Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Somewhere Along the Highway

Chronique de Somewhere Along the Highway

Cult of Luna  - Somewhere Along the Highway (Album)

 9 
10

Somewhere along the highway



"Whoa c'est énorme!". Tels ont été mes mots après l'écoute de cette nouvelle galette du combo d'Umea, c'est à dire Cult of Luna. Les suédois remettent le couvert deux ans après la sortie de Salvation, déja considéré comme une bombe dans le monde du metal, et reviennent en 2006 avec ce "Somewhere along the highway", album peut-être plus calme que son prédécesseur mais tout aussi jouissif. Mais alors quelle est la recette de ce disque? allez-vous me dire. Eh bien, chers confrères métalleux, je vais vous répondre en décortiquant chaque titre de ce skeud. On commence par "Marching to the heartbeasts", une piste de 3 min qui nous amène dans une atmosphère plombée et emplie d'émotions, proche d'un Sigur ros et qui laisse place à un "Finland" incroyable, à la fois sombre, violent, calme et lyrique: autrement dit un voyage de 10 minutes dans les terres glacées de Scandinavie où le style si particulier de Cult of luna se reconnait: guitares telluriques, chant écorché, très core mais mélancolique et mélodique, et surtout ces petites guitares aïgues et douces à la Isis. "Back to chapel town" est assez étrange et harmonieuse, assez classique, elle donne des frissons avec ses claviers enivrants et mystérieux. "And with her came the birds" arrive ensuite, sorte de ballade acoustique aux relents country et au chant doomesque qui peut sembler sortir d'un essai de Neurosis: originale et voguante, le morceau est poètique.

On pourrait très bien s'arrêter là et considérer cet album comme une tuerie: que nenni, car les postcoreux suédois nous assènent de leur musique sombre et épurée et on repart alors avec le titre le plus violent du cd, Thirtyfour. Sous ce nom mystérieux se cache en fait 11 minute de pure musique postcore, du très lourd, des riffs sombres et des claviers qui laissent rêveurs! Cette chanson est suivie par un hymne, "Dim", joyaux de l'album, elle apparait comme un dyptique (terme artistique désignant un tableau en deux parties) puisqu'elle s'articule en 2 parties: durant les 6 premières minutes il s'agit d'une montée en puissance céleste avant de retomber dans la noirceur du monde dans les 5 minutes restantes. Un titre, unique, incontournable, indispensable! Enfin, le skeud s'achève sur 16 minutes d'épisme à l'état pur avec le monumental "Dark city dead man" très sombre et puissant.

Avec cet album, Cult of luna prend ses pairs au dépourvu et lâche un pavé dans la scène post-core. Le groupe se classe alors non plus en espoir mais en figure de proue du mouvement, aux côtés de ses ainés Neurosis et Isis. Incontournable.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


J'ai découvert CoL et plus généralement le post metal avec cet album, il m'a laissé une trace impérissable, mais à bien y réfléchir c'est peut être pas mon préféré.
mar. 16 nov. 10- 10:43  
Je vais réécrire cette chronique ainsi que celle de Eternal Kingdom. Mon préféré du groupe, le plus abouti dans ses atmosphères, le plus recherché dans ses mélodies, le plus étouffant et pourtant le plus aérien. Je suis rentré dans ce CD en voiture, à Paris, sous la neige.
mar. 16 nov. 10- 13:07  


Somewhere Along the Highway - Infos

Voir la discographie de Cult of Luna
Infos de Somewhere Along the Highway
acheter sur Amazon
Sortie : 24 avril 2006
Genre : Postcore
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Marching to the Heartbeats (3:13)paroles de Marching to the Heartbeats
2. Finland (10:46)paroles de Finland
3. Back to Chapel Town (7:09)à écouter en premierparoles de Back to Chapel Town
4. And with her came the birds (5:58)culte !culte !paroles de And with her came the birds
5. Thirtyfour (10:00)à écouter en premierparoles de Thirtyfour
6. Dim (11:46)paroles de Dim
7. Dark city Dead man (15:49)culte !culte !paroles de Dark city Dead man
écouter : Ecouter l'album



Cult of Luna

Albums chroniqués :
Chronique de Vertikal II
Vertikal II
2013

Chronique de Vertikal
Vertikal
2013

Chronique de Fire was born
Fire was born
2009

Chronique de Eternal Kingdom
Eternal Kingdom
2008

Cult of Luna
Cult of Luna
Voir la page du groupe
Création : 2000
Genre : Hardcore
Origine : Suède

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Neurosis
Neurosis
Voir la page du groupe
Création : 1985
Genre : Hardcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Red Sparowes
Red Sparowes
Voir la page du groupe
Création : 2003
Genre : Sludge Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Rosetta
Rosetta
Voir la page du groupe
Création : 2003
Genre : Sludge Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Black Bomb A
Black Bomb A
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Hardcore
Origine : France

Concerts:
Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Hatebreed
Hatebreed
2009

Chronique de Supremacy
Supremacy
2006

Chronique de The Rise Of Brutality
The Rise Of Brutality
2003

Chronique de Perseverance
Perseverance
2002

Hatebreed
Hatebreed
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Hardcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Implosion
Implosion
2008

Self Defense
Self Defense
Voir la page du groupe
Création : 2004
Genre : Hardcore
Origine : France


Hopes Die Last
Hopes Die Last
Voir la page du groupe
Création : 2005
Genre : Hardcore
Origine : Italie

Rapports de concerts: