Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de My Arms Your Hearse

Chronique de My Arms Your Hearse

Opeth  - My Arms Your Hearse (Album)

 7 
10

Mes bras ton corbillard



“Mes bras ton corbillard”. Un nom d’album pour le moins énigmatique. Troisième album des Suédois d’Opeth, My arms your hearse intrigue. La pochette, déjà, semble représenter une forêt que le montage photographique a assombri de couleurs étranges. On ne sait alors distinguer si ces arbres sont un reflet dans une rivière ou s’ils sont élevés vers le ciel avec un chemin les traversant. C’est là toute l’ambiguïté de cet album. C’est un passage, une transition : le premier pont entre le style original d’Opeth et celui que le groupe se construira.

My arms your hearse est déjà loin des deux premiers essais du groupe. Le Black Metal s’amenuise pour laisser la place à un embryon Death Metal toujours teinté de cette patte acoustique. Mais là où l’album est indistinct, c’est bien dans ce nouveau mélange, quelque peu déstabilisant. L’entrée plonge déjà l’auditeur dans le bain : la légère et intrigante « Prologue » qui laisse la place à un « April Ethereal » débordant de violence, contraste direct entre deux genres bien différents. Le groupe expérimente ces nouvelles influences parfois avec succès comme sur la très soignée « When », superbement bien orchestrée et mêlant avec brio le meilleur de ces genres.

Si « When » se révèle être l’un des morceaux les mieux construits de l’album, d’autres sont plus difficiles à assimiler, la faute à des connexions progressives que le groupe ne maîtrise pas pleinement. L’apport d’éléments Death est le principal soucis du skeud, le combo n’arrivant pas à mêler habilement la pléthore d’influences qu’il veut intégrer à sa musique. C’est ainsi que la majorité des titres ne dépasse pas le simple statut de « bon morceau ». On notera cependant le culte et monstrueux « Demon of the fall », parfait exemple du côté Death voulu ou encore « When » qui sort du lot grâce à sa construction et son interprétation parfaite (au niveau de la cohésion, mieux rendue), exemple de ce que le groupe aurait pu faire pour tous les morceaux de l’opus.

Néanmoins, My arms your hearse est un changement essentiel dans la discographie d’Opeth. Si la construction est chaotique, il n’en demeure pas moins que les morceaux sont foutrement bons, alliant des parties acoustiques magnifiques héritières des albums précédents par leur côté folk (« Karma »), des atmosphères originales (« Epilogue », très heavy) et bien sûr, une violence rare (« April Ethereal »). A ce juste titre, My arms your hearse peut postuler au titre d’album le plus violent de leur discographie, par ce mélange noir de Black Metal et de Death Metal chaotique. De plus, le mystère de cet album est accentué par son étrangeté dans les paroles. Ainsi, celles-ci sont écrites de manière à ce que le dernier mot de chaque morceau corresponde au titre du morceau suivant. Une bizarrerie énigmatique, qui confère à My arms your hearse une aura particulière. Car, en dehors de ses problèmes de maîtrise stylistique, ce troisième essai des Suédois possède une véritable âme, à la différence de Still life.

Transition et début d’une nouvelle vie pour Opeth. « Mes bras ton corbillard » ou la mort d’un style pour l’accueil d’un autre. Opeth surprend dans ce projet ambitieux qui, à défaut d’être irréprochable dans la réalisation (la production est brouillonne également), déborde d’inventivité et de noirceur étrange. A noter que deux reprises sont présentes sur cet essai : la première, « Circle of the tyrants », de Celtic Frost, adaptée à la sauce des Suédois et malgré tout fidèle à l’originale et « Remember Tomorrow » d’Iron Maiden, très réussie et dans laquelle on peut admirer la qualité de soliste d’Akerfeldt.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




My Arms Your Hearse - Infos

Voir la discographie de Opeth
Infos de My Arms Your Hearse
acheter sur Amazon
Sortie : 18 août 1998
Genre : Death Metal Progressif
Label : Candlelight Records UK
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Prologue (00:59)paroles de Prologue
2. April Ethereal (08:41)paroles de April Ethereal
3. When (09:15)listenparoles de When
4. Madrigal (01:25)paroles de Madrigal
5. The Amen Corner (08:44)paroles de The Amen Corner
6. Demon of the Fall (06:13)paroles de Demon of the Fall
7. Credence (05:27)paroles de Credence
8. Karma (07:52)paroles de Karma
9. Epilogue (04:00)paroles de Epilogue
10. Circle of the tyrants (04:27)paroles de Circle of the tyrants
11. Remember Tomorrow (05:00)paroles de Remember Tomorrow
écouter : Ecouter l'album



Opeth

Albums chroniqués :
Chronique de Heritage
Heritage
2011

Chronique de Watershed
Watershed
2008

Chronique de The Roundhouse Tapes
The Roundhouse Tapes
2007

Chronique de Ghost Reveries
Ghost Reveries
2005

Opeth
Opeth
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de The Incident
The Incident
2009

Chronique de Fear Of A Blank Planet
Fear Of A Blank Planet
2007

Porcupine Tree
Porcupine Tree
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Metal Progressif
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Katatonia
Katatonia
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Rock Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Dream Theater
Dream Theater
Voir la page du groupe
Création : 1985
Genre : Metal Progressif
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Celtic Frost
Celtic Frost
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Avant-garde metal
Origine : Suisse