Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Écailles de lune

Chronique de Écailles de lune

Alcest  - Écailles de lune (Album)

 8 
10

Entre univers noirs et mondes idylliques et enchanteurs.



Depuis sa création, Alcest a bénéficié d’une bien belle renommée sur la scène Black française.
Mais avec le changement entrepris quelques années plus tôt avec le mini CD Le Secret, puis avec la confirmation de ce changement avec le sublissime Souvenirs d’un Autre Monde, le groupe mené pas Neige a été adulé par les uns, décrié par les autres.

Mais ceux qui avaient apprécié les instants magiques et purs de Souvenirs d’Un Autre Monde attendaient rapidement une suite.
Finalement, Neige nous a offert un petit avant-goût de son retour avec un superbe split en compagnie de Les Discrets.
Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, les deux groupes sortent leur nouvel album, chez Prophecy, et en même temps !

L’attente aura été longue, mais Écailles De Lune, le nouvel album d’Alcest est sur le point de voir le jour.
Comme toujours, le talent de Neige sera très surprenant ! Les premières notes nous plongeront directement dans le post-rock de Klimt 1918, mais après quelques virements de bords, c’est une fois de plus le monde du rêve qui s’installe et qui se dessine. Car Neige agit tel un peintre, un artiste qui capable de recréer des mondes issus de son imaginaire. Et ça, on le savait déjà, mais ce nouvel album est encore une belle occasion de nous transporter dans des rivages inexplorées, des terres que l’on ne verra jamais mais que l’on est tout aussi capable de se représenter.
Si Souvenirs d’un Autre Monde annihilait les éléments Black dans une contemplation de la beauté, les guitares saturées étaient belle et bien là. Les bases du shoegaze mélangées au post-rock et au Black Metal donnaient là une savoureuse musique. Et Alcest poursuit dans cette voie, mais cette fois-ci, il accentuera plus les éléments Black, notamment au niveau du chant. On reconnaitra Percée de Lumière qui apparaissait sur le split avec Les Discrets, et qui présentait une sorte de retour aux sources, un bon compromis avec le Alcest de Tristesse Hivernale et celui de Le Secret. Percée de Lumière semble être une sorte de rétrospective à lui tout seul de l’œuvre de Neige. On retrouve ainsi des éléments propre à Mortifera comme ce chant haineux et glacial, ces ambiances glauques, et qui alterne avec magie avec des passages bien plus ‘heavenly’ contenus dans un chant angélique. Et les éléments rétrospectifs ne se retrouvent pas uniquement dans ce morceau, mais ils apparaissent de manière plus ou moins discrète tout au long du disque.

Mais cet album est aussi l’occasion de s’essayer à d’autres univers musicaux. On repèrera un Abysses qui n’aurait pas fait tache dans un album de Northaunt. Court, discret, efficace. Neige ne prend pas de risque et le morceau prend des airs d’interludes, mais au moins, c’est fait, il y a du Dark Ambaint dans Alcest.
Car ce magicien n’en a jamais assez. Il n’y a qu’à voir le nombre de groupes et de projets auxquels il a participé. En véritable mercenaire du Metal, Alcest est peut-être le groupe qui lui ressemble le plus, et il veut en faire son bébé, son reflet.
Et si Alcest évolue quelque peut avec ce nouvel album, il n’a pas tant changé que cela puisque certains titres auraient très bien pu figurer sur le précédent opus. Certains titres sont même encore plus planants, comme ce Sur L’Océan Couleur de Fer qui sonne comme une évasion de ce monde, quelques instants de quiétude intense que l’on voudrait éternelle.

Entre univers noirs et mondes idylliques et enchanteurs, Neige nous transporte à nouveau dans son imaginaire étrange et fascinant que lui seul sait recréer avec cette subtilité innée.

(0) Modifier l'article
par Pit, le 7 mars 2010
Voir toutes les chroniques de Pit


Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


Comme d'hab' Pit, une bien belle chro, pour un album vraiment intéressant!
Je n'avais pas trop apprécié la période Amesoeurs, mais cet album là est d'un tout autre niveau!
Superbe "Sur L’Océan Couleur de Fer"!

ven. 14 mai 10- 22:50  
Merci merci l'ami, ça fait toujours plaisir !
Souvenirs d'un Autre Monde est pour moi le meilleur album, mais celui-ci tient très très bien la route, y a pas à dire !

sam. 15 mai 10- 00:50  


Écailles de lune - Infos

Voir la discographie de Alcest
Infos de Écailles de lune
Table './nanoroux_bdd/images' is marked as crashed and should be repaired