Retour à l'accueil
Interviews :: Interview de Himinbjørg

Interview de Himinbjørg


Nous avions quitté Himinbjorg avec Europa il y a de cela quelques années...
Et désormais sous la forme d'un one-man-band, Himinbjorg sort un nouvel album très fort et riche. Zahaah a bien voulu nous en dire plus sur ce nouvel opus intrigant.


Metalship : Salut Zahaah. Tu présente aujourd’hui le nouvel album d’Himinbjorg. Mais… Il semblerait que tu as continué l’aventure seul. Peux-tu revenir sur la période écoulé entre Europa et Chants d'hier, Chants de guerre, Chants de la Terre, ce nouvel album ?

Bonjour,
Et bien arrivés en 2005 à la sortie d'Europa nous étions vidés, saturés, épuisés de 10 ans d'investissement total dans le groupe. Nous avions besoin d'un vrai break, nous nous sommes arrêtés pendant un an, c'était vital.
Durant cette période nous nous sommes ressourcés dans d'autres aspects de nos vies.
Puis j'ai commencé à travailler sur les nouveaux morceaux mais Mathrien a poursuivi son chemin vers des projets plus personnels.
J'ai donc pris tout le temps nécessaire afin de reprendre plaisir à faire de la musique, composer, enregistrer. Nous avions trop été soumis à la pression les années précédentes.
Rien ne pressait, les modes musicales et les attentes du public en général devenaient à mon goût de plus en plus inintéressantes, les ventes générales de cd sont agonisantes, mon seul objectif pouvait alors être simplement de me faire plaisir en allant au bout de mes idées à mon rythme!


Metalship : Ce nouvel album est sorti sous ton propre label. Pourquoi avoir fait ce choix ? Tu n’avais pas reçu de propositions intéressantes de la part d’autres labels ?

Les labels sont en train de mourir du téléchargement sauvage, à part un label en France, leur situation est dramatique. J'ai eu des propositions mais financièrement pas intéressantes, le mieux pour moi était alors de produire et commercialiser moi-même mon travail. C'était aussi quelque chose qui me faisait envie, j'aime l'indépendance.


Metalship : On peut dire que la sortie de ce nouvel album est plutôt passée inaperçue. Est-ce que cela vient d’un problème de communication ou d’une volonté de confidentialité ?

Je réalise ma promotion avec 0 budget, j'ai produit cet album également avec 0 moyen. J'ai tout réalisé moi-même, Mathrien m'a donné un fort coup de main et a réalisé l'enregistrement de batterie. Quelques amis sont venus m'offrir leurs services pour jouer quelques instruments.
Ma seule richesse est mon travail.
Outre le problème de moyens, le marché actuel produit au moins 50 sorties de cd de black, pagan…par semaine. L'actualité se périme d'un jour sur l'autre, le monde est fou, ce n'était pas comme cela il y a 10 ans. Donc si tu n'a pas des budgets énormes pour poser une promo durable tu es enseveli en 15 jours.
Je peux rajouter également que je ne fréquente pas grand monde dans le "milieu", je suis assez à l'écart de tout et déteste les ordinateurs et autres nouvelles technologies, je ne suis donc pas très persévérant sur ces supports…
Et puis il y a le discours que je porte et qui est fort dérangeant. Les gens préfèrent la distraction de groupes déguisés en sataniques de vogue (outre les gens qui sont dans une véritable expérience spirituelle). Quand on pose des vrais problèmes sur la table généralement les gens préfèrent regarder ailleurs.


Metalship : Depuis certains temps, on sentait un essoufflement de la scène Pagan. Mais petit à petit, on voit un revival d’intérêt pour cette scène. Quel est ton avis sur la question ?

Je suis peu au fait des centaines de groupes qui apparaissent continuellement, mais j'ai eu l'impression qu'il y a eu une profusion de musique black et pagan de piètre qualité et sans âme. Il est très facile de se mettre un costume à l'ancienne et souffler un coup de flûte sur un accord de guitare saturée. Ca ne vaut pas un clou.
La plupart des collègues de mon époque qui ont vécu l'arrivée du death, du black et du pagan au début des années 90 semblent avoir le même sentiment que moi : beaucoup trop de groupes pour bien peu de qualité.


Metalship : Les légendes mythologies, les combats de nos ancêtres, les anciennes croyances, etc. Tant de thèmes qui font de la scène Pagan une véritable entité. Comment trouves-tu l’inspiration au fil des ans ? On est en droit de penser que tout a été dit avec ces thèmes récurrents…

Dans mes textes je n'évoque généralement que le fruit de mes propres expériences. Et en fait je n'écoute la musique que des artistes qui ont quelque chose qui les caractérise à apporter, leur regard. Le reste ne m'intéresse pas. Alors pour en revenir à tous les groupes soit disant Black, Pagan ou dans tout autre style d'ailleurs, généralement ce sont des gens qui lisent des livres, recrachent ce qu'ils y trouvent sans vraiment rien y comprendre, se déguisent et se donnent un style pour se donner une contenance…alors oui dans cette masse forcément ça tourne très vite en rond en quelques années, forcément!


Metalship : La plupart des paroles sont en français. C’est important pour toi ? Des groupes comme Belenos ou Heol Telwen s’essayent à utiliser des langues anciennes comme le Breton. Tu serais tenté par un exercice de ce style ?

Je n'aime pas le français, cette langue ne me fait pas vibrer au plus profond de mes cellules. Mais c'est celle que je maitrise le mieux, elle était donc la plus adaptée pour me permettre d'exprimer mes sentiments qui sont forcément devenus plus nuancés avec l'âge. C'était également un bon exercice de style sachant que je sentais que cette langue collerait bien à cette musique plus folk et mid tempo.
Les langues gauloise ou germaniques saisissent mon âme avec une grande intensité mais je ne les connais pas.


Metalship : Maintenant que tu es seul à bord d’Himinbjorg, vas-tu donner quelques concerts ? Quels musiciens t’accompagneront ?

J'ai eu des propositions mais les conditions financières étaient insuffisantes. Je dois payer tous mes musiciens et les gens avec qui j'aime jouer n'étaient pas disponibles.
Donc pour l'instant j'attends!


Metalship : Te sens-tu proche des autres groupes phares de la scène Pagan en France ?

Je suis heureux de savoir exister la musique de groupes comme Blut Aus Nord ou Belenos, ils ont une identité propre et ont duré avec les années. Et ca veut dire 2 choses: 1 ils ont quelques chose à dire et 2, ils se donnent entièrement dans leur démarche car crois moi quand on travaille autant que nous le faisons pendant des années pour gagner pas un rond et souvent subir des attaques, d'être parfois forts miséreux…faut en vouloir.
Mais des anciens je ne fréquentais bien que les gars de Crystalium et j'ai croisé Keiser de Ad Hominem pendant une période où tout ce beau monde se retrouvait souvent dans notre région.
Tous ces gens ont amené quelque chose à la musique et à la culture, la vraie...


Metalship : Pour en revenir à ce nouvel album, j’ai trouvé que le chant clair était très présent. Est-ce qu’il s’agit de quelque chose que tu voulais expérimenter plus en profondeur ou est-ce venu parce que ça collait bien aux morceaux en question ?

Oui ça collait mieux à cette musique, tu sais ma musique suit les humeurs qui caractérisent des étapes de ma vie. Il y aura certainement un retour de flamme avec une musique plus sombre et très haineuse dans quelques années, j'aime le chaud et froid…


Metalship : Grandes Chevauchées est un titre qui m’a particulièrement ému. Il se différencie d’ailleurs du reste de l’album. A-t-il une valeur particulière à tes yeux ?

Pas particulière mais effectivement je l'adore, tous les gens que j'aime l'adorent et me disent que c'est ce qui me ressemble le plus.
Si tu as aimé je peux t'annoncer que j'ai un album entièrement acoustique et tribal qui attend depuis 12 ans dans ma tête et sur des bouts de bandes démo, il se pourrait bien que je m'y colle pour le prochain. Tu devrais aimer je pense !


Metalship : Parmi les morceaux phares, on retrouve aussi Futhark, qui traite évidemment de la dimension ésotérique de cet alphabet ancestral. Mais les ambiances sont très sombres, invocatoires même. Les phrases sont souvent répétées, comme si on assistait à un rituel. Qu’est-ce que tu as voulu transmettre ?

Exactement, c'est un moment ou l'on peut lâcher prise et se laisser amener dans cette énergie. Les teintes sont particulières, ce sont celles de mon esprit.


Metalship : Quelles sont tes écoutes du moment ? (Tout style confondu)

Bonne question: le dernier Rotting Christ, le dernier Burzum, le dernier Fear Factory qui est une tuerie. Que des trucs de vieux con.
Mais égalemnt le dernier Tri Yann ( Abysses 2007), oui j'ai généralement des années de retard tellement je trouve mauvaise la musique actuelle!!!, mais surtout des vieux albums de Current 93, In Slaughter Natives, The Moon Lay Hidden Beneath A Cloud, Tiamat, Samael, Type O Negative (interview réalisée avant le décès du chanteur R.I.P ndlr) … généralement que des vieux disques! Ces gens ont nourri ma vie.


Metalship : Quels sont les projets pour Himinbjorg ? Pour ton label ?

Comme vous avez pu le remarquer chers auditeurs (!), Himinbjorg a toujours eu une démarche spirituelle qui s'est progressivement ancré dans les problématiques sociétales actuelles. Ca n'a jamais été un groupe d'amuseurs de foire, ni de musique juste pour faire de la musique.
Himinbjorg va poursuivre avec moi un chemin qui s'éloigne de ce que l'on impose comme normal, donné , incontestable, officiel, admis…avec une force de liberté qui est exponentielle. Je vais continuer à produire ma musique avec des moyens artisanaux, et continuer à amener un point de vue authentique. Dans ma démarche je rencontre des gens formidables qui sont de vrais combattants, des gens inspirés et portés par les énergies ancestrales. C'est une grande aventure.


Metalship : Merci bien pour ces réponses. S’il y a un point particulier que tu souhaites aborder, le mot de la fin t’appartient !

Tu me sembles de tempérament naturel et fort sympathique, ces mots sont pour toi.

Merci,

Zahaah.



Signaler un article incomplet Signaler une erreur
ajouté par Pit, le 19 avril 2010 pour Metalship

(2)



Interview précédente

Tout

Interview suivante


Commentaires


J'y réagis tardivement, mais l'interview est vraiment bien ficelée et intéressante, et ce groupe vaut vraiment le coup musicalement. Le dernier album m'a l'air plutôt bon, de ce que j'ai pu ai écouter sur son site.
sam. 1 mai 10- 21:07  
Effectivement, valeur sûre de la scène Pagan en France. Le mec est intègre et intéressant. Et j'invite également tout le monde à poser une oreille sur ce dernier album qui est vraiment très bon et qui est passé bien trop inaperçu à mon goût.
sam. 1 mai 10- 23:10  


Himinbjørg

Himinbjørg
Himinbjørg
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Black Metal
Origine : France




Groupes en rapport


Belenos
Belenos
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Black Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de An Deiz Ruz
An Deiz Ruz
2005

Heol Telwen
Heol Telwen
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Black Metal
Origine : France


Blut Aus Nord
Blut Aus Nord
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Black Metal
Origine : France


Crystalium
Crystalium
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Black Metal
Origine : France


Albums chroniqués :
Chronique de Dictator - A Monument Of Glory
Dictator - A Monument Of Glory
2009

Ad Hominem
Ad Hominem
Voir la page du groupe
Création : 2000
Genre : Black Metal
Origine : France


Albums chroniqués :
Chronique de AEALO
AEALO
2010

Chronique de Sanctus Diavolos
Sanctus Diavolos
2004

Rotting Christ
Rotting Christ
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Black Metal
Origine : Grèce

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Umskiptar
Umskiptar
2012

Chronique de Fallen
Fallen
2011

Chronique de Fallen
Fallen
2011

Chronique de Belus
Belus
2010

Burzum
Burzum
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Black Metal
Origine : Norvège


Albums chroniqués :
Chronique de Mechanize
Mechanize
2010

Chronique de Transgression
Transgression
2005

Chronique de Archetype
Archetype
2004

Chronique de Digimortal
Digimortal
2001

Fear Factory
Fear Factory
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Indus
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Current 93
Current 93
Voir la page du groupe
Création : 1982
Genre : Autre
Origine : Royaume-Uni


In Slaughter Natives
In Slaughter Natives
Voir la page du groupe
Création : 1985
Genre : Ambiant/Atmo
Origine : Suède


Albums chroniqués :
Chronique de Gaia
Gaia
1994

Chronique de Wildhoney
Wildhoney
1994

Chronique de The Astral Sleep
The Astral Sleep
1991

Tiamat
Tiamat
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Ambiant/Atmo
Origine : Suède


Albums chroniqués :
Chronique de Lux Mundi
Lux Mundi
2011

Chronique de Exodus
Exodus
1998

Chronique de Passage
Passage
1996

Samael
Samael
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Black Metal
Origine : Suisse

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Dead Again
Dead Again
2007

Chronique de Life Is Killing Me
Life Is Killing Me
2003

Chronique de October Rust
October Rust
1996

Chronique de Bloody Kisses
Bloody Kisses
1993

Type O Negative
Type O Negative
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Gothique Metal
Origine : États-Unis