Retour à l'accueil
Dossiers :: Bilan 2008

Dossiers


Bilan 2008


2008 est une année intéressante en de nombreux points. Come back, hype, déceptions, confirmations, controverses... Nous avons choisi de zoomer certains points des phénomènes d'actualité de l'année, et de récapituler les grandes lignes.



Dernières Sorties, Come Back et Reformations

  Le Retour des Titans

    Metallica : Death, or Magnetic?

2008 a été une année chargée en come back et en surprise, bonne ou mauvaise. Commençons par le plus marquant, un come back très attendu qui a occasionné l'un des plus gros hype de l'année : le phénomène Death Magnetic de Metallica. Après un St Anger extrêmement mal-aimé par beaucoup (que les fans Hardcore du groupe ont pourtant su défendre avec vigueur), aux accents Néo Metal, Metallica dépoussière son ancien logo, son ancien Thrash, et nous balance donc ce Death Magnetic. (Anecdote : Gibert Joseph, un magasin de disque parisien, a mis en vente prématurément ses exemplaires de Death Magnetic. Résultat inévitable : la totalité de l'album était disponible sur le net avant la sortie de l'album... Encore un coup pour la réputation de la France dans le Metal.) Un Death Magnetic qui ira toucher la quasi-totalité des Metalleux de la planète. Le plus sombre amateur d'undeground planqué dans sa cave en s'écoutant des vieux skeuds à la mauvaise production en aura entendu un morceau ou deux. Globalement, le public apprécia grandement ce nouvel album. La plupart des mauvaises langues qui clamaient la mort de Metallica s'excusèrent et hurlèrent leur admiration envers "ce putain de disque". Les chroniques favorables à l'album sortirent par paquet de dix, et un jeu "inter-webzine" a même tourné sur internet : plusieurs chroniques de Death Magnetic proposées s'affrontent, la gagnante étant celle qui obtient le plus grand nombre de votes.

Pour simplifier, les 4 Horsemen, malgré un passage à Arras très critiqué (le prix du billet, la faiblesse de l'affiche), triomphent en France. Bien sur, une poignée de détracteur subsiste et continue de prêcher la mort de Metallica. Mais le fait est qu'après un St Anger qui était, quoi qu'on en dise, très médiocre, Metallica nous revient en grande forme avec du son beaucoup plus agréable à l'oreille et des compositions plus authentiques et fidèles à l'esprit Old School du groupe, même si le fait de placer Death Magnetic dans la continuité directe de ...And Justice For All est quand même très discutable.

    Guns N' Roses : Hard Rock Democracy

Autre chose. Dans le genre "album attendu au tournant", Guns N' Roses joue quand même très très fort. Chinese Democracy, qui devait sortir depuis 15 ans, est enfin sorti ! ça y est, ce n'est pas un fake, c'est absolument véridique, l'album est sorti, et quelques personnes l'ont même acheté parait-il. Oui parce que la majeure partie des Metalleux n'attendent plus rien de Guns N' Roses, il faut le dire. Pourtant, l'album se révèle être bon. Ce gros hardos de Elric Des Dragons, quand il ne s'écoute pas des fossiles musicaux de Hard Rock, s'est prit un moment pour écouter la bête et vous en parlera plus longuement que moi ici. Sans doute un pétard mouillé commercial donc -en tout cas je serai curieux d'avoir les chiffres- mais une bonne surprise artistique.

    Judas Priest, La Controverse

Judas Priest est également un cas qui fait parler de lui, après le retour de Rob Halford en 2003, et leur come back controversé Angel Of Retribution, le groupe remet le couvert avec leur premier album concept : un album sur la vie de Nostradamus (l'album portera le même nom). De nouveau, l'album fut très controversé : 90 minutes de musique, double album, changement de style d'un Metal plutôt direct vers un Metal plus atmosphérique. Peu de Metalleux attendaient ce changement de style de la part groupe qui a sorti la bombe Painkiller. L'encre coule, l'album se prendra même un 0/10 par le magasine Noise, mais les fans du groupes suivirent plus ou moins globalement le groupe.
Les concerts du groupe sont également controversés (décidément !), les débats entre les pro-Halford (qui mettent l'accent sur son timbre unique) et ceux qui préfèreraient un retour de Owens (qui prennent appui sur le manque d'énergie du frontman sur scène) font rage. Bombe intelligente de Metal mature et novateur? Heavy réchauffé, mou, long et chiant? Vous êtes seul juge.

    Des Reliques Anciennes

Notons également AC/DC qui semble sortir de son cocon pour nous faire un petit coucou avec son Black Ice, qui reçoit un accueil très mitigé. Apprécié par des irréductibles, descendus par les habituelles arguments " AC/DC, des dieux, mais des dieux qui pondent le même album depuis plus de 25 ans", etc... Cette relique sacrée du passé semble prise au piège dans le combo "pas mauvais mais pas bon non plus". Dommage...

Cynic, groupe culte de Death Metal dit "technique" revient avec son deuxième album, Traced In Air, après un split qui a duré de fin 1994 jusqu'à 2007. L'album est une claque qui révolutionnera sans doute le Metal Progressif autant que Focus l'a fait en son temps.

Quant à Cavalera Conspiracy, et bien le projet est très critiqué. Surmédiatisé, mais très critiqué beaucoup de fans. Le groupe n'a d'intérêt que pour le coté "culte" aujourd'hui, rien d'autre...

  Les Grosses Sorties

Citons en vrac le Motorizer de Motorhead qui reçoit un très bon accueil, Slipknot qui continue son bout de chemin avec All Hope Is Gone, Opeth et son Watershed qui reste dans la continuité des précédents (avec peut être un virage un peu plus prog inspiré par les seventies), Ihsahn qui continue de se faire aduler avec un angL aussi immense que l'était The Adversary, ou ejcore l'évolution logique de Enslaved et son Vertebrae, de plus en plus prog et atmosphérique (certains fans font la gueule). Mais il y en a tant d'autres qui mériteraient d'être cités...

...

... Comme par exemple le Twilight Of The Thunder God de Amon Amarth qui ne révolutionne rien mais reste plaisant et agréable, Obzen de Meshuggah qui reçoit un excellent accueil, le retour aux sources Godspeed on the Devil's Thunder de Cradle Of Filth , le dernier Moonspell, Night Eternal, qui montre un groupe en grande forme malgré des avis partagés, The Age Of Nero de Satyricon toujours critiqué par les fans de la première heure, Eternal Kingdom de Cult Of Luna qui confirme son statut de groupe culte du Sludge (ou de "Post Core" comme insisterait notre Prométhée national, fan du genre jusqu'à la moelle), la déception Cavalera Conspiracy, Septic Flesh et son Communion, chef d'oeuvre pour les uns, juste très bon pour les autres... bref... Une année forte en émotion, et une période très intéressante du Metal.


Actualité : Controverses, Changements de Line Up, Décès...

    Les Clichés du Metal

Quant au grand publique, l'image qu'il a du Metal n'évolue pas d'un millimètre : Lemmy de Motorhead se fait inculper pour une prétendue propagande nazie pour avoir porté une casquette nazie. Provocation gratuite de notre Pionnier-Thrasheur favoris? Passion pour la seconde guerre mondiale? Simple admiration de l'esthétique nazie? Le débat est ouvert, mais le Metal peine à se débarrasser de ses clichés Metal=Facho.

Le cliché du Metalleux sataniste pilleur de tombe n'avance pas non plus, avec le traditionnel blog anti-Hellfest (Clisson Sans Hellfest), mené par une poignée de chrétiens un chouïa extrémistes sur les bords.

    Changements de Line Up et derniers hommages...

Quelques changements de line up sont notables également : le départ du guitariste Blasphemer de Mayhem, l'ex cerveau du groupe, le remplacement de Timo Tolkki par Matias Kupiainen...

Puis la grande Faucheuse a une fois de plus réclamé son dût. Michael Lee (batteur pour Page et Plant), Mitch Mitchell (batteur légendaire de Jimi Hendrix), Mike Baker (chanteur de Shadow Gallery), Michelle Meldrun ( Phantom Blue), le suicide de Gus Chambers ... RIP à eux. Entre parenthèse, le chanteur de Decapitated, Covan, est sorti du coma et est actuellement en rééducation intensive. Bonne nouvelle, même si il ne risque pas de remonter sur scène avant... longtemps.


La Scène Française

    Les Grands Succès

Quant à notre scène française, elle se porte de mieux en mieux. Gojira confirme sa suprématie avec un excellent The Way Of All Flesh acclamé de partout. C'est la confirmation que tout le monde attendait après un fantastique From Mars To Sirius. Le groupe triomphe également en live, c'est que du bonheur, et ce groupe montre au monde que la France en a dans le bide en matière de Metal. Il montre également au Death Metal que c'est possible de jouer son propre style et d'apporter un grand coup de frais à un sous genre qui en avait bien besoin.

Dagoba talonne Gojira avec son Face The Colossus, présenté comme étant du "Metal Moderne" (étiquette qui équivaut en fait à une hybridation de Power Metal et de Death Metal avec un coté indus). L'album fait parler de lui et, malgré une certaine controverse, reçoit un très bon accueil.

Citons aussi la révélation Ultra Vomit et le formidable hype qui a eu lieu après la sortie de leur hilarant Objectif : Thunes. Des interviews par paquet de 10, des chroniques favorables partout... Un groupe qui n'a d'intérêt que pour les francophones, mais qui a su séduire avec son Metal Parodique. Musicalement ça vaut ce que ça vaut, mais ça en a fait rire plus d'un, et la technique des zicos est indéniable.

Dyslesia sort la tête de l'eau et dans l'ombre, de nombreux groupes font bouger les choses (HerrSchaft, Elektronik Sciety, Myhybris, Minushuman pour ne citer qu'eux).

    Le Hellfest

De plus, l'édition du Hellfest 2008 présente une organisation bien plus soignée, même si certains critiquent la perte de l'ambiance furieuse des éditions précédentes, ainsi qu'une affiche qui fait moins l'unanimité que celle de 2007 par exemple. Le festival s'impose toutefois comme un évènement Metal très respectable, qui n'a plus grand chose à envier au Wacken (à part les moyens de se payer des têtes d'affiches genre Iron Maiden ).


Merci à : Elric Des Dragons, NanoRoux, Alysta, Prométhée, Ouraz, et Sheol, dont l'excellent blog est disponible ici .



Signaler une erreur Signaler un article incomplet Modifier l'article
par Int, le 4 mars 2009
(0)



Dossier précédent

Tout

Dossier suivant


Commentaires


Voir les 5 commentaires précédents
Oky merci Int
Ah pis oui, ça serait possible que tu rajoute après "Slipknot qui continue son bout de chemin" avec All Hope Is Gone. Car on ces pas forcément de quel album il s'agit.

Sinon c'est un super Bilan, j'aime bien le passage sur Gojira =)

sam. 7 mars 09- 00:06  
ça marche.
sam. 7 mars 09- 14:08  
Merci c'est super =)
sam. 7 mars 09- 16:41  


Groupes en rapport


Metallica
Metallica
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Vol. 3: (The Subliminal Verses)
Vol. 3: (The Subliminal Verses)
2004

Chronique de Iowa
Iowa
2001

Chronique de Slipknot
Slipknot
1999

Slipknot
Slipknot
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Neo Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Iron Maiden
Iron Maiden
Voir la page du groupe
Création : 1975
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Imaginaerum
Imaginaerum
2011

Chronique de Dark Passion Play
Dark Passion Play
2007

Chronique de Dark Passion Play
Dark Passion Play
2007

Chronique de Once
Once
2004

Nightwish
Nightwish
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Metal symphonique
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Gojira
Gojira
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Sonic Syndicate
Sonic Syndicate
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Slayer
Slayer
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Children of Bodom
Children of Bodom
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Finlande

Concerts:
Rapports de concerts:

Megadeth
Megadeth
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Liebe Ist Für Alle Da
Liebe Ist Für Alle Da
2009

Chronique de Rosenrot
Rosenrot
2005

Chronique de Rosenrot
Rosenrot
2005

Chronique de Reise, Reise
Reise, Reise
2004

Rammstein
Rammstein
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Indus
Origine : Allemagne

Rapports de concerts: