Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Queen II

Chronique de Queen II

Queen  - Queen II (Album)

The march of the black queen !



Avec son premier album, Queen s'était ouvert la voie en usant de temps en temps de forceps, ce qui lui donne une drôle de tronche. Clin d'oeil à Led Zeppelin, ce second opus est numéroté (Led Zep en avait fait 4 ainsi) et semble de premier abord se placer dans la continuité de Queen l'album. En effet, les premiers morceaux sont dans la même mouvance, c'est à dire hésitant entre un hard rock relativement sobre (Father To Son) et glam rock pas toujours très inspiré (White Queen, Some Day One Day). Brian May se trouve être le principal compositeur des cinq premiers morceaux (le batteur Roger Taylor est responsable de l'étrange Loser In The End) et on peut se sentir déçu. Très en-deça des espérances que l'on pouvait placer en Queen, cette première partie est très moyenne, le groupe n'arrive pas à envoyer la sauce. L'énergie live fait toujours défaut et pourtant, un morceau comme Father To Son en aurait grandement besoin. Brian May est pourtant un guitariste et on pourrait croire qu'il est timide, qu'il n'ose pas s'imposer.

On se dit : "foulala, ça s'annonce mal cette histoire. Si les coucougnettes ne veulent pas descendre, autant s'arrêter là de suite, hein". Ce qui serait une erreur bien singulière.

En effet, Freddie Mercury prend en charge le restant de l'album et là, on passe à la nuit; On se penche sur le livret. Il y a une face blanche et une face noire. Cette dernière débutte par Ogre Battle, un titre d'une rare intensité, très typé heavy metal à la Black Sabbath. Ce n'est pas franchement fluide, mais l'effet est assuré. On reste dans l'étonnement : en effet, cette chanson est couplée à la suivante. En fait, il s'agit d'une longue suite de cinq morceaux, progressive dans la construction. On passe d'un hard violent à un rock rapide ponctué de grosses guitares avant de céder sur un court passage dans l'esprit de Led Zeppelin et déjà, on se retrouve face au gros morceau : The March Of The Black Queen, une oeuvre épique et puissante, avec une prestation vocale exceptionnelle et des choeurs sublimes. On en oubli presque qu'il y a un autre morceau complétant cette suite. Pour cause : Funny How Love est bien plus faible.

Et pour finir en beauté, on se retrouve avec le single Seven Seas Of Rhye qui fut le premier véritable succès de Queen dans les charts anglais, se classant à la 10ème place. A l'origine un court instrumental sur le premier album, Mercury dope sa composition d'une guitare puissante et pose un chant rapide et hargneux à la fois dessus. La réussite est au rendez-vous. Queen est en train de gagner son pari et la face noire de cet album décomplexera le groupe. Il reste d'ailleurs le préféré de Brian May. Chez les fans, cet album est sujet à diverses polémiques; Il y a ceux qui ne jurent que par lui et ceux qui s'en moquent un peu. Sans une première partie pâlotte, il aurait pu être un des disques de hard rock référentiels, un classique du genre. Il y a trop de faiblesses pour cela, malheureusement.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


Bon, pour le coup, je serai plus dans le camp de "ceux qui ne jurent que par lui". Un album grandiose, une référence dans le genre, sublime. Désolé, les qualificatifs me manquent.
mer. 2 juil. 08- 22:18  
Je trouve la première partie bien trop molle pour en faire un chef d'oeuvre. ;-) Et ce n'est pas forcément super accessible. ;-)
mer. 2 juil. 08- 23:54  


Queen II - Infos

Voir la discographie de Queen
Infos de Queen II
acheter sur Amazon
Sortie : 8 mars 1974
Genre : Hard Rock
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Procession (1:12)paroles de Procession
2. Father To Son (6:12)à écouter en premierparoles de Father To Son
3. White Queen (4:33)à écouter en premierparoles de White Queen
4. Some Day One Day (4:21)paroles de Some Day One Day
5. The Loser In The End (4:01)paroles de The Loser In The End
6. Ogre Battle (4:08)culte !culte !paroles de Ogre Battle
7. The Fairy Feller's Master-Stroke (2:39)à écouter en premierparoles de The Fairy Feller's Master-Stroke
8. Nevermore (1:17)paroles de Nevermore
9. The March Of The Black Queen (6:03)culte !culte !paroles de The March Of The Black Queen
10. Funny How Love Is (3:14)paroles de Funny How Love Is
11. Seven Seas Of Rhye (2:48)culte !culte !paroles de Seven Seas Of Rhye
écouter : Ecouter l'album



Queen

Queen
Queen
Voir la page du groupe
Création : 1970
Genre : Hard Rock
Origine : Royaume-Uni




Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Dehumanizer
Dehumanizer
1992

Chronique de Tyr
Tyr
1990

Chronique de The Eternal Idol
The Eternal Idol
1987

Chronique de Seventh Star
Seventh Star
1986

Black Sabbath
Black Sabbath
Voir la page du groupe
Création : 1969
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Led Zeppelin
Led Zeppelin
Voir la page du groupe
Création : 1968
Genre : Hard Rock
Origine : Royaume-Uni


Albums chroniqués :
Chronique de Black Ice
Black Ice
2008

Chronique de Black Ice
Black Ice
2008

Chronique de Ballbreaker
Ballbreaker
1995

Chronique de Ballbreaker
Ballbreaker
1995

AC/DC
AC/DC
Voir la page du groupe
Création : 1973
Genre : Hard Rock
Origine : Australie


Albums chroniqués :
Chronique de Babez for Breakfast
Babez for Breakfast
2010

Lordi
Lordi
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Hard Rock
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Aftershock
Aftershock
2013

Chronique de Kiss Of Death
Kiss Of Death
2006

Chronique de Inferno
Inferno
2004

Chronique de Overnight Sensation
Overnight Sensation
1996

Motörhead
Motörhead
Voir la page du groupe
Création : 1975
Genre : Hard Rock
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Alice Cooper
Alice Cooper
Voir la page du groupe
Création : 1964
Genre : Hard Rock
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Savage Amusement
Savage Amusement
1988

Chronique de Blackout
Blackout
1982

Chronique de Animal Magnetism
Animal Magnetism
1980

Chronique de Lovedrive
Lovedrive
1979

Scorpions
Scorpions
Voir la page du groupe
Création : 1971
Genre : Hard Rock
Origine : Allemagne

Rapports de concerts: