Retour à l'accueil
Dossiers :: Lòdz en studio, Part III: le mot de l'ingé-son!

Dossiers


Lòdz en studio, Part III: le mot de l'ingé-son!


Nous retrouvons les Lòdz dans leur passage en studio. Après les préparatifs et les enregistrements de la basse et de la batterie contés par Eric (chant, guitare), c'est au tour de Fabrice Boy (ingénieur du son) de prendre la parole et nous faire partager ses méthodes de travail sur le premier album des lyonnais.

Attention, c'est technique!





Chaque disque, chaque album, raconte une histoire. Développe un univers.
En premier lieu, le groupe crée puis évolue dans cet univers. Comme un système dont il serait l'étoile. Les morceaux sont les planètes de ce système. Elles tournent autour du groupe et leurs révolutions les font se modeler à l'image de l'étoile. Cette évolution pourrait ne jamais avoir de fin.


Puis vient le moment où le groupe a suffisamment poli ses morceaux. Il est temps de les figer. De les abandonner. De les laisser vivre.
C'est là que j'interviens.


Lorsque Lòdz m'a contacté pour cet album, que l'on a commencé à en parler, leur univers que je connaissais déjà en partie pour avoir travaillé sur leur premier EP m'est apparu très clairement. Il en est sorti une rupture très claire avec ce disque en terme de production. Ce qui m'allait très bien. Nous allions pouvoir réellement pousser les morceaux dans leurs retranchements!


La partie la plus complexe de mon travail consiste à trouver le juste rapport entre les envies du groupe (ses attentes en terme de son, de production) et ce que les morceaux expriment d'eux-mêmes.
Puis de retranscrire cela en terme de technique. Sur des choix de pièces, de micros, de consoles, de périphériques…


Notre volonté commune avec Lòdz est de faire un disque "organique". Qui sente le sang et la sueur. Qui tranche avec des productions trop léchées, trop lissées. Il en a découlé le choix du studio de prises basses et batteries que nous voyons aujourd'hui.
Les studios de l'Hacienda.
Pour deux raisons. D'abord pour la cabine de prises, faite de pierres et de bois, très dynamique, haute de plafond et de taille très respectable (72m2). Beaucoup de chaleur se dégage de cette pièce.
Puis le choix de micros (un élément essentiel malheureusement trop souvent négligé).
Pour la batterie, j'ai choisi un couple PZM et Neumann U47 pour la gros caisse, SM57 et U87 pour le haut de caisse claire avec un béta57 pour le timbre. Des Shure béta98 pour les toms, qui sont à mon idée l'alliance parfaite du statique et du dynamique (même s'ils ne sont que statiques) dans leurs rendu.
Pour les OH, j'ai fait le choix du ruban. Une paire de Coles 4038. Pour leur incroyable plage de dynamique et leur exceptionnelle capacité à ne jamais être agressifs. Ce qui est un point essentiel lorsque le batteur tape comme si sa vie en dépendait!


En micro d'ambiance, pour récupérer un son global de batterie ainsi que celui de la pièce, je voulais une paire de micros plus "rentre-dedans", avec une couleur assez affirmée. Mon choix s'est porté sur deux U87 dans un simple couple AB placés à moins d'un mètre de la batterie avec la caisse claire pour centre.
Il me fallait également un micro qui me donne un point central, du point de vue du batteur. J'ai donc placé un troisième U87 derrière Vincent. A deux mètres de hauteur.

L'ensemble nous donne une batterie large, dynamique et puissante.


Pour la basse, j'ai utilisé un couple de micro sur le cabinet 8x10 Ampeg. Un bon compromis de médium précis et de grave lourd. Un Shure SM7 et un AKG D12 d'origine ont excellemment fait leur travail. Surtout lorsque nous avons doublés les basses en distos...
Pour la DI, j'ai utilisé un 737SP Avalon.


Le deuxième point pour le choix de ce studio est le nombre et la qualité des préamplis et des périphériques disponible. Les studios de l'Hacienda ont une réelle volonté d'alliance entre le vintage très haute qualité et les dernières technologies. J'ai pu faire mes prises sur un Protools HD3 V.10 avec des convertisseurs Metric Halo en sortie.
Pour les préamplis, j'ai utilisé de vieux Studers, une Neve5442 ainsi que les préamplis de leur Laffont maison.
Je n'aime pas beaucoup compresser à la prise (encore ce souci de dynamique) mais je ne pouvais ne pas passer les OH dans leur Urei 1178. C'aurait été péché!


Voilà pour les prises de la section rythmique. Nous attaquerons bientôt les parties guitares et chant.
L'univers de cet album promet d'être riche.

Affaire à suivre...



Signaler une erreur Signaler un article incomplet Modifier l'article
par kumelia, le 6 juillet 2013
(0)



Dossier précédent

Tout

Dossier suivant


Commentaires




Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Something in us Died
Something in us Died
2013

Chronique de And then Emptiness
And then Emptiness
2011

Lodz
Lodz
Voir la page du groupe
Création : 2010
Genre : Rock Metal
Origine : France


Albums chroniqués :
Chronique de Yoshū Fukushū
Yoshū Fukushū
2013

Chronique de Tsume Tsume Tsume
Tsume Tsume Tsume
2008

Chronique de Buikikaesu
Buikikaesu
2007

Maximum The Hormone
Maximum The Hormone
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Rock Metal
Origine : Japon

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Delirium
Delirium
2016

Chronique de Broken Crown Halo
Broken Crown Halo
2014

Chronique de Dark Adrenaline
Dark Adrenaline
2012

Chronique de Shallow Life
Shallow Life
2009

Lacuna Coil
Lacuna Coil
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Rock Metal
Origine : Italie

Rapports de concerts:

Stone Sour
Stone Sour
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Rock Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Katatonia
Katatonia
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Rock Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Anathema
Anathema
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Rock Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de This Is War
This Is War
2009

Chronique de A Beautiful Lie
A Beautiful Lie
2007

Chronique de 30 Seconds To Mars
30 Seconds To Mars
2002

30 Seconds To Mars
30 Seconds To Mars
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Rock Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Alternine
Alternine
2008

Alternine
Alternine
Voir la page du groupe
Création : 2005
Genre : Rock Metal
Origine : France


Foo Fighters
Foo Fighters
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Rock Metal
Origine : États-Unis


Albums chroniqués :
Chronique de Under
Under
2008

Under
Under
Voir la page du groupe
Création : 2003
Genre : Rock Metal
Origine : France


Albums chroniqués :
Chronique de Matière Noire
Matière Noire
2015

Chronique de Failles
Failles
2009

Chronique de De Cercle En Cercle
De Cercle En Cercle
2001

Mass Hysteria
Mass Hysteria
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Rock Metal
Origine : France

Rapports de concerts: