Retour à l'accueil
Interviews :: Interview de Trinity Age

Interview de Trinity Age


Il n'est pas évident, quand on est un très jeune groupe (17 ans de moyenne d'âge !), d'avoir la parole. Pourtant, Trinity Age est un groupe qui en veut. Mâture, ayant un oeil critique sur son travail, le combo de la région lyonnaise nous donne ici ses impressions et se livre sur son vécu.
Interview réalisé via internet le 6 octobre 2008.




Metalship : Vous aviez 14 ans quand vous avez monté le groupe. Quels étaient vos héros alors ?

Louis (chant) : Pour ma part, ce fût System Of A Down.
Edouard (guitare) : Je me rappelle qu'à cette époque on écoutait beaucoup de S.O.A.D., c'est un des premiers groupes de metal dont j'étais vraiment fan, on était allé les voir à la Halle Tony Garnier, et j'en ai gardé un excellent souvenir. Ensuite on est passé à des groupes de différents genre de metal comme Iron Maiden, Slipknot, mais surtout Trivium : ça doit être le groupe qui nous a le plus influencé car il correspond vraiment à l'idée globale qu'on se fait du metal.
Baptiste (guitare) : J’étais un grand fan de neo avec des groupes comme Korn, je commençais a écouter un peu de Children Of Bodom mais je me prenais pas trop la tête avec ça. Si une musique me faisait frissonner ou me donnait des envies soudaines de destruction matérielle alors je prenais le disque.
Florent (basse) : System Of A Down, sans hésitations !
Colin (batterie) : J'ai beaucoup écouté System, tout comme les autres membres du groupe, je suivais le mouvement en quelques sortes... C'est un groupe qui m'a vraiment marqué, ça c'est sur !


Metalship : L'année dernière, vous avez organisé le Popofest. Pouvez-vous revenir sur cette manifestation ?

Louis : Très sympa, c'était cool d'avoir organisé un truc qui a bien marché (180 entrées) !
Edouard : Ce que nous aimons le plus dans Trinity Age, c'est la scène. C'est pour cela que nous avons vite eu l'idée de monter un petit festival dans le but de partager la scène avec différents groupes du coin. Ainsi nous avons pris exemple sur les associations tels que « Le Collectif Démon d'Or » et avons monté notre propre association grâce à l'aide de nos parents, qui je tiens à le préciser nous ont toujours soutenu et nous soutiennent toujours actuellement, et nous avons loué une salle, invité des groupes, fait l'affiche du festival... Cela a été une véritable expérience pour nous tous, on peu dire qu'on a pu en tirer de bonnes leçons car cela nous a permis d'apprendre à mieux nous organiser.
Baptiste : Ce fut très enrichissant et c’est vraiment une bonne expérience.Tu te mets dans un projet qui doit être crédible et en plus de ça rentable. Quand tu as 16 ans c’est pas souvent évident.
Florent : Cela a été le premier "gros" festival organisé par notre association et il fût vraiment réussi !
Colin : Ce festival nous a donné la possibilité de progresser, aussi bien au niveau sur scène que dans l'organisation d'un évènement. Ce fût une très bonne expérience en tout cas !


Metalship : Venons en à cette démo. Le son est vraiment bon. Comment l'avez-vous enregistré ?

Louis : On l'a faite dans le studio d'un "pote" qui n'a pas réellement fait de mixage...
Edouard : Nous avons pu l'enregistrer grâce aux fonds récoltés lors du Popofest. En effet cela nous a permis de payer des professionnels et de passer trois jours en enregistrement au "Hedstudio" à St Etienne la Varenne. On a passé trois jours sur place avec nos instruments, on a dormi deux nuits par terre à souffrir du froid, mais on s'est quand même bien amusé, car avant d'être musiciens, nous sommes cinq amis. De plus nous sommes plutôt satisfait du rendement, mais comme ont dit "un artiste n'est jamais vraiment satisfait de lui même".
Baptiste : Nous l’avons enregistré au Hed Studio. En ce qui me concerne cette démo n’est pas une référence niveau son. J’ai été déçu et notamment par le son un peu "faiblard" de la batterie.
Florent : Le son n'est pas si bon...
Colin : Je trouve que dans l'ensemble, pour une première démo, c'est plutôt sympa à écouter mais cela reste de l'amateur et nous n'avons que 17 ans donc on peut remarquer un certain nombre de petits pains malheureusement... Encore une fois, ce fut une super expérience pour nous tous.


Metalship : Quelles ont été les réactions autour de vous, sur le web ?

Louis : Pas trop mal. Mais plus je l'écoute et plus je retrouve des défauts.
Edouard : On a eut des retours assez positifs, surtout des musiciens.
Baptiste : Pour dire vrai les réactions qu'on a pu avoir on été encourageantes mais la où on vit ce n'est pas en faisant du metal que tu vas te faire connaître.
Florent : On a eut quelques écoutes et affichages supplémentaires ainsi que des félicitations sur notre Myspace.
Colin : Je m'occupe personnellement du Myspace et des envois de cette démo et je suis plutôt satisfait du résultat. Je dois dire qu'autour de nous, les échos ont assez encourageants !


Metalship : Louis, avec quel type de chant te sens-tu le plus à l'aise ? Quelle est ta préparation avant un concert? Cet exercice n'est-il pas éreintant pour tes cordes vocales ?

Louis : J'aime bien les parties chantées à plusieurs voix, même si on galère (avec Baptiste qui chante plus "maniéré") pour bien se caler juste. J'aime bien gueuler comme tout bon metalleux qui se respecte. Avant un concert je m'échauffe avec un exo de ma prof' de chant (faire une gamme en disant un mot par exemple) qui n'est pas fatiguant.


Metalship : Comment avez vous composé ces morceaux ? S'agit il de jams improvisés autour d'une idée ou écrivez-vous chacun de votre côté ?

Ce sont les guitaristes ou le batteur et on en discute pour voir ce qui va ou pas ensuite.
Edouard : On est plutôt du genre a écrire chacun de notre coté, puis de mettre en commun en répétition. En général, un de nous s'amène avec une ébauche de morceau, un plan, quelques riffs, un thème, puis on essaye d'enrichir un maximum en apportant chacun notre touche personnelle.
Baptiste : Les morceaux sont écrit par Edouard, Colin et moi. En effet si tu fais du metal l'idée de jam n'est pas très appropriée. C’est quelque chose de pensé de très structuré, et le jam est repris pour les solos ou parfois le chant.
Florent : C'est, pour la plupart des morceaux, les deux guitaristes qui composent des nouveaux riffs qu'on finalisent ensemble et ensuite on ajoute la basse et la batterie.
Colin : Je suis tout à fait d'accord avec Edouard dans le sens où chacun amène sa petite touche personnelle afin d'enrichir chaque compo...


Metalship : Qui écrit les paroles ? De quoi parlent-elles ?

Louis : Plus ou moins tout le monde parce qu'on ne sait pas quoi faire donc on le fait pendant la répétition (Baptiste et moi mais surtout Baptiste).
Baptiste : J’écris les paroles. Les chansons parlent de choses bien distinctes sans aucun lien entre elles pour l’instant. Si on prend dans l’ordre d’écriture : Caught Up By The Babel's Shade est en fait une sorte de constatation extérieur du monde dans lequel nous vivons. Tant au niveau social que politique et morale, on fait une comparaison avec la tour de Babel qui pourrait se retrouver dans notre système capitaliste. Ensuite pour God’s Theater on parle de la bombe atomique et de l'ère dans laquelle l’homme peut s’auto-détruire tout seul a n’importe quel moment. Cela a un rapport avec notre nom Trinity Age qui fait référence a la mission du premier essai nucléaire. Vient ensuite la chanson No Return qui est tirée d’une nouvelle fantastique traitant le sujet du deuil et de la guerre. Pour finir Sons Of Monsters évoque le fait que l’on joue du metal parce qu'on aime ça... Et qu'on en a rien à foutre que ça plaise à une minorité bien définie.
Colin : Louis et Baptiste se chargent d'écrire les paroles le plus souvent. Il faut avouer que moi-même, me basant bien plus sur la musique plutôt que sur les paroles, je ne connais même pas le thème exact des paroles de nos chansons. Le thème général est tout de même le plus souvent basé sur la mort.


Metalship : Quels sont vos projets dans un futur proche ?

Louis : Prendre un certain plaisir à exercer cette passion !
Edouard : On espère pouvoir enregistrer un EP avec le plus de morceaux possibles début 2009.
Florent : Devenir des stars internationales comme Tokio Hotel et Kyo ! Non honnêtement je ne sais pas trop où on va...
Colin : J'espère vraiment et le plus vite possible qu'on pourra réenregistrer mais c'est normalement prévu pour début 2009.


Metalship : Trinity Age vous laisse-t-il du temps pour vos études ? D'ailleurs, c'est l'année du bac pour certains d'entre vous. Pas trop de pression ? :-P

Louis : Largement... Le bac est un passage pas évident mais on va gérer ça parce que pour pouvoir se faire plaisir, il faut que la réussite scolaire suive.
Edouard : Personnellement, j'arrive toujours à trouver un temps pour mes révisions où mes devoirs, puis les répètes ne prennent qu'une après-midi dans le weekend, et un soir de temps en temps pour les concerts. C'est juste une question d'organisation mais il n'y a pas de raison qu'on n'arrive pas à gérer la musique et les études.
Florent : C'est l'année du bac pour chacun de nous ! Nos parents nous mettent pas mal la pression... On essaye de trouver un juste milieu entre les cours et notre passion, mais honnêtement il faut favoriser nos études...
Colin : Disons qu'on essaye de faire avec, même si ce n'est pas toujours vraiment évident...


Metalship : A ce sujet, que pensez-vous du système éducatif Français, de votre point de vue ?

Louis : Ça va... De toutes façon on ne peut rien faire.
Edouard : Je commence la philosophie cette année, je n'y ai donc pas encore réfléchie !
Baptiste : Ce sytéme est critiquable et critiqué mais difficilement transformable. En effet, on a parfois 35 heures de cours par semaine alors que nos voisins européens ne bossent pour la plupart que le matin. Ceci étant dit leur vacances sont bien moins importantes. Alors aller raconter à un pauvre gamin acnéique ou a un professeur dépressif que ses vacances sont réduites de trois quarts et faites moi part de sa réaction…
Florent : De la merde... Trop de connards dans l'Education National et trop de bouffon au Gouvernement... C'est bien malheureux.
Colin : Je ne sais pas vraiment quoi penser... La politique n'a jamais été mon truc !


Metalship : Je vous laisse la parole pour clore cette interview. Merci pour votre patience !

Louis : C'était cool ! Merci à vous c'est gentil de nous accorder cette interview !
Edouard : Nous sommes heureux d'avoir pu faire cette interview, on peut se prendre au sérieux quelques minutes !
Baptiste : Merci à vous, pendant 10 min j’ai eu l’impression agréable d’être quelqu'un d'important et d'intéressant.
Florent : Merci à vous de nous consacrer cette interview, c'est vraiment cool de s'intéresser a des petits groupes... Peut-être cela fera changer et avancer les choses !
Colin : C'est vraiment super sympa à vous de nous avoir laissé nous exprimer, et c'est grâce à des webzines comme Metalship que des petits groupes peuvent émerger ! Merci pour tout ce que vous avez fait !


Signaler un article incomplet Signaler une erreur
ajouté par Elric des Dragons, le 7 octobre 2008 pour Metalship

(0)



Interview précédente

Tout

Interview suivante


Commentaires


En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Trinity Age

Albums chroniqués :
Chronique de Trinity Age
Trinity Age
2008

Trinity Age
Trinity Age
Voir la page du groupe
Création : 2005
Genre : Metalcore
Origine : France




Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Scream Aim Fire
Scream Aim Fire
2008

Chronique de The Poison
The Poison
2005

Bullet For My Valentine
Bullet For My Valentine
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Metalcore
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de III
III
2012

Chronique de Samantha
Samantha
2002

Eths
Eths
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Metalcore
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Nightmare
Nightmare
2010

Chronique de Avenged Sevenfold
Avenged Sevenfold
2007

Avenged Sevenfold
Avenged Sevenfold
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Metalcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Crusade
The Crusade
2006

Chronique de Ascendancy
Ascendancy
2005

Chronique de Ember To Inferno
Ember To Inferno
2003

Trivium
Trivium
Voir la page du groupe
Création : 2000
Genre : Metalcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Sempiternal
Sempiternal
2013

Bring Me The Horizon
Bring Me The Horizon
Voir la page du groupe
Création : 2004
Genre : Metalcore
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Killswitch Engage
Killswitch Engage
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Metalcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Powerless Rise
The Powerless Rise
2010

Chronique de An Ocean Between Us
An Ocean Between Us
2007

As I Lay Dying
As I Lay Dying
Voir la page du groupe
Création : 2001
Genre : Metalcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: