Retour à l'accueil
Dossiers :: Black Metal et Dark Ambient

Dossiers


Black Metal et Dark Ambient


Ce dossier est un parallèle entre deux styles musicaux cousins : le Black Metal et le Dark Ambient. J'essaie de démontrer les similarités entre ces deux genres et pourquoi le Dark Ambient peut présenter un intérêt pour un fan de Black Metal. Ce dossier a aussi pour but d'initier aux musiques Ambient. A voir également un zoom sur le genre Black Ambient.



La Genèse

C'est marrant, ces genres qui se croisent, qui se tournent autour et qui s'accouplent parfois... Même si ils n'ont pas grand chose en commun, en apparence. C'est le cas du Dark Ambient et du Black Metal.

    Les débuts du Dark Ambient

L'esprit Dark Ambient est très probablement né avec, entre autres, les BO des films d'horreur. Musique sombre et inquiétante qui suggère la peur et la nuit. Une musique (de Gyorgy Ligeti) du film 2001 : L'odyssée de l'espace (de Stanley Kubrick) illustre bien ce désir de faire peur et de mettre mal à l'aise : on peut noter un passage avec un plan complètement noir au beau milieu du film, rempli uniquement par la musique qui apporte un passage de pur stress et de tension. Le spectateur est mal à l'aise. L'esprit Dark Ambient est plus ou moins façonné. Il faudra attendre 1990 pour trouver un autre artiste qui -parmi d'autres mais celui ci en particulier est surement le pionnier principal- lancera les premières véritables oeuvres Dark Ambient... Il s'agit de Brian Williams de Lustmord, avec son album Heresy. S'en suivra divers essais dans le style, et on peut citer Lustmord, Raison d'Etre, Inade, In Slaughter Natives, Sophia, et, pour simplifier, les labels Cold Meat Industry et Cyclic Law en général dans les groupes à influence majeure. Bien d'autres méritent d'être cités, mais bon...

    Les débuts du Black Metal

Le Black Metal quant à lui débute dans les années -80 avec Bathory ou encore Celtic Frost. Mais il quitte véritablement ses racines Thrash et Death Metal avec notamment Darkthrone et son A Blaze In The Northern Sky. Les groupes de Black Metal les plus importants sont entre autres Bathory, Mayhem, Burzum, Darkthrone, Immortal, Emperor, Marduk, Enslaved et plusieurs autres... Un historique plus complet vous renseignera mieux ici : http://metalship.org/dossiers.php?ref=4-Le_Black_Metal


Quelques Passerelles

    Varg Vikernes partagé entre deux genres

Les premiers croisements entre Dark Ambient et Black Metal apparaissent très tôt. Une personnalité clé et pionnière de cette parenté est Varg Vikernes de Burzum. Très tôt, dés son premier album en 1992 en fait, Vikernes, Black Metalleux et amateur de sensations noires et criminelles (il incendiera des églises, assassinera un homme et serait fan de Snuff Movie), expérimente son talent dans des compositions de Dark Ambient. Channelling The Power Of Souls Into A New God ou encore l'intense Dungeons Of Darkness sont des compositions Dark Ambient qui, en particulier dans le second morceau, tendent à rendre l'auditeur mal à l'aise. Le second morceau est en fait vraisemblablement une prise de son sur un bruit de grillage agité par le vent. La tension monte crescendo jusqu'à atteindre un état qui vise l'insoutenable à la fin, sans que l'auditeur ait réellement compris pourquoi. Mais Vikernes ne s'arrêtera pas là car il inclura des morceaux Dark Ambient dans la plupart de ses albums, jusqu'à finalement s'y consacrer pour ses deux dernières œuvres (en partie parce qu'il n'avait pas le droit, en prison, d'utiliser autre chose qu'un synthé, il est vrai...). Ces albums sont loin d'avoir bouleversés la scène Dark Ambient mais ils constituent parfois (et seulement parfois car la plupart des auditeurs Black Metalleux considèrent les deux derniers Burzum comme long, lent et chiant) une passerelle des fans de Black Metal vers la musique Ambient. Il s'essaiera même au Black Ambient, dont nous parlerons plus bas, avec Decrepitude II, dans Filosofem. Ce partage entre Black Metal et Dark Ambient est possiblement le plus connu.


    D'autres Passerelles

Une autre parenté plutôt connue qui sert de passerelle (toujours à sens unique notons) est celle du projet de la femme de Fenriz et d'une de ses amies, Aghast. Ce projet n'a sorti qu'un seul album mais il est considéré comme très bon, et réellement flippant. De plus l'imaginaire de Aghast ne fait pas dans la nuance car les deux femmes du groupe s'affichent comme sorcières pratiquantes. Mais ce genre de parenté est fréquent, on pourrait également citer par exemple le Split entre New Risen Throne, une nouvelle référence, avec Cruel Harvest, le groupe Ambient du chef du label de Black Metal God Is Myth ou encore la présence de chroniques Dark Ambient sur des webzines Metal (Metalship depuis peu mais aussi Spirit Of Metal, Guts Of Darkness, Obskure...)

    Digérer la musique

Il est intéressant de noter qu'il existe peu de passerelles qui mènent du Dark Ambient vers le Black Metal. Les artistes de Dark Ambient (bien que parfois anciens Metalleux) ne se sentent pas forcément attirés par le Black Metal qui est une musique violente et rapide, ils ne cherchent pas (ou plus) la puissance dans la musique mais l'obscurité, alors qu'il n'est pas rare qu'un artiste/fan de Black Metal recherche des sonorités encore plus obscures. La plupart du temps, en ce qui concerne la recherche musicale, le fan type de Black Metal se tournera vers Xasthur, Silencer, ou des groupes de Black Metal dit "dépressif"... Mais parfois, il se tournera vers le Dark Ambient qui est une musique réellement susceptible d'être comprise par un Black Metalleux qui a pourtant l'oreille entrainée sur une musique plus violente.

Car il faut comprendre que le Black Metal est une musique qui formate l'oreille. Il faut s'habituer pour percevoir ce qui fait l'intérêt de cette musique, et c'est pour cela qu'un néophyte n'entendra probablement que du bruit. Et il en est de même pour les musiques Ambient, on peut n'y entendre au début qu'une musique longue, lente et excessivement répétitive mais lorsqu'on s'y habitue on perçoit toutes les nuances et les subtilités, les plus infimes changements d'atmosphères qui donnent l'intérêt du genre. Donc, de ce fait, je conseillerai aux Black Metalleux voulant s'initier au Dark Ambient de rechercher soit du Black Metal avec des morceaux Dark Ambient comme Burzum, Xasthur ou encore Vinterriket, soit donc des groupes de Dark Ambient qui se concentrent plus sur l'aspect glauque et flippant de la musique (Lustmord, Aghast, New Risen Throne, Atrium Carceri...)


Les Sensations Musicales

    Peur et Solitude

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, dans le Dark Ambient, la musique effrayante est plus accessible qu'une musique froide et épurée avec une note de piano toutes les 20 secondes (pour caricaturer), car lorsque quelque chose est flippant, il est flippant, point. La musique est généralement plus directe, et l'ambiance est posée. Au contraire, lorsque les sentiments que procurent le Dark Ambient sont plutôt la solitude ou l'immensité, le style sera beaucoup plus épuré, et donc un Black Metalleux, habitué à un déferlement de haine et de riff devant des Blast Beats jugera probablement la musique moins intéressante.





En réalité, les deux sentiments cités plus haut sont les deux principaux dans le Dark Ambient : Peur et Solitude. Lorsque la musique se concentre sur la peur, l'artiste utilisera des nappes agressives, des voix monstrueuses ou tirées d'on ne sait ou, des notes fantomatiques et même parfois des rituels. C'est glauque et brutal. Alors que quand la musique se concentre sur la solitude, l'artiste épure sa musique avec des nappes distantes qui s'étirent et jouera sur les ajouts, petit à petit. C'est plus mélancolique, plus apaisant.

    Sensations Positives? Négatives?

Le Black Metal, dans l'idée, c'est un peu la même chose. Il suffit de remplacer les rituels ou les voix par le chant Black Metal, les nappes par les blast beats, et les divers ajouts et éléments sont des riff que l'on répète en boucle, en y apportant quelques interludes parfois. Les deux musiques sont des musiques répétitives (ou minimaliste) qui tendent à créer des sensations à l'auditeur. On peut observer que dans les deux cas, il y a deux sortent de sensations fournies par les groupes : une sensation plutôt positive et une autre plutôt négative. Comprenez par là qu'une sensation négative est une sensation qu'on juge généralement désagréable (la peur par exemple). Le plaisir est donc un peu maso. Dans le Dark Ambient, la peur justement fait office de sentiment négatif, on cherche à se retrouver dans un univers qui n'est pas familier. La sensation positive serait plutôt la solitude car cela aère l'esprit. On se retrouve dans un univers immense, on est seul, et on peut faire le point avec soit même. Peut être d'une manière un peu mélancolique, peut être pas, en tout cas, l'esprit est aéré. Ces deux sensations se répartissent assez équitablement dans le Dark Ambient.

Dans le Black Metal, la dépression est le sentiment négatif, c'est du désespoir et de la torture à l'état pur. Toutefois, ce n'est pas la sensation dominante, contrairement au Dark Ambient plus équilibré. Les sentiments positifs sont plus dominants dans le Black, l'énergie et la puissance, qui se traduisent dans des Black Metal plutôt épiques ou symphoniques entre autres, procurent des sensations d'importance, d'authenticité, de fierté. Ou encore la haine transmise par le Black Metal True et Brutal est également plutôt positif car c'est de l'énergie et de la puissance. Pas uen puissance dominatrice, simplement un sentiment d'invincibilité. Toutefois, dans les deux styles, les sensations sont nombreuses. Ainsi on peut très bien vouloir planer avec du Space Ambient ou encore danser sur du Black Metal Folklorique.

Lorsque les sensations sont positives, l'auditeur regrette son album à la fin du CD, il planait totalement ou frissonnait par un sentiment de puissance, et la réalité est plus fade. A l'inverse, lorsque le sentiment est négatif, et que l'auditeur est plongé dans un univers inhumain et hostile, la réalité devient un peu virtuelle mais est finalement rassurante, on s'y confine avec délice.

Les approches sont diverses, et un sentiment positif pour les uns sera négatif pour les autres, mais au final, c'est la même recherche de nouvelles sonorités et d'expériences musicales puissantes.


L'importance de l'imaginaire.

De plus, on peut comparer les imaginaires des deux genres. Dans l'un comme dans l'autre, l'imaginaire est importante pour se représenter des lieux ou pour s'imaginer en pleine bataille épique. Cela renforce la musique, indéniablement. Le rôle de l'imaginaire est trop souvent sous estimé. Immortal et Bathory seraient-ils si épiques si ils parlaient d'amour, de paix, de faiblesse avec des pochettes rose bonbon? Lustmord et New Risen Throne seraient ils si terrifiants avec des pochettes héroïques et rassurantes, sans leurs images psychédéliques inventées on ne sait comment et sans leurs photos glauques de forêts/cimetierre? Certainement pas. Dans les deux cas, l'auditeur est influencé par l'imaginaire, même si il faut parfois tenter d'en faire abstraction lorsque celui ci est inintéressant. Mais c'est un désavantage, un moins qu'il est nécessaire de souligner.

Un groupe de Black Metal avec un énième imaginaire ultra sataniste ne fait qu'accumuler les clichés. Même si sa musique est bonne, il pourrait renforcer son pouvoir atmosphérique en faisant preuve d'originalité. Le Dark Ambient souffre moins de ce problème. Le Black Metal a les paroles pour soutenir son imaginaire, le Dark Ambient est bien souvent une musique exclusivement instrumentale. Il faut donc se rabattre sur des pochettes intéressantes et des packaging soignés (cf le travail fantastique du label Cyclic Law à ce sujet) pour transmettre l'imaginaire du groupe. De plus, le Dark Ambient est bien plus underground que le Black Metal, seul les plus forts survivent, la sélection naturelle fait son oeuvre, contrairement au mouvement Black Metal qui est pollué par de nombreux groupes inintéressants. (je ne cherche pas à démontrer que le Dark Ambient est style meilleur que le Black Metal, je ne serai pas sur ce webzine sinon). Bien sur, il ne faut pas croire que toutes les formations Dark Ambient sont bonnes, loin de la. C'est plus général que ça. Mais rien que les grands noms du genre sont difficiles à dénicher, alors les groupes de seconde zone se noient bien plus facilement que dans le Black Metal...


Le Black Ambient : la Fusion Parfaite?

    Définition du terme

Un autre style qui mérite de figurer ici est le Black Ambient. Cette musique la est peut être plus dure à qualifier, car le terme Black Ambient est souvent employé avec une idée bien personnelle de la chose... Dans mon cas, si on parle de Black Ambient, c'est soit du Black Metal particulièrement ambiancé, avec plusieurs sons psychédéliques et une dimension atmosphérique forte, soit de l'ambient avec des guitares électriques et quelques passages Black Metal plus rares (et oui, on trouve de tout dans la musique ! CF notre Sombres Présages national ou encore Blut Aus Nord, français lui aussi.). Ce style est dominé actuellement par, entre autres, deux groupes très underground sur lesquels nous allons nous pencher : Paysage d'Hiver et Darkspace. Ils sont soit complètement inconnu, soit adulés par la minorité qui connait. (Je cite en passant Vinterriket qui est également un grand nom du genre.)

    Quelques exemples

Oui je le clame, même si je dois m’en mordre les doigts plus tard, cette k7 (Paysage d'Hiver du groupe éponyme, NDR) est l’enregistrement le plus à même de transformer quelqu’un de "sain" en une sorte de schizophrène totalement déconnecté de la réalité, au moins pour quelques heures après la fin de la musique.


A propos de Paysage d'Hiver sur

http://www.spirit-of-metal.com/album-groupe-Paysage_d'Hiver-nom_album-Paysage_d'Hiver-l-fr.html

Ce disque, je l’adule, je le vénère. Enfin une galette qui se démarque des autres ! Mon album de l’année 2003 est là, en ce modeste CD de 76 minutes de boucherie intersidérale. Les suisses, j’en connais peu, mais là ça fait deux claques que je me prends venant de ce petit pays froid et montagneux… et au niveau des ambiances, ces deux là ont tout pulvérisé ce en quoi je croyais (Burzum, Xasthur, etc). C’est pas un 20/20 que mérite cet album, mais carrément 30 ! Jamais black n’a mêlé aussi bien folie et rigueur quasi scientifique… si le style peut s’apparenter à du black indus pour sa violence, la profondeur apportée par les claviers le place du côté du black ambiant, voire, un nouveau genre (ou très peu exploité) : le black psychédélique.
Pour tous les cinglés de la planète, ce disque est une révélation. A tester de toute urgence !


A propos de Darkspace sur

http://www.spirit-of-metal.com/album-groupe-Darkspace-nom_album-Dark_Space_I-l-fr.html

      Des Trésors Underground

Le chroniqueur est plutôt enthousiaste, c'est le moins que l'on puisse dire ! Mais essayons de le comprendre avant de lui jeter la pierre, car cet enthousiasme est justifié. La musique de ces deux groupes est en effet particulièrement intense, et c'est avec un plaisir presque spirituel qu'on aborde leurs albums. Ces groupes ne se partagent pas, c'est un trésor underground que l'on veut garder pour nous, une sorte de lieu de recueillement personnel ou on cherche à être transcendé, à se retrouver seul avec soit même. Car, et je suis totalement objectif, c'est bien de cela qu'il s'agit. De chercher à être transcendé. Le Black Metal violent de ces deux groupes n'ont pas l'air d'avoir quelque chose de particulier en apparence mais ils dégagent une telle noirceur, une telle maitrise dans leurs styles... qu'à chaque fois qu'on tente de faire une chronique -ou un dossier- on tombe dans l'inexplicable et on arrive pas à prouver qu'un tel engouement est mérité. (mais bon, je vais essayer...)

    Paysage d'Hiver et Darkspace : les archétypes du Black Ambient

      Paysage d'Hiver

Paysage d'Hiver est un Black Metal habité, le chanteur ne gueule pas pour faire semblant, il hurle au désespoir. Il ne donne pas l'impression de rechercher le riff ultime à travers ses compos, il se contente de chercher une alchimie entre la guitare électrique très violente et des nappes glaciales afin de reproduire une atmosphère de banquise, souvent réussie. Mais ce ne sont que des mots que j'utilise, la musique du groupe est bien plus forte et elle confie à l'auditeur une promenade ultra-solitaire sur la banquise, doublée d'un désespoir assez profond rendu par le son très cru. Ce son y est peut être pour quelque chose, car on ne cherche pas spécialement à entendre les notes des riff crades, on se laisse plutôt tenter par ce qui se dégage de la musique.

      Darkspace

Darkspace, quant à lui, tend à amener son auditeur dans les coins les plus reculés de l'espace. Les structures sont hyper complexes et presque mathématiques, les sons employés sont psychédéliques et le Black Metal est très violent. Encore une fois, ce n'est pas la course au meilleur riff ou au plus de subtilités dans les nappes mais à la meilleur alchimie, trouver quel élément va avec quel élément pour donner une ambiance précise, et puissante.

    Black Ambient : un sommet d'intensité musicale?

Le Black Ambient est une fusion parfaite de deux genres musicaux, similaires dans l'esprit et différents dans la forme (quoique pas tant que ça, on l'a vu, les structures minimalistes/répétitives sont employés dans les deux cas). Le Black Ambient, si l'on est d'accord sur ma définition du style, propose une musique plus puissante que du Black Metal "classique" car elle est plus puissante et plus habitée, elle a conservé l'esprit underground Black Metal d'antan (même si Darkspace a récemment accepté une interview pour Metallian (exceptionnel)), et elle propose une ambiance encore plus forte quand dans le Dark Ambient "classique" car intensifiée par la présence de la guitare électrique. Bien sur, il ne faut pas mettre tous les groupes de Black Ambient à ce niveau, mais il faut s'occuper des groupes leader, et Paysage d'Hiver et Darkspace sont des groupes leader. Peut être est-ce une passerelle qui attirera les fans de Dark Ambient vers la puissance du Black Metal?

En tout cas la fusion de deux styles musicaux déjà hors du commun propose un plaisir qu'on ne peut presque plus attribuer au musical, on entre presque dans le domaine du spirituel. On effleure cet état, et en attendant, on se laisse emporter près des lointaines banquises glaciales et désespérées ou près des trous noirs les plus reculés de l'univers.



Signaler une erreur Signaler un article incomplet Modifier l'article
par Int, le 22 août 2008
(0)



Dossier précédent

Tout

Dossier suivant


Commentaires


Voir les 3 commentaires précédents
J'écoute beaucoup de Black Metal qui propose des ambiances (froides, sombres, mélodiques ou épiques) ,,I Shalt Become, Krohm, Elffor, Xasthur, Funeral Mourning ou encore Animus Mortis. J'apprécis également certaines formations qui allient tres bien le folk au BlackMetal comme Opera IX, Bornholm , Slechtvalk ou le planant Enslaved, Negura Bunget dans un autres style. Pour les groupes français, Belenos, Love Lies Bleeding ou encore Glorior Belli figure parmis mes favoris.
Pour ce qui est de l'Ambient, Profanum, In Slaughter Natives, Puissance, Nortt, Aghast.
Le dernier album de Darkspace est très bon aussi, enfin plus classiques néanmoins excellents Immortal ,Rotting Christ excepté le dernier album, Emperor et bien d'autres...
Je suis d'accord avec ta définition du Black Ambient .
A bientôt.
E./

lun. 8 sept. 08- 20:29  
Waaouh, Bravo Int!! Chapeau bas et bieres bien hautes! Je n'avais jamais lus un dossier si complet et si "intense".

Je pense juste que les sensations ressenties a travers le Dark Ambient ou le Black et meme le Black ambient ne peux pas etre si catégorisés (meme si j'approuve une bonne partie de ce que tu dis). Pour moi ( je me trompe peut etre) ces sentiments sont propres a la personne: son caractère, son humeur du jour, son expérience personnelle...
Un morceau peut etre ressenti de différentes façons par la meme personne. Je me prends comme exemple: sur un morceau de Totalselhatred je peux ressentir une haine profonde ( pas terrible comme exemple j'en ressent trés souvent) comme un profond desespoir! Aprés me citer en exemple n'est peut etre pas trés judicieux !
Enfin bref BRAVO Int! je dirais meme Hail Int !^^

ven. 29 mai 09- 23:16  
Merci beaucoup ! C'est cool de lire ça, c'est pas toujours évident de savoir si ce qu'on fait est chouette ou pas.

Après pour les sensations, voila, comme je le disais, les approches sont différentes, et j'ai fais que proposer mon interprétation des choses. Je connais pas le groupe que tu cites, mais c'est sur que tu peux y voir différent truc selon l'humeur. Mais bon, je retrouve toujours cette espèce de partage entre sensation "positive" et sensation plus "maso". ;D

La mélancolie c'est un peu la fusion des deux, puisque c'est le bonheur d'être triste. Mais c'est plutôt positif finalement...

'fin bref, on est des grands malades.

mer. 24 juin 09- 23:24  


Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Les Plus Grands Moments Hard Rock
Les Plus Grands Moments Hard Rock
1991

Divers
Divers
Voir la page du groupe
Création : 2008
Genre : Metal
Origine : États-Unis


Albums chroniqués :
Chronique de Umskiptar
Umskiptar
2012

Chronique de Fallen
Fallen
2011

Chronique de Fallen
Fallen
2011

Chronique de Belus
Belus
2010

Burzum
Burzum
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Black Metal
Origine : Norvège


Accept
Accept
Voir la page du groupe
Création : 1968
Genre : Heavy Metal
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de VII: Sturm und Drang
VII: Sturm und Drang
2015

Chronique de Wrath
Wrath
2009

Chronique de Sacrament
Sacrament
2006

Chronique de Sacrament
Sacrament
2006

Lamb Of God
Lamb Of God
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Dagoba
Dagoba
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de 10 000 Days
10 000 Days
2006

Chronique de Lateralus
Lateralus
2001

Chronique de Aenima
Aenima
1996

Chronique de Undertow
Undertow
1993

Tool
Tool
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Metal
Origine : États-Unis


Albums chroniqués :
Chronique de Reminiscence
Reminiscence
2009

Violence From Within
Violence From Within
Voir la page du groupe
Création : 2007
Genre : Metal
Origine : France


Albums chroniqués :
Chronique de Trust no one
Trust no one
2016

Chronique de The Last Kind Words
The Last Kind Words
2007

Chronique de DevilDriver
DevilDriver
2003

DevilDriver
DevilDriver
Voir la page du groupe
Création : 2003
Genre : Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Circle
Circle
2013

Chronique de The Beginning of Times
The Beginning of Times
2011

Chronique de Skyforger
Skyforger
2009

Chronique de Chapters
Chapters
2003

Amorphis
Amorphis
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Metal
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Crucified Barbara
Crucified Barbara
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Androids B
Androids B
Voir la page du groupe
Création : 2007
Genre : Metal
Origine : France


Albums chroniqués :
Chronique de A Cosmic Chapter with Gaia
A Cosmic Chapter with Gaia
2010

What Mad Universe
What Mad Universe
Voir la page du groupe
Création : 2008
Genre : Metal
Origine : France