Retour à l'accueil
Interviews :: Interview de Logical Terror

Interview de Logical Terror


Logical Terror... Derrière ce nom pour le moins redoutable se cache une jeune formation italienne, dont le premier album, Almost Human, vient tout juste de paraître.
Au programme, une musique énergique, moderne et accrocheuse, qui a su convaincre Metalship.
C'est donc avec un certain plaisir que nous laissons la parole aux italiens, histoire d'en savoir un peu plus...


Metalship : Salut à vous Logical Terror !
Vous n’êtes pas encore connus en France, je vous propose donc de vous présenter vous et votre groupe.

Tout d’abord, merci beaucoup à Metalship pour nous permettre de parler de Logical Terror. Nous formons un groupe né à la fin 2008. Depuis, nous avons passé beaucoup de temps en studio, pour écrire notre premier opus Almost Human avec le staff de dysFUNCTION Productions. Nous avons terminé le mixage de l’album l’été dernier. Nous sommes vraiment satisfaits du résultat : c’est un beau mélange de riffs assassins, de sons électroniques et de mélodies synthétiques.
A l’heure actuelle, nous sommes en pleine promotion pour soutenir la sortie mondiale de notre album, nous cherchons également des concerts en Italie mais aussi en Europe.


Metalship : Question obligatoire, pourquoi Logical Terror ?

C’est ce que penseront les auditeurs après s’être envoyé notre album ! Non, sérieusement, c’était une blague, espérons qu’ils ne penseront pas ça !


Metalship : Almost Human, votre premier album, sort en cette fin d’année. Comment le percevez-vous avec le peu de recul que vous avez à présent ? Est-il tel que vous le souhaitiez ou certaines choses l’auraient-elles rendu meilleur ?

En général, je pense que les choses ne peuvent que s’améliorer si on s’en laisse le temps, mais je dois avouer que nous sommes pas mal satisfaits du résultat final. Nous espérons que les gens sauront aussi l’apprécier pour sa volonté de créer une musique qui s’éloigne des codes habituels. Je ne veux pas forcément parler d’innovation parce que c’est évidemment difficile de s’éloigner des influences dès un premier album, mais nous souhaiterions juste toucher un public pas toujours Metal.


Metalship : Vous pratiquez une musique moderne teintée d’éléments industriels (samples…). J’aurai tendance à la qualifier de Cyber-Metal, comment la définiriez-vous ?

Honnêtement, je suis incapable de te donner une définition de notre son. Je peux juste te dire que nous adorons les influences modernes dans le Metal, et nous essayons de nous dégager une personnalité en ajoutant des sonorités électroniques. Nous ne nous considérons pas proches de groupes Cyber comme Static-X ou Orgy, nous essayons d’apporter plus d’agressivité. Ce n’est pas parce que nous usons et abusons de samples que nous oublions pour autant le groove et le côté accrocheur de la musique !


Metalship : Justement, quels sont les groupes dont vous vous sentez proche ?

Nous ne sommes pas vraiment influencés par un style en particulier. Nous apprécions tous les groupes des années 90 qui ont su innover à leur époque. Franchement, je pense que le seul moyen de se distinguer de ses pairs est de créer ses propres sonorités pour affiner un style qui nous est propre.


Metalship : Almost Human met en exergue la place de l’être humain par rapport à la machine. Comment le concept s’est-il mis en place, et quels sont les sens des textes de l’album ?

Le concept est né très rapidement. Avant de débuter la composition, nous pensions déjà à élaborer une histoire basée sur la relation Homme-Nature dans un avenir pas forcément si lointain. Comme l’un des meilleurs concept-album (selon mon avis bien sûr), Obsolete de Fear Factory, nous souhaitions recréer une dimension interactive entre chacun des titres d’Almost Human, et ainsi créer une sorte de voyage dans le futur, dans un endroit où l’humanité se bat contre elle-même, où l’Homme devient une proie et la Nature son prédateur.
Ce concept devrait être une autre raison pour acheter l’album dans une ère où les gens préfèrent télécharger bêtement les morceaux via Internet… C’est en quelque sorte un reflet de ce dont Almost Human veut parler : l’évolution qui devient peu à peu un problème…


Metalship : A son écoute, je dois reconnaître que la production m’a particulièrement étonné. Qui s’en est chargé et comment s’est passé la mise en boîte de l’opus ?

Ce sont Dualized et Eddy Cavazza de dysFUNCTION Productions qui s’en sont occupés. Ce sont deux jeunes producteurs, mais qui ont déjà eu des expériences probantes avec des artistes internationaux. Dualized a par exemple travaillé pour son projet solo avec Logan Mader (ex-Machine Head, Soulfly et maintenant boss de Dirty Icons Productions), ou encore avec Tue Madsen (Mnemic, Dark Tranquillity, The Haunted)…
L’enregistrement a été vraiment excitant, on sent vraiment la patte des producteurs sur l’opus. Nous avons décidé de confier à Dualized toute la production artistique et la composition des samples car ses différents travaux ont toujours été sympas. Je peux te dire que nous sommes convaincus d’avoir fait le meilleur choix dans ce domaine, et nous sommes fiers d’avoir un produit final différent des standards actuels.


Metalship : Comme beaucoup de groupes maintenant, vous comptez deux chanteurs. Est-ce définitivement un plus de combiner les facettes de chant avec deux personnalités différentes ?

Disons que c’est plutôt une solution. Nous avons effectivement deux chanteurs qui combinent leurs chants et colorent de ce fait nos morceaux. Que ce soit avec du chant mélodique, des growls ou des screams, nous avons une sorte de double personnalité que les groupes avec un seul chanteur n’ont pas… Nos morceaux deviennent également plus puissants lorsque nous sommes sur scène, car là encore nous cherchons d’autres types de sonorités en live, d’autres solutions en quelque sorte.


Metalship : Comment se passe d’ailleurs la composition chez Logical Terror ?

Ce n’est que notre premier album avec Logical Terror, mais je peux te dire que tous les membres du groupe ont déjà eu des expériences avec d’autres groupes, que ce soit pour des CDs, Démos ou concerts évidemment. Nous partagions régulièrement nos différentes idées qui ne collaient pas avec nos autres formations, pour ensuite ne garder que le meilleur. Nous en sommes arrivés à des morceaux bruts, auxquels nous avons ajouté un maximum d’éléments électroniques, de samples, sans se fixer de limites, comme avec différentes lignes vocales, puisque nous avons la chance d’avoir deux chanteurs aux personnalités propres.
Une chose est sûre, notre but depuis le début est d’écrire des morceaux variés pour éviter de tomber dans une sorte de routine. Avec huit titres, je pense qu’Almost Human saura pousser les auditeurs à écouter nos prochaines compositions…


Metalship : Le gros travail de l’album réside dans les samples. Comment êtes-vous parvenus à créer tant de samples différents ?

Pour les samples, nous avons eu recours aux travaux de Dualized, dont je te parlais tout à l’heure. Nous avions déjà collaboré avec lui pour nos autres groupes et nous savions qu’il était la bonne personne pour composer ces sons électroniques. Il a su réaliser ce que nous cherchions pour rendre Almost Human tel que nous l’imaginions.


Metalship : Est-il difficile pour une jeune formation comme Logical Terror de se trouver des concerts ?

Bien sûr, c’est toujours difficile de trouver des dates pour un jeune groupe qui n’a pas le soutien d’une agence de Booking… Mais nous misons sur une promotion intensive via internet, des radios ou des magazines… Le but est d’attirer l’attention des clubs et promoteurs qui souhaiteraient nous faire jouer.


Metalship : Aura-t-on la chance de vous voir sur scène en France ?

Pour l’instant, pas de concerts prévus par chez vous. Mais nous sommes en train de voir pour organiser quelques choses l’an prochain. Peut-être que Metalship nous aidera à être connu en France ;)


Metalship : J’ai vu que vous venez d’être récemment endorsé par Liquid Militia. Pouvez-vous nous en dire plus ? Est-ce que pour vous le soutien de marques est une étape cruciale dans la carrière d’un jeune groupe ?

Pour un jeune groupe, toutes les opportunités sont bonnes, et ce qu’on appelle les endorsements sont évidemment une bonne étape pour faire parler de nous. L’équipe de Liquid Militia, Kyla et Ryan, a toujours apprécié notre son depuis le début, c’est pour cette raison qu’est née cette collaboration. Ils nous supportent en faisant circuler notre nom, nous faisons de même pour eux et nous sommes tous fiers de ce partenariat dans le groupe.


Metalship : En cette fin d’année 2010, comment voyez-vous la scène Metal italienne ? Il me semble que les groupes d’Indus ne sont pas fréquents (je ne connais moi-même qu’Ensoph…)…

C’est clair qu’en Italie, cette culture musicale est vraiment limitée, les musiques extrêmes sont tout simplement bannies des télés et radios nationales. On y trouve que des trucs Pop ou commerciaux, et le Metal se retrouve confiné dans le circuit underground. Cependant, quelques groupes italiens parviennent à signer avec des Majors, ils préfèrent alors se concentrer sur les pays où le Metal est plus supporté.
Tu as nommé Ensoph, mais d’autres groupes ont également une fan-base importante en Europe. Je pense notamment à Exilia en Allemagne, Dope Star Inc en Russie… Ceci dit, il est difficile pour les jeunes groupes d’être repérés par des labels internationaux.


Metalship : Comme c’est toujours intéressant d’avoir un avis extérieur, comment voyez-vous la scène française depuis l’Italie ?

Je dois dire que j’ai l’impression que le Metal français a tendance à se réveiller depuis quelques années maintenant. Je connais quelques groupes qui ont su se faire un nom sur la scène internationale en tournant partout en Europe, comme Dagoba ou Eyeless. Je suis persuadé que la France peut être un pays très intéressant pour évoluer dans le Metal.


Metalship : Je vous remercie pour vos réponses et vous laisse le mot de la fin en vous souhaitant une belle et longue carrière !

Merci beaucoup à Metalship pour nous avoir donné la chance de nous exprimer et de nous faire connaître en France, nous espérons venir jouer chez vous très prochainement.
Pour plus d’infos, visitez notre tout nouveau site : www.logicalterror.com


Signaler un article incomplet Signaler une erreur
ajouté par kumelia, le 6 novembre 2010 pour Metalship

(0)



Interview précédente

Tout

Interview suivante


Commentaires


En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Logical Terror

Albums chroniqués :
Chronique de Almost Human
Almost Human
2010

Logical Terror
Logical Terror
Voir la page du groupe
Création : 2009
Genre : Indus
Origine : Italie




Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Cannibal Killers Live
Cannibal Killers Live
2008

Chronique de Start A War
Start A War
2005

Chronique de Shadow Zone
Shadow Zone
2003

Chronique de Machine
Machine
2000

Static-X
Static-X
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Neo Metal
Origine : États-Unis


Albums chroniqués :
Chronique de Mechanize
Mechanize
2010

Chronique de Transgression
Transgression
2005

Chronique de Archetype
Archetype
2004

Chronique de Digimortal
Digimortal
2001

Fear Factory
Fear Factory
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Indus
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Omen
Omen
2010

Chronique de Conquer
Conquer
2008

Chronique de Dark Ages
Dark Ages
2005

Chronique de 3
3
2002

Soulfly
Soulfly
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Atoma
Atoma
2016

Chronique de We Are The Void
We Are The Void
2010

Chronique de We Are The Void
We Are The Void
2010

Chronique de Fiction
Fiction
2007

Dark Tranquillity
Dark Tranquillity
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Unseen
Unseen
2011

Chronique de Unseen
Unseen
2011

The Haunted
The Haunted
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Thrash Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Dagoba
Dagoba
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Metal
Origine : France

Rapports de concerts: