Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Something Wild

Chronique de Something Wild

Children of Bodom  - Something Wild (Album)

 9 
10

Le commencement...

Cet article n'a pas été écrit par un membre de l'équipe officielle de Metalship, et n'engage donc que son auteur, pas la rédaction du webzine.


Pour ma première chronique j'ai choisi mon groupe préféré: Children of Bodom. Naturellement, faut commencer par le commencement, donc Something Wild. Le commencement d'un grand groupe, innovant et créateur.

Mené par un jeune mais déjà expérimenté Alexi Laiho, Children of Bodom est l'un des groupes à retenir de son pays d'origine, la Finlande. Ils nous offrent dés le début un death mélodique qui tiens tout a fait son nom : ça va vite, c'est beau, c'est technique, c'est bien. Le chant est une des particularités de ce groupe, si on peut appeler ça un chant ; Alexi sort une voix typée black metal, aigue, un peu hurlante, et braille des paroles dont on ne comprend rien mais c'est pas grave. En plus de ça, il s'arrache les doigts sur le manche de sa guitare, et il le fait plutôt bien, puisque chaque morceau est un solo en lui même, c'est mélodique, technique. Du talent le jeune. Il est accompagné (ben oui faut bien) par ses déjà fidèles amis, tout aussi compétents que lui ; la seconde guitare, effectuée par Alexander Kuoppala, est parfaitement complémentaire a celle d'Alexi, et ils se partagent le travail a peu près équitablement. La basse...non parlons d'abord du clavier en fait. Le clavier donc, tripoté par Janne Warman, s'occupe de rajouter une ambiance, parfois médiévale, mais toujours bien en accord. La basse, siégée par le encore plus jeune Henkka Seppälä (c'est où alors? hinhin(pardon)) est peu audible, sauf dans l'intro de la 2e piste In The Shadows. Jaska Raatikainen s'occupe des fûts, et plutôt bien d'ailleurs ; c'est propre, pas trop bourrin, on entend pas la double pédale pendant 5min, donc c'est du tout bon. L'ensemble est assez homogène, même si on remarque plus les 2 guitares et le clavier.
Je n'ai pas remarqué de gros hit dans l'album, tout se suit dans une homogénéité quasi parfaite. Ah, et notons la présence sur la couverture de la Faucheuse. Si, si, on va la retrouver souvent.

En conclusion:
Très bon album, qui a l'avantage et l'inconvénient d'être linéaire ; l'ensemble est bon mais aucun gros titre ne ressort. Pour un commencement c'est du bon, Alexi gère bien la composition et a des idées en têtes. 9/10 mérité.

(0) Modifier l'article
par SLRman, le 13 juillet 2008
Voir toutes les chroniques de SLRman


Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


Aucun gros titre ne ressort ? Tu veux dire, mis à part "Lake Bodom", bien que COB ai fait bien mieux après ...Sinon, 9/10 pour Something Wild c'est un peu beaucoup je trouve : ca reviendrait à mettre 12/10 à "Hatebreeder" et 14/10 à "Follow the reaper" non ?
dim. 19 avril 09- 18:51  
Bof non, je trouve Something Wild supérieur à Hatebreed perso, et Follow The Reaper bien surrestimé. Le reste, on n'en parle plus.
dim. 19 avril 09- 21:21  
Moui, il faut voir après ...Je trouve Hatebreeder et Follow the reaper superieurs à Something wild dans le sens ou ils contiennent de vrais gros titres, au refrains accrocheurs etc....Comme disait SLRman il est vrai que Something Wild manque de gros titres qui ressortent un peu du lot ( au profit d'un album qui est un gros titre dans son entier et non à décomposer ?). Et bien pour moi c'est chose faite dès Hatebreeder et confirmé avec Follow the reaper, qui sont plus aboutis dans un sens ...bien plus abordables aussi .
Après comme tu dis, à partir de Are you dead yet ( et même avant) COB a prit le mauvais virage ...

lun. 20 avril 09- 13:18  


Something Wild - Infos

Voir la discographie de Children of Bodom
Infos de Something Wild
acheter sur Amazon Table './nanoroux_bdd/images' is marked as crashed and should be repaired