Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Black Rose - A Rock Legend

Chronique de Black Rose - A Rock Legend

Thin Lizzy  - Black Rose - A Rock Legend (Album)

 9 
10

Une légende dans la légende.



Avec Live & Dangerous, Thin Lizzy connait une gloire méritée en Europe. Phil Lynott nourrit toujours quelques regrets quant aux USA, pays qui résiste toujours aux assauts du hard rock subtil de sa formation. Mais pour le moment, il doit pallier à l'éviction de Brian Robertson avec qui la situation était devenue trop tendue pour être viable au sein du groupe. Et là, Lynott réussi un grand coup en convaincant son frère ennemi, Gary Moore, de le rejoindre pour cette aventure exceptionnelle. Moore avait souvent collaboré avec le groupe, mais sans jamais franchir le pas, jugeant le train de vie de Phil et du batteur Brian Downey bien trop infernal pour lui, les deux compères n'étant pas les premiers à quitter le pub, le soir. Du coup, n'importe qui doté d'un bon odorat peut sentir que cette formation ne durera pas dix ans.

Moore s'impliquera d'ailleurs dans l'écriture, apportant un style assez chaud, né du blues, qui est sa grande passion, mais qui peut également s'échapper dans toutes les directions chères au groupe. Il n'est donc pas étonnant d'entendre ces natifs d'Irlande prendre une direction folk assez prononcée par moment, tout en douceur et feeling, n'oubliant pas la musicalité nécessaire pour ne pas virer à la démonstration.

On retrouve donc beaucoup de mélodies et de mélancolie, même si elle prend des visages parfois tortueux. On pense immédiatement à Got To Give It Up où Lynott parle de la drogue d'une façon particulière, qui fait peur. Il parle de son addiction pour les drogues dures, ne se condamnant pas, se montrant même étrangement indulgent avec elles, signe d'un profond malaise dans lequel le pauvre homme était englué. On pense également à Roisin Dubh (Black Rose) A Rock Legend[/i], qui puise dans les musiques traditionnelles, et qui du coup brasse beaucoup de sentiments, braqué entre la poésie et une certaine part d'ombre. Le travail effectué là est tout simplement réussi, vu que Lynott et Moore se sont basés sur des thèmes populaires qu'ils ont aménagé à la sauce Thin Lizzy, captant l'intensité initiale pour la restituer en y incorporant la sensibilité propre au groupe et surtout, à celle de son leader charismatique. L'envie de danser ne nous quitte pas, même si quelque chose dans les notes indique que c'est loin d'être entièrement lumineux, que quelque chose vie en-dessous, quelque chose de pas forcément très joyeux.

L'association entre Scott Gorham et Moore est intéressante. Les deux ont des styles diamétralement opposés et Gorham s'écarte volontiers pour laissé le balafré s'illustrer lors des soli, gorgés de feeling et de justesse. L'arrogance de Moore aurait pu avoir des conséquences explosives avec le gentillesse discrète de Scott, mais les deux hommes ont réussi à adapter leur jeu en conséquence, à ne pas faire de vagues. La différence au niveau du son est subtile, mais elle est bien là. Par rapport au son propre et nickel des albums avec Robertson, avec deux guitares bien distinctes, le son devient plus compact, plus rugueux également, sans pour autant sonner clairement plus heavy. L'espace sonore est mieux géré, les instruments mieux répartis, la distorsion plus imposante. Les morceaux typiquement hard rock sonnent de façon explosive, à l'instar de Do Anything You Want To ou Get Out Of Here, sans oublier le plus groovy Waiting For A Alibi, morceau typique de Lynott avec sa basse funky et les intonations soul de la voix. Mais le groupe est aussi capable de présenter la finesse qui le caractérise, comme pour Sarah, que Phil a écrit pour sa fille, comme s'il devinait que sa vie personnelle allait partir en éclat, avec une ligne mélodique joyeuse, où l'on comprend sa joie d'être père. Malgré les à-côtés.

Le disque est admirablement bien construit, très compact dans sa forme, avec un final renversant, un titre long qui part dans le folk électrique, mâtiné au rock de Thin Lizzy. Il sera l'un des plus gros succès pour le groupe, malheureusement, Gary Moore partira en pleine tournée, laissant en plan Phil Lynott et les autres, brisant les rêves de conquête des USA du métis à jamais. Mais pouvait-il réellement y arriver avec un album aussi clairement européen, riche en mélodies et doté d'une ambiance bien particulière, assez indescriptible ?

Black Rose - A Rock Legend est un disque d'une justesse rare, qui ne se complait pas à donner ce que veulent les gens. Le groupe a suivi sa voie, se remettant en question après un Bad Reputation un brin décevant après les coups d'éclats précédents et a sorti un disque très personnel, fin, soigné, mais pas forcément le plus accessible de tous. Disque entier, somptueux, marqué par le sens du feeling du guitariste balafré, mais également par la sentimentalité à fleur de peau de Phil Lynott qui arrivait lentement au crépuscule de sa vie, se brûlant de plus en plus les ailes. Une petite merveille.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Black Rose - A Rock Legend - Infos

Voir la discographie de Thin Lizzy
Infos de Black Rose - A Rock Legend
acheter sur Amazon
Sortie : 13 avril 1979
Genre : Hard Rock
Label : Vertigo
Playlist :
1. Do Anything You Want To (3:51)à écouter en premier
2. Toughest Street In Town (3:59)à écouter en premier
3. S & M (4:04)
4. Waiting For An Alibi (3:29)culte !culte !
5. Sarah (3:30)à écouter en premier
6. Got To Give It Up (4:23)à écouter en premier
7. Get Out Of Here (3:35)
8. With Love (4:38)à écouter en premier
9. Roisin Dubh (Black Rose) A Rock Legend (7:06)culte !culte !
écouter : Ecouter l'album



Thin Lizzy

Thin Lizzy
Thin Lizzy
Voir la page du groupe
Création : 1969
Genre : Hard Rock
Origine : Irlande

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Queen
Queen
Voir la page du groupe
Création : 1970
Genre : Hard Rock
Origine : Royaume-Uni


Gary Moore
Gary Moore
Voir la page du groupe
Création : 1973
Genre : Hard Rock
Origine : Irlande


Albums chroniqués :
Chronique de Black Ice
Black Ice
2008

Chronique de Black Ice
Black Ice
2008

Chronique de Ballbreaker
Ballbreaker
1995

Chronique de Ballbreaker
Ballbreaker
1995

AC/DC
AC/DC
Voir la page du groupe
Création : 1973
Genre : Hard Rock
Origine : Australie


Albums chroniqués :
Chronique de Babez for Breakfast
Babez for Breakfast
2010

Lordi
Lordi
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Hard Rock
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Aftershock
Aftershock
2013

Chronique de Kiss Of Death
Kiss Of Death
2006

Chronique de Inferno
Inferno
2004

Chronique de Overnight Sensation
Overnight Sensation
1996

Motörhead
Motörhead
Voir la page du groupe
Création : 1975
Genre : Hard Rock
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Alice Cooper
Alice Cooper
Voir la page du groupe
Création : 1964
Genre : Hard Rock
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Savage Amusement
Savage Amusement
1988

Chronique de Blackout
Blackout
1982

Chronique de Animal Magnetism
Animal Magnetism
1980

Chronique de Lovedrive
Lovedrive
1979

Scorpions
Scorpions
Voir la page du groupe
Création : 1971
Genre : Hard Rock
Origine : Allemagne

Rapports de concerts: