Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Gore Metal

Chronique de Gore Metal

Exhumed  - Gore Metal (Album)

 7 
10



Aux hasards d'errements oisifs et coupables, il arrive à votre humble serviteur de lire, en ce nouveau préau virtuel qu'est internet, quelques énormités assez consternantes. Ainsi à la recherche de quelques informations susceptibles d'étancher une inextinguible curiosité concernant ce Gore Metal, premier véritable album des américains d'Exhumed, ces divagations numériques me firent poser mon regard sur la prose d'un chroniqueur, la décence imposera de taire son nom, dont l'audace, ou l'inculture, ou l'inconscience libertaire, ou peut-être les trois à la fois, lui permettait d'estampillé ce premier manifeste de qualificatifs tels que "bruitiste" et "brouillon" dès lors qu'il s'agissait de décrire l'art de ces californiens.

En premier lieu, ce qu'il conviendra de dire aux plus néophytes de ce Death Grind que pratique Matt Harvey et ses complices, est que sa composante Grind est directement issue du Grindcore.

De plus, au delà de cette accointance musicale pour une expression particulière, il faudra également dire qu'Exhumed s'illustre par l'emploi de son imagerie sanguinolente, choquante, provocatrice et grandguignolesque, mais aussi, par l'usage de quelques samplers de tronçonneuse propre à égayer son interprétation. Deux tendances qui épousent parfaitement la mouvance.

Cette musique et sa représentation visuelles sont extrêmes. Ses airs sont véloces. Ce qu'elle nous donne à entendre te ce qu'elle nous donne à voir est primaire, crue, brutale et sans concession. Ses vocaux écorchés conjugués, parfois, aux chants plus gutturaux côtoient des batteries et des riffs de guitare simples, répétitifs et rapides directement influencés par le Punk-Hardcore.

Tant et si bien que, de par l'essence même de ces caractéristiques les plus connues, il devient aberrant de reprocher à un tel mouvement d'être "bruitiste" et sommaire. A moins, bien sûr, de ne pas en connaitre, à minima, les arcanes. Ou à moins de ne pas en apprécier les éructations. Si tel était le cas, difficile alors de comprendre les raisons qui poussèrent notre ami chroniqueur à tenter d'appréhender un style dont il n'est pas amateur et auquel, apparemment, il ne connaît rien.

En second lieu, il faudra absolument démentir cet argument concernant la confusion qui régnerait au cœur de ce Gore Metal. Si, bien évidemment, l'aspect Grind d'Exhumed offre à sa musique une vivacité, une radicalité et une rapidité excessive, ses aspirations Death Metal structurent suffisamment son propos pour que ses morceaux soient efficaces (si tant est que vous soyez familier à ce genre).

Et puis, pour s'éloigner encore de ces contrées exclusivement Grindcore, Matt Hardy nous propose la variété de ses chants évoluant tantôt en des sphères écorchées et célestes, et tantôt gutturales et profondes.

La démonstration est faite. Nous sommes donc bien ici en présence de Death Grind et non pas seulement de Grindcore. Exhumed n'est pas Last Days Of Humanity, loin s'en faut. Et son Death n'est pas "brouillon" (si tant est, une fois encore, que vous soyez adepte de ce style).

En outres, loin de ses desseins exclusivement brutalistes, le groupe cultive également de véritables aspirations aux nuances moins vives. Tant et si bien qu'il n'est pas rare, au détour d'un accès de cette délicieuse férocité dans laquelle le groupe se complait remarquablement, de découvrir quelques breaks, quelques riffs, quelques superbes soli, quelques préambules et quelques tempi moins prompt. Autant d'éléments à même de diversifier son propos. Citons, pour exemple, Postmortem Procedures, Emucleation, In My Human Slaughterhouse, ou encore, Vagitarian 2.

L'album se clôt sur un féroce Sodomy and Lust, une reprise du groupe de Thrash allemand Sodom.

Gore Metal, premier véritable album des américains d'Exhumed, est donc une œuvre de Death Grind sans compromis, intense et délicieusement âpre. Une réussite pour les connaisseurs. Un échec pour les béotiens. Allez comprendre.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


Roooo putain, la pochette !!!!!!
mar. 29 mai 12- 21:03  
J'aime bien la tête dans le micro-onde...
mar. 29 mai 12- 22:43  


Gore Metal - Infos

Voir la discographie de Exhumed
Infos de Gore Metal
acheter sur Amazon
Sortie : 1998
Genre : Grindcore
Label : Relapse Records
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Necromaniac (2:31)paroles de Necromaniac
2. Open the Abscess (3:18)paroles de Open the Abscess
3. Postmortem Procedures (3:21)paroles de Postmortem Procedures
4. Limb From Limb (2:31)paroles de Limb From Limb
5. Enucleation (3:59)paroles de Enucleation
6. Casketkrusher (3:24)paroles de Casketkrusher
7. Deathmask (2:52)paroles de Deathmask
8. In My Human Slaughterhouse (2:01)paroles de In My Human Slaughterhouse
9. Sepulchral Slaughter (3:03)paroles de Sepulchral Slaughter
10. Vagitarian ll (3:40)paroles de Vagitarian ll
11. Blazing Corpse (2:04)paroles de Blazing Corpse
12. Deadest of the Dead (5:52)paroles de Deadest of the Dead
13. Sodomy and Lust (Sodom cover) (4:47)paroles de Sodomy and Lust (Sodom cover)
écouter : Ecouter l'album



Exhumed

Albums chroniqués :
Chronique de Gore Metal
Gore Metal
1998

Exhumed
Exhumed
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Grindcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Impaled
Impaled
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Grindcore
Origine : États-Unis


General Surgery
General Surgery
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Haemorrhage
Haemorrhage
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Grindcore
Origine : Espagne

Rapports de concerts:

Mortician
Mortician
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis


Sodom
Sodom
Voir la page du groupe
Création : 1980
Genre : Thrash Metal
Origine : Allemagne

Rapports de concerts: