Retour à l'accueil
Interviews :: Interview de Cipher

Interview de Cipher


Alors qu'il commençait à se faire connaître, le groupe limousin a connu un sérieux coup d'arrêt et logiquement, une traversée du désert qui prend fin avec un nouvel album, Chaos Sign, sorti il y a peu. Et le groupe a de l'envie, comme nous l'expliquent les musiciens dans l'interview qui suit.


Metalship : Hello ! On ne peut pas franchement dire que la vie de Cipher soit un long fleuve tranquille ! Pouvez-vous expliquer les raisons de votre « silence » entre 2005 et aujourd’hui ?

Salut, alors déjà nous tenons à te remercier pour cette interview.

Ce long silence s'explique par un changement de line up fondamental avec le départ de Cisco en 2008. Même si ce départ était plus ou moins pressenti depuis 2005. Cela nous a fait passer cette période dans un climat tendu et de malaise. François nous a rejoints début 2009, ce qui a relancé la machine !


Metalship : Vous revenez donc sur le devant de la scène avec ce très bon Chaos Sign. Comment a-t-il été élaboré ?

Notre méthode de composition basée auparavant uniquement sur Vincent et Cisco est devenue un ménage à trois (avant l'arrivée de Francois) et de ce fait nous ne composons plus qu'en répétition. On lance un riff, un rythme et hop c'est parti. Le problème c'est que cela génère énormément de déchets. C'est un processus long car toutes les parties doivent être acceptées par tous. Au final cela nous donne un album très particulier et difficile à définir en termes de style. Au départ nous pensions faire un concept album appelé Projet Mercury, la suite directe de Désertion. Finalement nous avons accouché de Chaos Sign !


Metalship : On ne peut pas franchement dire que Cipher ait une démarche moderne dans sa musique vu qu’elle sonne de façon assez old school, jusqu’à dans la production, plutôt grumeleuse en définitive. Qu’est-ce qui vous plait dans ce son, dans ce style ?

Pour être franc, la musique que l’on aime appartient au passé. C’est le metal des années 80-90 ! Du coup cela se ressent inévitablement dans notre composition. Et comme il y a eu pas mal de nouveaux styles de metal qui sont apparus pendant cette période: black, death, thrash , on essaie de mélanger tout ça et cela donne Cipher.

En ce qui concerne le son nous avons tout simplement fait plusieurs essais. En fait on avait choisi un son différent au début. Mais en faisant des essais de mixage on s’est rendu compte que cela sonnait comme la plupart des albums qui sortent depuis bientôt 10 ans. Et on voulait un son qui nous corresponde vraiment. Un son qui transpire nos influences, et puis il fallait bien un peu de cohérence avec le titre de l’album : le chaos c’est froid ! En tout cas même si il est souvent mal perçu, car loin de tout ce qui se fait en ce moment, ce son est voulu et correspond à ce CD. Les guitares sont tranchantes et la batterie sèche comme un vieux chêne ! lol


Metalship : Question logique du coup : quelles sont vos influences ? Quels sont les groupes qui vous ont donné envie de pratiquer la musique que vous jouez ?

Comme on l’a dit précédemment, nos groupes favoris ont vu le jour, ou officiaient déjà dans les années 90.

On pourra citer Dark Tranquillity, Cradle of Filth , Iron Maiden , Children of Bodom, Slayer, Sepultura, Death, Metallica…et tant d’autres !


Metalship : Pourquoi interpréter quelques titres en français ?

Le choix de la langue dépend de l’ambiance des morceaux principalement. Avec le temps le français s'est imposé comme une évidence sur certaine composition à nos yeux. Le prochain album sera essentiellement en français. C'est une belle langue, autant s'en servir.


Metalship : Si vous aviez à modifier quelque chose sur Chaos Sign, de quoi s’agirait-il ?

Ce qui est fait est fait. Nous préférons penser à ce que nous ferons pour que le prochain CD soit encore plus abouti.


Metalship : De quoi parlez-vous généralement dans vos textes ? Sont-ils une part importante de Cipher ?

Pour être tout à fait honnête, nous considérions les textes, au départ, avec très peu d'intérêt. A la rigueur, faire du yaourt aurait très bien pu nous convenir. Surtout que notre mode de composition est basé en priorité sur la musique. Les textes arrivent après comme par obligation. Si bien que parfois... on fait une instrumentale comme Crimson Gate !!
Aujourd'hui cela évolue. Nous avons des textes sur des thèmes qui nous tiennent à cœur comme la destruction de l'Homme par l'homme, l'exhortation de la bête qui sommeille en chacun de nous, etc.. Beaucoup d'autres thèmes apparaîtront dans les prochains morceaux, peut être plus intimistes et reflétant le vécu de certains membres du groupe.


Metalship : Après cinq années de silence studio, j’imagine que vous devez savourer ce nouvel album. Et qu’en est-il de la scène ?

Effectivement on est plutôt content, mais nous sentons aussi que nous avons encore beaucoup à faire pour être meilleurs. Concernant la scène, c'est un vaste débat. Trouver un concert c'est le parcours du combattant, et nous voulons surtout essayer de toucher le plus de monde possible et vraiment de partager en live notre musique. Si vous voulez que l'on passe chez vous n'hésitez pas à nous contacter !!


Metalship : Juste un mot sur la pochette, assez énigmatique. On distingue une étoile à huit branches qui doit représenter le chaos, mais qu’en est-il exactement ?

La pochette sur cet album a été vraiment longue à trouver. Nous voulions un visuel fort. Quelque chose de simple, classe, efficace et épuré. C'est un copain qui nous a proposé le concept. Nous avons tous immédiatement accroché. Il s’agit bel et bien de l’étoile du chaos légèrement revisitée pour l’occasion. D'ailleurs l'inscription sur le cercle n'est pas anodine. As-tu remarqué ce détail ? (NDLR : ben en fait, je n'ai pas réussi à la déchiffrer...)

C'est également pour marquer cette étape dans la vie du groupe que nous avons choisi ce visuel et le digipack. Tant qu'a faire, autant faire les choses en grand ! En tout cas, tu es le premier à nous demander d’expliquer l’origine de la pochette.


Metalship : Cette interview est maintenant terminée. Merci pour votre patience, je vous laisse le mot de la fin !

Encore merci à toi pour cette interview et l'intérêt que tu nous portes.


Signaler un article incomplet Signaler une erreur
ajouté par Elric des Dragons, le 2 juin 2010 pour Metalship

(0)



Interview précédente

Tout

Interview suivante


Commentaires


En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Cipher

Albums chroniqués :
Chronique de Déviance
Déviance
2017

Chronique de Chaos Sign
Chaos Sign
2010

Cipher
Cipher
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Death Metal
Origine : France




Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Atoma
Atoma
2016

Chronique de We Are The Void
We Are The Void
2010

Chronique de We Are The Void
We Are The Void
2010

Chronique de Fiction
Fiction
2007

Dark Tranquillity
Dark Tranquillity
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Cradle Of Filth
Cradle Of Filth
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Black Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Iron Maiden
Iron Maiden
Voir la page du groupe
Création : 1975
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Children of Bodom
Children of Bodom
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Slayer
Slayer
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Machine Messiah
Machine Messiah
2017

Chronique de Kairos
Kairos
2011

Chronique de A-Lex
A-Lex
2009

Chronique de Dante XXI
Dante XXI
2006

Sepultura
Sepultura
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Thrash Metal
Origine : Brésil

Rapports de concerts:

Metallica
Metallica
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: