Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Lost to the Living

Chronique de Lost to the Living

Daylight Dies  - Lost to the Living (Album)

Dur de passer après Dismantling Devotion!



Après la véritable tornade nommée Dismantling Devotion, les doomeux américains de Daylight Dies reviennent sur le devant de la scène avec Lost to the Living, troisième opus du groupe disponible depuis 2008. C'est un véritable challenge pour eux que de parvenir à sortir un album au moins aussi bon que le précédent, et c'est bien dans cet esprit-là que le public accueillait ce nouvel effort...


Commençons par le visuel. Comme à son habitude, Daylight Dies nous sert un artwork discret, très sobre et pourtant assez énigmatique. Pourquoi tant de noir? La musique suivra-t-elle la dominante des couleurs ou n'est-ce qu'une sorte de trompe-l'œil? Assurément non, comme les neuf compositions nous le laissent comprendre...

Car pour être noir, cet opus l'est, c'est certain. Là où un Dismantling Devotion brillait par ses lueurs d'espoir, Lost to the Living se confond lui dans la déchéance et dans des sentiments plutôt négatifs ("The Morning Light", "Cathedral", "A Subtle Violence"...). Pour faire clair, c'est lourd, c'est sombre et surtout mélancolique, à la limite du torturé comme en témoignent ces growls déchirés. Pourtant, la musique proposée ici n'est pas si différente que celle jouée deux années plus tôt... Disons que Daylight Dies a gentiment fait évolué sa recette, alourdit sa musique, sans vraiment prendre de risques (si ce n'est les superbes interventions claires très Katatoniesques sur "Woke up Lost" et "Last Alone").
Du coup, et comparativement à Dismantling Devotion, Lost to the Living a du mal à accrocher l'oreille, il manque ce grain accrocheur qui avait fait le succès du précédent opus, ces notes qui à elles seules laissaient l'auditeur dans un profond état léthargique où seuls les changements d'ambiances parvenaient à le guider...

Le pire dans tout ça, c'est que Lost to the Living souffre d'une comparaison inévitable avec son aîné. Si Dismantling Devotion n'avait jamais vu le jour, cet opus serait probablement un monstre du genre, seulement ce n'est pas le cas, et même si le tout sonne bien (gros boulot de Jens Bogren d'ailleurs), les sonorités deviennent prévisibles...
Sinon, et je le répète, nous ne tenons pas là un album mauvais, bien au contraire...


Au final, un avis plutôt mitigé pour ce Lost to the Living... Les neuf compositions sont inspirées, elles ne manquent pas d'âme mais on a tendance à ressentir le spectre musical qui prédominait sur Dismantling Devotion. Et clairement, entre ces deux opus ce dernier ne fait pas le poids... Pourtant, tout est mis en œuvre pour mettre le paquet, que ce soit dans les arrangements (guitares acoustiques, effets...), les vocaux ou même le mix (et j'en reviens à ces deux monstres "Woke up Lost" et surtout "Last Alone")...
Il est juste dommage que le groupe n'ait pas osé faire évoluer un peu plus sa musique...



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :  
NanoRoux  



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


daylight dies se révele un groupe decouverte! et ce dernier album est une pure merveille!pour moi c est comme une consolation! je pleurais les beaux jours de katatonia et voici que je tombe sur leur dignes successeur s !!! je trouve dans cette album bien des points forts qui ferons de daylight dies un grand du genre !!!! alor pour ceux qui connaissent pas qu ils commencent par ce dernier!
ven. 8 août 08- 13:12  
complètement d'accord.
Pour moi Daylight Dies est d'une triste beauté. Très mélancolique, lancinant. Effectivement ça se rapproche bien de Katatonia, (et d'Opeth également, si tu connais).

Ecoute aussi leur premier album (http://metalship.org/chronique.php?chro=6-Dismantling_Devotion#chro-5), je le préfère encore à celui là !

ven. 8 août 08- 18:31  


Lost to the Living - Infos

Voir la discographie de Daylight Dies
Infos de Lost to the Living
acheter sur Amazon
Sortie : 24 juin 2008
Genre : Doom-Death Mélodique
Label : Candlelight Records
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Cathedral (07:14)à écouter en premierparoles de Cathedral
2. A Portrait in White (05:02)à écouter en premierparoles de A Portrait in White
3. A Subtle Violence (05:40)listenparoles de A Subtle Violence
4. And a Slow Surrender (03:27)paroles de And a Slow Surrender
5. At a Loss (06:26)culte !culte !paroles de At a Loss
6. Woke Up Lost (05:23)listenparoles de Woke Up Lost
7. Descending (05:20)paroles de Descending
8. Last Alone (04:59)à écouter en premierlistenparoles de Last Alone
9. The Morning Light (07:57)paroles de The Morning Light
écouter : Ecouter l'album



Daylight Dies

Daylight Dies
Daylight Dies
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Doom Metal
Origine : États-Unis




Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Heritage
Heritage
2011

Chronique de Watershed
Watershed
2008

Chronique de The Roundhouse Tapes
The Roundhouse Tapes
2007

Chronique de Ghost Reveries
Ghost Reveries
2005

Opeth
Opeth
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Katatonia
Katatonia
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Rock Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Anathema
Anathema
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Rock Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de An Ode To Woe
An Ode To Woe
2008

Chronique de The Angel And The Dark River
The Angel And The Dark River
1995

My Dying Bride
My Dying Bride
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Doom Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Sovran
Sovran
2015

Chronique de Sovran
Sovran
2015

Chronique de A Rose for the Apocalypse
A Rose for the Apocalypse
2011

Chronique de No Greater Sorrow
No Greater Sorrow
2008

Draconian
Draconian
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Doom Metal
Origine : Suède


Albums chroniqués :
Chronique de Black Masses
Black Masses
2010

Chronique de Black Masses
Black Masses
2010

Chronique de Dopethrone
Dopethrone
2000

Electric Wizard
Electric Wizard
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Doom Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Epicus doomicus metallicus
Epicus doomicus metallicus
1986

Candlemass
Candlemass
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Doom Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts: