Retour à l'accueil
Interviews :: Interview de Dédo

Interview de Dédo


C'est à l'Indiana café voisin, après son spectacle du 15 avril, que nous avons eu la chance de rencontrer le sympathique comédien Dédo de la troupe du Jamel Comedy Club. Un artiste faisant du stand-up sur le thème du metal, qui a choisi de faire rire les gens des clichés dont nous sommes affublés, voila qui n'est pas banal, et méritais bien une petite interview !

Nadine et Ouraz, pour metalship




Metalship : Si tu peux te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas encore ?

Je m’appelle Dédo, je suis comédien. Je fais du stand up, en ce moment je joue mon spectacle au Comedy Club à Paris. je suis aussi sur plein d’autres projets. Je co-anime avec Yacine une émission sur le Mouv’ le samedi et le dimanche à 11 h.


Metalship : Tes Projets ?

Nous sommes également dans l’attente et la recherche d’un diffuseur pour le programme court « L’Histoire raconté par des Chaussettes » ; d'ailleurs il y aura un concours avec deux prix à gagner dont une télé ! Le format idéal est 2 min 30.


Metalship : Le stand up est un tremplin pour toi ?

Non c’était aussi une finalité ; un pote au lycée m'avait fait découvrir des spectacles enregistrés sur des VHS, et oui on roulait en calèche à cette époque ! J'ai su que c'étais la forme que je voulais réaliser. Parler au public directement, les inclure dans un discours, ne pas passer par le format des sketches, même si des personnages sont présents.

J’ai commencé il y a 10 ans, en faisant des scènes ouvertes. Les gens me disaient «ça ne va pas marcher », à cause du style pas très usité. Entre temps moi je jouais des petites pièces de théâtre devant 10 personnes. Tu te débrouilles comme tu peu ! En revanche depuis maintenant 4 ans on a l’occasion de pas mal bosser. Ca se met en place, des propositions m’arrivent, ciné notamment. Tant que ce n’est pas validé, je ne peux pas t’en parler (sic).



Metalship : Le risque d’être catégorisé « metaleux » n’est-il pas pénible toujours les mêmes questions ? A l’instar de Franck Dubosc qui lui est catégorisé « séducteur ».

Certes, mais si les gens viennent voir mon spectacle, ils se rendront compte que justement je ne suis pas dans un créneau ; je parle un peu de moi et du fait que oui je suis fan de metal, mais je parle de tout et je ne reste pas fixé sur ce sujet ! Ce qui est marrant, c’est de faire des digressions et non de parler metal durant une heure. Les sujets abordés vont de la mythologie à la vieillesse et au sport, in fine je parle de ce qui m’intéresse.


Metalship : J’ai assisté à ton spectacle, à un moment tu disais "si une personne à le sida est stérile", tu y vas fort tout de même, non ?

Ben il n’a pas de chance ! (rire). Non pas tant que cela. On peut rire de tout du moment que c’est drôle. Les gens n’ont plus l’habitude, mais si tu réfléchis que tu remonte dans le passé, Desproges c’est de l’humour noir, Dupontel également. On est dans une époque ou ça bloque des gens ce genre de vannes ; pas de sujets tabous, sinon ca crée des ghettos et je ne suis pas pour ca.


Metalship : Tes influences ?

Moi ce que j’aime au départ, mes deux influences principales sont l’absurde et l’univers des Monthypithon. Desproges, pour moi est un vrai génie même si je ne lui arrive pas à la cheville. Dupontel, Coluche forcement. L’humour noir quoi. De toute façon, quoique tu dises, ca choquera toujours des gens sauf si tu restes dans le lisse, mais ca ne me fais pas triper.


Metalship : Tu t’inspires de quoi pour écrire ?

Je n‘ai pas de sujets de prédilection ; il faut que j’écrive absolument aujourd’hui sur les véhicules à deux roues par exemple ! Lorsque je pense à un sujet marrant je note l’idée et en général je la teste aussitôt, puisque je joue le soir. Si ca marche j’essaie d’étoffer le sujet, sinon j’enlève carrément.


Metalship : Lorsque le public n’est pas réactif, n’est-ce pas déstabilisant ?

Ah oui c’est toujours difficile de voir des gens qui ne sont pas réceptifs ou démonstratifs. Les spectateurs sont souvent dans la retenue et ou timides vu la configuration de la salle (Comedy Club), ils mettent du temps à se détendre et après ils se lâchent.


Metalship : Quels sont tes centres d’intérêts en dehors de la musique ?

Le cinéma ! C’est vraiment ma came.


Metalship : Grâce à toi l’univers du metal est dans la lumière, te sens tu portes parole ?

Un peu (rire) Non je ne me sens pas investi d’une mission en me disant oui je serai le porte parole de la scène metal ! Pour l’instant ca se passe bien, ca reste toujours positif les metaleux, les goths voient bien que je ne joue pas un personnage, que je n’ai pas une perruque et que je suis très respectueux de toute cette culture là, et en plus j’ai la chance que les gens trouvent mon spectacle marrant ; je dessers absolument rien ; au contraire j’essaie de faire évoluer les choses en cassant tous les préjugés et clichés qui peuvent être véhiculés. Si au final l’image du metaleux paraît plus sympathique aux yeux des gens ca me rend content.

Le but du jeu étant que les gens se disent « tiens je suis avec un pote dans une soirée» ca c’est la proximité selon moi !


Metalship : Tu t’es donné une Dead line pour arriver à ton but ?

Non, du tout. Le but est de travailler un maximum de se faire plaisir sur pleins de projets et de vecteur différents.


Metalship : Ta notoriété naissante, tu la vie comment ? Cela t’aide à concrétiser des projets ?

Ca m’apporte de la sympathie déjà ! C’est agréable ! J’ai la chance pour le moment d’avoir eu que des accueils positifs. On a eu la chance d’être pas mal médiatisés grâce au Jamel Comedy club sur canal ou internet, cela nous amène au fur et à mesure des gens qui veulent voir le spectacle par curiosité car ils ont 5 ou 10 minutes des autres aussi d’ailleurs, pas que le mien.

J’espère que ce sera exponentiel, le but étant de jouer dans des grandes salles et de passer à 5 soirs/semaine. Peut être qu’à la rentrée je jouerai 5 soirs ici, ou 3 soirs dans une autre salle plus grande, mais ce n’est pas encore défini. Je me sens vraiment bien sur scène alors si je peux jouer le plus possible, je prends !



Metalship : Y’a quoi sur ton ipod ?

Ola plein de trucs ! Je suis assez éclectique malgré tout en culture musicale ;

Néanmoins en metal c’est très large, ca peut aller à de Ozzy à AcDc et messhuga…

Du heavy, du death, moins du black. Comme tout le monde j’ai écouté napalm Death, Morbid Angel par nostalgie, mais ce n’est pas ce que je me passe en boucle dans la journée.

Ce que je préfère le plus ca reste le thrash, mon groupe de prédilection c’est Pantera, jusqu’au bout ! En Metal indus ca reste Nine In Nails ; grand grand fan de Reznor tant musicalement qu’au niveau des lyrics, ministry également toujours en indus. De plus Slayer, les premiers albums de Metallica, Black album et Magnetic death c’est pas mal pour un retour mais si tu vas voir en concert tu as envie d’écouter les 5 premières après bon…

Je n’étais pas à Nîmes, en revanche j’étais à Bercy pour le concert avec en première partie Machine Head très bon, très très bon grand fan de rob ! Je les ai vus en 97 avec david quand il jouait à l’Élysée Montmartre au tout début, avec Meshuggah en première partie !


Metalship : Quels ont été tes derniers concerts ?

Manson le tout dernier, j’y vais régulièrement, j’aime bien entendre deux trois hymnes en concert parce que j’aime cet artiste, même si là il a plus la pêche de Antichrist, il fatigue un peu


Metalship : Tu as ton pass pour le Hellfest ?

Ah non, je bosse, je joue ce jour là ! D’ailleurs c’est maintenu ou pas ? Clisson c’est toujours un peu le bordel.


Metalship : Lors de ton spectacle tu cites nombre de fois Jamel, hommage ou justification ?

Ni l'un ni l'autre! Disons juste que le petit bonhomme m'a vanné régulièrement en spectacle c'est un juste retour de manivelle!


Metalship : Exceptées la drogue et les putes, que fais tu pour te détendre ?

Pas grand chose sachant que les opiacées et le proxénétisme occupent déjà grandement mon emploi du temps, mais le cinéma et les sandwiches contribuent aussi à mon bien-être


Metalship : As tu fait ou-es tu prêt à faire des concessions pour atteindre ton objectif ?

Non jusqu'à maintenant j'ai eu une totale liberté sur mon travail ; après quand on était en tournée avec la troupe les autres mettaient régulièrement du hip hop dans la loge mais je suis ambitieux et costaud psychologiquement !


Metalship : En 2007, tu déclarais dans Hard Rock Mag "si ca ne marche pas, je me tourne vers la musique, un groupe est même en quasi préparation", qu'en est-il ?

Pour l'instant point mort, je n'ai plus le temps pour autre chose entre le spectacle, la radio, la mise en scène de Yacine, les drogues et les putes mais si je rattaque t'auras la maquette de l'album avant tout le monde!


Metalship : Un coup de coeur ou de projecteur sur un artiste ? Un coup de gueule sur un sujet ?

Coup de coeur et de projecteur sur Yacine, qui à la particularité d'être le mec le plus marrant du monde, allez tous voir son spectacle tous les mardis et mercredis au comedy club!!!
Et je ne peux faire l'impasse sur le retour des barquettes familiales de 1 litre Danette; merci la vie...


Metalship : Un DVD de prévu pour ton Stand Up ou Les Chaussettes ?

Le DVD de mon spectacle ne sortira pas avant au moins 2 ans, sachant que le spectacle vient de démarrer alors ramenez vous dans ma salle!!!
Et pour l'histoire racontée par des chaussettes wait and see...

En attendant, je joue tous les jeudis,vendredis et samedis à 20H au théâtre du temple à paris ; et Yacine reprend même endroit, même heure les mardis et mercredis ! Les places sont en vente partout ! Le reste, vous pouvez le trouver sur mon site officiel :

http://dedo.fr/


Metalship : Je te laisse conclure sur ce que tu veux, pas d'auto censure :

Catapulte.


Signaler un article incomplet Signaler une erreur
ajouté par Ouraz, le 29 septembre 2010 pour Metalship

(0)



Interview précédente

Tout

Interview suivante


Commentaires


Voir les 2 commentaires précédents
La grande classe moi j'dis!
jeu. 30 sept. 10- 20:32  
J'aime tout particulièrement sa déclaration tellement philosophique qui tient place de conclusion.
jeu. 30 sept. 10- 21:52  
Dans 2 ans le DVD ? Vivement !
Mdr en parlant du tripe de Manson comme dit Dedo "antichrist" je lis dans "le saviez vous" que Le grand père de MM allait souvent s'enfermer dans la cave pour jouer au petit train. Le jeune Marilyn Manson a découvert étant jeune que c'était en fait pour étouffer les bruits de ses gémissements lorsqu'il se masturbait !
J'en peut plus XD MM c'est pas mal mais au Hellfest 2009 j'y étais et c'était vraiment trop l'émeute, on était pressé comme un tube de colle qui se serait bouché en durcissant ! Du coup on s'est cassé bien avant la fin !

lun. 4 oct. 10- 14:02  


Dédo



Groupes en rapport


Napalm Death
Napalm Death
Voir la page du groupe
Création : 1982
Genre : Grindcore
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Illud Divinum Insanus
Illud Divinum Insanus
2011

Chronique de Covenant
Covenant
1993

Chronique de Altars of Madness
Altars of Madness
1989

Morbid Angel
Morbid Angel
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:


Ministry
Ministry
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Indus
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Slayer
Slayer
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Metallica
Metallica
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Machine Head
Machine Head
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Violent Sleep Of Reason
The Violent Sleep Of Reason
2016

Chronique de Alive
Alive
2010

Chronique de ObZen
ObZen
2008

Chronique de Catch 33
Catch 33
2005

Meshuggah
Meshuggah
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Avant-garde metal
Origine : Suède

Rapports de concerts: