Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de DIVISION BLINDEE

Chronique de DIVISION BLINDEE

ADX  - DIVISION BLINDEE (Album)



Partir et revenir…

La résurrection artistique d’un groupe tombé aux champs d’honneur ne se fait jamais sans la douloureuse épreuve d’une longue réflexion, et ce d’autant plus que cette entité profondément symbolique se nomme ADX. Alors acculé, le doute nait d’interrogations aussi nombreuses que cruciale telles que, par exemple, le positionnement musical d’une expression nouvelle produites par la renaissance de ces artistes à la musique certes emblématique mais révolues et terriblement passéistes. Ou encore sur le sens à donner à une telle démarche en ces temps où les préoccupations ultra-mélodique sont devenues, bien plus que prépondérantes, alors qu’à contrario ADX aura toujours excellé dans la simplicité âpre d’un Heavy Speed agressif au relents Thrashy allant, justement, à l’encontre de ces attentes contemporaine de la fin de ces années 90. Sortir vainqueur de cette introspection sera d’autant plus délicats que de nombreuses années ont ensevelis de leurs terribles conséquences tous les derniers assauts dudit groupe, laissant à nos souvenirs des triomphes bien trop lointains (Suprematie (1987)). Le théâtre de ces conflits avait alors tant changé que nécessairement le retour de ces hommes s’annonçait donc périlleux. Mais étaient-ils seulement capables de vaincre ? Car la conviction de l’artiste, aussi forte fut-elle, ne conduit pas nécessairement au triomphe.

Après la débâcle de Weird Vision (1990) vint donc la première tentative avortée de manière quelques peu incompréhensible d’une résurrection, sur un album très justement intitulé Resurrection (1998). L’œuvre, pourtant respectable ne rencontrera qu’un succès d’estime.

Les raisons de cet échec sont sans doute nombreuses.

Sûrement contextuelles.
Un album aussi ouvertement désuet, simple et peu aventureux ne pouvait, en effet, pas éveillé les passions d’une foule attentive aux grandiloquences et aux exagérations toujours plus fastes d’une scène résolument novatrice (Rhapsody, Stratovarius, Hammerfall…).

Assurément qualitatives.
Un opus manquant aussi clairement de vivacité s’alourdissant de certains titres aux rythmes pesant semblait condamnés.


Revenir encore…
…Sans se retourner mais sans jamais oublier qui nous sommes…

Dix longues années après ce premier revers, et alors que tous pensaient que le corps décharné d’ADX reposait désormais définitivement en paix, la foi fit, une fois encore, renaître la bête. Toutefois la conviction ne fut plus seulement celle de l’artiste mais aussi celle d’un peuple tout entier qui réclamait, avec ferveur, le retour de ces héros. C’est en 2008 que sortit donc ce Division Blindée.

Dès les premières mesures ADX y est convaincant nous rappelant les doux souvenirs de ces belles heures à l’écho allant bien au-delà de nos frontières hexagonales exigües, et ce quoiqu’en pensent certains jeunes révisionnistes culturels prompts à réécrire l’histoire d’un contexte qu’ils ne vécurent pourtant pas méprisant ainsi, en un débat ridicule et sans fins, les arguments factuels de ceux qui eux pourtant le vécurent. Quoiqu’il en soit, bien plus vifs et belliqueux que sur son précédent effort, le groupe a retrouvé l’entrain salutaire de ce Heavy Speed aux riffs Thrashy pour lequel il partage, à l’évidence, un certain appétit avec d’autres (Killers, Vuclain). Sans pour autant dénaturer son identité, et sa musique, il aura, aussi, su insuffler à son propos une touche de modernité remarquablement séduisante en introduisant dans ses titres le fruit d’un travail mélodique assez remarquable.

Ainsi peut-on citer le superbe A La Gloire De Dieu véloce mais aussi les magnifiques Les Stratèges, Division Blindées, Mary La Sanglante et leurs refrains efficaces ou encore, par exemple, les excellents Souvenirs De Gambai et Livide.

Notons encore que les textes sont, eux-aussi, remarquablement recherchés et bien écrits. Le choix difficile de la langue française est un piège duquel certains ne parviennent pas vraiment à s’extraire. ADX, quant à lui, y excelle. Citons, par exemple, les lignes de Souvenirs De Gambai qui évoquent, tout en subtilité, l’histoire de ce lieu où le plus illustre des assassins de son époque, Henri Désiré Landru, perpétra quelques uns de ses crimes.

Division Blindée est donc un album de Heavy Speed aux relents Thrashy dans lequel se mêlent admirablement le passé, le présent et, espérons-le, le futur.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




DIVISION BLINDEE - Infos

Voir la discographie de ADX
Infos de DIVISION BLINDEE
acheter sur Amazon
Sortie : 15 mai 2008
Genre : Heavy Speed Metal
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Avant l'assaut (02:29)paroles de Avant l'assaut
2. À la goire de Dieu (04:25)paroles de À la goire de Dieu
3. Les stratèges (03:58)paroles de Les stratèges
4. Division Blindée (05:28)paroles de Division Blindée
5. Mary la sanglante (04:21)paroles de Mary la sanglante
6. Lycanthropie (05:34)paroles de Lycanthropie
7. Poison d'état (05:03)paroles de Poison d'état
8. La parodie du fou (03:52)paroles de La parodie du fou
9. Souvenirs de Gambai (04:10)paroles de Souvenirs de Gambai
10. Livide (04:41)paroles de Livide
11. Dernière morsure (06:08)paroles de Dernière morsure
12. Vestige d'un chaos (01:40)paroles de Vestige d'un chaos
écouter : Ecouter l'album



ADX

Albums chroniqués :
Chronique de DIVISION BLINDEE
DIVISION BLINDEE
2008

Chronique de RESURRECTION
RESURRECTION
1998

ADX
ADX
Voir la page du groupe
Création : 1982
Genre : Heavy Metal
Origine : France

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Nemesis
Nemesis
2013

Chronique de Unbreakable
Unbreakable
2013

Chronique de Elysium
Elysium
2011

Chronique de Polaris
Polaris
2009

Stratovarius
Stratovarius
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Power Metal
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Iron Maiden
Iron Maiden
Voir la page du groupe
Création : 1975
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Judas Priest
Judas Priest
Voir la page du groupe
Création : 1967
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Dehumanizer
Dehumanizer
1992

Chronique de Tyr
Tyr
1990

Chronique de The Eternal Idol
The Eternal Idol
1987

Chronique de Seventh Star
Seventh Star
1986

Black Sabbath
Black Sabbath
Voir la page du groupe
Création : 1969
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Helloween
Helloween
Voir la page du groupe
Création : 1978
Genre : Heavy Metal
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Silverthorn
Silverthorn
2012

Chronique de Ghost Opera
Ghost Opera
2007

Chronique de The Black Halo
The Black Halo
2005

Chronique de Epica
Epica
2003

Kamelot
Kamelot
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Heavy Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Blind Guardian
Blind Guardian
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Heavy Metal
Origine : Allemagne