Retour à l'accueil
Artistes :: Anna Varney Cantodea

Anna Varney Cantodea


Nom de scène : Anna Varney Cantodea
Nom de naissance : Inconnu
Années actives : 1989-
Nationalité : Allemagne
Origine : Inconnu

Occupation : Inconnu
Genre : Gothic atmo
Site web : http://www.soporaeternus.de/
Myspace : http://www.myspace.com/soporaeternusofficial

Groupes :
Sopor AeternusChant
Sopor Aeternus & The Ensmble of ShadowsChant, Guitare, Claviers
Sopor Aeternus & The Ensemble of ShadowsChant, Guitare, Claviers


Biographie :
Anna Varney Cantodea est sans aucun doute l'une des personnalités les plus énigmatiques et les plus sombres de notre temps. A la vérité, on ne sait de lui que ce qu'il veut bien qu'on sache. Ainsi, on ignore son nom véritable, son apparence puisqu'il n'est jamais apparu en public à ses fans, et jusqu'à son sexe ! L'explication la plus couramment admise est qu'il s'agit « d'un homme né pour être femme et aujourd'hui asexué ». Il est donc d'usage d'en parler au féminin, bien qu'il n'ait jamais subie d'opération et ne compte pas en subir.
La principale source d'information à son sujet réside dans les quelques interview concédées à des magazines occultistes ou gothiques. Le reste n'est qu'interprétation.


Son nom de scène était, à l'origine du groupe, Varney Cantodea ; puis elle le précéda du prénom « Anna ». « Cantodea » signifie en latin cantatrice, et manifeste une fois de plus son aspiration à la féminité ; par ailleurs on ne peut l'évoquer sans penser à la photo ci dessous, où elle est représentée dans la position classique d'une diva d'opéra, recevant roses et admirateurs. Mais peut être vaut-il mieux y voir une preuve d'humour noire qu'une ambition contrariée de concurrencer Rita Streich dans le rôle de la Reine de la Nuit...


Les origines du prénom « Varney » sont plus incertaines. A priori, c'est un empreint à Varney the Vampire or The Feast of Blood, un roman de vampire des années 1850 et l'un des tout premier du genre. Malgré une histoire confuse, l'ouvrage eut un grand succès en son temps, et inspira grandement le Dracula de Bram Stocker ; autant dire qu'il est à l'origine de toute la littérature vampirique moderne. Par ailleurs, il fut écrit à l'age d'or du romantisme victorien, et en est donc largement imprégné. Une fois encore, on est tenté de le mettre en relation avec une photo en particulier.

Et une fois de plus, je serais enclin à y voir une manifestation de l'humour noir de notre cantatrice...

Quand à « Anna », il s'agit de l'un des prénoms féminin les plus courants d'Allemagne.

De son apparence physique, on ne connait que les photographies qu'elle choisie de faire parvenir au public. Il s'agit généralement d'œuvres influencés par l'expressionnisme allemand et le théâtre buto japonais (lui aussi un courant de l'expressionnisme), la représentant soit en tenue féminines, soit de façon presque monstrueuse et dans des postures à la limite du grotesque ; toutes sont également malsaines, imprégnées de tendances morbides, et parfois d'un humour grinçant.
De toutes les photographies, connues celle-ci est sans doutes celle qui montre le mieux son apparence physique, et qui casse un peu l'aura de mystère.


Le passé

Pour le coup on ne sait pratiquement rien. Il est question d'une enfance difficile, de tentative de suicides à l'âge de 12 ans, d'expériences occultes. D'un cancer qui l'aurait laissé pratiquement aveugle aussi.
Selon ses propres mots, elle aurait passée « trois décades de sa vie dans un état de dépression, de désespoir et de solitude extrême. » Elle aurait alors passé une vie de recluse, totalement coupé du monde et fuyant tout contacte avec la société. De quoi à t-elle subsisté durant cette période, cela reste un mystère.

La fondation de Sopor Aeternus

En 1989, durant l'une de ses rares sortie, elle rencontra dans une boite de nuit gothique de Francfort un dénommé Holger, totalement énigmatique lui aussi (Holger est un prénom courant en Allemagne). Les deux décidèrent (sous quelle impulsion ?) de s'associer pour une production musicale. Ils mirent en commun leurs moyens financiers (apparemment très faible) pour réaliser l'achat de quelques instruments, et commencèrent à réaliser quelques titres. Peu après, Holger décida de l'abandonner, on ignore pourquoi, et disparut de la circulation.
En 1994, Anna Varney décida d'enregistrer son premier album : Ich töte mich jedesmal aufs Neue, doch ich bin unsterblich, und ich erstehe wieder auf; für einer Vision des Untergangs. C'était une simple collection de démo, transmises telles que à la maison de production (Apocalyptic Vision), et qu'Anna Varney refusa de réenregistrer. Sopor Aeternus and the Ensemble of Shadow était né.
De curieuses légendes commencèrent alors à circuler sur le mystérieux personnage ; entre autre qu'il vivait dans une cave en se nourrissant de rats, que ses ongles étaient trop longs pour lui permettre de s'habiller seul... Elle déclara par la suite que ses ongles étaient effectivement fort longs, mais étant donné qu'ils n'étaient pas poussés en une nuit elle avait eu plus de temps qu'il n'en faut pour s'y adapter !

L'évolution

Deux ans plus tard, parut Todeswunsch - Sous le Soleil de Saturne ; le style avait un peu évolué, et c'était la première évocation du dieu romain. Il semble en effet qu'Anna Varney ait une étrange affinité avec le paganisme romain ; mais plutôt qu'un culte peut être faut-il plus tôt y voir une allusion au dieu émasculateur (dans la mythologie il châtre son père, Uranus), ou peut être à la fête romaine des Saturnales, lors de laquelle les statuts sociaux s’inversaient... Ou peut être simplement un élément morbide de plus, un culte au dieu du temps qui apporte la mort.
Douze autres album suivirent ensuite à intervalles rapides, jusqu'à Sanatorium Altrosa (Musical Therapy for Spiritual Dysfunction) en 2008.

De l'aveu même de l'artiste, la musique agit pour elle comme une catharsis, c'est à dire une thérapie par l'art dramatique, une façon d'exorciser ses démons en les mettant en scènes.

De ce fait, la musique de Sopor Aeternus est exceptionnellement glauque et sombre, mettant en scène dépression, morbidité, solitude ; haine et peur des hommes se cachent sous un mépris maladif. Musicalement, les influences sont majoritairement médiévales et baroque-renaissance, avec une touche de musique Shakespearienne et diverses autres influences. Au niveau des influences littéraires, outre la littérature vampirique, on trouve également Baudelaire, dont l'humour noir rejoint parfois celui d'Anna Varney.


Conclusion

Que faut-il penser de ce personnage ? Faut-il le considérer comme un hypocrite, se mettant en scène pour attirer un public d'adolescents moroses à l'imagination morbide ? Faut-il croire au monstre, sacré ou non ? Faut-il y voire un « exhibitionniste introverti », comme il aime lui même à se décrire, c'est à dire un mélange des deux ?

Elle même a déclaré n'attacher que peu d'importance à la question.

La question se pose donc à chacun... Mais qu'importe au fond ? Car une seule conclusion s'impose, à la vue de la longueur de ce texte: moins on sait de choses sur quelqu’un et plus on en dit.


Discographie :
...Ich töte mich jedesmal aufs Neue, doch ich bin unsterblich, und ich erstehe wieder auf; in einer Vision des Untergangs... (1994 (Publication originale) & 1999 (Republication))
Todeswunsch - Sous le soleil de Saturne (1995 )
Ehjeh Ascher Ehjeh EP (1995)
The Inexperienced Spiral Traveller (1997)
Voyager - The Jugglers of Jusa (1997)
Dead Lovers' Sarabande (Face One) (1999)
Dead Lovers' Sarabande (Face Two) (1999)
Songs from the inverted Womb (2000)
Nenia C'alladhan (2002)
Es reiten die Toten so schnell (or: the Vampyre sucking at his own Vein) (2003)
La Chambre D'Echo - Where the dead Birds sing (2004)
Flowers in Formaldehyde EP (2004)
The Goat / The Bells Have Stopped Ringing 12" vinyl (2005)
Like a Corpse standing in Desperation (2005)
Les Fleurs Du Mal (2007)
Sanatorium Altrosa (2008)




ajouté par Ouraz, le 8 janvier 2010
48468 lectures
Modifier l'article : Modifier l'article Signaler un article incomplet Signaler une erreur



Artiste précédent

Tout

Artiste suivant


Commentaires




Groupes en rapport



Albums chroniqués :
Chronique de The nameless disease
The nameless disease
2003

Chronique de The blossom
The blossom
1999

The Old Dead Tree
The Old Dead Tree
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Gothique Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Meredead
Meredead
2011

Leaves' Eyes
Leaves' Eyes
Voir la page du groupe
Création : 2003
Genre : Gothique Metal
Origine : Norvège


Albums chroniqués :
Chronique de Alpha Noir
Alpha Noir
2012

Chronique de Lusitanian Metal
Lusitanian Metal
2008

Chronique de Night Eternal
Night Eternal
2008

Chronique de The Antidote
The Antidote
2003

Moonspell
Moonspell
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Gothique Metal
Origine : Portugal

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Darkest White
Darkest White
2013

Chronique de Rubicon
Rubicon
2010

Chronique de Beyond The Veil
Beyond The Veil
1999

Chronique de Widow weeds
Widow weeds
1998

Tristania
Tristania
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Gothique Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Dead Again
Dead Again
2007

Chronique de Life Is Killing Me
Life Is Killing Me
2003

Chronique de October Rust
October Rust
1996

Chronique de Bloody Kisses
Bloody Kisses
1993

Type O Negative
Type O Negative
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Gothique Metal
Origine : États-Unis


Albums chroniqués :
Chronique de Last Curtain Call
Last Curtain Call
2011

Chronique de Musique
Musique
2000

Chronique de Aégis
Aégis
1998

Chronique de Aégis
Aégis
1998

Theatre Of Tragedy
Theatre Of Tragedy
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Gothique Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts: