais ici nous avons plus développé le côté récit horrifique, troublé et sombre. Je crois qu'on peut imaginer chaque chanson comme un très court métrage de part les ambiances et les textes. Cela me semble parfaitement logique puisque nos orchestrations sont inspirées de bandes originales de films, et tout ceci forme à mon sens un univers logique et cohérent.

Pour le titre de l'album The Mind Cave, c'est un voyage à travers l'esprit, le nôtre et ceux de nos personnages où beaucoup de sentiments sont enfouis et ne demandent qu'à ressurgir. Si l'on regarde la couverture de l'EP, nous laissions voir notre apparence naissante, ce qui est le but d'une démo, ici la couverture dépeint un décor intérieur pour inviter les gens à entrer vraiment dans notre univers.


Metalship : J’aimerais que l’on parle de deux titres en particulier: "Circus of Freaks" et "…D’Ombres et d’Infini". Le premier semble faussement joyeux, tandis que le second opte pour un chant français. Pourquoi de tels choix?

"Circus of Freaks" possède une introduction qui peut surprendre mais que nous assumons totalement puisque c'est en partie son but. Cette ambiance malsaine de cirque, de fête foraine de films d'horreur convient parfaitement à l'esprit de la chanson qui évoque les peurs enfantines.

Vorender: Dès les premières notes de "... D’Ombres et d’Infini", je savais que je voulais la chanter en français. La tonalité de ma voix sur ce titre était vraiment faite pour cela. On trouve quelle sonne vraiment Black, elle nous plait et même si, bien sûr, l'anglais est toujours plus favorable à l'exportation de la musique je pense que nous n'avons pas à rougir avec ce titre.


Metalship : Est-ce qu’à l’avenir les textes dans notre langue pourront prendre une place plus importante au sein de Winterburst?

Kyll: Plus importante je ne sais pas, cela se fera suivant les prochaines compositions et l'assemblage naturel des différentes parties entre elles dont le chant, tel que cela a été le cas avec "... D'Ombres et d'Infini".


Metalship : Côté production, peu de surprises, vous avez de nouveau fait appel au Studio Sainte-Marthe. N’avez-vous pas été tenté de voir ailleurs?

Nous avons essayé d'autres pistes qui n'étaient pas totalement satisfaisantes pour nous donc notre choix s'est porté vers le Studio Sainte-Marthe à nouveau afin d'assurer l'album d'une production au moins équivalente à celle de l'EP. Il était hors de question de sortir quelque chose qui ne possède pas la puissance de la démo, cela aurait été une catastrophe pour le groupe.


Metalship : De même, l’artwork a été une nouvelle fois réalisé par Georges Grie. Lui avez-vous demandé une pochette sur mesure ou ce travail existait-il déjà auparavant?

Le choix de l'artwork s'est passé exactement de la même manière que pour celui de l'EP, à savoir le choix d'un des travaux de George Grie. De plus, notre volonté était d'établir une continuité afin d'ancrer notre style et notre image dans l'esprit des gens.


Metalship : Les prochains mois seront sûrement consacrés à la promotion de The Mind Cave, ce qui m’amène à la question suivante : des plans pour une tournée ou une série de dates en dehors de la capitale?

Vorender: Effectivement, nous essaierons de jouer au maximum en dehors de Paris pour rencontrer notre public. Aujourd’hui je peux vous confirmer une date qui aura lieu à Versailles. Du Black Metal à Versailles, cela fait un bail que ce n’est pas arrivé ! Nous sommes aussi sur le point de préparer une petite tournée française avec des amis, vous en saurez davantage prochainement.


Metalship : Quels seraient pour vous les trois groupes avec lesquels vous souhaiteriez jouer?

Je ne sais pas pour les autres, mais j’aimerais bien Dark Fortress, Behemoth et Helrunar.
Kyll: Nous avons le droit de rêver ou bien nous devons rester les pieds sur terre pour cette réponse? (rires) Je rejoins Vorender sur ses choix bien sûr, ce serait génial mais le chemin est encore très long. J'y rajouterais Arcturus, Dimmu Borgir et Enslaved si tout nous est permis !


Metalship : Une petite question pour Vorender : depuis quelques temps tu apparais maquillé, que ce soit pour les concerts ou les photos promotionnelles. N’as-tu pas encore réussi à convaincre le reste du groupe à faire de même?! Plus sérieusement, pourquoi ce choix du corpsepaint (hommage aux influences peut-être?)?

Vorender: Je crois bien que je ne les convaincrai jamais (rires)! C’est pour moi une façon de rentrer à fond dans mon personnage. Quitter ce monde l’instant d’un concert, devenir cet être venu de l’imaginaire, cet esprit tourmenté par la mort et le chagrin…


Metalship : Je vous avais posé la même question il y a deux ans : quels sont vos coups de cœur du moment?

Kyll: Pour moi c'est le dernier Abigail Williams, Becoming.


Metalship : Ma foi, je ne sais quoi vous demander de plus. Et vu que je suis fainéant, je vais vous lasser le soin de conclure cette interview!

Vorender: Je pense qu’un grand merci à toi et Metalship ainsi qu'à tous ceux et celles qui nous soutiennent depuis le début s'impose. Nous avons bien l'intention de vous botter le cul en concert.
Icy Hails!


Signaler un article incomplet Signaler une erreur
ajouté par kumelia, le 8 février 2012 pour Metalship

(0)



Interview précédente

Tout

Interview suivante


Commentaires




Winterburst

Albums chroniqués :
Chronique de The Mind Cave
The Mind Cave
2012

Chronique de Winterburst
Winterburst
2009

Winterburst
Winterburst
Voir la page du groupe
Création : 2009
Genre : Black Metal
Origine : France




Groupes en rapport


Nightmare
Nightmare
Voir la page du groupe
Création : 1979
Genre : Heavy Metal
Origine : France

Concerts:
Rapports de concerts:

Dark Fortress
Dark Fortress
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Black Metal
Origine : Allemagne


Albums chroniqués :
Chronique de Evangelion
Evangelion
2009

Chronique de Demigod
Demigod
2004

Behemoth
Behemoth
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Death Metal
Origine : Pologne

Concerts:
Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Sideshow Symphonies
Sideshow Symphonies
2005

Chronique de La Masquerade Infernale
La Masquerade Infernale
1997

Arcturus
Arcturus
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Avant-garde metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Dimmu Borgir
Dimmu Borgir
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Axioma Ethica Odini
Axioma Ethica Odini
2010

Chronique de Frost
Frost
1994

Enslaved
Enslaved
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Abigail
Abigail
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Black Metal
Origine : Japon