Retour à l'accueil
Interviews :: Interview de Winterburst

Interview de Winterburst


Winterburst est un tout jeune groupe français évoluant dans un Black Mélodique rappelant les vieux Graveworm, Dimmu Borgir et Cradle of Filth. La récente sortie de leur première démo éponyme ayant littéralement secoué les critiques, il devenait normal que Metalship mette le grappin sur cette nouvelle sensation bien de chez nous.

Entretien sympathique avec Kyll (guitare), Vorender (chant),et Jörm (guitare)...


Metalship : Salut à vous Winterburst!
Pour démarrer cette interview comme il se doit, pouvez-vous revenir dans le passé et nous éclairer sur les débuts de votre groupe jusqu’à aujourd’hui?

Kyll: Salut! Et bien au départ nous avions tous, sauf Vorender, évolué au sein d'un autre groupe orienté Heavy Symphonique à chant féminin, mais les choses ne se sont pas déroulées comme nous l'espérions et surtout nos envies se sont progressivement écartées du projet d'origine.
Alors, après quelques temps de galère pour trouver un chanteur qui répondait à nos attentes, l'arrivée de Vorender fut une bouffée d'oxygène et à partir de là les choses se sont construites très vite.


Metalship : Winterburst est un patronyme pour le moins énigmatique… Pouvez-vous nous en dire plus sur son origine?

Kyll: J'ai proposé ce nom à l'occasion d'une petite réunion alors que nous décidions de ce que nous allions faire pour l'avenir, et il a été très bien reçu. Pour moi il s'est imposé comme une synthèse de plein de choses, il fallait qu'on sente une ambiance glaciale pour nos thèmes, une puissance pour notre musique, une explosion de neige et de froid qui doit envelopper l'auditeur.


Metalship : Votre première démo éponyme est sortie voici quelques mois maintenant, les retours sont unanimes, elle est tout simplement bluffante! Comment et où s’est passé son enregistrement?

Vorender: Nous avions décidé en septembre de mettre le paquet pendant les répétitions afin de fixer une date d’enregistrement pour bien commencer l’année 2010. Nous avons enregistré cette démo aux studios Sainte-Marthe avec Guillaume Mauduit en décembre, Kyll et les autres avaient déjà travaillé avec lui et ils connaissaient son travail. Nous avons eu beaucoup de chance car son planning était vraiment serré. Généralement il faut compter 2 mois de délai pour avoir une place et là un groupe s'est désisté… On a sauté sur l’occasion… Peut-être un signe...

Kyll: Nous avons été contraints d'enregistrer et mixer les 6 titres en 5 jours, que ce soit pour un soucis de planning ou tout simplement pour des raison financières et je pense que nous nous en sommes pas mal tiré, surtout que c'était une première pour Vorender.
Je regrette peut-être simplement de ne pas avoir eu plus de temps pour travailler sur une sonorité plus personnelle, mais au moins le travail effectué est propre!

Jörm: De plus, l'enregistrement était aussi un moyen de pouvoir nous promouvoir pour obtenir quelques concerts, car ça devient plus simple à partir du moment où l'on a du son. Et tant qu'à faire de faire un enregistrement, autant aller jusqu'au bout et passer par un studio que nous connaissions bien, et dont nous vantons et recommandons les qualités professionnelles et humaines.


Metalship : Sur un titre comme "The Sign of the Black Ivy", on devine des influences riches provenant de formations aussi réputées que Graveworm et Dimmu Borgir. Quelles sont vos inspirations musicales et dans la vie en général?

Kyll: Ces deux groupes font définitivement partie de mes références, j'y ajouterais Iced Earth pour les riffs ciselés de Jon Schaffer. Emperor également, In The Nightside Eclipse est un de mes albums favoris, il m'a fasciné quand je l'ai découvert.
Sinon pour tous, les groupes phares vont d'Arch Enemy, à Iron Maiden en passant par Behemoth ou Epica, donc le spectre est assez large.

Vorender: Pour ma part je suis très éclectique, j’écoute vraiment de tout. Il faut simplement que ça me fasse vibrer, sentir la mélodie qui te transporte, prendre une gifle lorsque le rythme te retourne l’estomac, lâcher la petite larme lorsque la voix te transperce. J’ai toujours été impressionné part des voix comme celle de Dez Fafara, Eddie Vedder etc…

Jörm: J’ai un panel plutôt large dans le Metal (Death, Black, Heavy, Thrash, Doom....) et mes références étant (pèle-mêle) Carcass, Arch enemy, Death, Cannibal Corpse, Megadeth, Iced Earth, Iron Maiden, Emperor, Dimmu Borgir, Amon Amarth, Tristitia…


Metalship : Même si les influences sont évidentes, elles semblent parfaitement digérées. Le côté accrocheur et mélancolique de vos compositions est-il un élément déterminant lors de la création de vos morceaux?

Kyll: Il faut tout d'abord que les compositions nous plaisent bien sûr, qu'une ambiance se crée et qu'on se dise qu'il peut y avoir une bonne réaction du public lors des concerts avec tel ou tel plan.

Jörm: La composition est un art difficile, car il faut réussir à composer des morceaux qui nous plaisent tout en se demandant si le public les aimera. Nous nous sommes toujours attachés à essayer de trouver un compromis entre notre plaisir et celui du public, qui est, in fine, primordial pour donner un sens au groupe et à notre homogénéité. Quid de l'avenir d'un groupe si ce que tu fais ne lui plait pas...


Metalship : Comment se passe d’ailleurs la composition? Est-ce par séance de travail collective ou plutôt chacun de son côté?

Vorender: C’est principalement Kyll qui à tout écrit sauf pour "Enthronement Ceremony" ou là c’est Terias qui à pondu le travail. Ces mecs là sont terribles, beaucoup d’imagination, ils ont une pile de compos sous leur lit...

Kyll: En général je propose les compositions qui sont à 80% écrites, la structure est toujours établie puis nous voyons comment tout ça se déroule lors des répétitions. Le meilleur est toujours ce qui vient au feeling pour ce qui est des détails, notamment pour Terias qui a besoin d'être en situation pour mieux anticiper et créer ses parties de claviers.


Metalship : Pouvez-vous nous faire un rapide descriptif des thèmes abordés sur votre démo?

Vorender: Kyll écrit ses textes comme un clip, où l’histoire se déroule sous nos yeux. Pour "Son of Mars", "Enthronement Ceremony", les sujets seront l'héroïsme déchu, la traitrise et la manipulation… Pour "The Sign of the Black Ivy", "The 7th Circle" et "Circle of Despair", des tourments de la vie, de la perfidie des hommes, leur implication dans la destruction de la vie (animaux, nature). "The Blessing of the Evil" est plus complexe, elle s’attaque directement aux personne profitant des faibles gens et prenant comme couverture une religion. Des êtres sans scrupules, sans émotions.

Kyll: J'essaie de traiter tous ces thèmes de manière allégorique et métaphorique, de créer des images qui peuvent rappeler un film d'horreur pour matérialiser des sentiments. Parfois les textes peuvent avoir plusieurs degrés de lecture.


Metalship : L’artwork est franchement magnifique et colle bien aux atmosphères développées sur la démo… Qui l’a réalisé et quelles étaient vos attentes?

Kyll: L'artwork a été réalisé par George Grie, je suis tombé dessus en parcourant sa galerie de créations et c'était une évidence pour moi, car c'est exactement le cadre que j'avais en tête pour le déroulement d'"Enthronement Ceremony". Je l'ai contacté et il a été emballé par notre musique donc il a accepté, et par la suite il a même créé un autre tableau qui s'appelle "Winter Burst" que vous pouvez voir sur son site www.neosurrealismart.com.


Metalship : Il vous a fallu attendre quelques mois avant d’avoir vos photos promotionnelles… Que s’est-il passé avec le photographe pour être si long?

Kyll: Lycanthropicreation avait un planning chargé, donc tout ceci a été un peu long. Nous aurons un autre petit shooting prévu pour compléter tout ça.


Metalship : Finalement, satisfaits du résultat?

Kyll: Oui, je pense que ces photos collent à notre univers et notre personnalité, c'est ce que nous recherchions, sans en faire des tonnes ou tomber dans les clichés du Black Metal typique.


Metalship : Vous avez réalisé vos premiers shows dans la capitale… Comment ça s’est passé?

Kyll: C'est une consécration pour un tout jeune groupe de pouvoir enfin se produire sur scène et partager son univers avec tout le trac que ça implique bien sûr. Le fait de pouvoir enchainer trois dates en si peu de temps nous a permis de progresser instantanément et de corriger nos erreurs de jeunesse. Ce fût une grande satisfaction pour nous de voir le public qui nous découvrait, réagir de plus en plus à notre musique. C'est ce pourquoi nous existons!

Jörm: Quoi de mieux pour un groupe (jeune de surcroit) pour concrétiser l'implication (dans tous les sens du terme, tant financier qu'au niveau du temps personnel) de tous les membres du groupe. La scène étant le but ultime, elle permet surtout de ressentir les conditions du live et de voir enfin ce que notre musique vaut par rapport à l'enregistrement. Il n'est jamais aisé de se produire sur scène, avec tous les aléas que cela peut représenter (trac montant, impondérable du matériel, réaction du public....). Mais il n'y a rien de plus satisfaisant que de jouer et de voir le public t'accompagner.


Metalship : A quoi doit-on s’attendre lorsque Winterburst grimpe sur les planches?

Vorender: Je dirais que le but de Winterburst lorsque nous montons sur scène, c’est de flanquer un bonne grosse claque au public et pour ma part au cours du concert de pouvoir chanter au milieu des plus grandes gueules du public!
Je veux que les gens sente une vraie sympathie et un réel enthousiasme, c'est primordial pour un bon concert.

Jörm: En complément de ce que je te disais ci-dessus, la concrétisation d'un groupe, c'est aussi et surtout le contact avec le public. Et pour ca, il n'y a qu'une solution, rentrer dans le lard et tout donner pour que le public se fasse plaisir tant au niveau de l'ambiance dans la salle que sonore. Si nous obtenons du plaisir et des sourires à la fin de notre set, alors, nous avons réussi notre soirée, car nous devrons toujours beaucoup au public qui nous donne envie de continuer toujours plus.


Metalship : Quels sont les projets de Winterburst pour 2010 (concerts, label…)?

Vorender: Des concerts pour faire parler de nous, je crois que c’est le lieu essentiel pour nous faire remarquer, que les gens voient ce que nous avons dans le ventre. Nous débutons sur scène doucement mais sûrement et on ne laissera aucune opportunité nous passer sous le nez.

Kyll: Les concerts sont bien sûr l'élément majeur de cette année 2010 pour nous. Nous travaillons également sur de nouvelles compositions lors de chaque répétition et notre répertoire ne va cesser de se garnir de chansons de plus en plus personnelles. Si nous avons la chance d'accrocher l'oreille d'un label nous répondrons présent et nous espérons avoir l'opportunité d'enregistrer un album l'année prochaine.


Metalship : Comment voyez-vous la scène Black française à l’heure actuelle?

Kyll : Il existe vraiment des groupes Black de qualité, qu’ils soient déjà bien établis ou en devenir, et qui méritent toute l’attention possible. Je pense à Balrog et Maleficentia bien sûr, Blashyrkh, Taliesin, Sanctuary, Ave Tenebrae...
En France, le Black a encore moins d’exposition que certains autres styles de Metal plus accessibles, et heureusement qu’il existe des associations comme Battle’s Beer pour aider les groupes à se produire sur scène dès leurs débuts.


Metalship : Quels sont vos derniers coups de cœur musicaux?

Kyll: Pour moi ce serait le dernier album d'Ihsahn, "After".

Jörm: Pour ma part, ça sera plutôt une musique: "Unhealer" d'Ihsahn, avec en guest Mike Akerfeldt. Et un petit coup de cœur pour deux groupes de la scène Death français : Soul Betrayed et Fractal Gates.


Metalship : Je vous laisse conclure cette interview en vous souhaitant un avenir des plus radieux…

Kyll : Nous tenons à remercier Metalship pour son soutien, il a été parmi les tous premiers à nous découvrir et nous chroniquer, et nous vous donnons rendez-vous lors des prochains concerts qui s’annoncent!
A très bientôt!


Signaler un article incomplet Signaler une erreur
ajouté par kumelia, le 17 mai 2010 pour Metalship

(3)



Interview précédente

Tout

Interview suivante


Commentaires


En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Winterburst

Albums chroniqués :
Chronique de The Mind Cave
The Mind Cave
2012

Chronique de Winterburst
Winterburst
2009

Winterburst
Winterburst
Voir la page du groupe
Création : 2009
Genre : Black Metal
Origine : France




Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Fragments of Death
Fragments of Death
2011

Chronique de Engraved In Black
Engraved In Black
2003

Chronique de Eternal Winds
Eternal Winds
1997

Graveworm
Graveworm
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Black Metal
Origine : Italie

Rapports de concerts:

Dimmu Borgir
Dimmu Borgir
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Iced Earth
Iced Earth
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Power Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Emperor
Emperor
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Black Metal
Origine : Norvège


Iron Maiden
Iron Maiden
Voir la page du groupe
Création : 1975
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Evangelion
Evangelion
2009

Chronique de Demigod
Demigod
2004

Behemoth
Behemoth
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Death Metal
Origine : Pologne

Rapports de concerts:

Epica
Epica
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Metal symphonique
Origine : Pays-Bas

Concerts:
Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Surgical Steel (Complete Edition)
Surgical Steel (Complete Edition)
2015

Chronique de Heartwork
Heartwork
1993

Carcass
Carcass
Voir la page du groupe
Création : 1985
Genre : Death Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Doomsday Machine
Doomsday Machine
2005

Chronique de Black Earth
Black Earth
1996

Arch Enemy
Arch Enemy
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Cannibal Corpse
Cannibal Corpse
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Megadeth
Megadeth
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Amon Amarth
Amon Amarth
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Primordial
Primordial
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Black Metal
Origine : Irlande

Rapports de concerts:

Balrog
Balrog
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Black Metal
Origine : France