Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Winterburst

Chronique de Winterburst

Winterburst  - Winterburst (Demo)

Première démo époustouflante de maturité!



Parfois, le hasard fait bien les choses. En effet, lorsqu'on traîne ça et là sur cet immense monde qu'est Internet, on tombe parfois sur LE groupe qui accroche, celui qui envoie alors qu'il sort de nulle part... Une révélation en quelque sorte, qui à tôt fait d'ouvrir un appétit démesuré pour tout amateur qui se respecte...
C'est à peu près exactement ce qu'il m'est arrivé lorsque j'ai atterri sur la page Myspace de Winterburst. Tout jeune groupe français, ces six musiciens versent dans un Black Symphonique rappelant Graveworm et les vieux Dimmu Borgir, le tout pour un rendu vraiment très alléchant. En témoin, ce premier méfait, sous la forme d'une démo six titres.


Le premier coup d'œil est déjà très prometteur: l'artwork réalisé par George Grie (www.neosurrealismart.com) est tout simplement magnifique. Le sentiment glacial qui s'en dégage est une très bonne entrée en matière pour aborder la musique de Winterburst.

La démo démarre, "Son of Mars" résonne et montre déjà que les claviers seront ultra-présents. Le Black Metal des français est lancé: ça joue vite et bien, mais Winterburst n'en oublie pas pour autant les mélodies. Bien au contraire, puisque chaque titre est accrocheur: que ce soit avec les riffs, solos et autres nappes de claviers. La musique des français tisse une véritable toile mélodique et ambiancée, à la manière d'un Graveworm paré de ses plus beaux atours. La comparaison avec les italiens ne sera donc pas fortuite (tout comme pour Dimmu Borgir et Cradle of Filth d'ailleurs), puisque l'approche de l'utilisation des claviers est finalement librement inspirée de ces ténors du genre.
Mais loin d'être un défaut, ces influences n'apportent que du bon dans la recette "Winterburst".

Chaque morceau dévoile des ambiances inquiétantes et glaciales (à l'image de l'artwork finalement) baignant dans une légère amertume pourtant bien présente ("Circle of Despair"). Les guitares de Kyll et Jörm, assistées de près par les nappes de Terias, se plaisent à sortir des riffs inspirés ("The Sign of the Black Ivy" et son côté très "Dimmuesque", "Enthronement Ceremony"), qui accentuent considérablement l'impact de chacune de ces six pièces. Vorender hurle ses paroles, pendant que la paire basse-batterie assure une assise rythmique conséquente ("Blessing of the Evil"). Une minutie telle qu'il devient difficile d'imaginer que nous sommes face aux touts débuts du groupe!

Car ce qui impressionne le plus à l'écoute de cette démo, c'est la maturité artistique dont fait preuve chacun des membres de Winterburst. En effet, les six morceaux s'enchaînent dans une cohérence enviable, sans vous parler du niveau de ces types! C'est simple, Graveworm et toute sa clique ont du souci à se faire! Bien que nos jeunes frenchies débarquent sur leur propre terrain, ils n'ont aucun mal à le faire de l'ombre...

Seules la production (et encore) et les influences parfois trop palpables constituent les défauts de cette première réalisation. La production, car la basse n'est à mon goût pas assez mise en valeur. Puis pour les influences... Avouez qu'il y a quand même pire que d'être comparé aux poids-lourds du Black Symphonique!


Au final, cette démo est une sacrée baffe, celles dont on prend toujours un malin plaisir à encaisser (et ce sans être forcément maso!). Le talent des gars de Winterburst trouve ici toute son expression et, même si les mauvaises langues vous diront que ça sonne trop comme Graveworm et Dimmu Borgir, franchement, le rendu est excellent.
Les six compos défilent à grande vitesse, prennent soin d'envelopper l'auditeur d'un voile glacial et résolument mélancolique pour au final le rendre tout acquis à la cause des français.

Avec une telle démo, Winterburst débute de la plus belle des manières, et il y a fort à parier que nous tenons là un futur poids-lourd du Black Metal français...



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :  
 9 
10
kumelia
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Winterburst - Infos

Voir la discographie de Winterburst
Infos de Winterburst

Sortie : décembre 2009
Genre : Black Death Symphonique
Label : Autoproduction
Demo

Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Son Of Mars (05:08)à écouter en premierparoles de Son Of Mars
2. The Sign Of The Black Ivy (06:42)culte !culte !paroles de The Sign Of The Black Ivy
3. Enthronement Ceremony (04:33)culte !culte !listenparoles de Enthronement Ceremony
4. The 7th Circle (05:15)culte !culte !paroles de The 7th Circle
5. Circle Of Despair (06:30)culte !culte !listenparoles de Circle Of Despair
6. The Blessing Of The Evil (06:48)à écouter en premierparoles de The Blessing Of The Evil
écouter : Ecouter l'album



Winterburst


Albums chroniqués :
Chronique de The Mind Cave
The Mind Cave
2012

Chronique de Winterburst
Winterburst
2009

Winterburst
Winterburst
Voir la page du groupe
Création : 2009
Genre : Black Metal
Origine : France




Groupes en rapport


Dimmu Borgir
Dimmu Borgir
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Cradle of Filth
Cradle of Filth
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Black Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Fragments of Death
Fragments of Death
2011

Chronique de Engraved In Black
Engraved In Black
2003

Chronique de Eternal Winds
Eternal Winds
1997

Graveworm
Graveworm
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Black Metal
Origine : Italie

Rapports de concerts:

Carach Angren
Carach Angren
Voir la page du groupe
Création : 2003
Genre : Black Metal
Origine : Pays-Bas

Rapports de concerts:

Sothis
Sothis
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Black Metal
Origine : États-Unis