Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Am Universum

Chronique de Am Universum

Amorphis  - Am Universum (Album)

 6 
10

Amorce de déclin



Avec Tuonela, Amorphis avait pris un virage intéressant, mais aux antipodes d'une réelle continuité stylistique de leur oeuvre depuis le formidable Elegy. On ne peut pas dire que les Finlandais avançaient à contre-courant de leur inspiration, mais le chemin emprunté n'était pas parmi les plus logiques qui soit, le virage hard rock typé '70 teinté de nuances folks avait quelque chose de surprenant, voire de dérangeant pour tous ceux qui aimaient la rudesse du groupe et surtout les parties de chant typiquement death qui avaient tendance à complètement disparaitre, au seul profit du malheureux Greed qui, de par sa différence, faisait presque office de vilain petit canard (et qui ne s'est pas franchement changé en cygne d'ailleurs avec le temps...).

Am Universum était donc assez attendu, ne serait-ce que pour savoir si Amorphis allait poursuivre dans cette voie ou si Tuonela n'était qu'un album facette d'une envie, d'un moment particulier. Du coup, il n'est pas franchement étonnant de constater que la formation s'est contentée d'enfoncer le clou, sans plus d'états d'âme et en adoucissant encore la musique si possible.

Ce qui ressort avant tout de l'écoute de cet album, c'est une impression de spleen permanent, très vite mise en place par un Alone écoeurant de désespoir. Il transpire à chaque note, même quand la guitare se fait plus rêche, que l'ensemble s'emballe quelque peu. Bien sur, le titre n'est pas mauvais, c'est même un excellent titre, qui mérite que l'on se penche dessus avec ses harmonies particulières qui prennent aux tripes. Le chant de Pasi Koskinen est bluffant de justesse à présent et les émotion coulent sur sa voix avec passion, ce qui rend la mélancolie encore plus forte, perceptible même pour les plus blasés. L'homme a fait d'énormes progrès depuis Elegy et c'est un plaisir de l'entendre s'enfoncer dans un carcan de noirceur.

Goddess (Of The Sad Man) est à ce titre l'autre très grande réussite de ce disque, sur un rythme plus enlevé, avec des guitares plus heavy. Ici, contrairement à Alone, pas de saxophone, juste la puissance brut des instruments de base du genre pour un résultat plus dur, toujours dans une veine très hard rock '70, style qui sera présent tout au long de l'album, avec plus ou moins de bonheur et de réussite.

Parce que Amorphis va vite tourner en rond sur Am Universum. Le saxophone s'impose sur la moitié des titres, donnant vite un sentiment de redondance, tandis que les guitaristes se montreront assez peu imaginatif dans leur façon de recycler leurs riffs, qui finissent par se ressembler, parfois vaguement, parfois de façon plus insistante. Et en définitive, Amorphis rate le coche et ne parvient pas à nous surprendre comme il arrivait à la faire sur Elegy, Tuonela étant pour le coup un album charnière, qui marquera de sérieux problèmes pour se renouveler et dont Am Universum représente la suite un peu bancale. Et pourtant, on ne peut s'empêcher d'être indulgent avec cet album, qui est plutôt bon dans l'ensemble, mais qui n'a pas l'imagination pour lui, qui manque d'aventure, d'envie.

Amorphis est donc sur une pente descendante. Et les problèmes d'alcool de Pasi Koskinen n'arrangeront pas grand chose pour rétablir la situation, sans oublier qu'avec les ventes honorables réalisée par le groupe, Virgin fera un appel du pied pour signer un nouveau poulain dans son écurie, pour un résultat à la limite du catastrophique. Am Universum est un disque un peu bancal, mais pour lequel on ne peut s'empêcher d'avoir une certaine tendresse. Et c'est certainement ça qui le sauvera toujours de l'oubli, même si on est loin d'un Tales From The Thousand Lakes... Très, très loin, ne serait-ce qu'à un niveau qualitatif.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Am Universum - Infos

Voir la discographie de Amorphis
Infos de Am Universum
acheter sur Amazon
Sortie : 3 avril 2001
Genre : Metal
Label : Spinefarm Records
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Alone (06:18)à écouter en premierparoles de Alone
2. Goddess (Of the Sad Man) (04:00)à écouter en premierparoles de Goddess (Of the Sad Man)
3. The Night Is Over (04:04)paroles de The Night Is Over
4. Shatters Within (05:22)à écouter en premierparoles de Shatters Within
5. Crimson Wave (04:45)paroles de Crimson Wave
6. Drifting Memories (04:24)paroles de Drifting Memories
7. Forever More (04:30)paroles de Forever More
8. Veil of Sin (05:10)paroles de Veil of Sin
9. Captured State (04:28)paroles de Captured State
10. Grieve Stricken Heart (06:42)paroles de Grieve Stricken Heart
écouter : Ecouter l'album

Amorphis

Albums chroniqués :
Chronique de Circle
Circle
2013

Chronique de The Beginning Of Times
The Beginning Of Times
2011

Chronique de Skyforger
Skyforger
2009

Chronique de Chapters
Chapters
2003

Amorphis
Amorphis
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Metal
Origine : Finlande

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Vol. 3: (The Subliminal Verses)
Vol. 3: (The Subliminal Verses)
2004

Chronique de Iowa
Iowa
2001

Chronique de Slipknot
Slipknot
1999

Slipknot
Slipknot
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de VII: Sturm Und Drang
VII: Sturm Und Drang
2015

Chronique de Wrath
Wrath
2009

Chronique de Sacrament
Sacrament
2006

Chronique de Sacrament
Sacrament
2006

Lamb Of God
Lamb Of God
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Objectif : Thunes
Objectif : Thunes
2008

Chronique de Objectif : Thunes
Objectif : Thunes
2008

Ultra Vomit
Ultra Vomit
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Catharsis
Catharsis
2018

Chronique de The Blackening
The Blackening
2007

Chronique de The Blackening
The Blackening
2007

Chronique de Elegies
Elegies
2005

Machine Head
Machine Head
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Marilyn Manson
Marilyn Manson
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Dagoba
Dagoba
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de 10 000 Days
10 000 Days
2006

Chronique de Lateralus
Lateralus
2001

Chronique de Aenima
Aenima
1996

Chronique de Undertow
Undertow
1993

Tool
Tool
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Metal
Origine : États-Unis