Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de The Starlord

Chronique de The Starlord

Galderia  - The Starlord (Mini Album)



S'agissant du Power Metal, l'école germanique fut longtemps reconnue comme l'une des références du genre. Transcendant le legs Speed Metal et Speed Mélodique dont Helloween et, notamment, Gamma Ray furent les représentants les plus emblématiques, le allemands furent, en effet, ceux qui définir un aspect non négligeable de cette nouvelle norme. Ils éveillèrent nombres de consciences à cette nouvelle religion et dictèrent les piliers fondamentaux de cette dévotion. Une norme qui, aujourd'hui, bien que mise à mal par une incapacité chronique de nombres de ces acteurs les plus illustres à lui offrir le souffle salutaire d'un renouveau indispensable, tend à perdurer. Tout du moins pour certaines de ces caractéristiques les plus symptomatiques telles que, par exemple, l'usage de séquences rapide orchestré par les doubles croches d'une double grosse caisse martelant une cadence élevée ou encore telle que l'utilisation de riffs caractéristiques.

Mais cessons là les discussions frivoles et venons en plus particulièrement au sujet qui nous interpelle ici. Evoquons donc Galderia. Ce jeune groupe natif de Marseille s'inscrit parfaitement dans la démarche de cette ferveur suscitée par les Dieux teutons déjà évoqué. La formation phocéenne pratique donc un Power Metal, sous influence des Gamma Ray et autres Helloween, aux thèmes d'anticipation et à l'imagerie futuriste inspirée, quant à elle, semble-t-il, par la science fiction. Un univers que la formation se propose de nous faire découvrir au sein d'un premier MCD intitulé The Starlord (2008).

Musicalement la maitrise de ce premier effort ne prête à aucune discussion. De telle sorte que le propos de Galderia est en parfaite adéquation avec les fondamentaux saxons déjà mentionnées. Et sans réellement bouleverser le socle traditionnaliste du genre, ces musiciens parviennent tout de même à nous séduire. On y déplorera simplement ce choix désuet dans ce gout pour un style suranné. Tant et si bien que même si l'efficacité et le plaisir qui en découle sont manifestes, le fort sentiment d'avoir à faire à une musique révolus est prégnant (les véloces et très académiques Back on Earth et Gods of Light).

On y regrettera aussi de ne pas avoir assez de matière pour totalement appréhender l'expression artistique de ce groupe. Cinq morceaux dont deux sont des instrumentaux (Revelation et un Any Part of the Universe aux allures proche de la musique composées par Queen pour le film Dune de David Lynch, basé sur le Cycle de Dune écrit par Frank Herbert) sont, effectivement, insuffisants à nous dévoiler toute les nuances de ce groupe. Et ce d'autant plus qu'au delà des divers défauts de conformisme de cet œuvre Galderia nous dévoile quelques qualités prometteuse au sein d'un excellent Chaos Killer où, enfin, il révèle une personnalité moins directement inspiré par l'influences des formations teutonnes déjà abordées. Le titre, se parant de quelques voix plus agressives, de quelques riffs moins symptomatiques, de refrains plus intéressants et de rythmes plus variés, est remarquable.

On ne pourra, de surcroit, taire les quelques faiblesses d'une œuvre concernant les chants qui la compose. Le manque de personnalité et les quelques déficiences des travaux de Seb Chabot ne parviennent, en effet, pas réellement à pleinement nous convaincre. Sans handicaper un ensemble cohérent et sympathique, il lui confère même une atmosphère artisanale et un climat ordinaire pas nécessairement du plus bel effet.

The Starlord est donc un album dévolu à un Power Metal classique, désuet et d'obédience allemande, perclus de défaut qui mériterait sans doute de sombrer dans un oubli approprié s'il ne recelait pas un titre remarquable, Chaos Killer. Ce salut n'est cependant qu'un sursis si ces phocéens s'entête à composer, en un mimétisme acharné, des opus pâles copies d'une ère désormais obsolète.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




The Starlord - Infos

Voir la discographie de Galderia
Infos de The Starlord

Sortie : 2008
Genre : Power Metal
Mini Album

Playlist :
1. Revelation (01:10)
2. Back on Earth (03:40)
3. Chaos Killer (04:39)
4. Any Part of the Universe (00:51)
5. Gods of Light (03:42)
écouter : Ecouter l'album



Galderia


Galderia
Galderia
Voir la page du groupe
Création : 2004
Genre : Power Metal
Origine : France

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Debackliner
Debackliner
Voir la page du groupe
Création : 2006
Genre : Heavy Metal
Origine : France


Stonecast
Stonecast
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Heavy Metal
Origine : France


Helloween
Helloween
Voir la page du groupe
Création : 1978
Genre : Heavy Metal
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Gamma Ray
Gamma Ray
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Heavy Metal
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Queen
Queen
Voir la page du groupe
Création : 1970
Genre : Hard Rock
Origine : Royaume-Uni