Retour à l'accueil
Groupes :: Siouxsie And The Banshees

Siouxsie And The Banshees


Années actives : 1976 - 1995
Genre : Rock gothique, post-punk, dark pop
Groupes proches : Bauhaus, Sisters Of Mercy, Christian death
Origine : Royaume-Uni, Londres
Site officiel : siouxsieandthebanshees.co.uk
Myspace : myspace.com/siouxsieandthebans...


Labels
Geffen Records
Polydor

Membres actuels :
Steven SeverinGuitare
BudgieBatterie
Siouxsie SiouxChant

Anciens membres :
Sid ViciousBatterieancien membre -
Marco PirroniGuitareancien membre -
Kenny MorrisBatterieancien membre -
John McKayGuitareancien membre -
John McGeochGuitareancien membre -
Robert SmithGuitare, Claviersancien membre -
John Valentine CarruthersGuitareancien membre -
Ajouter / Modifier

Popularité : 107 (n°178)
Note des internautes : 9.5 / 10  [1 votes]
 
5 / 10

Siouxsie And The Banshees a 9 fans
L'ajouter dans vos favoris


Biographie :


A l'origine, Siouxsie And The Banshees repose sur l'association de la chanteuse Siouxsie Sioux et du bassiste Steven Severin, tous deux transfuges du Bromley Contingent, cette cour des miracles mobile qui suivait les Sex Pistols dans tous leurs déplacements (et surtout dans tous leurs débordements).
Indissociable à ses débuts de la scène punk anglaise, le groupe évolue rapidement sur le fond et la forme pour devenir l'un des fers de lance de ce qu'on va bientôt nommer post-punk, alliance de radicalité et d'expérimentalisme.
Siouxsie And The Banshees a eu également un rôle majeur en termes d'image et de son dans la naissance et le développement de la scène gothique, même s'il a toujours refusé d'y être associé.
On peut également, de manière plus diffuse, trouver dans la musique du groupe des éléments pop, krautrock et avant-gardistes.

Siouxsie Sioux et Steven Severin, désœuvrés notoires, sont tombés l'un sur l'autre à un concert des dandies pailletés de Roxy Music en septembre 1975, c'est-à-dire en plein creux de la vague glam. Déplorant tous les deux le caractère flasque du rock de leur époque et cherchant du nouveau et de l'enthousiasmant à tout prix, ils se mettent bientôt à suivre les Sex Pistols, un groupe non-signé dans tous ses déplacements.
A force de regarder le groupe de John Lydon balancer son incompétence musicale à la face d'un monde ébahi, ils finissent par se dire qu'ils pourraient eux aussi concrétiser leurs idées musicale, puisque "anyone could do it".
L'occasion de passer de la théorie à la pratique arrive très vite: Profitant du désistement de dernière minute d'un groupe programmé au 100 Club Punk Festival, festival organisé par le manager-Machiavel des Sex-Pistols, Malcolm McLaren, Sioux et Severin proposent à ce dernier de les faire jouer, et ce, même s'ils n'ont pas trouvé de nom et que leur line-up et incomplet. Deux jours plus tard, le duo se produit sur scène, épaulé par Marco Pirroni à la six-cordes et par un chaotique John Simon Ritchie à la batterie (qui sera bientôt connu sous le sobriquet de "Sid Vicious"). Le concert, d'une durée approximative de 20 minutes, se voulait une improvisation bruitiste à partir des textes de "The Lord's Prayer" (le Notre-Père). Destiné à ne pas durer plus longtemps que ce concert, le groupe de Sioux et de Severin se voit demandé de rejouer.

Deux mois plus tard, le line-up des deux oiseaux de nuit est stabilisé avec l'arrivé du batteur Kenny Morris et du guitariste Pete Fenton qui se verra très vite par un John Mckay moins classiquement "rock".
Même si Siouxsie And The Banshees enchaîne les concerts sold-out, il peine à décrocher le contrat discographique qui lui permettra d'avoir un contrôle artistique complet sur ce qu'il produit.
Polydor finit par offrir aux musiciens ce qu'il recherchent et ils signent avec le label en juin 1978
Leur premier simple, le minimaliste et abrasif "Hong Kong Garden", atteint très le Top Ten.
The Scream, leur premier album, sort en novembre 1978 et étonne la critique avec son mélange de Velvet Underground au bord de la crise de nerfs et de krautrock minimaliste façon Neu!/Can.
En 1979 sort Join Hands, le deuxième album des Banshees (où figure "The Lord's Prayer"), qui accentue encore les dissonances et les rythmiques anguleuses.
Au cours de la tournée censée promouvoir le disque, Morris et McKay désertent le navire suite à une dispute dont les motifs restent obscurs. Pressés par les circonstances, Sioux et Severin recrutent Budgie, ancien batteur des Slits. Il fait très vite l'affaire. Pour ce qui est du poste de guitariste laissé vacant, les choses sont plus compliquées. Heureusement, Robert Smith, le guitariste/chanteur de The Cure, leur groupe de première partie, offre ses services le temps de la tournée.

Budgie devient très rapidement une force créatrice au sein d'un groupe qui entre avec enthousiasme en studio pour enregistrer Kaleidoscope qui sort en 1980. C'est un album expérimental qui voit les musiciens défricher de nouveaux territoires sonores avec beaucoup de brio. On y trouve des synthétiseurs, un sitar et une boîte à rythmes, par exemple. Kaleidoscope est un véritable succès est atteint bien vite la cinquième place des charts au Royaume-Uni. C'est aussi le premier disque où officie le surdoué guitariste John McGeoch, le Jimmy Page de la new-wave.
Siouxsie And The Banshees se fend même de quelques dates aux USA.

Pour Juju (1981), le groupe adopte une approche plus crue, plus spontanée en jouant les morceaux en concert avant de les enregistrer. Il en résultera un album plus sombre, plus électrique, plus atmosphérique que les précédents. Ce disque est souvent vu comme le classique du groupe en raisons des perles sombres qui le parsèment ("Spellbound", "Arabien Knights") et du jeu aussi inspiré qu'expérimental de McGeoch.
Durant la tournée, Budgie et Siouxsie entame secrètement une liaison amoureuse qui débouchera musicalement sur la création du side-project The Creatures.

A Kiss In The Dreamhouse, paru en 1982, prend le contrepied de Juju avec sa musique décrite comme "sexy" par le groupe. Siouxsie And The Banshees n'hésite plus à mêler des éléments psychédéliques à son post-punk. A Kiss In The Dreamhouse est le dernier album où John McGeoch laisse résonner sa guitare magique: rattrapé par ses problèmes d'alcool, il doit quitter le groupe.
Robert Smith est à nouveau appelé à la rescousse en novembre 1982.

Durant l'année 1983, Les membres de Siouxsie And The Banshees travaillent sur différent projets annexe. Budgie et Sioux sortent Feast, le premier album de The Creatures, pendant que Severin et Smith enregistrent ensemble Blue Sunshine sous le nom de The Glove.
Le groupe trouve tout de même le temps de sortir "Dear Prudence", une reprise des Beatles qui ira directement s'installer à la troisième place des charts anglais, devenant son plus gros succès à ce jour (ce qui ne manquera pas de provoquer les sarcasmes ou la jalousie -c'est selon- de John Lydon). Il en profite également pour enregistrer un live nommé Nocturne et pour parfaire l'enregistrement de Hyaena, leur sixième album studio qui sortira en mai 1984.
Peu après la sortie de ce dernier, Robert Smith, proche du burn-out pour avoir voulu mener deux projets de front, quitte, contraint et forcé, les Banshees.

Siouxsie, Severin et Budgie réussissent tout de même à lui trouver un remplaçant de qualité en la personne de John Valentine Carruthers, un ex-Clock DVA qui va tout de suite être mis à contribution pour l'enregistrement du EP The Thorn, où quatre morceau du répertoire des Banshees se voient retravaillés à grands coup de sections de cordes.
Une grande partie de l'année 1985 sera dévolue à l'enregistrement de Tinderbox.
L'album, qui finit par sortir en avril 1986, voit le groupe évoluer vers une pop sombre et majestueuse.
Fatigués par la longueur de l'enregistrement de Tinderbox, Siouxsie et ses sbires décident de sortir de façon tout à fait spontanée un album de reprises: Through The Looking Glass sort donc en 1987.
Ils décident aussi de se séparer de Carruthers qui, selon eux, n'a plus sa place au sein du groupe.

S'ensuit un long break qui permettra au trio de recruter le claviériste Martin McCarrick et le guitariste Jon Klein (ex-Specimen).
Ce nouveau line-up enregistre Peepshow en 1988, un manifeste de pop burtonienne iconoclaste où on peut entendre un violoncelle et même un accordéon.
Le simple "Peek-A-Boo" et même leur premier véritable succès aux USA.
Après la tournée promotionnelle, le groupe décide de faire à nouveau un break.
Sioux et Budgie enregistrent Boomerang, un nouvel album de The Creatures, et Severin et McCarrick travaillent ensemble.

En 1991, les Banshees reviennent avec le simple "Kiss Them For Me", un mélange de sections de cordes soyeuses et de rythmes dansants fortement imprégnés d'exotisme. D'ailleurs, le groupe est l'un des premiers à collaborer avec le jouer de tablas Talyin Singh qui, à cette époque, est encore inconnu. L'album Superstition qui vient bientôt est un succès critique et public.
Les Banshees sont même la seconde tête d'affiche du festival Lollapalooza.
L'année suivante, on leur demande même de composer une chanson pour la B.O du film de Burton "Batman returns".
Ce sera "Face To Face"
En 1993, Siouxsie And The Banshees travaillent sur de nouvelles compositions basées sur des arrangement de cordes mais stoppent bientôt cette entreprise pour aller jouer dans des festivals.
Revenus chez eux et à de plus saines dispositions, ils engagent l'ex-Velvet Underground John Cale pour produire le reste de leur album.
Sorti en 1995, The Rapture est un nouveau succès critique pour ses concepteurs.
Mais Polydor, leur maison de disques, n'a que faire des succès critique et remercie le groupe la même année.
Durant la tournée promotionnelle de l'album, Jon Klein est remplacé par Knox Chandler, un ex-Psychedelic Furs.
1996 sera fatal aux Banshees: après vingt années passées ensemble, les musiciens se séparent.
Cela n'empêchera pas Budgie et Siouxsie d'enregistrer le troisième album de The Creatures, Anima Animus.

Siouxsie And The banshees, avec ses albums aventureux et exigeants, est un groupe dont on a pas fini de mesurer l'influence dans une multitude de genres musicaux.


Anecdotes


  • Le véritable nom de Siouxsie Sioux est Susan Janet Ballion.
  • Steven Severin (Steven John Bailey de son vrai nom), le bassiste de Siouxsie And The Banshees, a choisi son nom en référence au personnage principal du roman de Leopold von Sacher-Masoch, "La Vénus à la Fourrure", qui est aussi le sujet de "Venus in Furs", chanson du Velvet Underground, groupe que révère Severin.
Ajouter un saviez-vous



(2006)
Voices On The Air: The Peel Sessions (Album Live)

(2003)
Seven Year Itch (Album Live)

(2002)
The Best Of Siouxsie And The Banshees (Compilation/Best of)

(1995)
The Rapture (Album)

(1992)
Twice Upon A Time: The Singles (Compilation/Best of)

(1991)
Superstition (Album)

(1988)
Peepshow (Album)

(1987)
Through The Looking Glass (Album)

(1985)
Tinderbox (Album)

(1984)
Hyæna (Album)

(1984)
The Thorn (EP (Maxi))

(1983)
Nocturne (Album Live)

(1982)
A Kiss In The Dreamhouse (Album)

(1981)
Juju (Album)

(1981)
Once Upon A Time: The Singles (Compilation/Best of)

(1980)
Kaleidoscope (Album)

(1979)
Join Hands (Album)

(1978)
The Scream (Album)

  Ajouter un album


Vidéos



Kiss Them For Me 1991 90s 90's
Kiss Them For Me 1991 90s 90's (clip officiel, 4:18)

Tout afficher

  Ajouter une vidéo :
URL de la vidéo Youtube:



Groupe précédent

Tout

Groupe suivant


Commentaires


Voilà une biographie bien rédigée et qui renseigne parfaitement sur l'histoire de ce grand groupe post-punk puis alternatif. Mais à sa lecture, je me pose la question suivante : s'ils sont post-punk (ils ont commencé en 1976 comment Joy Division et The Fall), pourquoi sont-ils annoncés d'emblée comme G... alors que ce dernier genre a commencé en 81-82. C'est un peu comme si on disait que Bowie était glam alors que le glam a commencé en 71 et que Space Oddity est sorti des années plus tôt... Et moi musicalement, je metterais Siouxsie à côté de PIL, car leurs disques ont pas mal de points en commun.
ven. 13 janv. 12- 20:07  
Merci de ton intérêt pour mon article, cher Guerrier Électrique ! Ton interrogation est parfaitement justifiée dans la mesure où le groupe lui-même vomissait l'étiquette "gothique" (comme à peu près tous les pionniers du genre, d'ailleurs). En plus, en 1981-1982, SATB était déjà beaucoup trop mainstream pour être rattaché à la scène gothique/batcave émergente. Crois bien que je suis le premier à déplorer ce classement, mais le système d'étiquettes de Metalship ne me permettait pas de grandes fantaisies terminologiques, alors j'ai décidé de placer hâtivement Siouxsie And The Banshees dans le registre "metal gothique"au risque de frôler le contresens musical. Il faut te plaindre à Nanoroux, le Grand Manitou tout roux du site, qui n'a pas glissé l'onglet "post-punk" dans l'Encyclopédie (je le maudirais presque pour ce sacrilège^^). Quant à placer SATB à côté de PIL, c'est tout à fait valide au moins pour les deux premiers albums qui repose sur le même minimalisme tendu, cassant et dissonant. Toutefois, "Kaleidoscope", le troisième album présente une ouverture musicale qui commence à s'écarter de l'orthodoxie post-punk de la "mort du rock". Le groupe commence vraiment à créer son propre territoire à partir de cette dernière œuvre.
Pour résumer: post-punk par essence, gothique par convenance et culte par évidence.

dim. 15 janv. 12- 00:06  


News Siouxsie And The Banshees
Aucune news pour ce groupe
Toutes leurs news

Concerts

Groupes en rapport
Bauhaus
Bauhaus
Voir la page du groupe
Création : 1978
Genre : Autre
Origine : Royaume-Uni


Sisters Of Mercy
Sisters Of Mercy
Voir la page du groupe
Création : 1980
Genre : Autre
Origine : Royaume-Uni


Christian death
Christian death
Voir la page du groupe
Création : 1979
Genre : Gothique Metal
Origine : États-Unis


Sex Pistols
Sex Pistols
Voir la page du groupe
Création : 1975
Genre : Autre
Origine : Royaume-Uni


Budgie
Budgie
Voir la page du groupe
Création : 1967
Genre : Heavy Metal
Origine : États-Unis


The Cure
The Cure
Voir la page du groupe
Création : 1976
Genre : Autre
Origine : Royaume-Uni


The Creatures
The Creatures
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Autre
Origine : Royaume-Uni