Retour à l'accueil
Artistes :: Dio

Dio


Nom de scène : Dio
Nom de naissance : Ronald James Padavona
Naissance : 10 juillet 1942
Décès : 16 mai 2010
Années actives : 1967-2010
Nationalité : États-Unis
Origine : Portsmouth

Genre : Heavy Metal
Site web : www.ronniejamesdio.com
Myspace : www.myspace.com/dioofficial

Groupes :
Ronnie And The ProphetsChant, Basseancien membre - 1961-1967
ElfChant, Basseancien membre - 1967-1975
RainbowChantancien membre - 1975-1979
DioChant1982-2006
Heaven & HellChant2006-2010
Black SabbathChantancien membre - 1979-1982 puis 1992


Biographie :
Né en 1942 aux Etats-Unis de parents italiens, le petit Ronald James Padavona est élevé par ses parents dans la religion catholique et la crainte du tout puissant. Doué en musique, il pratique la trompette et le cor français avec suffisamment de talent pour qu'une bourse pour la Juilliard School Of Music lui soit proposé. Néanmoins, il la refuse, tout comme il ne suit pas la volonté de ses parents de le faire étudier la pharmacologie. Sa passion, c'est le rock.

Car Ronald Padavona appartient à cette génération des Jimi Hendrix et des Paul McCartney: nés peu avant la fin de la guerre, ils découvrent le rock à ses balbutiements, avec Presley et Bill Haley. Et c'est au rock'n roll que le sieur Padavona s'adonne au lycée, au sein des Vegas Kings, où il joue de la basse. Puis, il passe aussi derrière le micro et prend le pseudonyme de Dio, en hommage à Johnny Dio, un mafioso.

Sa formation à l'époque s'appelle Ronnie & The Rumblers, puis Ronnie & The Red Caps, et enfin Ronnie & The Prophets en 1961. Sous ce nom ils enregistrent quelques singles et un live, Dio at Domino's, joué dans un restaurant. Le groupe explose en 1967, et celui qui est désormais Ronnie James Dio s'en va avec le guitariste des Prophets, Nick Pantas, fonder The Electric Elves. On est en pleine période hippie, et à cette époque, comme l'a écrit Stephen King, "il y avait à Woodstock plein de Sam et de Frodon qui se roulaient dans la boue". L'esthétique fantastico-médiéval a sans nul doute beaucoup plu à Dio, et en 1969 le groupe se rebaptise tout simplement Elf.

Pantas meurt dans un accident de voiture, et c'est David Teinstgein, un cousin de Dio, qui le remplace à la guitare. Un premier album sort en 1972, et Ian Paice et Roger Glover, section rythmique de Deep Purple, repèrent le groupe et se font producteurs de l'album. Elf part alors sur la route avec Deep Purple, et les membres des deux groupes renforcent leurs amitiés respectives. Ronnie, qui a laissé tomber la basse ainsi que son patronyme pour ne garder que son nom de scène sur son état civil, s'entend très bien avec Glover et chante sur son album solo, The Butterfly Ball and the Grasshopper's Feast (qui contient le fameux Love Is All).

Et quand il s'agit pour Ritchie Blackmore, célèbrissime gratteux, de fonder SON groupe Rainbow après avoir quitté Deep Purple, il s'adresse aux petits gars de Elf. Pour la petite histoire, le groupe s'appelle ainsi car c'est au Rainbow Bar que Blackmore et Dio se sont rencontrés. Les musiciens valsent après la parution du premier album éponyme en 1975, mais Ronnie reste conforté dans son poste de chanteur par Ritchie Blackmore. Rising, le second album du combo, se place plutôt bien dans les charts anglais. Rainbow tourne en France, en Allemagne, au Japon, et sort un live, On Stage, enregistré lors des concerts dans ces deux pays. Quelques changements de line up, encore, et Dio reste, encore, mais pour la dernière fois: il enregistre Long Live Rock'n Roll en 1978 avec la bande à Blackmore, et puis s'en va, le guitariste démiurge ayant choisi de plaire aux USA, le remplace par Graham Bonnet.

L'incroyable se produit alors. Le groupe le plus sombre, le plus caverneux, le plus evil de l'époque le recrute. C'est de Black Sabbath qu'il s'agit (on est en 1979 et le metal extreme n'existe pas encore). Le choix ressemble à une erreur de casting. Le lutin italo-américain remplaçant le Madman ? Difficile à croire: le timbre d'Ozzy est ténébreux et nasillard, presque démoniaque. Dio, malgré sa petite taille, a un chant puissant et épique. Pourtant, la mayonnaise prend: là où Ozzy Osbourne plâne comme une ombre maléfique au dessus de la musique, Dio s'appuie sur les bases noires posées par ses comparses pour s'élever, comme ces héros de l'univers médiéval qu'il affectionne.
Il signe ainsi vocalement certains des meilleurs albums du Sab'. Heaven & Hell, qui sort en 1980, tutoie le génie et aura une influence indiscutable sur Iron Maiden. Un an plus tard paraît, Mob Rules, qui, sans être aussi bon que Heaven & Hell, reste un excellent album. Un double album live suit en 1982, Live Evil, et Ronnie prouve qu'il peut reprendre le répertoire d'Ozzy à sa sauce sans faire tâche. Bref, Dio s'adapte parfaitement, et sur scène, donne sa patte: ce seront les « cornes », tiré, selon lui, d'un signe contre le mauvais oeil que lui avait appris sa grand mère.

Mais des disputes autour du mixage de Live Evil auront raison de sa collaboration avec Black Sabbath. Ronnie James Dio part, emportant Vinny Appice, alors batteur de Black Sabbath, dans ses bagages, pour fonder Dio. Rejoints par Vivian Campbell à la six cordes et Jimmy Bain (ex Rainbow) à la quatre, il sort l'excellent Holy Diver en 1983 et The Last In Line en 1984. Les albums s'enchaînent et les musiciens vont et viennent. En 1985 sort Sacred Heart de Dio, ainsi que le projet Hear'n Aid, sorte, de Live Aid version heavy. La carrière de Dio est alors en dent de scie.

C'est alors que, tel un méchant de dessin animé revenant tout le temps à la charge malgré ses échecs, apparaît l'idée de reformer Black Sabbath. Geezer Butler en est à l'origine en 1991, avec l'aide de l'indéboulonnable Tony Iommi et de Vinny Appice derrière les fûts. Au chant, le plus tout jeune mais toujours fringuant Ronnie James Dio. Ensemble, ils accouchent de Dehumanizer qui, sans tutoyer les sommets qu'ont été Heaven & Hell ou Mob Rules, reste un bon album. Malgré tout, les critiques ne suivent pas, et Dio partira alors qu'Ozzy propose à ce Black Sabbath « nouvelle ancienne » formule d'assurer la première partie de ses concerts d'adieu, les 14 et 15 novembre 1992. Un comble pour la formation qui a permis à Ozzy Osbourne d'accéder à la notorieté. Dio quitte alors le Sab', et est remplacé pour ces concerts par Rob Halford. Le résultat a été plutôt ... surprenant. Le Metal God ouvrant avec le Sab' pour Ozzy the Madman, cela tient de l'erreur de casting, et quelques vidéos sur youtube illustre ce fourvoiement. Dio relance son groupe, et la marotte Black Sabbath est oublié pendant une quinzaine d'années.

Jusqu'à un best of, sorti en 2006 .Black Sabbath: The Dio Years. Consécration pour Dio, qui n'est pas LE chanteur emblématique de Black Sabbath. Il est difficile d'être « le remplaçant de » au chant, surtout quand son prédécesseur est une des grandes voix du metal. Toujours est-il que ce best of est l'occasion pour Butler, Iommi, Appice et Dio de remettre le couvert. Concerts, tournées, les voilà sur la route. Et puisque ce n'est plus vraiment Black Sabbath, le groupe se trouve un nouveau nom: Heaven & Hell, du nom du premier album de Black Sabbath avec Ronnie au chant. Et puisque le sieur est intègre et qu'Heaven & Hell a vocation a devenir autre chose qu'un exemple de ces dinousaures du rock enchaînant tournées sur tournées afin de ressortir les vieux tubes ad nauseam, un album studio sort en 2009 : The Devil You Know. Excellent, il confirme que si les musiciens ont vieilli, le talent, lui, est intact.

A revoir son apparition dans le documentaire « Metal: A Headbanger's Journey », humble et amusant, difficile de ne pas croire qu'il était l'une des rock stars les plus accessible qui soit, même pour ceux, nombreux, qui n'eurent pas la chance de le connaître intimement. Mais ces interviews, ces témoignages de journalistes, de musiciens et de fans révèlent un homme que l'on aurait aimé mieux connaître. Un homme simple et sincère, ainsi qu'un des meilleurs chanteurs de musique populaire du Xxe siècle. Voilà qui était celui qui s'est éteint le 16 mai 2010.


Discographie :

Avec Ronnie Dio and the Prophets

1963 Dio at Domino's


Avec Elf

1972 Elf
1974 Carolina County Ball (L.A. / 59 aux États-Unis)
1975 Trying to Burn the Sun


Avec Roger Glover

1974 The Butterfly Ball and the Grasshopper's Feast (chante sur trois titres)


Avec Rainbow

1975 Ritchie Blackmore's Rainbow
1976 Rising
1977 On Stage
1978 Long Live Rock 'n' Roll
  Compilations
1981 Chase the Rainbow
1981 The Best of Rainbow
1986 : Finyl Vinyl


Avec Black Sabbath

1980 Heaven and Hell
1981 Mob Rules
1983 Live Evil
1992 Dehumanizer


Avec Dio

  Albums studio
1983 Holy Diver
1984 The Last in Line
1985 Sacred Heart
1987 Dream Evil
1990 Lock up the Wolves
1994 Strange Highways
1996 Angry Machines
2000 Magica
2002 Killing the Dragon
2004 Master of the Moon
  Albums live
1986 Intermission
1998 Inferno: Last in Live
2005 Evil or Divine
2006 Holy Diver Live
2010 Dio At Donington UK: Live 1983 & 1987
  Compilations
1992 Diamonds – The Best of Dio
2003 Anthology - Stand Up and Shout
  DVD et VHS
1984 A Special From The Spectrum
1986 Sacred Heart "The Video" (réédité en DVD sous le nom Sacred Heart "The DVD" en 2004)
1990 Time Machine
2003 Evil or Divine - Live in New York City
2005 We Rock
2006 Holy Diver – Live


Avec Heaven & Hell

2007 Live From Radio City Music Hall (live 2 CD)
2009 The Devil You Know
2010 Neon Nights: Live In Europe (live)


Avec Tenacious D

2006 ((The Pick Of Destiny O.S.T)) (chante et apparaît dans le film sur le titre " Kickapoo")




ajouté par Fendragon, le 4 novembre 2010
14083 lectures
Modifier l'article : Modifier l'article Signaler un article incomplet Signaler une erreur



Artiste précédent

Tout

Artiste suivant


Commentaires




Groupes en rapport


Rainbow
Rainbow
Voir la page du groupe
Création : 1975
Genre : Hard Rock
Origine : Royaume-Uni


Dio
Dio
Voir la page du groupe
Création : 1982
Genre : Heavy Metal
Origine : États-Unis


Albums chroniqués :
Chronique de Dehumanizer
Dehumanizer
1992

Chronique de Tyr
Tyr
1990

Chronique de The Eternal Idol
The Eternal Idol
1987

Chronique de Seventh Star
Seventh Star
1986

Black Sabbath
Black Sabbath
Voir la page du groupe
Création : 1969
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Etrusgrave
Etrusgrave
Voir la page du groupe
Genre : Heavy Metal
Origine : Italie


Blue Cheer
Blue Cheer
Voir la page du groupe
Création : 1966
Genre : Rock Metal
Origine : États-Unis


Judas Priest
Judas Priest
Voir la page du groupe
Création : 1967
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts: